Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Test de Super Life of Pixel PS Vita

Image de couverture de Test de Super Life of Pixel PS Vita

Les gros pixels et la 2D vous manquent ? Vous vous dîtes que « les jeux vidéos, c’était mieux avant… » ? Vous avez grandi avec Atari, Amiga, Master System et consorts… ?

Fans de retro gaming et de pixel art, voici un jeu qui devrait vous plaire et titiller votre fibre nostalgique… Super Life of Pixel est un jeu développé par le studio indépendant anglais Super Icon LTD et édité par Whitemoon Dreams.

Presque 6 ans après Life of Pixel - et sorti le 4 décembre 2018 sur les PS Stores US et UK - il aura fallu attendre le 18 janvier 2019 pour pouvoir se le procurer sur les stores non anglophones comme le nôtre. La cause : il fallait traduire la page de présentation sur le PS Store alors que le jeu restera lui… 100% dans la langue de Shakespeare !

 

Let me introduce you… Pixel !

Un joli pixel vertJuste un pixel qui voulait sortir du lot…

 

Super Life of Pixel met en scène un pixel nommé… Pixel ! Bonjour l’originalité ! Et ce fameux pixel qui en avait assez de n’être qu’un pixel parmi tant d’autres, décida un beau jour, pour notre plus grand plaisir, d’aller visiter les univers vidéo ludiques de l’époque où il n’y avait que ça, du pixel !

Le concept, que je trouve génial, est donc de jouer à ce jeu de plateformes en 2D à travers 19 consoles de jeux que l’on qualifie maintenant de rétro.

Voici la liste des dites consoles :

  • ZX81
  • Atari 2600
  • ZX Spectrum
  • BBC Micro
  • Amstrad CPC464
  • C64
  • Apple II
  • Gameboy
  • NES
  • Super NES
  • Master System
  • Megadrive
  • Saturn
  • PC CGA et EGA
  • MSX
  • Mac 128k
  • Amiga
  • Atari ST

Avec tout ça, on va avoir de quoi faire !

 

C’est parti mon Pixel !

menu

Le Menu, écriture blanche rétro sur fond noir nous propose :

  • PLAY PIXEL : jouer les niveaux sur les différentes consoles
  • SPECIAL COLLECTION : à débloquer en collectant des items dans le jeu
  • GAME STATS : les statistiques de jeu
  • ONLINE LEADERBOARDS : les records de temps pour finir le jeu, ou les niveaux au choix
  • GAME OPTIONS : pour régler les paramètres tels que le son, la musique, etc…

 

beaucoup de mortsMais non ce n’est pas beaucoup 239 morts… Si ?

 

Les statistiques de jeu sont très intéressantes. On y trouve le temps de jeu total, une bonne indication à prendre en compte car un trophée demande de faire un speed run de moins de 3 heures, mais également le temps moyen par niveau, le nombre de sauts, de doubles sauts…

Dans VIEW SPECIALS on pourra voir les différents fruits et friandises récoltés dans les niveaux, VIEW TROPHIES permettra d’accéder à la liste des trophées et voir ceux déjà débloqués et enfin VIEW MILESTONES donnera accès aux petites explications à propos de chaque console du Professeur Pixel, j’y reviendrai plus tard.

 

Pixel art

Je ne vais pas jouer au pseudo expert (il y en a assez sur le net et à la TV), je ne connaissais pas toutes les consoles présentes dans le jeu. De ce qu’on appelle aujourd’hui retro gaming, j’ai possédé les consoles Sega de la Master System (qui fût ma toute première) à la Saturn en passant bien sûr par la Mega Drive et la Game Gear. Côté Nintendo, je les ai eues de la SNES à la Wii en passant par la fameuse Nintendo 64 et la Game Boy. J’ai connu Amstrad et Amiga chez des amis. Je dois avouer que je n’avais même jamais entendu parler de certains modèles comme la ZX81.

walking deadWalking dead : Game Boy Edition

 

Cela dit, je dois avouer avoir été complètement bluffé par les niveaux des consoles de ma (lointaine) enfance. Que ce soit au niveau des graphismes 8 ou 16 bits ou des musiques chiptune, l’ambiance a vraiment été calquée sur celle de l’époque ! Et pas que l’ambiance d’ailleurs ! L’exigence des jeux de plates formes d’antan est bien présente elle aussi. Vous vous rappelez buter 20 fois sur le même ennemi ou tomber 20 fois dans le même trou ? Et bien c’est pareil qu’à l’époque !

noob
NOOB, un trophée qui tombera facilement : mourir 50 fois

 

Ceux qui, comme moi, ne connaissaient pas tous les modèles de consoles paléolithiques, pourront compter sur le Professeur Pixel qui répondra présent à chaque fois qu’on lancera le premier niveau d’une console pour nous en faire un bref mais intéressant historique, comprenant la date de commercialisation, les caractéristiques techniques... On le croisera également à travers les niveaux pour nous avertir qu’il y a un passage caché dans les parages.

papy pixelProf Pixel, raconte nous une histoire…

 

Gameplay

Comme dit plus haut, le soft est exigeant sur la précision à apporter à nos sauts, exactement comme à l’époque, ce qui peut parfois être très frustrant… exactement comme à l’époque ! Certains niveaux sont d’une facilité déconcertante alors que d’autres sont à s’arracher les cheveux !

zeldaTHE FOREZT OF SELDA ?

 

Le but est toujours le même : récolter un nombre défini de « pièces », ce qui déverrouille la porte de sortie du niveau et permet de passer au suivant. Chaque niveau contient en plus une gemme à récupérer et parfois un item spécial, le plus souvent obtenu en trouvant un passage secret. En chemin il faudra éviter d’entrer en contact avec les vilains monstres qui se promènent dans le secteur, et bien évidemment de ne pas finir dans les trous sans fonds, voire embroché sur des pics assoiffés de sang de pixel.

noir et blanc

 

Le début du jeu est simple, basique, monochrome, puis viennent les couleurs et enfin, le Graal du jeu de plates formes : l’item qui permet le double saut ! Ca, ça va nous simplifier la vie !

adidasAdidas présente : les Bounce Shoes version double jump

 

Pour conclure

Super Life of Pixel a le mérite de nous faire voyager à travers un quart de siècle du jeu vidéo et de voir son évolution au fil des ans : d’abord monochrome puis en couleur, avec écran fixe, puis en scrolling et enfin en parallax scrolling, etc… J’ai vraiment apprécié (et j’apprécie toujours) ce petit voyage à travers le temps en compagnie de pixel.

Il y a néanmoins un défaut que je pointerais du doigt (il en faut toujours au moins un) : l’absence de check points dans les niveaux. Certains sont courts et ça ne pose pas de problèmes mais d’autres sont plus longs et en cas de mort prématurée due à une rencontre avec un pieux acéré ou autre, il faut recommencer le niveau du début. Très frustrant quand le moment fatidique se situe juste avant la fin du niveau et qu’on trébuche plusieurs fois de suite à cet endroit ! Il va sans dire qu’il faudra alors rechercher toutes les pièces pour ouvrir la porte de sortie, cependant les gemmes et items spéciaux eux, resteront acquis, à moins que vous ne soyez masochistes (chacun son truc hein) et que vous choisissiez dans les options de les faire respawn en cas de mort. Avoir ce genre de choix dans un jeu, c’est toujours un plus, qui permet de personnaliser son expérience selon ses goûts et l’idée est plutôt intéressante.

Le jeu est cross buy avec la PS4 mais les listes de trophées sont séparées, ce qui permet éventuellement de le platiner 2 fois. Personnellement, les jeux de ce type en pixel art, j’aime beaucoup les faire sur le petit écran de ma chère Vita, moins sur PS4 à cause justement des pixels, que je trouve moins agréables à regarder sur TV .

Les Plus :

  • 19 consoles, 19 styles
  • Ambiance rétro gaming excellente
  • Un personnage principal charismatique ! (lol)
  • Les leaderboards en ligne
  • Cross buy avec la PS4

 

Les Moins :

  • Une difficulté parfois mal dosée
  • Pas de check-point dans les niveaux

Notes :

Graphismes :
Du pixel comme à l’époque, différents pour chaque machine
7/10
Musique et sons :
Chiptune ambiance retro gaming, super
8/10
Gameplay :
Dur et exigeant comme pouvaient l’être les jeux de plates formes 2D des jeux rétros, l’absence de check points est vraiment un point négatif
7/10
Scénario et histoire :
Pas vraiment de scénario, juste un agréable prétexte pour aller se balader dans le passé…
6/10
Durée de vie :
Avec 19 machines à explorer et une pléthore (c’est pas faux) de gemmes et items spéciaux à collecter, selon le skill de chacun ça peut occuper un moment ^^
7/10
Rapport qualité / prix :
Dans la bonne fourchette pour ce qu’il a à offrir.
7/10
Coup de coeur :
Oui ! Pour les nostalgiques et pour ceux qui veulent découvrir
8/10
Total : 7.1/10

 

Fiche technique

Editeur   Whitemoon Dreams
Date de sortie :   18 Janvier 2019
Plateforme :   PS Vita / PS4 (Cross-Buy)
Format :   Dématérialisé
Prix :   11,99 €
Version :   1.00
Taille :   699 Mo
Platine :   Oui (1 par plateforme)
Compatible PS TV   ?
Genre :   Plateforme 2D
Trailer du jeu :   Visionner sur Youtube
Obtenu via   Acheté sur le PS Store
Test sponsorisé   Non

 

N'hésitez pas à commenter et nous dire ce que vous avez pensé du test et du jeu !

Facebook Twitter Google Plus email

2 Commentaires

Nico
le 22 janvier 2019 à 13h38
C'est pas mal ce voyage à travers les différentes consoles retro.
Et le petit encart historique apporte un plus...
Il me tente bien mais le prix me rebute un peu...
J'aurais dû acheter ces cartes psn 60€ a 25€ ????.
On attend le platine ???? maintenant
Hitman7701
le 22 janvier 2019 à 14h54
Et bien il est certes un peu plus cher que certains indés, mais ce n'est pas le genre qui est fini/bouclé/platiné en 2 heures non plus, donc je ne trouve pas le prix excessif sincèrement. Sinon il y aura sûrement une promo un de ces 4 ;)
Pour le platine ça me semble jouable, le seul trophée qui me fait un peu peur c'est le speedrun en moins de 3 h. En connaissant les niveaux j'espère que ça passera ;p

Ajouter un commentaire