Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Test du smartphone Wiko Ozzy

Image de couverture de Test du smartphone Wiko Ozzy

Un smartphone à prix léger, compact, avec un système Android (à peu près) récent ? C’est ce que propose Wiko avec le Ozzy, un 3,5” dual sim, compatible H+.

 Dans ce test nous allons dresser une liste d’atouts et inconvénients et détailler chacune de ses fonctionnalités.

Spécifications :

  • Prix : 59 €
  • Ecran capacitif 3,5”
  • Android 4.2.2 (Jelly Bean)
  • Appareil photo arrière de 2 megapixels
  • Appareil photo avant de résolution VGA
  • Processeur Dual Core 1ghz (Mediatek)
  • Batterie 1300 mAh
  • GPS
  • Connectivité jusqu’a H+ (3G dual carrier, 3g++)
  • Wifi et bluetooth
  • 512 Mo de RAM
  • 4 Go de ROM (extensible par carte SDHC jusqu’a 32 Go)

Déballage :

Boite

Une boite comme Wiko sait les faire, très sympa assez haut de gamme vu le prix demandé.

 

Elle contient le stricte nécessaire : 

Le téléphone (ouf !), une batterie, un chargeur 220v vers USB, un cable usb relativement court et un kit piéton dont la qualité semble très médiocre au premier regard

 

Description :

Pour la face avant :

Au sommet un écouteur pour les conversations téléphoniques qui est aussi le haut-parleur pour la musique / conversation main libre.
A gauche de celui-ci une caméra frontale (résolution VGA), pour les conversations vidéo.
Un écran de 3,5” de type TFT, tactile capacitif multipoint.
Sur le bas les 3 boutons : Menu, Accueil, Retour sur fond argenté, qui hélas ne sont pas rétro-éclairés.

Avant

La face avant est très classique

 

haut

Sur le haut une prise jack 3,5 mm ainsi que le connecteur micro USB pour la charge et les transferts de fichiers.

 

Bas

En bas, le microphone

 

Gauche

Tranche gauche : Les 2 boutons de volume

 

Droite

Tranche droite : Le bouton d’alimentation et mise en veille

 

Arrière

Arrière : L’objectif de l’APN et absence de flash.

 

Qualité d’assemblage et finitions :

D’un point de vue esthétique les matières ne font pas cheap, les plastiques semblent de qualité. le cerclage plastique type brillant ajoute une touche d’esthétique à l’ensemble.
A l’usage le tout est solide et ne souffre pas de mauvais ajustements ou de bruits qui seraient signes de fragilité. Pour le prix on ne peut être que satisfait !

Prise en main :

L’appareil tient très bien en main, sa forme aide beaucoup, les touches latérales ont peu de jeu et tombent bien sous les doigts. Toutefois en retrait comparé au ZTE testé précédement.

L’écran :

Malgré la technologie TFT, l’écran est très lisible et clair, le rétroéclairage est très bon, y compris en extérieur. Par contre il n’y a pas de capteur de luminosité, ni de proximité, donc pas d’ajustement automatique de la luminosité et son extinction automatique en cas d’appel est comment dire… aléatoire.
Contrairement au ZTE kis, l’écran est bien positionné pour être lisible y compris posé sur une table.
Comme pour le Iggy, Wiko a pris une habitude que je trouve vraiment très dommage pour un téléphone sorti en 2013, la distance entre la vitre tactile et l’écran lcd est très grande, environ 5 mm, cela se traduit par un effet de “bord” quand on n’est pas en face du smartphone. Autant dire que la photographie sur la boite est bel et bien un photomontage.

Bordure

un vide vraiment nécessaire ?

 

Le tactile :

Bien mais sans plus, ici on ressent beaucoup la petite taille de l’écran, la précision est moyenne quand on rédige un SMS ou un email.
Le clavier fourni est celui d’android, son fonctionnement est clair et tout ce qu’il y a de plus normal. La suggestion des mots fonctionne très bien et le correcteur arrive à rattraper pas mal de fautes de frappes automatiquemennt.

Clavier Android

Comme d’habitude sur un écran de cette taille, le clavier occupe une bonne moitié de l’écran.

 

Qualité de conversation, réception et data :

La qualité d’écoute d’une conversation est dans la moyenne, un peu en retrait par rapport à d’autres smartphones du même segment, ce qui pousse à augmenter le volume.
Avec l’utilisation d’un kit main libre filaire ou bluetooth cela s’améliore légèrement.
Ennuyeux également, l’absence de détecteur de proximité, qui est certainement compensé par la caméra frontale. Le téléphone a du mal à détecter quand l’oreille est posée sur le téléphone ou quand elle ne l'est plus… du coup il est parfois très difficile de raccrocher ou effectuer une action pendant un appel et à l’inverse, il a arrive que l’on fasse une actions tactile avec sa propre oreille, dément !

Un très bon point malgré un D.A.S très bas : je n’ai eu aucun problème de connexion ou de réception. Que ce soit en environnement urbain, extra urbain ou villages de campagne, il m’est souvent arrivé d’être connecté en H+, quelque fois en 3G, et très rarement en GPRS/EDGE.
La qualité de conversation en déplacement en voiture avec un kit main libre n’a posé aucun problème sur toute la longueur d’un trajet typique ville vers campagne.

Le kit main libre :

Le son est tout simplement très décevant, encore une fois je ne peux m’empêcher de faire la parallèle avec le ZTE Kis lite testé précédemment dont le kit main libre filaire était d’une qualité tout à fait étonnante comparé à celui-ci.
Ici le son sature immédiatement, les aigus et basses sont totalement absents, le son est creux.

Kit piéton

il n’y a aucune indication distinguant l’écouteur droit du gauche, rien ! Tout est dit.

 

Le haut parleur :

J’ai là aussi été relativement déçu, que ce soit en conversation téléphonique ou en mode musique, il n’y a rien à faire, le son sature rapidement et surtout ne restitue qu’une faible partie du spectre sonore.

Wifi, Bluetooth, GPS :

Rien à signaler coté Wifi, accroche impeccable, qualité de connexion acceptable tant que l’on ne s’éloigne pas trop du point d’accès.
Les bluetooth n’a également posé aucun problème.
Le GPS possède un temps d’accroche très rapide, il est paré en moins de 5 secondes et fourni une position précise immédiatement.

L’OS :

Android 4.2.2 est fourni en version quasi standard, Wiko a très peu retouché l’interface et l’a bien fait. Je n’ai constaté aucun ralentissement malgré la mémoire disponible assez faible.
Tous les outils habituels sont présents, ainsi que nombreuses applications Google et bien entendu le Play Store.
En bonus nous avons droit à une appli “à faire”, un dictaphone, la radio FM, un gestionnaire de fichiers, l’horloge minuterie alarme chronomètre, et un calepin de prise de notes.
J’ai testé quelques jeux (Carmageddon, Blocky Roads, Temple run, Angry birds…) tout est fluide, le seul problème à mon sens est la taille de l’écran. Il est difficile d’en profiter si vous avez de gros doigts.
Pour une fois sur un smartphone j’ai trouvé le surf très agréable et rapide, que ce soit en wifi ou sur réseau mobile, le H+ doit beaucoup aider. C’est réellement une très bonne surprise, d’autant que la résolution de l’écran n’est pas très handicapante avec des sites web la plupart du temps adaptés aux smartphones.

Applications

Avec la présence du Play Store et une compatibilité maximale avec de nombreuses apps et nombreux jeux, il n'y a que l'embarras du choix.

 

Processeur et mémoire :

Pour les taches courantes, le surf ou les jeux, je n’ai pas pu mettre en défaut ce Wiko Ozzy, étant donné le prix et la taille de ce téléphone c’est plutôt un très bon point. Bien entendu il faut garder à l’esprit qu’il n’est pas tellement fait pour des jeux 3D lourds même s’il s’en accomode.

Stockage :

Gros point faible généralisé sur ce segment de prix, 4 Go, dont plus de la moitié est réservée par le système, c’est clairement insuffisant !
Heureusement un emplacement micro SD est présent et permet de porter le maximum disponible à 32 Go.
Fait intéressant, si vous utilisez une Carte SD, le téléphone l’utilisera automatiquement comme mémoire de stockage par défaut, y compris pour installer les applications, ce qui est très très avantageux.

Appareil photo :

Pratique pour les clichés de jour, la qualité est très honorable, le manque de flash est à relativiser par le prix. Dans ce segment, difficile de trouver un téléphone avec flash et capteur photo de bonne qualité.

Autonomie :

En usage quotidien avec des appels, SMS, surf, Wifi, bluetooth, et luminosité moyenne j’ai pu atteindre 1j et 18h en descendant jusqu’a 15% lors de la première charge.
En cas de jeux l’autonomie réduit significativement à une journée maximum.

Conclusion :

Qualité de fabrication encourageante, autonomie intéressante, performance. Pour une soixantaine d’euros, Wiko met à la portée de toutes les poches une expérience Android efficace, qui n’est certes pas sans défauts, mais qui saura contenter beaucoup de personnes.
L’accessoire kit main libre et le haut parleur sont clairement ce qui déçoit le plus, d’autant que l’absence d’un capteur de proximité est parfois handicapant.
La fluidité et la stabilité du tout arrivent presque à effacer ces quelques écueils.
Pour un usage quotidien ce téléphone est agréable et sa très bonne connectivité en font un atout majeur.

 

Prix :    4/5
Qualité de fabrication :   4/5 
Autonomie :   3,5/5
Puissance et mémoire :   4/5
Expérience utilisateur :   4/5 
Qualité des accessoires :   1/5
     
Note Globale:    3,5 / 5
Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire