Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Just Ignore Them sur PS Vita et PS4, dormirez-vous sur vos deux oreilles ?

Image de couverture de [Test] Just Ignore Them sur PS Vita et PS4, dormirez-vous sur vos deux oreilles ?

Just Ignore Them est un jeu d’horreur dont l’histoire est centrée sur les peurs qui nous habitent étant enfants. Développée par Stranga et portée sur consoles par Ratalaika Games, cette aventure évoluera selon les choix que nous ferons, tout en sachant que l'intrigue principale ne bouge pas.

 

Fiche technique :

  • Genre : Aventure, pixel, horreur psychologique
  • Développeur : Stranga / Ratalaika
  • Plateformes : Ps Vita, PS4, Xbox, Switch
  • Testé sur : PS4 et PS Vita
  • Prix : 4,99 €
  • Version : 1.00
  • Taile : 140 Mo
  • Date de sortie : 22 octobre 2019
  • Disponibilité : Dématérialisé

 

Just ignore them possède un menu très simple et très sobre : Nouvelle partie, Charger partie et Paramètres.
Dans ces derniers on peut gérer les volumes de la musique, des effets sonores, des sons ambiants, ainsi que le gamma et la langue (Anglais / Espagnol / Français et Allemand).

menu
Menu saignant ou à point ?

 

L'histoire

L'histoire nous est racontée par Mark, un adulte qui nous fait part d'une expérience troublante qui lui est arrivée étant plus jeune.

C’est ainsi qu’au début du jeu on incarne un petit garçon âgé de 8 ans, vivant avec sa mère. Il a peur des monstres qui vivent chez lui, le grand classique qui s'avère pourtant si réel.

L’histoire ressemble à un scénario de livre plutôt qu’à un jeu. (cela nous rappelle beaucoup les livres dont vous êtes le héros).

petit mark
La TV sera le dernier de tes soucis mon petit...

 

En jeu

Avant toutes choses, on notera que la zone de jeu à l’écran est au format 4/3, délimitée par des bandes images sur les côtés, ce qui nous rappelle que c’est en premier lieu un jeu PC et c'est surtout peu agréable lorsqu’on joue sur PS4 et Vita. Non seulement les bandes sur les côtés mais également un grand vide autour de certaines scènes du jeu... Confinement quand tu nous tiens. On aurait préféré ne rien avoir comme décorations ou au moins avoir le choix de les désactiver.

Le gameplay est là aussi porté depuis le PC sans adaptation particulière puisque l’on contrôle uniquement un curseur et non pas le personnage directement. Pratique d'un côté pour l'aspect point n click mais un peu déroutant de prime abord. La fonctionnalité tactile de la vita est de mise... hélas la scène à l'écran est vraiment très petite et difficilement lisible, ne vous attendez donc à quelconque précision avec vos gros doigts boudinés.

sombre
En raison des monstres qui ne sont censés apparaître que la nuit, le jeu est souvent très sombre !

 

Un inventaire est présent, matérialisé par une petite fenêtre de dialogue qui n’apparaît que lorsque l’on place le curseur de la "souris" en haut de l’écran, ce qui aura la facheuse tendance à nous importuner quand nous devrons intéragir avec un objet justement positionné à cet endroit.

inventaire
Une fois utilisés, n'étant plus utiles, certains objets disparaissent.

 

Durant toute la partie ou l’on incarne le jeune Mark, il n’y a aucune musique, mais pour que le suspense et la peur soient quand même un minimum présents on a droit aux sons classiques des films d’horreur (grincements, vent, portes qui claquent, etc.)

Cette première partie de jeu est plutôt simple car des indicateurs sont visibles (Smiley de sang / sang qui dégouline des armoires, etc.) et marquent les lieux ou l’on ne devrait pas aller, car les monstres suivis de la mort nous y attendent !

sang
"Oh du sang, c'est certainement un endroit sûr."

 

Anecdote : On peut constater dans cette première partie qu’une fenêtre de dialogue n’a pas été traduite en français (un oubli ? Un ajout de dernière minutes?)

 

Le temps, une histoire d’action :

Durant toute la première partie du jeu on se rend vite compte que l’heure avance en fonction des actions que l’ont fait et non en fonction du temps "réel", alors inutile de patienter, il faut donc explorer !

On peut également constater que des codes trouvés ça et là correspondent aux heures où certains passages, portes et zones vont se déverrouiller.

Petite précision : notre chère maman nous a gentiment laissé un mot sur le frigo nous rappelant que l’horloge avance de 10 min. Par conséquent le code 910 qui correspond a 9h10 nous donne en fait 9h20 affiché sur l’horloge. A 9h20 donc, déverrouillage de la suite ! ourahhh !!

puzzle
Les indices sont dissimulés un peu partout dans la maison

 

Et pour la suite ?

Le jeu dispose de 4 chapitres. Dans les 3 derniers, nous sommes adulte (ou tout du moins plus agés). Ils disposent tous d'une musique de fond constante.

scene exterieure
Une des seules scènes en extérieurs.

 

Pour ces trois autres parties du jeu, nous sommes sur la même thématique qui est : fouiller, combiner des objets, discuter avec des personnages que l’on croise.

Dans chaque chapitre nous faisons la rencontre d'une nouvelle personne. Des questions nous seront posées à des moments donnés et il faudra prendre les bonnes décisions (ou pas !). Décisions qui pourraient avoir de lourdes conséquences sur elle.

personnages
Certains éclairages sont un peu plus travaillés.

 

Hélas on remarque également que certains dialogues n’ont pas été traduits et qu’il y a quelques fautes de frappe. Ex : uvre pour œuvre ou encore sotons pour sortons. Il y en a d’autres comme cela, disséminées dans les autres dialogues du jeu (voir ci-dessus).

Petit plus : Brea, une fille rencontré en deuxième partie, nous accompagnera jusqu’à la fin du jeu.

Petit moins : Passé un premier chapitre qui nous met l'eau à la bouche, on sens qu'il y a moins d'approfondissement. Les décors (un Motel, un avion, une autre maison) changent, mais ce que nous avons à faire reste trop similaire. Nous aurions voulu plus d'implication de la part du développeur sur la partie puzzle.

decors
Le style pixel est à notre goût... quand il y a un minimum de lumière.

 

Difficulté et durée de vie :

Just ignore them est long mais pas difficile. Il faut beaucoup chercher, fouiller, mais rien d'inaccessible. La difficulté est constante tout le long des 4 chapitres qui composent le jeu.

Nous avons terminé Just Ignore Them en version « good ending » en environ 6h et avons débloqué énormément de trophées, mais pas le platine, qui doit s’obtenir en finissant les deux fins, et requierera d'avoir bien fouillé chaque recoins du jeu.

c est beau
N'oubliez pas de tout fouiller, tout le temps, systématiquement.

 

Just Conclusion :

Just Ignore Them est un jeu très sympa à découvrir, vraiment bon sur certains aspects. Son histoire change des habitudes. Les graphismes pixel nous rappellent nos bons vieux jeux GameBoy de l'époque. La durée de vie est très bonne.

Hélas son adaptation sur console est pour nous un poil "fénéante", dommage car cela atténue un peu l'intéret qu'apporte l'histoire. Malgré les apparences, Just Ignore Them ne nous a pas vraiment effrayé, donc si vous êtes une âme sensible, n'ayez pas peur de vous lancer dans son univers.

Nous conseillons ce jeux à ceux qui aiment vivre des histoires qui sortent de l'ordinaire, avec des énigmes et puzzles mais pas forcément de difficulté.

je suis la

 

Notes :

Les +

  • L’histoire
  • La thématique de la première partie
  • La combinaison d’objet
  • Les graphismes

Les -

  • Les fautes de frappe et les oublis de traduction
  • Se déplacer a l’aide d’un curseur peu pratique
  • Que les trois dernières partie soient plus simplistes niveau puzzles

On aurait aimé :

Que le jeu soit mieux adapté sur PS4 et PS Vita !, Un meilleur format pour l’écran de jeu

Dans le même genre :

My Big Sister

Graphismes :
Sympas et qui rappellent les jeux GameBoy
7/10
Musique et sons :
Peut mieux faire
6/10
Gameplay :
Ecran de jeu illisible et curseur imprécis
5/10
Scénario et histoire :
Vraiment bons.
7/10
Durée de vie :
Très correcte pour un petit jeu
7/10
Rapport qualité / prix :
C’est un juste prix
8/10
Coup de coeur :
L'histoire nous a beaucoup marqué
7/10
Total : 6.7/10

 

N'hésitez pas à commenter et nous dire ce que vous avez pensé du test et du jeu !

Nous remercions Ratalaika Games qui nous a fourni une clé de review du jeu

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...