Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] 1971 Project Helios sur Switch, l'hiver vient

Image de couverture de [Test] 1971 Project Helios sur Switch, l'hiver vient
Consultez directement le verdict

1971 Project Helios est un jeu de stratégie au tour par tour, développé par le studio indépendant espagnol Reco Technology. Disponible depuis le 9 juin 2020 sur PC, PS4 et Switch, c'est sur la console de Nintendo que je m'aventure dans ce monde froid et hostile…

 

Fiche technique :

  • Genre : Stratégie
  • Développeur : Reco Technology
  • Editeur : Reco Technology
  • Plateformes : PC, PS4, Switch
  • Testé sur : Switch
  • Prix : 39,99 €
  • Version : 0.6.9
  • Taille : 2 GB
  • Date de sortie : 09 juin 2020
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé

 

Il fait au moins -8000

1971 Project Helios nous entraîne dans un passé dystopique dans lequel le soleil et la chaleur n'existent plus.

En 1942, le monde commença à se refroidir et à geler inexorablement. Il n'y avait plus de tout de lumière du soleil.

Notre histoire commence 29 ans plus tard, en 1971. Nous sommes dans un monde post apocalyptique recouvert de neige. Les survivants se sont regroupés en factions et parviennent à s'en sortir grâce à une ressource littéralement tombée du ciel : le Fulgor. En effet, cette substance est extraite des météorites qui s'écrasent sur Terre.

On commence avec Émile et Hanna. Ils effectuent une mission donnée par un commanditaire anonyme qui consiste à dérober le contenu d'un convoi. Après quelques combats faisant office de tutoriel, nos amis se rendent comptent qu'ils connaissent le propriétaire du camion, un certain Butch. Le type est une sorte de Negan de The Walking Dead pour vous donner une idée. Et cerise sur le gâteau : le "colis" n'est plus dans le convoi.

Course contre la montre pour libérer sa famille

 

De retour auprès de leurs proches, surprise! Ceux-ci sont pris en otages par le fameux Butch. Il leur propose alors un deal : il épargnera la vie des otages si Émile et Hanna retrouve l'objet de la garde du convoi, une certaine docteur Margaret Blythe. Il leur collera même un de ses sbires sur le dos afin de s'assurer de leur entière coopération. C'est dans ce contexte que commence le jeu, ainsi que l'exploration d'un monde dur et sans pitié…

 

En route Kasparov

1971 Helios Project est donc un jeu de stratégie qui propose l'exploration de différents niveaux, ponctuée de combats tactiques au tour par tour. Concrètement, on a un objectif à atteindre, et en chemin on tombe sur des ennemis (issus de 3 factions différentes).

Quand le combat commence, un quadrillage apparaît au sol. On a alors le choix, pour chacun de nos personnages, de les déplacer et de leur faire effectuer une ou des actions. Chaque personnage ayant ses propres caractéristiques, ils auront des capacités de déplacements (en nombre de cases) et des actions disponibles différentes. Ainsi, certains disposent d'armes à feu dont la puissance et la portée peuvent varier, d'autres seront équipés d'armes au corps à corps. Ceux là sont généralement plus résistants.

Il faut anticiper chaque déplacement et chaque attaque pour éspérer survivre

 

Enfin chaque personnage dispose d'un nombre de points d'action à chaque tour. Par exemple si il dispose de 2 points, se déplacer lui coûtera un point et tirer sur un ennemi lui en coûtera un deuxième. Si par contre il tire directement sans se déplacer, il pourra se poster en embuscade pour tirer si un ennemi se déplace à portée de tir. De plus, certains éléments du décor permettront de se protéger, soit complètement, soit à moitié.

Une fois toutes nos actions effectuées, on met fin à notre tour et c'est à celui de l'ennemi.

 

Gestion de crise

En avançant un peu dans l'histoire, l'équipe augmentera jusqu'à compter 8 membres. Cependant, on ne pourra lancer les niveaux qu'après en avoir sélectionné 4, dont certains peuvent être imposés.

Ici, Emile est requis, on doit donc choisir 3 autres membres de l'équipe

 

Il y a également une gestion à tenir. Tout d'abord, l'arbre de compétences de chaque personnage permet de sélectionner celles que l'on va utiliser sur le terrain. Certaines de ses compétences peuvent être améliorées grâce à des objets trouvés pendant l'exploration. Par exemple, équiper une lunette sur le fusil permettra d'en augmenter la portée. Il est donc important de bien choisir ses compétences et quel personnage sera équipé d'objets d'amélioration avant de lancer le niveau. Cela dit, les objets utilisés peuvent quand même être déséquipés pour les attribuer à un autre.

Les différentes compétences sélectionnées auront un impact réel sur le terrain

 

Le Fulgor que l'on ramasse aussi lors de l'exploration devra également faire l'objet d'une gestion minutieuse : il permet tant de réanimer ses collègues tombés que de se dégeler. En effet, lors de certains affrontements, le froid intense provoquera des dégâts au fur et à mesure des tours qui passent. Le Fulgor étant une ressource limitée, l'enjeu sera d'anticiper les besoins pour optimiser son utilisation.

Le froid intense gèle même l'écran de la Switch

 

Je vois flou

Niveau réalisation, je trouve que le style graphique rend bien, enfin quand on joue en mode docké. Car en mode portable, même si ça reste jouable, l'image est floue. C'est vraiment désagréable car des détails relativement importants comme les noms des ennemis ou les barres de vies en deviennent beaucoup moins lisibles. 

Mode portable...

... et mode docké

 

La direction artistique du soft m'a bien plu, elle pose une ambiance pesante, quand bien même on en sait très peu sur le lore. On évolue dans un monde où le soleil ne brille plus, froid et recouvert de neige. Le nom des villes sur la carte laissent penser que nous sommes en Grèce. Les noms des personnages ont des consonances française, russe, finlandaise, allemande… On ne sait pas exactement ce qui a réuni tout ce monde au même endroit, mais on comprend bien qu'ils essaient tous de survivre.

On entend en permanence le bruit du vent, le genre de vent froid qui soulève la neige et vous pénètre jusqu'aux os. Ce bruit de vent est uniquement couvert lorsqu'un affrontement débute par une musique électro que je trouve personnellement complètement inappropriée. C'est le genre de bande son que je verrai plutôt accompagner un shmup par exemple. Fort heureusement, les options permettent  de réduire voire de couper le son.

Enfin il faut aborder les différents bugs que j'ai rencontrés en jouant : j'ai eu plusieurs plantages complets avec le message d'erreur de la Switch qui prévient que le jeu a été quitté. J'ai eu aussi 2 fois un personnage qui restait bloqué seul dans une zone de combat, ce qui avait pour effet de rendre impossible le lancement du combat suivant et donc l'obligation de quitter le jeu pour le relancer. Il m'est arrivé en plein combat de ne plus avoir une seule commande affichée dans l'interface après avoir déplacé un personnage (même le menu pause n'apparaissait pas). Pareil, obligé de quitter et relancer. Il faut donc espérer que les devs plancheront sur le sujet pour patcher tout ça. Je précise que je ne sais pas si les versions PC ou PS4 sont sujettes aux mêmes bugs, n'ayant testé le jeu que sur Switch.

 

Project Conclusion

1971 Project Helios est un jeu tactique bien pensé. Plusieurs paramètres sont à bien gérer si on espère survivre aux embuscades des différentes factions. On se retrouve rapidement en mode game over si on pense rentrer dans le tas et tout casser. L'ambiance post apocalyptique est finement retranscrite et on a presque froid pour nos héros. C'est un jeu intéressant et qui m'a bien plu personnellement.

Néanmoins, les bugs à répétition arrivent malheureusement à dégrader l'expérience de jeu. Il faut maintenant espérer que Reco Technology corrigera rapidement ce qui ne va pas pour convaincre de la qualité du soft.

 

 

Verdict :

Les +

  • Les combats tactiques au tour par tour
  • L'ambiance post apocalyptique bien rendue

Les -

  • Trop de bugs dans la version actuelle
  • La bande son électro inadaptée
  • Flou en version portable

On aurait aimé :

Une meilleure optimisation en mode portable, Plus d'explications sur le lore

Dans le même genre :

Wasteland, Desperados

Graphismes :
Trop flous en version portable, plutôt bons en version dockée mais les possesseurs de Switch lite ne pourront malheureusement y jouer qu'en flou
6/10
Musique et sons :
Ambiance sonore glaçante, mais bande son inadaptée
7/10
Gameplay :
Les mécaniques du jeu sont celles d'un bon tactical, malheureusement il y a beaucoup de bugs
6/10
Scénario et histoire :
Une histoire de survie, des personnages de caractère... Mais un lore assez inexploité
7/10
Durée de vie :
Grandement dépendante des talents de tacticien de chacun et de la patience face aux plantages
6/10
Rapport qualité / prix :
Proposé actuellement à 39,99€, le prix serait acceptable si le soft était plus stable
5/10
Coup de coeur :
1971 Project Helios es un jeu que j'apprécie vraiment, hélas trop bugué à ce jour
6/10
Total : 6.1/10

 

Nous remercions Just For Games qui nous a fourni une copie de review du jeu


Si vous désirez vous procurer le jeu et nous soutenir, il est disponible chez Amazon :

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...

Image de couverture de [Unboxing] Xbox One X Cyberpunk 2077 (partie 1)Xbox

[Unboxing] Xbox One X Cyberpunk 2077 (partie 1)

Cyberpunk 2077 est certainement l'un des jeux les plus attendus de cette année 2020. Xbox et CD Projekt Red nous proposent un pack incluant la console Xbox One X 1To dans une édition exclusive très soignée dont nous vous proposons un déballage photo détaillé !
Lire la suite...