Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Death Come True (de mémoire) sur Switch

Image de couverture de [Test] Death Come True (de mémoire) sur Switch
Consultez directement le verdict

Death Come True est un film interactif du studio Izanagi Games sorti le 26 juin 2020 sur Nintendo Switch, iOS et Android. Une sortie sur PS4 et Steam est prévue mais pas encore datée. Embarquez donc avec moi dans cette étrange affaire…

 

Fiche technique :

  • Genre : Film interactif
  • Développeur : Izanagi Games
  • Langues : français, japonais, anglais, allemand, italien, espagnol, chinois, coréen et thaïlandais
  • Plateformes : Switch, iOS, Android, prochainement sur PS4 et PC via Steam
  • Testé sur : Switch
  • Prix : 17,99 €
  • Version : 0.1
  • Taille : 5,39 GB
  • Date de sortie : 26 juin 2020
  • Disponibilité Dématérialisé

 

 

On ne divulgâche pas!

Izanagi Games tiennent vraiment à ce qu'il n'y ait pas de spoils du jeu, nous avons donc reçu pour consigne de ne pas révéler les évènements de l'histoire. D'ailleurs, dès qu'on lance le jeu, on a un message vidéo de l'acteur principal nous invitant à ne pas publier de vidéos pour garantir une expérience optimale à tous les utilisateurs.  

Étant personnellement opposé aux spoils, aucun problème pour moi !

un réveil difficile...


Je vais donc jouer le jeu et me contenter de vous parler ici du pitch officiel :

 

Un homme, couché sur un lit, dans une chambre d’hôtel.

Réveillé par la sonnerie stridente du téléphone à côté de lui, il décroche et entend le message du réceptionniste.

« N’hésitez pas à venir me trouver si vous avez le moindre problème. »

Il ne sait pas pourquoi il se trouve dans cet hôtel.

Il ne sait même plus qui il est. Il ne se rappelle plus rien.

Alors qu’il inspecte les lieux, il découvre une femme évanouie et ligotée.

Les informations à la télévision lui révèlent qu’il est recherché par la police pour des meurtres en série.

C’est à ce moment que quelqu’un frappe à sa porte...

Le type ne comprend pas ce qui lui arrive là... Et nous non plus!

 

Je peux néanmoins vous préciser qu'il s'agit d'un thriller SF écrit par Kazutaka Kodaka, le créateur de la série Danganronpa. Enfin les screenshots proposés dans ce test sont en japonais car il nous a été imposé par Izanagi Games de choisir parmi un dossier fourni par eux les images que nous pouvions inclure dans notre article. 2 choses à mettre au clair : la première est que les sous-titres français sont bien inclus dans le jeu. La seconde est que même si les screens viennent de studio de développement, il n'y a pas de tromperie sur la qualité de l'image (d'ailleurs l'image est beaucoup plus belle in-game) puisque tout est filmé du début à la fin. Il s'agit juste de leur politique de communication visant à éviter tout spoil sur internet.

 

C'est comme au cinéma

Le gameplay du soft s'avère minimaliste et pour une bonne raison : couper le moins possible l'action. Les rebondissements sont multiples et on en apprend plus sur les personnages à mesure que le film avance. On a donc régulièrement des choix à faire qui apparaissent soit sous forme de pré-visualisations vidéo dans un cadre, soit sous forme de propositions écrites.

Chaque choix à ses conséquences


Ces choix peuvent nous permettre de continuer le scénario ou bien nous conduire à une mort prématurée. D'ailleurs, chacune de ces morts est récompensée par une médaille, et l'un des objectifs du jeu est de toutes les collecter (comme dans Demetrios ^^). Ces médailles permettront de débloquer des vidéos bonus dans le DeathTube, et ainsi découvrir les coulisses de la création du jeu. 

Des bonus très intéréssants sur la création du jeu à débloquer


Plusieurs fins totalement différentes sont à expérimenter.

 

Moteur, ça tourne !

Le jeu est servi par un casting d'acteurs et de comédiens de doublage japonais expérimentés. Ainsi on retrouve Chiaki Kuriyama que l'on a pu voir dans Kill Bill et Battle Royale, Win Morisaki dans Ready Player One mais aussi Kanata Hongo qui jouait Armin dans le film Attack on Titan : end of the World ou encore Yuki Kaji qui double Eren dans la version animée de Attack on Titan et Meliodas dans The Seven Deadly Sins entre autres.

Chiaki Kuriyama

 

Le jeu d'acteurs est donc très bon et ravira quiconque aime un minimum le cinéma asiatique. Le tout est bien filmé avec des plans qui suivent l'action et des décors vraiment sympas. Ça n'a pas été tourné au Formule 1 du coin!

Le film est accompagné tout du long d'une bande son qui rythme le déroulement de l'histoire, signée par Masafumi Takada, qui a déjà travaillé également sur la série Danganronpa.

Il faudra environ 3 heures pour finir le jeu à 100%, c'est à dire obtenir les différentes fins et collecter toutes les médailles de morts.

J'ajouterai enfin que le jeu est sous-titré dans dix langues différentes​ : français, japonais, anglais, allemand, italien, espagnol, chinois, coréen et thaïlandais.

 

Conclusion Come True

Death Come True n'est pas le premier film interactif sur consoles, je pense notamment à ceux du studio Wales Interactive (Late Shift, The Bunker…) mais celui-ci se différencie par un gameplay minimaliste et un rythme effréné. On alterne rapidement entre stress, angoisse et émotion. La narration est soutenue et brise par moments le quatrième mur. Il propose une expérience assez hors du commun pour nous tenir en haleine toute une soirée sans décrocher de l'écran. Je le recommande sans hésitation.

 

Verdict :

Les +

  • Scénario original et bien ficelé
  • De bons acteurs au casting
  • Un gameplay minimaliste qui permet de ne pas couper l'action

Les -

  • Un peu court pour le prix

On aurait aimé :

Rien d'autre. Le jeu est vraiment excellent dans son genre

Dans le même genre :

Late Shift, The Bunker, The Complex...

Graphismes :
Filmé du début à la fin, une image de belle qualité
9/10
Musique et sons :
Une bande son très juste qui accompagne l'action et appuie le jeu des acteurs, top!
8/10
Gameplay :
Gameplay minimaliste qui permet de profiter au maximum de l'expérience du film
8/10
Scénario et histoire :
Un thriller SF avec un scénario à rebondissements, on en apprend tout au long de l'histoire et chaque fin apporte une valeu ajoutée
9/10
Durée de vie :
3 heures pour faire 100% du jeu, ça reste correcte pour un jeu de ce type mais...
7/10
Rapport qualité / prix :
... à 17,99€ c'est quand même un poil plus cher que les autres jeux de ce type. Par contre la qualité est au rendez vous!
6/10
Coup de coeur :
Oui totalement! C'est une expérience qui marque!
9/10
Total : 8/10

 

Nous remercions Koch Media qui nous a fourni une copie de review du jeu

Facebook Twitter Google Plus email

4 Commentaires

Midnailah
le 28 juin 2020 à 10h59
J'ai laissé passer l'occasion de faire un test et après t'avoir lu, je le regrette encore plus ^^ J'ai beaucoup apprécié The Bunker, un peu moins LateShift mais c'était sympa tout de même. Il va donc falloir que je me procure Death Come True prochainement. Merci pour ton test !
Hitman
le 28 juin 2020 à 11h53
Bonjour Midnailah, merci pour ta lecture! J'ai trouvé que par rapport aux autres jeux de ce genre, on était vraiment un cran au dessus oui! Si c'est un style qui te plaît, tu devrait vraiment aimer celui-ci ;)
Oli
le 12 juillet 2020 à 11h34
Merci pour le test. Ce jeu m'intéresse beaucoup, en plus le casting est pas mal du tout ! J'ai trouvé THE BUNKER sympa, et LATESHIFT excellent. S'il y a une version boîte au Japon sur PS4, c'est pour moi !
Hitman
le 12 juillet 2020 à 16h35
Salut Oli, merci pour ta lecture ;)
Une sortie physique ce serait super oui! C'est un jeu qui en vaut la peine

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...