Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Découverte] Balancelot - Switch - Je balance tout !

Image de couverture de [Découverte] Balancelot - Switch - Je balance tout !
Consultez directement le verdict

Connaissez-vous Lancelot, célèbre chevalier de la table ronde ? Ok, maintenant oubliez-le et passons à Balancelot, écuyer qui ne tourne pas rond. Qui est-il ? Quels sont ses réseaux ? C’est ce que nous allons voir immédiatement !

 

Fiche technique :

  • Genre : Plateforme, équilibrisme, rage quit
  • Développeur : Jestercraft, AnvilBird Interactive
  • Editeur : Ratalaika Games
  • Français : Oui
  • Plateformes : Switch, Playstation, Xbox
  • Testé sur : Switch
  • Modes : portable, table, dock
  • Prix : 4,99 €
  • Version : 1.0.0
  • Taille : 171 Mo
  • Date de sortie : 22 janvier 2021
  • Disponibilité : Dématérialisé

 

Un B.A.BA qui fait toute la différence.

Dans ce conte médiéval fantastique (et satirique) nous découvrons donc, non pas Lancelot mais Balancelot, un simple écuyer qui en a marre de sa petite vie minable et rêve de voir les choses en grand ! Ce qu’il désire ardemment n’est pas forcément Guenièvre mais plutôt participer au (et remporter le) tournoi de joutes du royaume. Rien que ça !

Là où les riches, victorieux et célèbres sont équipés de montures dignes des plus grandes aventures (un cheval quoi…), notre cher (et pauvre) ami ne trouve pas mieux que la plus instable d’entre elles pour se diriger vers cette folle croisade : un monocycle.

mdr

Ahah, ces regards en disent long sur ce qui nous attend... :D


C’est avec cette riche idée que démarre donc notre calv… euh parcours du combat… notre périple !

 

Avec deux roues c’était déjà pas de la tarte

Vous souvenez-vous de Trials fusion ? Urban trial freestyle ? Des jeux de motos vue de profil, plutôt accrobatiques, où tout est une question d'équilibre et de dosage. Ok, on va garder cette base et redécorer tout ça et puis au passage ajouter quelques nouvelles contraintes.

Oublions donc la stabilité des motos, leur couple inégalé, leur puissance, leur amorti et passons à quelque chose de plus… chaotique : un monocycle fait de bois, activé à la force des jambes, doté d'une inertie sans pareille et de deux inconvénients majeurs : L’équilibre précaire et... une lance qui devrait nous permettre de combattre, garder l’équilibre (dans une certaine mesure), mais également progresser (ou déservir cette progression, nous y reviendront).

vaillant

Il ronfle déjà ? Resté vaillant 5 minutes et puis... il va falloir lui secouer le cocotier !

 

Ah j’oubliais. Adieu monde cruel actuel, nous sommes dans un conte médiéval je le rappelle, ce sera donc costume d’époque de rigueur, ainsi que décors et ennemis aux accents antédiluviens qui nous faciliteront l’accès direct au purgatoire (alias le coup du lapin, la noyade ou la chute vertigineuse).

Ajoutons à cela que cet univers n’est pas en 3D, oh non, et même si la physique sera bel et bien de la partie, nous somme dans une représentation des plus plate... mais richement ornée, dans le plus pur style des enluminures d’époque. Sensation de profondeur ? parallaxe prononcées ? Que néni !

allongé

Le tuto n'est même pas terminé qu'il est déjà étalé au sol, rah la jeunesse...

 

Sans maîtrise, de l’impuissance naît rien.

Vous-ai-je déjà dit que vous pousseriez votre monture à la force de vos jambes ? eh bien ce n’est pas tellement exact puisque c’est avec ZR et ZL que vous déciderez au choix de faire tourner votre seule et unique roue en avant ou en arrière. Évidemment, monocycle oblige, et inertie aidant (grâce à votre lance), votre corps aura forcément tendance à balancer dans le sens opposé à la marche. Pas de panique, tout comme dans un bon jeu de moto qui se respecte, vous pourrez user et abuser de votre stick gauche pour rétablir l’équilibre.

equilibre

Jusque là tout va bien me direz vous ?

 

Pas tant que ça hélas. Si la vie n’était qu’un long fleuve tranquille, nous ne ferions pas de films, de romans, de musique ou de jeux vidéo. Vous imaginez bien que notre balade ne se fera pas sur un terrain plat et lisse. Les chemins de traverse que nous emprunterons ne sont pas d’accord ! Il va y avoir du dénivelé, du fossé, de l’eau, du vide, beaucoup de vide, des obstacles, beaucoup d’obstacles !

Afin de pallier aux problèmes d’escalade auxquels une simple roue ne peut faire face, c’est une fois encore à la force de vos jamb.. euh non votre bouton B que vous pourrez effectuer des sauts plus ou moins hauts (en fonction de la durée d’appui) et plus ou moins long en fonction de votre célérité.

je vole

Je voooooooleee !!!
Prenons le temps, un instant, d'admirer la texture effet papier de ce beau paysage.

 

L’art du pilotage et de l’anéantissement

Comme si tout cela ne suffisait pas pour rendre votre voyage un brin difficile, il sera de bon ton de vous mettre face à des ennemis, certes peu variés ou offensifs mais bien lourdingues… ne serait ce que par leur présence, qui ne fait que rendre difficile votre progression hasardeuse (eh oui, planifiez un parcours fixe semé d’obstacles, apprenez le par coeur dans ses moindres détails (à force de mourir et le recommencer) et… ajoutez y une dose de random avec des achoppements inopportuns et autres joyeuses bousculades et écrasements.

buche

"Attends, mais il ne serait pas en train de rabattre un tronc d'arbre sur ma trogne lui ???"
Notez son air béat... ou étonné ? On se demande ! AH !

 

C’est dans ce cas que votre lance sera d’une belle utilité. Balancelot n'est pas parti distribuer du courrier comme Besancenot, mais des déculottées ! Harponnez vos ennemis (escargots, roues démoniaque à 6 pattes, araignées, poissons et autres bestioles à tentacules dignes des pires contes de Jules Vernes) avec votre lance… enfin votre touche Y, afin de les faire disparaître dans un nuage de fumée… Certains laisseront toutefois un petit “cadeau” comme les escargots avec leur carapace qui, soit vous gênera bien comme il faut en roulant et déstabilisant votre grip, soit trouvera utilité afin d’atteindre des hauteurs insoupçonnées.

lance

Encore faut-il pouvoir le rejoindre... :D

 

Cette lance se trouvera également être une contrainte car elle aussi se balance avec inertie et pourra vous faire buter contre toute sorte de choses et stopper net votre progression. Ce serait dommage que cela arrive justement au bord d’un ravin, hein ? Inutile de vous dire que la réussite d'un niveau sera le résultat d'un mélange de maîtrise, de bon timing et de… beaucoup de chances, avec pour vous en convaincre, un compteur de nombre de morts omniprésent en haut à droite de l’écran, dont le nombre montera, grimpera, s’envolera à des altitudes stratosphériques… tout comme le chronomètre qui l'accompagne.

compteurs

On dit que les chats ont 7 vies... les pauvres, c'est bien peu !

 

Pour vous assurer progression et prospérité, le jeu a pensé à segmenter votre aventure en 20 niveaux dont la difficulté ira crescendo. Quoi ? Vous pensiez que le tuto où vous êtes morts 185 fois dont 42 sur les premiers 20 mètres était difficile ? Comment dire. Ce n’est qu’une simple mise en bouche !

map

N'espérez pas arriver ici les doigts dans le nez, vous vous mettriez le doigt dans l'oeil.

 

Chacun de ces niveaux est lui aussi segmenté grâce à des checkpoints dont la présence est une réelle bénédiction. Suffisamment proches pour retarder votre suicide mais également suffisamment éloignés pour vous faire péter un câbleeeeeeeeeeeeeee. Vous croyiez vous la couler douce avec un jeu de plateforme biking à la Super Mario où chaque saut ressemble au précédent ? Ahahahahah... Nan.

checkpoint

YES, enfin !!!! Argh c'est quoi ce bordel ?

 

Outre les ennemis dont certains n’hésiteront pas à vous “slapper” contre le sol, votre progression sera parsemée de plateformes “anguilles” qui se dérobent sous votre poids, d’obstacles se trouvant en dessous et au dessus de vous... mais également face à vous ou les trois en même temps (attention à la tête, elle est sensible). Et nous ne comptons pas les traditionnelles plateformes qui montent et descendent (ce serait bête d’en louper une en train de remonter lors d’un de vos sauts maladroits, hein ?).

A tout ce beau merdier, on ajoutera des surfaces instables, rebondissantes, à bascule ou elles-mêmes en équilibre, reliées à des cordes, vaporeuses... histoire de compliquer un peu plus ce qui est déjà capillotracté.

Il arrivera parfois que dans votre élan vous dépassiez un point d'appui se trouvant au dessus du vide ou qu'au contraire votre vitesse soit insuffisante. C'est là que vous apprendrez à optimiser votre positionnement vertical en fonction de la situation et parviendrez parfois à effectuer un "effet boomerang" en vous propulsant rapidement d'arrière en avant. La position de votre roue à l'atterrissage sera tout aussi cruciale.

brouette, corde

Une fois renversée, cette charette propulse quelques carottes en direction de votre nuque... et voici un balancier ultra instable, histoire d'effectuer une balanception...

 

Ton histoire est sympa mais, elle sert à quoi ?

Votre aventure sera l’occasion de découvrir des petites saynètes qui serviront d'intro, interlude ou conclusion. Mimées ou muettes c'est au choix car la traduction, bien qu’incluant le français, se limite aux textes des menus et aux interfaces. Même si un cartouche en bas de l’écran est présent lors de celles-ci, aucun texte n’y est affiché et aucun dialogue ne parvient à nos pavillons auditifs… Peu importe, on comprend tout de même le déroulement de l’intrigue ! Personne ne veut que Balancelot n’arrive à ses fins !

saynète

"Et c'est ainsi que Balancelot découvrir l'effet catapulte, à ne pas confondre avec l'effet apéro, les deux mettant la tête à l'envers"

 

Ces transitions entre les différentes régions de la carte (contenant les étapes du jeu) nous expliquent visuellement par quels tourments et rencontres inoportunes notre héros va devoir passer. Cette carte n’a pas la mémoire courte puisqu’en glissant votre curseur sur chacune des étapes vous pourrez consulter votre meilleur temps et si par hasard vous avez pu récupérer des étoiles.

temps

Un de mes meilleurs temps, enfin le moins pire.

 

Des étoiles ?

Ah oui, j’avais oublié un petit détail. Comme si le jeu n’était pas assez difficile comme cela, vous sera proposé optionnellement de récolter de belles étoiles qui se trouvent forcément dans des recoins inaccessibles, souvent en hauteur ou bien dans des endroits ultra dangereux et exigus. Ceux qui font un bon temps ET récoltent toutes les étoiles seront à mes yeux des dieux vivants, je peux vous l’assurer ! (des speedruns sur ce jeu existent et sont juste déments de précision, comme quoi on trouve toujours plus fou que soi).

etoile

Hmmm, et si je faisais levier à la force de mon poignet ?

 

Tu te balances ? mais c’est pas Byzance

Balancelot est-il un jeu beau ?

Oui et... Non. Et même si le style enluminure fait son effet, ça renifle quand même un petit peu le bon vieux jeu flash (ou mobile des années 2011) que l'on aurait retapissé ! Les “briques” utilisées pour parsemer les niveaux sont répétitives et parfois posées à l’arrache sans forcément se soucier d’un bel alignement.

flash

Si les romains avaient construit le pont du Gard de cette façon...

 

Pourtant Balancelot ne laisse pas indifférent et cet aspect décousu à l’arrache participe au sentiment dont je vous parlais tout à l’heure que le jeu se moque un peu de notre avis ou nos revendications stylistiques, il est là pour nous faire souffrir !

Pour égayer et varier notre aventure, on constatera néanmoins que chaque “chapitre” propose son univers ou son thème graphique, hélas relativement proches les uns des autres. A cela s’ajoutera la possibilité de choisir un personnage à incarner et débloquer : Lance, Laine (une demoiselle), Hans, un chat, tête de citrouille, une grenouille, un zombie… bon vous avez compris dans quel registre on se trouve hein, inutile de se répéter ! ^^

miaou

Terminez certains niveaux, relevez certains défis et à vous le costume en authentique peau de Chat Potté !

 

Un “mode halloween” avec la section “Spooky Island” sera de la partie pour vous torturer un peu plus, proposant un monde sombre et effrayant (vite fait) ainsi qu’une nouvelle carte à parcourir… et je peux vous assurer que si vous avez trouvé l’aventure principale compliquée, comment dire, vous n’en reviendrez (littéralement) pas.

spoooky

halloween

Brrrr.... (Sympa l'araignée boule à facette).

 

Balance, balance, balance toi (ouais je la ressors ^^)

On a parlé de beaucoup de choses mais… et la partie sonore alors ?

Parlons de la musique : un orgue de barbarie au doux son d’accordéon, vous bercera de belles musiques parfaitement dans le style et adaptées à l’aspect co(s)mique (et tragique) du jeu. Les sons sont discrets mais celui des checkpoints façon langue de belle mère (non je n’ai pas inventé le terme !) sont à hurler de rire (et de douleur). Le son de l’arrivée… triomphal et félicitatoire à souhait, est lui aussi un régal ! Dans la plus pure atmosphère de "Crush the castle".

l’ambiance bien que répétitive accompagne parfaitement ce pitre de jeu qui se moque ouvertement de notre galère !

bravo

YOU WIN...
Round 12, Ready ? Go !

 

Alors on prend ?

Et voilà nous arrivons à la fin de cette découverte ! Pour être totalement franc, je n’ai pas encore fini le jeu, j’ai certes dépassé (difficilement) la moitié, mais je ne sais pas si un jour je réussirai à le finir tellement la difficulté va crescendo… je peux vous dire que c’est hard ! Vous connaissez tous ces jeux où les réflexes, la dextérité et la patience sont (rudement) mis à l’épreuve (Awesome Pea ? Super Meatboy ? Cuphead et j’en passe) ?

Eh bien avec Balancelot vous y êtes en plein dedans ! C’est du die, retry, die, jette la manette, rachète, retry, die, die, die die !!!!!

Si Balancelot est clairement synonyme de torture et frustration, je ne peux oublier que j'ai (à force de persévérance) tiré une certaine fierté quand je finissais ses niveaux après moult retry et crispations. Une sorte de décharge d'adrénaline qui récompense ce temps passé et cette manette/console qui n'a finalement pas atteri contre un mur. "YESSSSS ENFINNNN !!!!"

Bonne nouvelle pour les "chasseurs", on m’a glissé dans l’oreille que le Platine (PS4) et 1000G (Xbox One) sont “offerts”, déclenché dès les premiers niveaux terminés... de quoi expédier rapidement ce soft dans les limbes. Sur Switch... quedal, seule la réussite du jeu (ou au moins finir le tuto) sera votre unique fierté et récompense ! Alors ne désespérez pas !

Si quelques bugs graphiques non bloquants (eau et vagues) sont présents, rien d'autre que la difficulté ne gâche l’expérience. La sensation de satisfaction quand on a terminé un niveau l’emporte sur TOUT !

Recommandations : Ames sensibles et personnes nerveuses doivent absolument s'abstenir ! A consommer avec modération (ou pas).

 

Verdict :

Les +

  • Le style graphique
  • La physique plutôt bonne !
  • Le soin du détail (expressions, animations)
  • La partie sonore minimale mais qui colle tellement bien
  • La satisfaction à chaque fin de niveau
  • Pas mal de niveaux et une jolie carte !
  • Durée de vie du jeu

Les -

  • Difficile
  • Très difficile
  • Frustrant
  • Quelques bugs graphiques
  • Beaucoup de réutilisation
  • Durée de vie de votre manette/console/TV

On aurait aimé :

Des manettes et consoles de rechange, au cas où elle passeraient par la fenêtre.

Dans le même genre :

Trials Fusion, Urban Trial, getting over it, et les jeux à difficulté surhumaine... :D

Graphismes :
Original et soigné quand on regarde les éléments un à un. L'assemblage est beaucoup plus grossier.
6/10
Ambiance sonore :
Minimaliste mais parfaitement adaptée.
5/10
Gameplay :
Si l'apprentissage demande du temps, de la concentration et surtout patience, maîtriser Balancelot et vaincre cet enfer apportera satisfaction.
7/10
Scénario et histoire :
Un scénario ma foi original mais j'ai l'impression qu'il manque du texte lors des interludes...
6/10
Durée de vie :
Dépendra entièrement de votre calme et dextérité.
7/10
Rapport qualité / prix :
Il n'y a rien à redire sur le prix, 5€ pour rendre quelqu'un complètement maboule avec un jeu sadique c'est le moins cher des cadeaux empoisonnés !
8/10
Coup de coeur :
J'aime Balancelot autant que je le déteste ! Tout est dit !
7/10
Total : 6.6/10

 

Nous remercions Ratalaika Games qui nous a fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture !

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...

Image de couverture de [Test] Atelier Ryza 2 : Les Légendes Oubliées & Le Secret de la Fée sur SwitchSwitch

[Test] Atelier Ryza 2 : Les Légendes Oubliées & Le Secret de la Fée sur Switch

Après un demi million d'exemplaires écoulés du premier opus, Koei Tecmo s'est dit qu'il pourrait être intéressant de donner une suite à Atelier Ryza. L'épisode précédent a donc joui d'un succès tout à fait mérité, en sera-t-il de même pour celui-ci ? Baptisé Atelier Ryza 2 Lost Legends & The Secret Fairy, le jeu est sorti le 29 janvier dernier sur Switch, PlayStation 4 et PC via Steam.
Lire la suite...

Image de couverture de [Mini test] Coach Culturel - SwitchSwitch

[Mini test] Coach Culturel - Switch

Aujourd’hui nous allons faire la connaissance de Coach Culturel, qui s’est donné pour mission première de tester et comparer nos connaissances dans des domaines aussi variés que : le cinéma, la géographie, l’histoire, la littérature, la musique...
Lire la suite...