Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Atelier Ryza 2 : Les Légendes Oubliées & Le Secret de la Fée sur Switch

Image de couverture de [Test] Atelier Ryza 2 : Les Légendes Oubliées & Le Secret de la Fée sur Switch
Consultez directement le verdict

Après un demi million d'exemplaires écoulés du premier opus, Koei Tecmo s'est dit qu'il pourrait être intéressant de donner une suite à Atelier Ryza. L'épisode précédent a donc joui d'un succès tout à fait mérité, en sera-t-il de même pour celui-ci ? Baptisé Atelier Ryza 2 Lost Legends & The Secret Fairy, le jeu est sorti le 29 janvier dernier sur Switch, PlayStation 4 et PC via Steam.

 

Fiche technique :

  • Genre : JRPG
  • Développeur : Gust
  • Editeur : Koei Tecmo
  • Langues : Anglais, français via un patch
  • Plateformes : Switch, Playsation 4, PC via Steam
  • Testé sur : Switch
  • Prix : 59,99 €
  • Version : 1.0.2
  • Taille : 6,22 GB
  • Date de sortie : 29 janvier 2021
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé

 

Straight outta Rasenboden

3 ans ont passé depuis la grande aventure de Ryza et ses amis. Ils ont beau avoir réussi à éviter une immense tragédie, la plupart des gens ignorent à côté de quoi ils sont passés et continuent à vivre leur vie comme s'il ne s'était rien passé.

Nos amis ont également pris des chemins différents et se sont un peu perdus de vue : alors que Ryza est devenue institutrice sur l'île de Kurken, Lent est parti seul à l'aventure, Tao étudie à la capitale, Ashra-am Baird, en compagnie de Bos avec qui il est devenu ami. Klaudia a quitté le village pour assister son père dans son entreprise, Empel et Lila sont retournés à leurs explorations…

Après un long voyage en bateau, Ryza débarque à la capitale

 

Mais un beau jour, Ryza reçoit une lettre de Tao. Ce dernier l'invite à la capitale. Il s'y trouverait non loin de là des ruines qui seraient en lien avec l'alchimie. Une belle occasion pour la jeune femme de repartir à l'aventure et de découvrir la vie en ville, mais aussi de retrouver ses amis et de s'en faire de nouveaux…

Mais avant son départ, Moritz, le père de Bos, lui confie un joyau. Hérité d'un ancêtre explorateur, la pierre s'est récemment mise à luire sans raison apparente. Moritz veut que Ryza enquête sur cet objet lors de son voyage, mais qu'est il réellement ?

La team au complet!

 

Ce nouvel opus nous permettra de redécouvrir notre joyeuse bande d'amis dans un nouveau cadre : exit le petit village isolé du monde pour faire place à la grande ville, fini l'insouciance de la jeunesse et bienvenue dans le monde adulte, accompagné de son lot de responsabilités. Nos héros ont grandi et mûri et cela se sent dans les dialogues et les différentes situations, même si l'humour inhérent à la série est toujours bien présent.

 

Ryza 2 : le retour

On ne change pas une équipe qui gagne, Atelier Ryza 2 s'inscrit dans la parfaite continuité de la première itération. Pourquoi se risquer à gâcher un gameplay qui a fait ses preuves et qui a été approuvé par les joueurs?

On notera au niveau de l'exploration que la belle peut désormais escalader en s'accrochant à des plantes, se balancer au bout d'une corde magique contenue dans son bracelet pour franchir des obstacles, ou encore nager sous l'eau. Il sera également possible de parcourir les différentes zones visitées à dos de bête magique, qui pourra également creuser pour trouver des ingrédients.

Le tout c'est de ne pas regarder en bas...

 

C'est la ruine

Notre héroïne sera donc amenée à visiter plusieurs ruines et à en percer les mystères. Pour cela, elle pourra se servir de la boussole trouvée sur le premier site exploré et qui lui indique les positions des indices, sous forme de fragments de ruine ou de vestiges de souvenirs, qui se trouvent dans son périmètre. Mais la boussole ne fonctionne pas dès que l'on pénètre dans les ruines. Il faut d'abord explorer un peu les environs pour remplir la liste de recherche. Celle-ci se trouve dans notre journal d'exploration, qui contient des informations laissées par d'anciens explorateurs, obtenues grâce à Tao. Pour remplir cette liste il faudra donc ouvrir des coffres, combattre des ennemis, découvrir des lieux ou encore récolter des objets ou ingrédients.

Chaque phase de gameplay bénéficie d'un tutoriel complet

 

C'est seulement après cette étape que la boussole sera opérationnelle, et remplacera la carte classique lorsque l'on appuie sur la touche bas. Elle fonctionne à la manière d'un radar qui indique la position des différents indices. Toujours dans le journal d'exploration, se trouve les différentes ruines que l'on a explorées ainsi que leurs écrans d'analyse. Les fragments de ruines trouvés (sous forme de flammes bleues sur le terrain) s'y affichent sous forme de photo. Chaque fragment contient les vestiges de souvenirs que l'on a trouvés. Il faudra les associer pour résoudre des petites énigmes et compléter l'exploration. Rien de bien compliqué étant donné que l'on a l'indice à droite de l'écran en surbrillance, avec des mots clés en vert. Chaque fragment de ruine complété à 100% est récompensé, par des PC, des SP etc… J'ai trouvé ces petits jeux de piste plutôt agréables, les énigmes sont à portée de tous à partir du moment où l'on a collecté tous les vestiges.

 

Monster hunter

Le système de combat reste relativement similaire à celui de l'épisode précédent. On ne dirige qu'un combattant à la fois, les autres agissent tout seul. Les combats sont dynamiques, avec une jauge de temps d'attente, autant pour les alliés que pour les ennemis. Toutefois, même si la jauge de notre personnage est pleine, l'action ne s'arrête pas. En frappant l'ennemi avec des attaques normales, on accumule des points d'action (PA), partagés pour toute l'équipe. Ces points servent à utiliser des compétences. Bien sûr on acquiert de nouvelles compétences en montant de niveau.

Certains monstres sont si mignons qu'on hésiterait presque à les taper ^^'

 

On peut combattre en mettant les alliés au choix en mode soutien ou agressif. Par défaut, les combats sont réglés sur le mode soutien où les personnages que l'on ne contrôle pas n'utilisent que les attaques normales. En appuyant sur la touche haut, on les passe en mode agressif, et dans ce cas, ils pourront utiliser des PA pour se servir de leurs compétences. Il est possible de changer de personnage que l'on dirige via les touches ZL ou ZR.

Lors des combats, nos alliés peuvent également nous donner des ordres d'actions du type "infligez des dégâts physiques" ou "infligez des dégâts magiques". Si on répond à ces ordres avant la fin du temps imparti, celui qui a donné l'ordre pourra alors utiliser une compétence d'ordre, plus puissantes que les compétences de base.

Les compétences d'ordres sont spectaculaires et font des dégâts!

 

Voilà globalement comment fonctionne le système de combat. De prime abord, et avec les premiers ennemis relativement faibles, on a tendance à penser que c'est très basique, alors qu'avec le temps, quand on commence à prendre en compte les stratégies liées au niveau tactique, aux compétences, à l'utilisation d'objets etc… on se rend compte qu'à l'instar du premier opus, le système est bien plus riche qu'il n'y paraît. D'ailleurs il est fortement conseillé de se familiariser avec toutes ses subtilités, car plus on va avancer dans le jeu, et plus il sera nécessaire de mettre en place des stratégies efficaces contre les ennemis, notamment les boss qui deviennent rapidement très coriaces.

 

Full Ryza Alchemist

Le système d'alchimie, marque de fabrique de la licence, est à la fois l'un des plus accessibles des titres Atelier, tout en étant très complet. On retrouve le système de boucles qui permettent d'augmenter le niveau de l'objet synthétisé ou de lui ajouter des effets. Les matériaux collectés en exploration ou en combat peuvent donc être synthétisés dans le chaudron de la jeune alchimiste pour créer de nouvelles armes ou objets du quotidien qui seront parfois nécessaires pour avancer dans l'histoire. Chaque ingrédient ajouté à la recette jouera sur la qualité finale du produit, mais pourra également lui apporter des effets supplémentaires. On peut choisir jusque 3 effets au moment de la synthèse.

Les recettes seront de plus en plus élaborées au fil de l'aventure

 

Pour collecter les matériaux, on peut de base les ramasser au sol ou les obtenir en frappant avec le bâton de Ryza dans des buissons, rochers, etc... Par la suite, on pourra fabriquer de nouveaux outils (hache, faucille…) et augmenter leur rang, la qualité et la quantité d'ingrédients obtenus… Ainsi par exemple, si je frappe un arbre avec le bâton, j'obtiendrai des fruits, tandis que si je le frappe avec la hache, c'est du bois que je recolterai. De plus, si on frappe un ennemi avec un des outils, cela lancera le combat avec un effet supplémentaire sur l'ennemi, par exemple le sceptre explosif lui causera des dégâts, la hache réduira sa défense ou encore la faucille réduira son attaque.

 

J'fais mon job à plein temps

Parcourir les ruines avec ses amis c'est bien beau mais ça ne paye pas les factures. D'ailleurs, se loger à la capitale c'est hors de prix pour la jeune provinciale. Heureusement, le propriétaire de son atelier connait l'utilité de l'alchimie. Il accepte donc de la loger gratuitement… ou presque! Pour vivre dans ce nouveau logement, elle devra lui fabriquer des bombes qui serviront au développement de la ville, mais aussi assister tous les citoyens qui pourront avoir besoin de son aide.

C'est ce qui nous amène aux quêtes annexes, qui pourront nous être confiées par des personnages (parfois assez décalés) lors de cutscenes qui se déclencheront quand on se promène en ville, mais aussi via le panneau des quêtes qui se trouve dans le café.

Cassandra est débordée, elle a besoin d'aide ^^

 

Les quêtes auront souvent pour effet d'augmenter la réputation de Ryza auprès d'une catégorie de la population d'Ashra-am Baird (les enfants, les commerçants,...). Et plus cette réputation sera élevée, plus les habitants lui confieront des missions importantes, et plus dangereuses, évidemment. Mais les récompenses seront à la hauteur puisque Ryza pourra obtenir des matériaux rares qui lui permettront de synthétiser des armes, armures ou autres très puissants.

Il y a tout un tas d'autres activités annexes qui, si elles ne sont pas indispensables, sont néanmoins très tentantes : décorer l'atelier, s'occuper de son puni, développer le commerce de Romy…

 

Waiflou

Une fois de plus, la réalisation de cet Atelier est finement soignée, encore que j'ai l'impression qu'il y a un léger moins bien par rapport au premier épisode au niveau graphismes. Mais je n'arrive pas à mettre exactement le doigt dessus. On remarque par exemple lors de certaines cutscenes, des effets de flous pas très jolis quand la caméra met le focus sur un personnage en arrière plan alors que Ryza se trouve au premier plan. On le voit plusieurs fois et si je comprends l'effet recherché, je trouve qu'il aurait pu être mieux réalisé. Enfin c'est vraiment pour pinailler. Car au-delà de ça, les décors sont très beaux, variés et colorés. Les effets de lumière rendent toujours aussi bien et les conditions climatiques ont des effets persistants sur l'environnement. Quand il pleut, on voit que le sol est mouillé et il se forme des flaques qui reflètent la lumière. On sent l'attention portée aux détails.

Les jeux de lumières sont toujours aussi efficaces

 

Cette attention se retrouve également dans la bande son. Lorsque l'on est en ville, la musique en fond est enjouée et dynamique, puis quand vient le soir, on entend la même mélodie mais elle est ralentie, comme pour dire que l'activité de la ville se calme. Enfin quand vient la nuit, c'est toujours la même mélodie mais très calme, comme une berceuse pour nous faire comprendre que la ville est endormie.

Le charadesign de Toridamono est toujours aussi bon, et contient inévitablement sa petite dose de fan service. Les artworks présentés à quelques occasion de l'histoire sont juste superbes.

Toutes ces aventures... C'est épuisant!

 

Les doublages japonais sont joués avec enthousiasme et sonnent très bien. Il est à noter que le jeu a été intégralement traduit en français, mais pas présent directement sur la cartouche, il faut télécharger le patch pour la traduction.

Niveau technique, je n'ai pas rencontré de bugs, c'est fluide quoique l'on fasse : courir, nager, chevaucher…

Il faut compter une bonne soixantaine d'heures de jeu pour arriver au bout. Il m'est arrivé de perdre quelques heures en ne comprenant pas exactement ce que je devais faire pour avancer. J'ai trouvé 2 ou 3 fois que l'objectif n'était pas suffisamment explicite. Il fallait par exemple parfois débloquer des compétences sans que ce ne soit très clair, du moins pour moi.

 

Atelier Conclusion 2

Atelier Ryza 2 Lost Legends & The Secret Fairy est la digne suite de Ever Darkness & the Secret Hideout. On y retrouve avec plaisir la pétillante Ryza et sa joyeuse bande d'amis en quête de nouvelles aventures. On remarque bien l'évolution des personnages, qui ont mûri 3 ans après le premier épisode. Ceux qui y ont joué il y a un an retrouveront facilement leurs marques tant cet opus s'inscrit dans la continuité. Il n'est d'ailleurs pas nécessaire d'avoir fait le premier opus pour faire celui là, même si quelques répliques y font référence. Mais ce serait plutôt dommage car les 2 se valent et proposent des aventures que l'on suit avec grand plaisir. Atelier Ryza 2 est donc un très bon jeu pour bien commencer l'année !

 

Verdict :

Les +

  • Les systèmes d'alchimie et de combats ont été enrichis
  • L'évolution des personnages par rapport au premier opus
  • Réalisation soignée
  • La personnalisation de l'atelier
  • Localisation en français

Les -

  • J'ai trouvé certains objectifs pas assez explicites

On aurait aimé :

Rien de plus, rien de moins

Dans le même genre :

Tout jeu de la licence Atelier, Final Fantasy, Dragon Quest...

Graphismes :
Superbes, direction artistique également, on se régale
8/10
Musique et sons :
On est accompagnés partout par cette magnifique OST qui colle à chaque passage de l'aventure
8/10
Gameplay :
Gameplay riche et même enrichi, pas mal d'activités secondaires
8/10
Scénario et histoire :
Evolution intéressante des personnages, scénario recherché et bien pensé
8/10
Durée de vie :
Une grosse soixantaine d'heures durant lesquelles on ne s'ennuie pas!
9/10
Rapport qualité / prix :
Un jeu qui vaut chaque euro dépensé. Comme d'habitude : préférez le physique!
8/10
Coup de coeur :
Oui! Le coup de coeur de ce début d'année!
9/10
Total : 8.3/10

 

Nous remercions Koch Media France qui nous a fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture !

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...

Image de couverture de [Mini test] Coach Culturel - SwitchSwitch

[Mini test] Coach Culturel - Switch

Aujourd’hui nous allons faire la connaissance de Coach Culturel, qui s’est donné pour mission première de tester et comparer nos connaissances dans des domaines aussi variés que : le cinéma, la géographie, l’histoire, la littérature, la musique...
Lire la suite...

Image de couverture de [Test] Children of Zodiarcs sur Switch : de la stratégie, des cartes et des dés (et pas Dédé)Switch

[Test] Children of Zodiarcs sur Switch : de la stratégie, des cartes et des dés (et pas Dédé)

Children of Zodiarcs est un jeu de stratégie au tour par tour développé par le studio indépendant canadien Cardboard Utopia. Après 3 ans de développement et un financement participatif qui a reçu 5 fois la somme requise sur Kickstarter, le jeu est sorti en mars 2020 sur Switch puis en juillet sur PS4 et Steam. Le projet a également bénéficié du soutien de Square Enix via leur label Square Enix Collective à destination des studios indépendants.
Lire la suite...