Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Delta Squad - Switch - Mais où est donc passée l’escouade ?

Image de couverture de [Test] Delta Squad - Switch - Mais où est donc passée l’escouade ?
Consultez directement le verdict

Vous êtes l’élite : La Delta Squad, ce qui se fait de mieux en termes de soldats ! Une fois de plus le monde est en danger (décidément !). Le Docteur Malcolm s’est pris pour passion de créer un virus plutôt dangereux qui rend les gens complètement zombies… et malheureusement, celui-ci semble être tombé entre de mauvaises mains. Il va falloir partir au combat, ratisser plusieurs bourgades afin de retrouver les échantillons et arrêter sa dispersion.

Il est peut-être déjà trop tard car le virus a atteint quasiment toute la population et un vilain dictateur est en train de positionner ses factions pour vous rendre la tâche plus difficile encore. C’est donc à vous que reviendra l'honneur de combattre tout ce beau monde, seul ou en coop, accompagné de 1 à 3 autres acolytes armés jusqu’aux dents !

delta squad

Ils n'ont aucune chance, c'est certain !

 

Fiche technique :

  • Genre : Twin stick shooter, shmup, coop
  • Développeur : Eskema Games (FullBlast)
  • Editeur : Ratalaika Games
  • Français : Oui
  • Plateformes : Xbox, PS4, Switch
  • Testé sur : Switch Lite et Switch 2019
  • Prix : 4,99 €
  • Version : 1.0.1
  • Taille : 670 Mo
  • Date de sortie : 01 novembre 2019
  • Disponibilité : Dématérialisé

 

 

3 menus un enterrement

C’est avec une très belle vue 3D d’un camp militaire et une musique symphonique digne des plus grands films de héros d'infanterie que débute notre aventure. Un menu qui ne propose pas moins de trois sections : Campagne, Survie et enfin options.

camp

Les personnages se déplacent, se préparent. Il y a de la vie ici et cela fait penser au menu de FullBlast du même développeur.

 

Les options sont classiques, très succinctes et permettent de gérer les différents volumes, choisir un niveau de difficulté, choisir une langue (Français disponible mais non activé par défaut) ainsi qu’autoriser ou non le tir ami… qui oserait l’activer voyons ? 0:-)

 

Left1Dead

Allez, on se lance dans une campagne ! Si le synopsis de Delta Squad pourrait vendre du rêve (au moins un instant), il s’avère être au final bien maigre tellement le scénario s’arrête à l’introduction. On connaît tous le but de ce jeu qui va être de défourailler à tout va dans le tas !

Première étape : Choisir le prochain lieu des opérations. Une “grande” carte nous propose de sélectionner une des localités à “nettoyer” parmis les 6 proposées, aux noms aussi évocateurs que “Miniland”, “Farmland”, “Vinepolis”, “Industrial”, “Megapolis” ou bien encore un endroit tenu encore secret se trouvant non loin de la banquise, allez je vote pour “Glaglaland” !

carte

Mon cerveau bugue sur l'échelle de la carte. On dirait des continents et aucun pont ne relie ces villes...

 

Viendra ensuite le moment de composer son escouade… et là, bonne surprise, 4 classes de soldats sont sélectionnables : Fantassin, Fantassin lourd, Ingénieur, Médecin.

Choisissez bien car chaque classe se différencie sur plusieurs caractéristiques comme la puissance de frappe, la résistance ou la vitesse. Cela impacte également le choix de l’arme principale et des munitions “secondaires” : Grenades, Lance-grenade, Mines, Medkits (ainsi que le nombre d’entre elles mises à votre disposition).

classes

Je suis prêt, chef !

 

Il sera également proposé de choisir une couleur d’uniforme, histoire de mieux se départager quand on se retrouvera à plusieurs sur le terrain des opérations. Ah oui bonne idée, sauf que si 4 joueurs peuvent prendre part aux festivités, le coop se limitera strictement aux joueurs humains... pas d’IA pour remplacer les absents, gloups.

Etant donné que je suis la plupart du temps seul sur ma pauvre Switch, on va passer la majorité de notre périple en solo de chez solo. Elle a bon dos l’escouade, snif.

 

A l’attaque mon colonel !

Bon on va commencer par n’importe laquelle des 5 maps disponibles d’entrée, car non, il n’y a pas vraiment de notion de progression ou d’accomplissement de la campagne dans un ordre particulier. C’est un peu dommage car on ne ressent pas le challenge de “débloquer” les cités une à une… (même si une fois terminées elles sont barrées).

briefing

Quelque chose me dit que l'on va dévaster un peu plus ce qui l'est déjà...

 

Mini briefing de début de mission (avec à chaque fois un rappel visuel des commandes) et c’est parti pour la chasse aux… objectifs. Il faudra avancer un petit peu, de quelques mètres seulement, pour voir apparaître une première caisse (avec une belle fumée verte) tombant du haut de l’écran et s’enfonçant dans le sol. Approchez vous. Votre ordre de mission est là, c’est parti pour de bon !

briefing

Chef, oui chef !

 

A la baguette et au pas !

Le gameplay de Delta Squad est assez facile à prendre en main. Les commandes “tombent bien” puisqu’elles sont relativement standard vis à vis de que l’on connaît déjà sur des twin stick shooter comme Dead Nation par exemple :

  • Joystick gauche pour se déplacer
  • Joystick droit pour viser à 360°
  • ZR pour tirer avec notre arme principale
  • ZL pour le tir alternatif (grenade par exemple)
  • L pour recharger manuellement
  • R pour effectuer une roulade
  • Enfin B interagir

 

A noter que le fait de diriger le personnage avec le joystick droit ne déclenche pas automatiquement le tir, il faudra appuyer sur ZR (de longue). Dommage qu’il n’y ait pas une option pour l’activer, je trouvais ça particulièrement utile dans certains autres twin stick shooters comme Riddled Corpses EX par exemple.

Quitte à comparer avec ce qui existe déjà dans cette catégorie de jeux vidéo, on se rendra très rapidement compte que notre aventure se trouve être tout de même un peu molle. Selon la classe choisie ce sera plus ou moins pire car notre perso ne va pas très vite de base, si en plus vous en choisissez un lent qui tire un coup de fusil à pompe toutes les 2 secondes max bon euh…

tir

Pour moi le Fantassin lourd est le meilleur compromis, qu'en sera-t-il pour vous ?

 

Notre arme primaire possède des munitions infinies, même si elle nécessitera d’être rechargée (automatiquement) à un moment donné toutes les X munitions utilisées. A l’inverse, notre “arme” secondaire (grenade, lance grenade, medkit, mines) ne peut être rechargée que via la collecte de bonus très rares (en fin de quelques quêtes seulement). Impossible non plus d’aller piquer des armes aux ennemis, vous disposez d’une seule arme principale et cela restera la même jusqu’au bout du niveau sans qu’il soit possible de l’améliorer avant le round suivant ! Argh.

améliorations

Si vous avez été bons, vous pouvez attribuer des points à votre défense ou force de frappe mais cela n'implique pas des accessoires ou extensions / modifications d'armes.

 

C’est quoi ton objectif ?

Se promener sans but sur une carte de taille relativement importante, ce serait dommage ! Heureusement, Delta Squad propose un système d’objectifs qui nous canaliseront… et feront ratisser la map en long, en large, en travers… et même parfois revenir plusieurs fois au même endroit, ahah :

  • Éliminer un nombre prédéfini d’ennemis.
  • Pirater des cabines téléphoniques.
  • Défendre une position durant un intervalle de temps.
  • Désactiver des antennes radio.
  • Défoncer des blindés de communication.
  • Récupérer des échantillons de légumes du potager (:D)
  • Protéger un groupe de civils des zombies et autres vilains miliciens.
  • Trouver l’entrée d’un labo.
  • Trouver des échantillons du virus
  • etc.

 

resident

Escouade d'élite, virus, humains mutants, zombies et puis ces... vous avez la ref ?


Notre personnage est entouré d’une jauge circulaire dont le vert représente la vie qu’il vous reste et le rouge la vie qu’il vous manque… Ce cercle est entouré d’une flèche grise qui indique où se trouve le prochain objectif (ou le prochain élément permettant de remplir celui-ci).

Si vous appuyez sur + vous pouvez d’ailleurs consulter le tableau des objectifs qui sera graduellement complété à mesure que vous réussissez ceux-ci. Mais on ne peut pas les consulter d’avance. De rares objectifs secondaires seront également de la partie, comme par exemple trouver un certain nombre de pièces d’or cachées dans les recoins de la map.

objectifs

Il y a de quoi faire, la durée de vie d'un seul niveau se compte en plusieurs dizaines de minutes.

 

Nous ne sommes pas seuls

Comme vous l’avez sûrement compris, si nous sommes seuls du côté des gentils (au mieux 4, souvent 1), il en sera tout autrement du côté des vilains. Encore une fois, à moins d’être accompagné physiquement par un coéquipier de chair et de sang, ce sera en mode “One man army” que vous devrez défoncer des méchants.

Les ennemis sont hélas peu variés :

  • Des zombies (enfin, “humains infectés”) qui avancent au pas et convergent très lentement vers vous en mode “j’ai le temps”.
     
  • Des soldats ennemis un peu plus mobiles et agressifs, qui sortent des immeubles alentour. Ils s’approchent de vous et tirent dans votre direction (avec le même genre d’armes que vous pourriez utiliser).
     
  • Des tourelles fixes, souvent disposées par paires (ou plus). Elles dirigent leurs tirs croisés dans votre direction, avec des cooldowns entre les salves... et une certaine inertie pour vous viser entre les deux yeux.
     
  • Des tanks et engins blindés plus ou moins gros mais toujours immobiles qui tenteront de vous oblitérer en envoyant dans votre direction de grosses charges de mortier bien explosif. Attention à ne pas se trouver trop près du point d’impact. Eux aussi font d’ailleurs montre d’une inertie assez folle.
     
  • Des boss (en fin de niveau) à la jauge de vie démesurée et une très bonne aptitude à l’esquive… sic !

 

Le point commun de tous ces ennemis (humains comme mécaniques) est qu’ils disposent d’une jauge de vie, plus ou moins grande selon leur taille ou leur type, à la seule exception des zombies qui demeurent des cibles très faciles et très faibles.

ennemis

Les jauges sont positionnées juste au dessus d'eux comme dans la plupart des top down shooters.

 

Pour faire face à tout ce beau monde, vous disposez donc vous aussi d’une jauge... qui se vide très rapidement (même avec un fantassin lourd) et seulement 3 coeurs de vie. Dès que la jauge est vide, vous consommez un coeur et respawnez là où vous avez trépassé. Vous restez invincibles quelques courtes secondes mais n’oubliez pas de déguerpir loin de là histoire de ne pas se reprendre une salve meurtrière. 3 décès et c’est le Game over puis nous sommes invités on recommence l'aventure de zéro (ou bien jeter la console par la fenêtre c’est selon) !

On pourrait penser que l’on peut retrouver de la vie sous forme de medkits mais hélas, tout comme les munitions secondaires, s’ils existent bel et bien, ils sont extrêmement rares.

Si le gameplay est plutôt accessible, il y aura quelques petits aspects qui vous feront peut être rager (ou dont il faudra tirer partie). Premièrement, tout ce qui est hors du champ de vision ne vous voit pas et comme il n’est pas visible… il n’est pas attaquable… logique implacable. Secondo, et en lien étroit avec le point précédent, la difficulté est très mal calibrée. D'un côté on a des zombies à la limite de l’inoffensifs, des soldats qui tirent après 50 ans... et puis de l’autre, des put%$*# de tourelles et chars qui te one shot à peine entrés dans la zone visible de l'écran.

char

Bon pour les blindés solos c'est assez simple, on s'approche et on canarde en tournant autour... Quand il y en a plusieurs c'est un poil plus délicat mais bon, ils ne bougent pas donc...

 

Il m’est arrivé plusieurs fois, surpris, de perdre la quasi intégralité de ma barre de vie à cause de tourelles de m… se trouvant en limite d’écran et commençant déjà à arroser dans la bonne direction… et pour revenir aux boss que l’on rencontrera à l’intérieur des labos, ils sont eux aussi très “affutés” et proposent eux aussi un gros pic de difficulté (Ce qui est normal quelque part...). Évitez donc de débarquer rincé avec un seul cœur et une jauge de vie au plus bas sinon ça risque d'être vraiment compliqué !

boss

Par contre niveau charisme et fear level euh... ouais... OK bRowser....

 

C’est mignon mais qu’est ce qu’on s’ennuie

Le level design des cités de Delta Squad est on ne peut plus carré et plutôt sympathique au regard. La vue de dessus (que je trouve relativement éloignée) donne un bel aperçu des bourgades que nous allons visiter à l’échelle d’une portion de quartier. Les maps sont assez vastes et contiennent beaucoup de routes/rues, des pâtés de maisons, des zones plus denses en végétation, champs ou éléments industriels. La variété globale au niveau du jeu n’est cependant pas folle avec un sentiment de déjà vu constant, toujours les mêmes éclairages, les mêmes couleurs dominantes...

mignon

C'est tout de même travaillé hein, mais je ne sais pas...

 

Après avoir testé toutes ces maps, on ne ressent pas tellement de différence entre elles tellement les mêmes “briques” sont utilisées et réutilisées. Il y a bien un effort pour tenter de donner une personnalité à chacune avec quelques détails qui font que ça évoque un coup la campagne, un coup l’industrie, mais au final on a quand même l’impression de voir la même chose tout le temps… et affronter les mêmes ennemis (peu nombreux) à longueur de temps n’aide vraiment pas.

industrie

Des containers, des déchets, des pipelines...

 

Au rang des points positifs toutefois, les niveaux comportent pas mal de petits détails et lieux atypiques comme une décharge ou des chantiers, etc. Certaines palissades ou barrières vous permettront de vous mettre à couvert et éviter des tirs ennemis tout en avançant rapidement, d’autres éléments vous empêcheront de progresser en ligne droite. Des barricades naturelles (ou non) tel que des bosquets, des grues ou des immeubles effondrés jonchent les rues dévastées. Plus rarement on observera des arbres ayant poussé au beau milieu des routes… hum depuis quand ces bourgades ont elles été abandonnées ? Je me pose vraiment la question là.

details

Un hélico crashé par ici, un bus ou un immeuble renversé par là, des véhicules en plein milieu. Ils ont tout de même fait des efforts pour tenter d'ajouter du détail.

 

Symphonie mollassonne

Si les musiques de Delta Squad, de type orchestral, sont plutôt sympathiques à l’oreille, ça manque un peu d’entrain tout ça. Un truc qui fait que l’aspect “badass, commandos, boom boom” n’est pas au rendez-vous. Il suffit d’imaginer ne serait-ce que des musiques rock bien énervées comme celles de ce bon vieux Doom (1993) pour que tout de suite l’ambiance change du tout au tout !

Les bruitages des armes sont plutôt sympathiques, ils diffèrent selon l’arme/classe choisie mais vous l’avez deviné il n’y a pas 36 armes sur le terrain donc les bruitages sont ultra répétitifs, pas très foufous et les cris des zombies ou soldats qui meurent sont sans cesse les mêmes. Au secours.

Une voix (semblable à celle des puzzles de Catherine) se réveille pour nous annoncer quand un défi commence ou se termine, ou si l’on vient de se faire gameover, hélas elle est présente à tellement peu de moments qu’elle ne suffira pas à relever une scène sonore vide et tristounette à souhait.

Ah si, j’ai trouvé… on entend la voix de notre perso quand il recharge. Pratique de se parler tout seul, même quand personne n’a daigné nous accompagner...

 

Le mode survie

En dehors de la campagne est proposé un mode survie. La seule différence entre ces deux modes étant la finalité. Le premier est un mode classique de progression avec des objectifs alors que le second se résume à de nombreuses vagues ennemies auxquelles il faudra survivre le plus longtemps possible. Classique.

encerclé

Je suis encerclé mon colonel !

 

Dans ce dernier mode, les maps sont bien plus restreintes et nous aurons à faire à quelques “mini-boss”, qui sont de plus gros soldats dont la barre de vie est bien plus grande et qui effectuent régulièrement des roulades histoire de tenter d’augmenter le challenge (un peu comme les boss du mode campagne quoi).

tiens

Meurs !

 

Toutes les X vagues, on nous largue des munitions secondaires et du medkit, toujours bon à prendre. Pour le coup il faudra attendre un certain nombre de vagues pour être réellement mis en difficulté, plus par le nombre que par l'intelligence des ennemis qui ne proposent pas vraiment de challenge particulier. J’ai fini par me laisser mourir d'ennui.

 

A deux c’est beaucoup mieux

Vous l’avez surement compris, jusque-là Delta Squad ne m’a pas convaincu en tant que joueur solo mais là où on en retire du fun et une certaine aisance c’est à plusieurs ! Nous avons donc pu tester le jeu à deux et si cela ne change pas mon constat global sur le jeu il faut bien avouer que c’est beaucoup plus drôle et facile.

coop

Cette mission où il faut défendre des rescapés contre des assauts ennemis était d'ailleurs propice au coop

 

A tout instant, un joueur peut donc rejoindre la partie en cours en appuyant sur le “+” de sa manette. Il choisit sa classe et nous rejoint comme s’il venait d’être parachuté à nos côtés. Les missions sont tout de suite plus plaisantes avec le double de puissance de frappe et de rayon d’action, imaginez à quatre ! L’écran est en permanence centré entre les deux joueurs et bien entendu leur progression est bloquée si d’autres partent dans une direction opposée ou sont encerclés par des ennemis. Le coop avant tout !

coop

Pratique d'être plusieurs dans les labos. Un qui va chercher les échantillons, les autres qui le couvrent des (nombreux) ennemis.

 

Autre avantage et non des moindres, si un des joueurs venait à perdre toutes ses vies et mourir, il pourrait à nouveau rejoindre la partie, rendant de fait la Delta Squad invincible sur le long terme. Pas de gameover dans ce cas précis. Simple bug ou parti pris ? Peu importe, c’est dans ce mode que nous avons pu le mieux progresser et où nous nous sommes senti le moins frustrés par la jauge de vie terriblement basse de nos soldats.

 

Notre avis sur Delta Squad :

Les +

  • C’est plutôt mignon et bien réalisé
  • Plusieurs classes pour varier les goûts
  • Système de quêtes et quêtes secondaires
  • Fluide et sans ralentissements
  • Niveaux assez vastes
  • Un jeu taillé pour la coop (jusqu’à 4)
  • Améliorations en fin de niveau

Les -

  • Mauvaise lisibilité en mode portable, davantage encore sur lite
  • A vouloir être trop réaliste c’est très mou
  • Ambiance sonore très répétitive
  • Seul c’est ennuyeux et pas d’IA pour nous aider
  • Pas moyen de changer d’arme ?
  • Pas de vibrations
  • Difficulté mal équilibrée
  • Mode survie répétitif et sans saveur
  • Pas de powerups ?
  • Impression constante de déjà vu

On aurait aimé :

Des IA pour nous filer un coup de main !

Dans le même genre :

Dead Nation, Tiny Troopers, No reload heroes, Riddled Corpses, Neurovoider, Iron Crypticle, Hyper Parasite

Graphismes :
C'est plutôt propre et bien animé. Cela manque simplement de variété d'ennemis et de "blocs" réutilisés à foison.
6/10
Musique et sons :
Musiques sympathiques qui ne collent pas plus que ça à l'ambiance. Il faudrait quelque chose d'un peu plus "énervé". Effets sonores ultra répétitifs.
5/10
Gameplay :
Gameplay accessible et classique pour un twin stick shooter mais extrêmement lent. On passe sa vie à faire des roulades pour que ça avance un peu plus vite...
6/10
Scénario et histoire :
Un scénario ultra basique, des quêtes "simplettes", pas vraiment de transitions entre les lieux, des boss aux dialogues risibles. Bof
3/10
Durée de vie :
Un jeu "sans fin" dont la rejouabilité sera excellente... à plusieurs. Seul, l'ennui s'installera et le jeu se désinstallera.
6/10
Rapport qualité / prix :
Pour 5 € c'est tout à fait honnête et bien réalisé. Dommage que cela soit si mou et répétitif.
7/10
Coup de coeur :
Je n'ai pas tellement accroché à Delta Squad, il manque cruellement de rythme et ne se savoure qu'en coop avec des joueurs humains... dommage, alors qu'énormément d'autres jeux du même genre sont tout aussi (voire davantage) attrayants en solo...
4/10
Total : 5.3/10

 

Nous remercions Ratalaika Games et Eskema Games qui nous ont fourni une copie de review du jeu !

 

Merci pour votre lecture !

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...