Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Drift Legends sur Switch, on va farmer de la gomme

Image de couverture de [Test] Drift Legends sur Switch, on va farmer de la gomme
Consultez directement le verdict

Les promesses d’un bon jeu de drift sont devenues monnaie courante depuis la démocratisation des tablettes, avec des propositions plus ou moins réussies et onéreuses. Pour l’heure, je n’avais jamais eu l’occasion de m’essayer à un jeu dédié drift sur consoles et encore moins sur Nintendo Switch.

Qu’à cela ne tienne, Drift Legends est apparu dans la liste des offres de l’eShop avec un alléchant -50%, abaissant le total à 4,99€… Vous pensez bien que je ne pouvais louper l’occasion de glisser dessus !

Ce jeu est-il digne de la console et tient-il les promesses de nous faire devenir une légende du Drift ? Nous allons voir tout cela. J’enfile mes gants mon casque … et mon masque à gaz… ça va fumer de la gomme par ici !

 

Fiche technique :

  • Genre : Course, Drift
  • Développeur : Nikita Alexeevich
  • Editeur : Black Fox entertainment
  • Langues : Franglais (traduit à moitié)
  • Testé sur : Switch Lite et Switch 2019
  • Prix : 9,99 € (promotion régulière à moins de 5€)
  • Taille : 1,4 Go
  • Date de sortie : 18 octobre 2018
  • Disponibilité : Dématérialisé

 

Premier contact

Drift legends nous accueille avec un menu des plus simples et une apparence typique d’un jeu de tablette adapté rapidement pour console. Celui-ci répond tantôt au doigt, tantôt au joystick et boutons... mais jamais complètement à l’une ou l’autre solution.

En haut, se trouvent donc votre nom de profil, vos crédits (on part quand même avec 500.000 CR en poche !).

Au dessous sur la partie gauche une belle vue sur notre magnif.. euh épave de ce qui semble être une Trueno AE 86 tout droit sortie de Initial D. Sur la partie droite “Mode entraînement”, “Carrière” et enfin “Sélection de véhicules”.

J’ai noté par la suite la présence de 2 boutons : “Daily events” et “Personnalisation”, nous y reviendrons.
(Enfin un bouton "Pro events" fera son apparition selon la date à laquelle vous vous situez).

menu
Bon, pour l'instant ça fait un peu brouillon, nous verrons bien...


Et si on partait brûler de la gomme gratuitement ?

Première chose que je fais, je me dis : “allez go on va faire un entraînement avec notre daubinettes complètement défoncée et on ira voir plus tard s’il y a mieux”.

Je me dirige donc vers “entrainement” et constate donc que plusieurs circuits sont proposés… enfin le premier surtout, dont le tracé ressemble à celui d’un haricot. D’autres plus complexes seront à débloquer en échange de CR sonnants et trébuchants.

tracés
Le volant sert à mettre en surbrillance l'élément sélectionné avec la manette.

 

Après un très court loading (appréciable) je me retrouve donc face au menu pause qui va nous permettre de modifier les volumes sonores et expliquer les commandes rapidement. ici rien de configurable mais il est bon de savoir, même si ce n’est pas dit, que les gâchettes sont utilisables pour accélérer et freiner. Ouf !

commandes
Les commandes accélérateur et freins via X et B... bof bof.

 

C’est parti, on lance tout ça et premier constat… Le décompte effectué avant la course m’évoque immédiatement celui de Gran Turismo (de manière sonore). Après vérification c’est exactement le même son ! Hum hum…

Notre voiture est bien amochée, c’est joli ! Je me dis "chouette on a une belle gestion des dégâts dis donc ! En plus ça a l'air bien fluide, banco !"

amochée
Si on pouvait réunir mes passions de destruction derby et de drift je serais aux anges...

 

Passé les premiers tours de roues, on se rend compte que si c'est fluide, la voiture n’est pas très rapide, vraiment pas. Par contre c’est une savonnette ça oui ! Elle nous permet d'effectuer quelques glissades (pas aussi prononcées que les miennes sur l’eShop) sur de courtes distances en forçant comme un boeuf pour la faire partir, la maintenir et surtout la rattraper.

Après quelques tours compliqués on se fait rapidement au gameplay et au fait de mieux anticiper les courbes, bien différemment d’un jeu de course classique où le grip est présent par défaut. Après quelques culbutes, le constat est amer côté dégâts : l’état de la voiture ne s’empire pas et ne change pas d'un poil. Cette mise en bouche est donc un vil poison... il n'y aura pas d'emboutissement de tôle au programme.

Ces premiers tours laissent un ressenti mitigé. Je pense qu’il va être nécessaire de faire quelques emplettes !

trueno
Une voiture amochée de la sorte, ça n'encourage pas à éviter les glissières, murs et plots.

 

Profusion de véhicules

Nous nous rendons donc dans la rubrique de sélection des véhicules et faisons face à une liste qui fait assez plaisir ! Ici, il y en a bien que je reconnais très facilement, toutes sont l’avatar d’une voiture existante, aucune n’est inventée (coucou Burnout)… mais quid des licences d’utilisation ? Eh bien visiblement ce n’est pas un problème pour le développeur : il n’y a pas de marques ou de logos et les véhicules ne disposent pas de noms. Bien pratique...

voitures
Tous ces modèles ne me disent absolument rien tiens...

 

Vous allez donc choisir “sur photo” avec comme critères :

  • Le multiplicateur (plus il est haut plus les points de drift que nous cumulons augmenteront rapidement)
  • Le prix : ça va de très très abordable à … indécent (comme en vrai)
  • Le pays d’origine avec un petit drapeau
  • L’époque
  • Les roues motrices (traction, propulsion, 4x4)
  • Le type d’aspiration… euh, admission.

 

J’ai vu de tout, allant de la classique et mythique BMW e30 à des propositions plus diaboliques comme une Lambo, en passant par les classiques japonaises et américaines de toutes époques (Skyline, Supra, Challenger, BRZ et j’en passe !).

goûts
Il y en a pour tous les goûts


Le choix est vaste (et se densifie encore un peu, plus tard…) et ce qui est cool c’est que certaines sont déjà bien équipées niveau kit carrosserie (à la Rocket Bunny pour certaines).

nouvelle
Remporter des défis exigeants permet de débloquer de nouveaux bolides...

 

Leur modélisation est très bonne (y compris en jeu), les couleurs proposées sont bien chatoyantes et, pour la plupart, raccord avec ce que l'on croise dans la réalité.

kits
Bon la voiture est jolie, le sol c'est autre chose... une moquette Minecraft ?

 

Ma carrière de drifteur pro

J’ai donc décidé de m’attaquer à la carrière et, bonne surprise, celle-ci semble proposer pas mal de contenu avec plusieurs niveaux qui serviront de chapitres, chacun des niveaux (3) comportent plusieurs sélections de “coupes” (ou défis) regroupés par thématique : “Japon”, “Allemagne”, “USA”, “4WD”, “Moteur rotatif” et j’en passe.

coupes
Après les "qualifications", place aux thématiques chères à Gran... euh non rien

 

Ces coupes sont donc composées de 3 épreuves chacune, de difficulté progressive là aussi, accessibles uniquement à certains véhicules ou types de véhicules, en fonction d’une ou plusieurs caractéristiques que nous avons vues précédemment.

On va donc choisir des épreuves avec un objectif de points dans une limite de temps et/ou un nombre de tours impartis, avec un véhicule donné et un circuit défini. Chaque niveau : “amateur”, “normal”, “expert” devient donc de plus en plus exigeant sur le nombre de points et le temps max disponible.

coupes
Choisissez bien votre véhicule car le multiplicateur sera le facteur le plus important.

 

Enchaîner les défis permet de débloquer les suivants, débloquer d’autres coupes et ainsi de suite… pour les prochains chapitres.

On se lance en course ! Voici mes impressions sur le gameplay

 

Oops j’ai glissé

Le gameplay de Drift Legends est assez particulier, premièrement “à cause” de la caméra. Celle-ci, par défaut, suit la trajectoire de glisse de la voiture sans être influencé par l'angle de cette dernière. En gros vous pourrez facilement voir la voiture de profil ou même de face si vous partez en tête à queue. Malgré la surprise initiale et le temps d’adaptation, c’est au final assez pratique et plutôt jouable ainsi !

vue
La caméra suit la voiture comme le ferait un drone, sans déplacements latéraux brusques

 

Une seconde vue vous permet de voir le capot de notre bolide et s’apparente à une vue interne avec un très grand FOV (angle de vision). J’ai pas vraiment aimé l’utiliser ne voyant pas si l’arrière de mon véhicule touchait les murs lors de “rase-mottes”.

caméra interne
Ça touche, ça touche pas.... mince ça touche. Quelles magnifiques réflexions sur le capot...

 

Enfin une troisième caméra, extérieure et plus classique est de la partie, au cas où vous préféreriez. Au final je suis resté sur la proposition initiale (D).

 

Tu dois soigner ton comportement !

Une très bonne chose : chaque véhicule dispose d’un comportement qui lui est propre que ce soit : puissance, adhérence, freinage, poids… on ressent de manière nette la différence entre chacun d’eux… et autant vous le dire de suite les plus puissants sont aussi les plus intéressants (et dangereux).

La maniabilité n’est pas du tout mauvaise mais demande un temps d’adaptation et sera entièrement fonction de ce dont je viens de parler. Un véhicule peu puissant demandera beaucoup plus de travail et de précision pour obtenir de beaux drifts durables et donc de beaux scores, car oui il faut faire de la glissade avec un angle le plus grand possible et le plus longtemps possible pour augmenter ce compteur de points… et autant vous dire qu’avec une vieille bouse c’est assez compliqué !

e30
Facile de décrocher quand la puissance ne répond pas à l'appel.

 

Les grosses berlines allemandes, japonaises et américaines mettront tout le monde d’accord avec une puissance brute assez phénoménale qu’il faudra canaliser. En soit, pas de soucis car le jeu est plutôt typé arcade et l’impression de maîtrise est là. N’imaginez pas faire du drift aussi facilement dans un Forza ou un Gran Turismo.

Parmi les voitures proposée j’ai rapidement eu mes “chouchous” que j’ai eu du mal à lâcher quand certaines épreuves imposaient des voitures plus modestes.

Globalement le moteur du jeu est très bon, avec une sensation de réalisme dans les trajectoires et le comportement des véhicules. On n’est certes pas sur du AAA mais je m’attendais vraiment à bien bien biennnnnn pire.

vieille
Si on calcule mal sa trajectoire, les voitures modestes ont tendance à tirer tout droit dans le décors par manque de puissance pour rattraper du grip.

 

Techniquement

On notera un sacré contraste entre les véhicules qui sont magnifiquement modélisés et rendus... et les environnements assez simplistes et délavés, avec des textures très faibles. Le jeu est malgré tout très potable à regarder, très fluide et se joue en pleine définition y compris en mode portable. (là encore c’est très appréciable).

Le tout est bien éclairé et on a même droit à de jolis effets de lumière dans certains cas. Rien de bien fou mais pour le prix là encore je ne m’attendais qu’à être déçu.

Les effets de fumées de la gomme brûlée sont sympathiques et relativement réalistes. Idem pour les traces laissées sur le sol.

Le véhicule est très correctement “animé” et sa “physique” semble plutôt bien rendue avec des effets de roulis avant arrière réalistes en fonction de la puissance envoyée via la pédale des gaz (même si les gâchettes ne sont pas analogiques c’est très jouable en appuyant par accoups dans certaines conditions).

Tous ces points font que le jeu est agréable à utiliser, comme ce serait le cas d’un sandbox. Ici il n’y a rien de sérieux à faire à part drifter, slalomer, s’amuser comme un petit fou… mais est-ce suffisant ?

arbres
C'est mimi mais il ne faut juste pas trop s'attarder sur les abords...

 

Le scoring ou la lassitude ?

Ici le but premier c’est de faire du scoring en restant en drift le plus longtemps possible avant que la jauge de drift ne soit au plus bas et reparte sur une nouvelle série avec un multiplicateur au plus bas. Plus vous restez sur une même série de drift plus votre score augmente de manière exponentielle.

Ah au fait, bien entendu… évitez de toucher les bords ou décalquer des plots car vous vous doutez bien que les pénalités sont assez importantes (perte de points) et augmentent énormément avec les chapitres difficiles. Malgré tout si vous reprenez rapidement la route votre jauge de drift ne sera peut être pas si basse que ça et vous pourrez éventuellement continuer votre “série”.

Alors à part ça ? Il faudra battre des records, évoluer dans la carrière et euhhhhh c’est tout...

gagner
Gagner des crédits, pour acheter des voitures, pour gagner plus de crédits, pour ache....

 

Même s’il y a de nombreux circuits, ils se ressemblent visuellement (à part leur tracé bien sûr) et on se retrouve toujours à tourner en rond sur l’un d’eux à faire des balayages droite gauche (plus ou moins bien coordonnés ^^) pendant des minutes ou heures parfois ! On notera également que certains sont des copies de circuits bien connus... avec beaucoup moins de détails là encore.

Si je suis un grand fan de voiture, de rally, de F1 et aussi de drift (+ barrel rolls), je m’accoutume rapidement à ce genre de jeux très répétitifs. Mais est-ce le cas de tous ?

Et c’est là, qu’en fonction de votre profil ce jeu pourrait vous lasser rapidement. Les épreuves sont relativement peu variées avec simplement une difficulté qui augmente, un nombre de points à enquiller également, mais un temps imparti à la baise.

La seule chose qui aide à ne pas se lasser, c’est l’offre pléthorique de véhicules, qui ne sont pas juste un skin différent pour un même gameplay mais proposent vraiment des spécificités intéressantes en fonction de leurs caractéristiques.

offre
Un jour je serai le plus grand drifteur
Je glisserai sans répit
Je ferai tout pour être vainqueur,
Et gagner les défis
Je parcourrais la terre entière
Traquant avec e-sport
Les muscle cars et leurs mystères
Le secret de leurs courroies

Driftomon, attrapez les toutesss...

 

Et si on personnalisait tout ça ?

Pour apporter un petit plus côté durée de vie et satisfaction personnelle, Drift Legends nous propose de personnaliser nos véhicules. Ahhh j’adore faire ça, j’y ai passé des heures sur de nombreux jeux de caisse, Need For Speed 2015 le premier.

Ici la personnalisation pourra décevoir quelque peu car elle se contente d’aborder deux points :

  • Les jantes disponibles. Il y en a peu et ce sont toujours les mêmes qui sont proposées, quel que soit le véhicule.
  • La couleur de carrosserie : il y en a de très nombreuses avec différents rendus : mat, brillant, chrome, irisé, etc.

Et c’est tout… :(

Il faudra bien entendu débourser quelques crédits pour tout cela.

perso peinture
Une petite peinture Hotweels qui change en fonction de la lumière et de l'angle ?

 

Un peu déçu que l’on ait pas pu obtenir de nouveaux kits ou pouvoir personnaliser la garde au sol, l’inclinaison, le diamètre ou l’écartement des roues par exemple.

Il n’est possible de modifier aucun autres éléments de la voiture. Snif.

jantes
Remporter des défis permet de bénéficier de plus de jantes... mouais

 

Replay please

Drift Legends propose un mode replay assez sympa où un drone suit notre bolide et adapte l’angle de vue en fonction de la situation. Si c’est marrant de faire cela sur quelques courses, au final le schéma des replays est souvent le même avec un caméraman qui semble avoir bu un peu trop de Vodka (mais ça peut être sympa hein !). Les traces de gomme sur la route n’apparaissent pas... et la musique de fond (bien adaptée au contexte) se révèle très dynamique et surtout… c’est toujours la même ! Argh !

replay
Tout de suite moins impressionnant sans les traces de gomme... :(

 

Music please

La musique c’est important dans un jeu et elles sont plutôt à mon goût mais il y en a quoi… euh 3 ? 4 ?

La musique du menu est un peu à part et semble fortement inspirée ou remixée d’un titre de Rocket League…hum. Et une des autres est un titre dans le style electro trap (qui se marie bien aux replays donc) mais bon à force de l’entendre H24 on passe de “j’aime bien” à “rahhhh arrêtez de vouloir pénétrer mon esprit arghhh” #Asile

Quant aux sons des véhicules… comment dire… beaucoups partagent à peu près les mêmes sonorités. Ce n’est pas catastrophique mais bon, entendre du rupteur et du crissement de gomme à longueur de course, ça monte là aussi rapidement au cerveau...

 

Durée de vie

La durée de vie de la carrière est vraiment intéressante et sera directement fonction de :

  • Vos capacités à drifter et faire du scoring rapidement.
  • Votre capacité à farmer du crédit encore et encore, car il faudra acheter beaucoup de voitures pour progresser dans la carrière.
  • Votre capacité à ne pas vous lasser rapidement.
  • Votre sensibilité musicale.

 

Niveau difficulté je dirais que j’ai vu bien pire. C’est à mon goût, là aussi en connaissant mon background de fan de drift qui aime bien pousser un jeu dans ses retranchement sans lâcher quoi que ce soit.

Un des bons moyens de prolonger cette durée de vie est d’y rajouter des éléments intéressants et si possible étendant le temps passé sur le jeu. C’est chose faites avec le déblocage de voitures et jantes supplémentaires lors de la réussite des défis les plus costauds mais également via l’option “Evènements journaliers” qui permet de disputer une série de défis tous les jours jusqu'à minuit.

Enfin une catégorie "Evènements pro" vient s'ajouter (et disparaît) à intervale régulier, pour une durée d'une semaine. Cette dernière propose de très nombreux défis à remplir. Que ce soit en journalier ou pro, ces défis sont relativement variés et au final ne sont qu’une extension (infinie) de la carrière.

 

Ferais-je bien de glisser ?

Drift Legends est une proposition honnête (surtout à 5€) qui ravira les fans de drift qui ne veulent pas trop se prendre la tête et n’ont pas peur de répéter la même chose ad vitam aeternam (oui car seul sur la piste sans adversaires c’est un peu le désert sentimental).

Que l'on soit clair, Drift Legends reste un petit jeu issu du monde tabelle mais la physique est bonne et le comportement des voitures plutôt réalistes.

C’est mignon, surtout les caisses; et la variété de celles-ci est assez grande pour explorer un large panel de dynamiques et façons de drifter.

Les environnements sont nombreux mais similaires visuellement parlant avec des textures réutilisées à foison (à part peut-être l’aire de jeu façon “compound”, le "8" et quelques autres circuits).

Le challenge est bon côté scoring avec des défis difficiles mais pas impossibles (surtout en choisissant la bonne monture).

Un jeu qui a le mérite d’exister, d’être potable (même si les interfaces sont portées à l’arrache sur console) et qui vous donnera certainement quelques petites doses d’adrénaline et de bonheur pour pas très cher.

nope
Nope, y'a pas d'étoiles sur l'eShop !


Verdict :

Les +

  • De belles voitures
  • Un gameplay accessible et plutôt bon
  • Bonne physique
  • Personnalisations
  • Beaucoup de choix de voitures
  • Les défis quotidiens et pro

Les -

  • Interfaces finies à la...
  • Jeu qui manque de finish
  • Environnements bien tristes
  • Scoring ou lassitude, au choix
  • Musiques trop répétitives
  • Pas de dégâts
  • Pas assez de personnalisations
  • Manque de variété d'épreuves

On aurait aimé :

Des dégâts, Choisir la couleur de gomme (fumée), Plus de musiques, Plus de personnalisations, Plus de variété d’épreuves, Des leaderboards... bord*el !!!

Dans le même genre :

Tous les jeux de drift, Tous les jeux Switch pas cher adaptés de l'univers mobile, Gear Club Unlimited

Graphismes :
Les voitures sont jolies, le reste on oublie
6/10
Musique et sons :
Les musiques sont sympa, plus répétitif je ne vois pas
4/10
Gameplay :
C'est le point fort du jeu, surtout avec les bolides les plus puissants
7/10
Scénario et histoire :
Aucun scénario mais une campagne avec des thèmes. C'est très basique niveau mis en scène et interfaces
4/10
Durée de vie :
Très variable selon votre feeling avec le jeu, pour ma part je la trouve plutôt correcte pour le prix
7/10
Rapport qualité / prix :
Pour le prix promo c'est une bonne affaire, pour 10€ on lorgnera sur des titres plus costauds et mieux finis en promotion régulièrement eux aussi
6/10
Coup de coeur :
Oui ! Malgré que Drift Legends n'ait aucune prétention particulière et soit loin d'être le jeu le mieux fini au monde j'ai accroché et j'y joue encore !
7/10
Total : 5.9/10

 

Nous remercions le porte monnaie de Dimitri pour l'achat de ce titre

 

Merci pour votre lecture !

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...