Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Onee Chanbara Origin sur PS4 ou Bikini-do, la voie du bikini

Image de couverture de [Test] Onee Chanbara Origin sur PS4 ou Bikini-do, la voie du bikini
Consultez directement le verdict

Onee Chanbara Origin réunit Onechanbara et Onechanbara 2, sortis sur PlayStation 2 respectivement en 2004 et 2005, dans un remake toujours aussi sanglant. Disponible sur PlayStation 4 et PC via Steam depuis le 14 octobre dernier, allons trancher du mort vivant ensemble !

 

Fiche technique :

  • Genre : Action, Hack'n'slash
  • Développeur : Tamsoft
  • Editeur : D3Publisher
  • Langues : Anglais, japonais, chinois, coréen
  • Plateformes : PS4 et PC
  • Testé sur : PS4
  • Prix : 49,99 €
  • Version : 1.0.1
  • Taille : 10,50 GB
  • Date de sortie : 14 octobre 2020
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé

 

C'est une tenue pour chasser le zombie ça? ^^'

Avant toute chose, laissez moi vous décrire Aya, notre héroïne. C'est une charmante demoiselle qui a pour tout vêtement un bikini, un paire de bottes, un chapeau de cowboy et un boa blanc. Pas certain que ce soit la tenue qui offre la meilleure protection dans un monde post apocalyptique infesté de zombies mangeurs de chair humaine… Mais Aya a appris de son père l'art de l'épée, qu'elle maîtrise à la perfection.

Pas besoin d'armure quand on tranche tout ce qui bouge

 

Aya et sa famille descendent d'une lignée au sang maudit, leur permettant de combattre avec une puissance phénoménale. Après le décès de sa mère, elle part à la recherche de sa sœur Saki et de son père Oboro, aidée par Lei, une mystérieuse informatrice qui lui fournit des renseignements par téléphone.

Vous l'aurez compris, le scénario sert principalement de prétexte à déchiqueter du zombie en dirigeant une fille en bikini et sa soeur en tenue d'écolière. Comme dirait l'ami Dimitri, c'est du pur fan (ser)vice.

 

Onee-chan + chanbara = Onee Chanbara

Et oui! Onee Chanbara est donc la contraction de onee-chan (grande soeur en japonais) et de chanbara, un genre théatral et cinématographique du pays du Soleil levant, présentant des combats au sabre, en gros un équivalent à nos films de capes et d’épées. Onee Chanbara est un jeu de type hack’n’slash (surtout slash d’ailleurs ^^).

'Cause this is thriller, thriller night

 

On doit donc se frayer un chemin à travers des vagues de zombies, dont on sent bien que le cerveau est pourri depuis un bon moment. Ceux-ci s’avèreront au fur et à mesure de notre progression dans le jeu de plus en plus fort, et de plus en plus résistants. On devra également combattre des boss aux proportions dantesques. D’ailleurs, on peut dire que les combats de boss justement, sont peut-être la seule partie réellement intéressante du jeu. Les systèmes de parade et d’esquives sont vraiment bien réalisés, et il faut les sortir vraiment au bon moment pour que ça passe. On a alors droit à de superbes ralentis avant de pouvoir attaquer. Vole comme le papillon et pique comme l’abeille disait le sage.

Attention chérie, ça va trancher

Ce gros bébé zombie tout vert mérite une bonne fessée!

 

Mais il faut dire que bien souvent, le reste des ennemis est chiant à pleurer, au point qu’au bout d’un moment, je ne m’arrêtais même plus pour les zigouiller, je courais tout droit au point de passage suivant, sans que ceux-ci ne m’inquiètent plus que ça.

Aya, et plus tard sa soeur Saki, obtiendront en même temps qu’elles montent de niveau, une arme secondaire ainsi que de nouvelles techniques, qui ne sont autres que des combos. Ceux-ci ne sont pas hyper variés, j'aurai personnellement aimé, par exemple, des attaques massives qui touchent beaucoup d'ennemis… Ce qui est sympa par contre, c'est que plus on tranche, plus le sabre se couvre de sang et donc devient moins efficace. Pour lui redonner tout son tranchant, il faut donc "éjecter" le sang de la lame avant de revenir faire de la découpe au détail.

Ce finish! ^^'

 

La lignée maudite des 2 soeurs leur permet, lorsque leurs corps sont recouverts du sang de leurs ennemis, de se transformer en berserk. Dans ce mode, la vitesse et la force de combat s'accroissent, aux dépens de la défense. Mais ce n'est pas tout! En continuant à se battre de manière acharnée en mode berserk, on peut accéder au niveau supérieur : le mode Xtatic. Dans ce mode, les filles ont une allure démoniaque et les coups encaissés ne font plus reculer. La faiblesse de ce mode, c'est qu'il draine les HP assez rapidement, par contre, les coups donnés aux ennemis les rechargent. Il faut donc être constamment à l'attaque pour ne pas que la barre de vie se vide entièrement.

Trop de sang et Aya vire berserk

Le mode Xtatic est démoniaque!

 

Onee chanbonus

L'avancée dans le scénario permet de débloquer toutes sortes de bonus dans le menu principal tels que des fiches sur les personnages, des items à acheter dans le jeu, des ennemis dans le mode entraînement, etc…

Le magasin du jeu est accessible via le smartphone d'Aya et permet d'acquérir des items de soin ou qui augmentent temporairement la force ou la défense par exemple, mais également des anneaux qui eux apportent des bonus permanents. Ainsi, certains permettent une régénération constante des HP, d'autres augmentent la force, le taux de réussite des esquives, etc…

Une option permettra de changer la couleur du sang de rouge à blanc. Pourquoi? Peut-être pour ne pas heurter les plus sensibles, mais ça reste un jeu où l'on tranche des zombies au sabre...

Papa, c'est quoi cette bouteille de lait?

 

Série Z

Fan service oblige, les filles sont aussi bien modélisées qu'elles ne sont aguichantes. Malheureusement, on ne pourra pas en dire autant du reste, notamment les décors qui sont bien souvent vides et tristes. La bande son n'est pas non plus mémorable d'ailleurs. Quant au dialogues, on a le choix entre l'anglais, le japonais, le chinois ou le coréen pour les doublages comme pour les sous-titres. Cependant, il y a souvent des dialogues pendant les phases de combat, impossible donc de se concentrer dessus sans se faire bouffer ce qui fait qu'on passe bien souvent complètement à côté.

Quelle belle vue! Non mais regardez moi ce château!

 

J'ajouterai enfin qu'en mode normal, l'histoire complète se finit en moins de 6 heures, ce qui, au vu du prix, semble bien peu. Les amateurs de challenge pourront tenter les modes plus difficiles pour prolonger la durée de vie.

 

Onee Conclusion

Onee Chanbara Origin est un jeu dont le gameplay reste quasiment le seul point positif, bien que celui-ci reste perfectible. Le scénario, dont on ne pourra suivre au final que la moitié des dialogues, est très basique. L'intérêt du soft réside donc principalement à se défouler sur du zombie très bas de plafond, voire pour certains à reluquer ces demoiselles qui combattent. Le fait qu'il soit si court n'est au final pas un mal, mais je conseille néanmoins d'attendre une promo si vous souhaitez vous le procurer.

 

 

Verdict :

Les +

  • Gameplay nerveux
  • Combats de boss funs

Les -

  • Décors pauvres
  • Ennemis dans l'ensemble peu intéressants
  • Durée de vie très courte

On aurait aimé :

Des attaques plus variées, Différents types d'armes

Dans le même genre :

Senran Kagura, School Girls vs Zombies...

Graphismes :
Autant on sent les efforts portés sur la modélisation des filles, autant le reste est pas terrible
6/10
Musique et sons :
Une OST qui ne restera pas dans les annales, le doublage japonais est sympa
6/10
Gameplay :
Gameplay nerveux, les combos sont sympas meme si peu variés, les systèmes de parade et d'esquive sont vraiment bons
8/10
Scénario et histoire :
Un scénario très basique et des dialogues difficiles à suivre en combat
6/10
Durée de vie :
Moins de 6 heures pour finir le jeu en normal
4/10
Rapport qualité / prix :
Vendu à 49,99€, j'aurai tendance à vous conseiller d'attendre une promo si le jeu vous tente
4/10
Coup de coeur :
Assez fan des jeux Tamsoft habituellement, celui-ci ne m'aura guère convaincu
5/10
Total : 5.6/10

 

Nous remercions D3Publisher qui nous a fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture !

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...