Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] MotoGP 21 sur PS5, pleins gaz!

[Test] MotoGP 21 sur PS5, pleins gaz!
Consultez directement le verdict

Voici venir dans un énorme bruit d'échappement la version annuelle de MotoGP cru 2021! Le championnat du monde de course débarque pour la première fois sur la nouvelle génération de consoles (PS5 et Xbox Series) mais aussi sur l'ancienne (PS4, Xbox One et Switch) et sur PC le 22 avril 2021.

 

Fiche technique :

  • Genre : Simulation, sport
  • Développeur : Milestone
  • Editeur : Milestone
  • Langues : Allemand, Anglais, Chinois - simplifié, Chinois - traditionnel, Espagnol, Français (France), Italien, Portugais (Brésil)
  • Plateformes : Playstation 4 et 5, Xbox One et Series, Switch et PC
  • Testé sur : Playstation 5
  • Prix : 69,99 €
  • Version : 1.00.3
  • Taille : 17.87 GB
  • Date de sortie : 22 avril 2021
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé

 

En selle

Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas touché un MotoGP. Ça date en effet de l'époque où je chassais encore les trophées sur PlayStation et où j'avais platiné MotoGP 13 et 14. 7 ans, autant dire un siècle tant l'industrie vidéo-ludique évolue vite ces dernières années. Mais la moto, c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas non ?

 

Mets la gomme!

MotoGP 21 propose 3 modes de jeu :

  • Modes rapides

  • Carrière

  • Multijoueur

 

Les modes rapides permettront de lancer une course ou un championnat ainsi qu'un mode contre-la-montre. Il est possible de choisir un pilote personnalisé ou un pilote existant dont, entre autres, des légendes de la discipline tels que Valentino Rossi ou Marc Marquez.

Le mode multijoueur, comme son nom l'indique, permet de participer à des courses en ligne avec d'autres joueurs.

Et enfin le mode carrière, sur lequel nous allons nous attarder un peu plus, est celui qui fait le principal intérêt du soft, à savoir gravir les échelons et enchaîner les podiums en partant de rien pour arriver à la place de champion du monde de MotoGP.

Il en faudra encore beaucoup comme celui-là pour être sacré champion

 

Petit motard deviendra grand

La première étape consistera à choisir dans quelle catégorie on va évoluer entre Moto 3, Moto 2 et MotoGP. Pour faire une carrière complète, il faut bien sûr commencer par Moto 3, en tant que vrai rookie. Là on a le choix entre le calendrier officiel de la saison MotoGP ou le calendrier complet.

Maintenant on va recruter un agent, qui se chargera de gérer notre carrière, trouver des écuries, négocier des contrats, etc… Puis sélectionner l'écurie pour laquelle on va s'engager. Tous les critères sont affichés pour nous aider à faire notre choix : le salaire annuel, les objectifs requis pour le maintien du contrat...

Et pour finir, on personnalisera son pilote en choisissant son sexe, son visage, coupe et couleur de cheveux, etc… et à lui donner un nom. Celui de base étant Mile Stone, j'ai trouvé ça sympa et je l'ai donc conservé.

Bon, là je fais le kéké mais c'est juste pour le mode photo hein ^^'

 

Une fois toutes ces étapes réalisées, on entre dans le bain. Chaque championnat suit un calendrier annuel, et à chaque étape, on peut réaliser de manière facultative les essais libres, qui permettront aux ingénieurs de faire des réglages sur la bécane, les qualifications au chrono, pour gagner sa place dans la grille de départ et enfin le tour de chauffe. Ensuite vient la course. La position obtenue nous permettra de toucher des primes si les objectifs de l'écurie sont atteints par exemple.

Le mode carrière n'apporte pas de révolution par rapport aux précédents opus mais met à jour le championnat, les coureurs, etc…

 

Arrêt au stand

Via tout un tas d'options et de réglages, MotoGP 21 se veut accessible aux rookies comme aux vétérans des courses de motos virtuelles. On peut ainsi activer/désactiver les aides au démarrage, au freinage, l'assistant de trajectoire, la gestion des pneus et du carburant, mais également ajuster la difficulté, le nombre de tours, etc… Ainsi le jeu peut convenir au débutant qui veut se faire plaisir autant qu'au fana qui veut régler les moindres détails de la simulation. J'ai bien apprécié l'aide qui nous montre avec des flèches la trajectoire parfaite, avec une indication sur la vitesse. On peut ainsi savoir si on arrive trop vite dans un virage avec les flèches qui passent au jaune voire au rouge. Bon en général, si les flèches sont rouges, c'est qu'on va aller droit dans le décor! D'ailleurs je ne peux que vous conseiller de désactiver le freinage automatique, impossible de faire de bons chronos avec ça…

Enfin, si malgré l'aide à la trajectoire on se loupe dans un virage, il est possible de faire un rewind et de recommencer l'action. C'est également une des options qui peut être désactivée pour les puristes. Mais je la trouve plutôt utile, aussi bien pour les virages que pour les accidents! Et vu la concentration de bécanes dans le peloton, le moindre accrochage finit vite en carambolage!

Et c'est la chute dans le peloton Gérard! (heureusement qu'on peut rembobiner)

 

Ce qui m'amène à un autre point, c'est que dans MotoGP, les règles sont les règles! Je me suis amusé à faire une course en bousculant mes camarades motards, en prenant des "raccourcis" en coupant les virages, etc… Je suis arrivé premier mais avec toutes les pénalités cumulées j'ai fini… dernier! Autant vous dire que le patron de l'écurie n'était pas jouasse et qu'il m'a clairement laissé entendre qu'avec d'autres courses comme celle-ci, mon contrat serait remis en cause!

 

200 km/h à 60 IPS

MotoGP 21 sur PS5 nous propose clairement une réalisation next-gen et non pas une version PS4 liftée. Les graphismes sont superbes et les 60 images par secondes constantes apportent une fluidité à l'action qui ne peut être que la bienvenue dans une simulation sportive telle que la moto ou la F1 par exemple.

Les effets climatiques rendent plutôt bien

 

Les motos, comme les circuits, sont modélisés avec une précision remarquable et on note avec plaisir l'utilisation des retours haptiques de la DualSense (on sent quand on roule sur la route ou sur les rebords) ainsi que des gâchettes adaptatives, notamment pour doser le freinage.

Le gameplay est résolument orienté simulation, il faut réellement calculer sa trajectoire, savoir quand freiner, quand décélérer, quand remettre les gaz… La moindre erreur et c'est la chute assurée !

ouch...!

 

L'intégralité du jeu est en français, et au vu du nombre de menus, c'est un atout non négligeable.

 

ConclusionGP 21

MotoGP 21 est une simulation très complète du championnat de moto du même nom. La victoire n'est jamais acquise, on est toujours obligé d'améliorer son pilotage et de progresser si l'on ne veut pas passer son temps dans l'herbe. Le plaisir est bien là, surtout dans la catégorie reine des MotoGP. En Moto 3, on a logiquement moins la sensation de vitesse et on trouve le temps un peu long. Les différentes vues disponibles et les capacités de la DualSense donnent des sensations vraiment sympas.

Un jeu à recommander aux fans de 2 roues et de simulation de sport mécanique.

 

Verdict :

Les +

  • Graphismes
  • Sensations
  • Utilisation des capacités de la DualSense
  • Carrière complète
  • 60 fps constants

Les -

  • Sensation de "lenteur" dans les basses cylindrées

On aurait aimé :

Revoir le mode "Courses Historiques"

Dans le même genre :

MXGP, Ride...

Graphismes :
Next Gen Baby
8/10
Musique et sons :
Bande son passable, voix en français!
7/10
Gameplay :
Gameplay assez exigeant, force à s'améliorer
7/10
Scénario et histoire :
L'histoire d'un jeune pilote prometteur qui veut s'inscrire dans la légende des courses de moto. Classique, mais pas besoin de plus.
7/10
Durée de vie :
Grandement variable selon si vous faites tout (essais libres, qualifications, tours de chauffe...) ou uniquement les courses, mais quoiqu'il en soit, il y en a pour un paquet d'heures...
8/10
Rapport qualité / prix :
Proposé à 69.99€ en digital, moins cher en physique à peu près partout
7/10
Coup de coeur :
Oui! C'est un véritable plaisir de reprendre le chemin des circuits après tant d'années, surtout avec les sensations procurées par la DualSense.
8/10
Total : 7.4/10

 

Nous remercions Koch Media qui nous a fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture !

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...

[Critique] L'appel des montagnes, ça vous gagne!Manga

[Critique] L'appel des montagnes, ça vous gagne!

Kanada, Kusaba et Kuroki sont trois étudiants férus de montagne, mais surtout, les seuls membres du club d'alpinisme de leur université. Il va donc falloir trouver de nouveaux membres, même novices, sinon le club fermera. Heureusement, trois nouvelles recrues se présentent à eux pour découvrir ce sport en pleine nature.
Lire la suite...

[Test] Trails of Cold Steel IV sur Switch : End of SagaSwitch

[Test] Trails of Cold Steel IV sur Switch : End of Saga

Le voici enfin, Trails of Cold Steel IV est disponible sur Switch depuis le 9 avril dernier. Sorti sur PS4 depuis septembre 2020, il est désormais possible de boucler l'arc de Cold Steel de cette passionnante série de RPG en version nomade. Le jeu est toujours développé par Nihon Falcom et édité par NIS America.
Lire la suite...

[Test] Paradise Lost sur PS4 : marche à l’ombrePS4

[Test] Paradise Lost sur PS4 : marche à l’ombre

Sorti le 24 mars sur PS4, Xbox One et PC, Paradise Lost, développé par le studio polonais PolyAmorous et édité par All in! Games, est ce qu’on appelle une “simulation de marche”, ou walking simulator, en vue à la première personne. Le joueur incarne Szymon, un jeune Polonais, dans une aventure uchronique...
Lire la suite...