Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] PSiKYO Shooting Stars BRAVO sur Switch - Tirez votre épingle du jeu !

Image de couverture de [Test] PSiKYO Shooting Stars BRAVO sur Switch - Tirez votre épingle du jeu !
Consultez directement le verdict

Quand y en a plus, y en a encore! Psikyo Shooting Stars Bravo est la seconde compilation des jeux d'arcade Psikyo. Toujours éditée par NIS America pour la console de Nintendo et toujours dans une magnifique édition physique limitée. Après l'unboxing, penchons nous maintenant sur les jeux!

 

Fiche technique :

  • Genre : Shoot'em up
  • Développeur : Psikyo, porté par Zerodiv
  • Editeur : NIS America
  • Distributeur : Koch Media
  • Plateformes : Switch
  • Prix : 59,99€ en édition limitée physique, 39,99€ en dématérialisé
  • Version : 1.0.0
  • Taille : 1028 MB
  • Date de sortie : 21 février 2020
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé

 

La voie du guerrier

Là où la compilation Alpha faisait la part belle aux avions de chasse avec la trilogie Strikers 1945 ou encore Zero Gunner 2, sa petite sœur Bravo est plus orientée Japon médiéval avec la trilogie Samurai Aces. Changement d'ambiance donc.

 

C'est mon choix

Avant toute chose, il faut choisir. C'est via un menu sous forme de roue, présentant chaque jeu à la manière d'une jaquette, que l'on pourra sélectionner la borne d'arcade virtuelle sur laquelle on va s'user le bout des doigts.

Et cette roue à de quoi faire saliver : elle propose 6 jeux, comprenant des grands classiques des salles de jeux des années 90, à savoir la trilogie Samurai Aces, Gunbird 1 et 2 et enfin un titre un peu à part dont je n'avais personnellement jamais entendu parler, Gunbarich.


Par quoi commencer...?

 

On notera que les menus principaux de chaque jeu ne proposent pas d'option pour le quitter. Il faut presser "+" puis "Main menu".

 

Insert coin

Sans plus attendre, voici une courte description de chacun des jeux de cette compilation. 

Samurai Aces Épisode I

Ce premier jeu de la compilation est un Shoot em up à défilement vertical se déroulant dans un Japon médiéval alternatif. En effet, les samurais y combattent leurs ennemis à bord d'avions de chasse ou d'appareils plus rudimentaires, ressemblant à la machine volante imaginée par Léonard de Vinci. Quant aux ennemis en questions, cela peut aller du tank au mecha en passant par diverses machines volantes. Le tout en survolant maisons traditionnelles japonaises et châteaux forts.


Un mélange des genres qui dépote!

 

Vous connaissez le principe du shoot em up (shmup pour les intimes) : on doit traverser un niveau sans (trop) mourir, affronter des tonnes d'ennemis qui canardent dans tous les sens jusqu'à un boss, généralement en plusieurs phases ayant chacune une pattern différente. En chemin on pourra récupérer des power up pour booster sa puissance de tir et la renforcer par une arme secondaire. On trouvera également des bombes, qui nous permettront de sortir de situations périlleuses en détruisant d'un coup les ennemis proches ainsi que les projectiles qui nous entourent.


On va casser ça morceau par morceau...

 

7 niveaux de difficulté sont proposés :

  • Monkey
  • Child
  • Very easy
  • Easy
  • Normal
  • Hard
  • Very hard

Ainsi, que l'on découvre les shmups ou que l'on soit un pro du manic shooter, il y en a pour tous les goûts et chacun pourra trouver un challenge à sa mesure.

Ensuite on choisit un guerrier parmi les 6 disponibles, chacun ayant une machine et un style de tir différents.


6 machines complètement différentes

 

C'est beau, détaillé, on a une OST qui tient la route et colle bien au thème…

 

Samurai Aces Épisode II : TENGAI

Ce second opus de la licence Samurai Aces porte le nom de Tengai, qui n'est autre qu'un des combattants disponible, le moine.


Pas l'air zen le moine...

 

Changement de style puisque l'on passe ici à un shmup à défilement horizontal.

Le soft propose toujours un choix de difficulté de 1 à 7 comme le précédent opus mais passe de 6 à 5 samurais disponibles, certains que l'on connaissait déjà mais aussi des nouveaux.


On ne le voit pas ici, mais la rue est animée, les gens bougent, etc...

 

Outre le changement de sens de défilement, on note une nette progression par rapport au premier épisode. Les décors sont bien plus détaillés et animés par exemple. Mais également, selon le personnage choisi, le déroulement du jeu ne sera pas exactement le même. Ainsi l'histoire ne débute pas du même endroit pour tous les guerriers et les dialogues avec les boss seront également personnalisés. 


Promenons nous dans les bois...

 

Samurai Aces Épisode III : Sengoku Cannon

Troisième opus de la licence Samurai Aces. Comme le second, celui-ci est un shmup à défilement horizontal. Une fois encore, l'évolution par rapport à l'épisode précédent est notable.


Comme dirait Michael Scott : "C'est ce qu'elle disait!"

 

Pour commencer, si les personnages et les ennemis sont toujours des sprites en 2 dimensions, l'arrière plan est quant à lui passé a la 3D. Cela donne des décors beaucoup moins détaillés et animés que dans le précédent opus, néanmoins cela apporte du mouvement et de la profondeur à l'action, ce qui plonge dans une toute autre ambiance.


Un passage à la 3D qui change la perspective

 

Le menu principal propose 3 choix :

  • Story : on choisit parmi 6 personnages (4 disponibles au début et 2 à débloquer) et en avant Guingamp

  • Practice : permet de sélectionner un personnage et un niveau parmi ceux déjà finis pour s'entraîner

  • Ranking : pour consulter le classement (local uniquement) par personnage. Sur le tableau on verra également le niveau maximum atteint ainsi que le score.

Autre changement : il n'y a plus ici que 2 niveaux de difficulté, easy et normal.


Là faudrait voir à péter une bombe quand même

 

Enfin, en plus des traditionnels shoot (le tir automatique) et bombes, s'ajoute un tir d'attaque permettant d'envoyer un projectile puissant mais à une cadence beaucoup moins élevée que celui de base. Les animations qui se déclenchent quand on utilise les bombes sont dans ce jeu magnifiques.


Les bombes sont de véritables attaques spéciales dans Samurai Aces III

 

Gunbird

Avec Gunbird, nous voici de retour à un classique shmup en 2D à défilement vertical. Un jeu qui sent bon l'aventure, avec des héros à la recherche d'artefacts antiques. Bien entendu, ils ne sont pas les seuls à se lancer dans cette aventure et ils devront faire face à un trio d'explorateurs malhonnêtes qui se mettront en permanence sur leur chemin, avec des armées entières de robots, véhicules et mechas qui semblent tout droit sortis d'un Metal Slug.


Un nuage magique, un bâton qui s'allonge... Ca me rappelle quelqu'un

 

C'est ultra fun et sympa, on revient à un système de choix de difficulté de 1 à 7 comme pour les premiers Samurai Aces. Le choix nous est donné entre 5 personnages hauts en couleurs pour ce grand classique des salles d'arcade.


Ca avance pas mal pour un hélico à pédales!

 

Gunbird 2

Digne successeur de Gunbird premier du nom, ce second opus, très proche dans la réalisation du premier, est également un shmup en 2D à défilement vertical.


C'est beau la forêt en automne, c'est calme... normalement

 

Toujours avec un système de difficulté à 7 niveaux, nous pouvons nous lancer dans cette aventure avec un des 5 héros disponibles. Toujours à la recherche d'artefacts antiques, cette fois pour s'en servir en alchimie, nos amis (dont Marion la petite sorcière du premier épisode) auront cette fois affaire à la Reine des pirates, cette dernière poursuivant le même but.


Prince Ali, oui c'est bien lui... Ah non

 

A l'instar de son prédécesseur, on évolue ici dans des niveaux qui fourmillent de détails. On verra des personnages bouger en contrebas, se déplacer, vaquer à leurs activités etc… Parfois cela m'a même fait perdre ma concentration ! Les détails sont poussés jusqu'au point où on voit les ennemis se déplacer sur les vaisseaux qui font office de boss au moment où ces derniers se détruisent avant de passer à la phase suivante !

 

Gunbarich

La compilation Alpha a eu son OVNI, il en fallait un aussi pour la compilation BRAVO! C'est donc Gunbarich qui s'y colle!

On retrouve Marion, la petite sorcière de Gunbird dans un mix improbable entre un casse briques et un flipper! Le but, vous l'aurez compris, est de détruire toutes les briques du niveau pour passer au suivant. A la différence près qu'ici, le vaisseau est équipé de flippers. Ces derniers permettent de donner de la vitesse (et donc de la puissance) aux billes pour casser plus de briques.


Le choix est simple ici : la vitesse ou la puissance

 

Le jeu nous permet de choisir entre 2 personnages : Marion qui est plus rapide et Gruttan qui est plus puissant.

On peut collecter pendant le jeu des bonus qui permettent par exemple d'agrandir le vaisseau ou de ralentir la balle (comme dans tout casse briques) mais au fur et à mesure que l'on progresse, la difficulté augmente avec par exemple des ennemis qui balancent des projectiles paralysants.


Un aspect mignon et coloré mais ne vous y trompez pas : le challenge est réel

 

C'est un jeu qui sort du lot, notamment par sa direction artistique fun et limite enfantine, mais qui propose néanmoins du challenge et un vrai défi à relever. Une bonne surprise donc.

 

La qualité au rendez-vous

Cela fait (très) très longtemps que je n'ai pas mis les pieds dans une salle d'arcade, facilement plus de 20 ans (ça nous rajeunit pas…), et cette compilation a le mérite d'apporter un peu de cette ambiance et de ces sensations que j'ai pu ressentir à cette époque. En effet, même si on assiste depuis quelques années à un retour des jeux en 2D, en pixel art etc,... quand je (re)vois des jeux comme Samurai Aces 2 ou les Gunbird, je me dis que même aujourd'hui, peu ont un niveau de qualité et d'exigence aussi élevé. On a des background qui fourmillent de détails et d'activité, des sprites différents pour chaque personnage avec pour certains des battements d'ailes, des hélices pour d'autres, chacun ayant également un type de tir et d'armes différents etc… Et il faut bien avouer que Psikyo, qui développait ses propres systèmes d'arcade, était parmi les maîtres en la matière.


Attention Emilien : lancement de l'opération NINJA!

 

La bande son (que l'on retrouve sur 3 CDs dans l'édition limitée) fait montre elle aussi, de l'exigence apportée dans les jeux de cette époque, pour que tout soit parfait jusque dans les moindres détails.

Quant au portage en lui-même, que dire? Zerodiv ne s'est pas contenté de mettre des roms dans un émulateur, mais a bel et bien optimisé tous les jeux autant qu'il est possible de le faire. Il y a beau avoir des ennemis et des projectiles sur tout l'écran, je n'ai jamais constaté aucun ralentissement, dans aucun des jeux. De plus, tout est configurable jusque dans les moindres détails : sons, filtres, contrôles… On peut même configurer le nombre de vies, crédits dont on dispose ainsi que le nombre de points nécessaires pour gagner une vie supplémentaire ! De quoi se faire sa petite borne d'arcade personnalisée.

 

Tate à Tate

De par son hardware, la Switch offre des opportunités de gameplay intéressantes dont les développeurs auraient eu tort de se priver.

Pour les shmups à défilement vertical, on peut basculer la console en mode tate (format portrait) pour bénéficier d'un plus grand écran. On obtient alors un effet "zoomé".

tate
On gagne en taille d'affichage en mode tate

 

La Switch classique (pas la lite donc) permet de jouer facilement à 2 en retirant les joy con. 

 

Psikyo Shooting Conclusion

Après une édition Alpha déjà de grande qualité, pour laquelle NIS America avait placé la barre haute, cette compilation BRAVO, avec une thématique différente, relève le défi haut la main et égale sa grande soeur.

Il n'y a pas un jeu à jeter, ils sont tous très bons et différents les uns des autres. De plus, le large éventail de difficultés proposées permettra à chacun de trouver un défi à sa mesure, du débutant en shmup à l'habitué qui a souvent laissé son argent de poche dans des salles obscures qui puaient la clope (ne me jugez pas). Les pros du manic shooter eux-mêmes auront de quoi se mettre sous la dent!

On se retrouve donc avec 6 jeux paramétrables à volonté, un leaderboard (local uniquement hélas) au creux des mains sans devoir insérer des pièces toute la journée… Imaginez donc le temps qu'on va pouvoir passer dessus!

Et j'ose tout à fait le dire : nombre de shmups qui sortent à notre époque n'arrivent pas à la cheville de ceux-ci et semblent bien fades à côté. Si vous aimez le genre, vous pouvez y aller les yeux fermés (l'acheter hein, parce qu'y jouer les yeux fermés ça va être compliqué), vous ne regretterez pas votre achat, promis!

 

Verdict :

Les +

  • 6 jeux en 1
  • Des classiques du shmup
  • Un portage réussi
  • Paramètrable à volonté
  • Possible de jouer en mode tate et à 2 joueurs
  • Edition physique très qualitative

Les -

  • Pas de leaderboard en ligne

On aurait aimé :

Pouvoir choisir entre plusieurs fonds d'écrans

Dans le même genre :

Psykio Shooting Stars Alpha et tous les shmups des années 90

Graphismes :
Du pixel comme on en fait plus, c'est moi qui vous l'dit
8/10
Musique et sons :
Un soucis du détail et de la qualité qui concerne aussi la bande son, top!
9/10
Gameplay :
Fluide, aucun lag, des commandes simples et efficaces
9/10
Scénario et histoire :
Le scénario c'est "avances tout droit et tires sur tout ce qui bouge!". Mais c'est suffisant non?
7/10
Durée de vie :
Colossale! Si on se sent trop à l'aise avec un des jeux, il suffit d'augmenter la difficulté d'un cran et c'est reparti!
9/10
Rapport qualité / prix :
Excellent aussi bien en physique qu'en dématérialisé. Mais achetez en physique.
8/10
Coup de coeur :
Complètement!
9/10
Total : 8.4/10

 

Nous remercions Koch Media France qui nous a fourni une copie de review du jeu

Facebook Twitter Google Plus email

2 Commentaires

DrakeFromParis
le 21 février 2020 à 13h53
Merci pour ce test !
Vive les shmups !
Hitman
le 21 février 2020 à 14h34
Merci pour ta lecture Drake! Yes, vive les shmups !

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...