Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Without Escape - PS Vita - Vous n’êtes pas prêt pour ça !

Image de couverture de [Test] Without Escape - PS Vita - Vous n’êtes pas prêt pour ça !

Amateurs de frissons, de mystères... et de sang, eastasiasoft nous propose aujourd'hui un point'n click horreur à l'ambiance très spéciale...

En pleine nuit, vous êtes réveillé par des bruits dans votre maison, mais vous ne vous attendiez pas à ce que celle-ci soit transformée... pas à tel point ! Êtes-vous prêt à percer les secrets et vivre les horreurs qui vous attendent ?

 

Fiche technique :

  • Genre : Puzzle, horreur, point'n click
  • Développeur : Bumpy Trail Games
  • Editeur : eastasiasoft
  • Plateformes : PS Vita, PS4, Xbox One, Switch
  • Testé sur : PS Vita et PS4 (Screenshots issus des deux plateformes)
  • Prix : 4,49 €
  • Version : 1.00
  • Taile : 322 Mo
  • Moteur : Unity
  • Date de sortie : 15 janvier 2020
  • Disponibilité : Dématérialisé

 

Synopsis :

Le menu principal propose directement un petit plongeon dans une ambiance mystérieuse/aventure/fantastique avec une musique angoissante et un fond dynamique façon nuages et éclairs surmonté du logo du jeu. Un écran d'accueil qui fait étrangement penser à celui de Silent Hill Shattered Memories.

A ce stade les choix sont simples : Démarrer une nouvelle partie ou configurer quelques paramètres. Parmis ceux-ci : Changer la langue (Français, anglais, allemand, espagnol), le volume de la musique et des effets sonores, la luminosité, le gamma et le grain de film. Un rappel est également fait des commandes utilisées dans le jeu.

paramètres
Sur PS Vita ce sont L et R qui sont mis à contribution.

 

Prêt ?

 

Un soir comme les autres :

Vous rentrez chez vous et remarquez qu'il n'y a personne. Vos parents vous ont dit qu'ils devaient rendre visite à vos grands-parents pour le week-end, ils ont du prolonger quelque peu leur séjour, rien de grave... Loin d'être inquiet vous essayez de passer le temps, puis l'ennui prenant le dessus montez vous coucher.

without escape soir
Cette manie qu'ont les américains de laisser toutes leurs lumières allumées...

 

Malheureusement pour vous, la nuit tourne court quand à 2h45 des bruits étranges viennent soudainement vous sortir de votre sommeil. Est-ce un cambrioleur ? La maison est grande et... vide alors il faut prendre son courage à deux mains et aller voir ce qu'il se passe...

without escape
Allez, cherchons dans la bibliothèque voir si un vilain intru ne s'est pas caché entre deux livres...


Alors que tout semble à peu près normal, vous commencez à faire quelques recherches. Vous vous rendez très rapidement compte que des choses clochent. Des portes jusque là ouvertes sont fermées, des objets ne sont pas à leur place, il fait un froid de canard...

without escape
Et le tableau qui pisse le sang ça ne te dérange pas ?

 

Pile ou face ?

Ayant accès à très peu de choses et très peu de pièces, s'en suit un véritable jeu du chat et de la souris entre votre désir de progression dans votre propre maison et le prochain indice que vous pourriez trouver.

Une fouille méticuleuse se met naturellement en place et chaque nouvel objet trouvé vous ouvre une nouvelle porte ou vous aiguille vers un autre indice/ustensile qui vous mène à encore autre chose qui vous permet de débloquer peu à peu les différentes pièces de la maison. Un vrai escape game en sorte.

inventaire
On se sent un peu dans la peau de Mac Gyver avec un pile, du chewing gum et un trombone pour fabriquer un explos... non là on a juste besoin de pouvoir utiliser une télécommande en fait...

 

Après plusieurs fouilles et puzzles résolus, ainsi que de nombreux aller-retours vous commencez à assembler les pièces d'un puzzle plus global et bien plus étrange. La maison est quasi complètement accessible quand le vrai cauchemar commence.

without escape
J'aurais pas du allumer la TV... qu'est ce que c'est que ce bor...


without escape
Qui a refait la déco en mon absence ?

 

Vous vous retrouvez non pas coincé seulement dans votre propre maison, mais aussi dans une version alternative bien cauchemardesque. Vous enchaînez et alternez les puzzles de plus en plus glauques et ardus qui vous mènent tantôt d'un côté tantôt de l'autre d'une seule et même pièce de monnaie.

gamecube
Pile : votre maison en version “normale”. (Oh une GameCub... euh BreakCuve)


face
Face : la version “cauchemardesque” digne des pires films Saw. (et sans console :( !)

 

Les puzzles s'enchaînant, vous trouverez le moyen de passer "d’un monde à l'autre" afin de reconstituer le puzzle géant qui se dessine devant vous et qui n'a que faire de la dimension dans laquelle vous vous trouvez... Toutes les dimensions comptent et sont à mettre à profit !

Votre seule ancre est votre chambre qui reste inaltérable. C'est la seule pièce qui ne dispose pas de version "alternative"... en tout cas en apparence !

without escape

 

Hum, ça part en cacahuète...

On va arrêter de suite de vous spoiler la suite. Mais c'est là que ça commence à être intéressant et surtout que tout commence à partir vraiment en sucette. Si vous aimez les scénarios vraiment tirés par les cheveux ne quittez pas...

without escape
Des fois la déco des cuisines ça va beaucoup trop loin...

 

Techniquement parlant :

Without escape est un point'click interactif qui ne se contente pas d’images fixes. A mesure de la progression, on se rend compte que beaucoup d'éléments visuels sont animés ex: eau qui coule du robinet, la télé, effets de chaleur de la lave, lumières qui scintillent, ventilateurs qui tournent... et on en passe.

without escape
Imaginez cette scène animée.

 

L'immersion n'est que meilleure, les chargements entre les plans étant la plupart du temps instantannés. La PS Vita comme la PS4 font tourner ça de manière totalement fluide et sans broncher.
 

La prise en main est des plus simple avec des touche habituelles mais disposant quand même de petites particularités.

Déplacez votre curseur avec le joystick gauche, ralentissez le pour analyser en détails avec "carré". Vous pouvez masquer les textes affichés en bas de l'écran avec "L" ou "L2" et afficher un inventaire des objets à votre disposition en appuyant sur "R" ou "R2".

inventaire
J'avais pas dit que c'était Mac Gyver ?

 

Les objets de l'inventaire s'utilisent tous seuls dès que le besoin s'en fait sentir donc ne vous inquiétez pas de devoir le manipuler.

On notera que la vue n’est pas vraiment à la première personne, en tout cas pas tout le temps. Il s'agit de caméras posées un peu n’importe où dans la maison, et c'est là que c’est vraiment dommage car ne voyant jamais notre personnage, au début nous sommes un peu perdus se trouvant face à 3 portes dont on ne sait pas de laquelle on vient.

without escape
C'est fou tout ce qu'on trouve dans un robinet de nos jours. Le progrès...

 

Durée de vie sans triche :

Without escape dispose d'une durée de vie correcte pour peu que l'on ne triche pas. Tout dépendra de votre perspicacité mais elle n'excèdera pas 3-4h voire moins pour les plus rapides. Le platine s’obtient très vite et surtout avant de boucler les 6 fins du jeu (oui car on ne vous l'a pas dit mais il y a plusieurs fins... sinon c'est pas drôle :p).

La difficulté n'est pas extrême et les énigmes sont plutôt bien ficelées tout en n'étant pas impossibles. Beaucoup d'indices aident à ne pas se perdre (et c'est là qu'on voit qu'une bonne traduction française, ça aide, merci au traducteur qui a fait du bon travail).

Les difficultés pourraient venir du curseur décidément trop sensible, même bridé avec la touche "carré". L'écran de la vita étant petit, il a été plus difficile de repérer certaines zones interactive (icone loupe) qui étaient minuscules.

interactions
Les autres intéractions pour rentrer codes, heures et températures se font très aisément.

 

Viva la musica

L'ambiance de Without Escape est un des points qui a été le plus travaillé. Quand on est dans notre maison en version normale il n’y a pas de musique et seulement des sons classiques : portes, tiroirs s’ouvrant et se fermant, eau qui coule, etc… C'est plutôt calme et classique.

En version “horreur” il y a un fond sonore qui fait clairement hommage aux meilleurs films d’horreur, et bien sûr nous retrouvons les sons classiques vus précédemment auxquels sont adjoints de petits effets sonores angoissants.

Le rythme sonore est dynamique et ne reste pas en pause quand vous ne faites rien. Des petits sursauts arrivent à vous remuer et vous empêcher de vous endormir sur vos lauriers.

 

Une conclusion, deux ambiances :

Without Escape est un point'n click fait d’images fixes et de petites animations qui a le mérite d'être graphiquement agréable (même si on se doute que c'est du précalculé comme à la bonne époque de Resident Evil).

Les trois quarts du jeu sont vraiment intéressants, l’univers est sympa et les puzzle sont sujets à une certaine réflexion. Malheureusement c’est à la fin du jeu que tout devient difficilement compréhensible et incohérent, on a l'impression que Without Escape a été légèrement abrégé/bâclé sur la dernière ligne droite. On s'attendait à une dénouement de folie et on est un poil resté sur notre faim.

Sa durée de vie est convenable et sera parfaite pour ceux qui aiment les jeu de durée moyenne. Avec une histoire vraiment bizarre bourrée de références filmographiques et vidéoludiques du genre horreur, Without Escape a tout pour vous faire passer un bon moment de frisson et de remuage de méninges. Malgré les apparences, il ne fait pas tant peur que ça, le frisson sera difficile à provoquer sans se mettre un minimum en conditions optimales ;).

que fait la police
Allo la police ? Oui, je ne quitte pas....

 

 

Verdict :

Les +

  • Scénario de bonne facture
  • Première partie intéressante
  • Des puzzles qui demandent réflexion
  • Plusieurs fin disponible (6)
  • Graphismes et animations FMV
  • Temps de chargement
  • Ambiance sonore
  • Prix

Les -

  • Des fins un peu tirées par les cheveux
  • Des angles de vu incompréhensibles
  • Une logique parfois spéciale
  • C'est court quand même !

On aurait aimé :

Un dénouement moins bâclé

Dans le même genre :

Resident Evil, Dying Reborn, D

Graphismes :
Très sympas avec un gros plus pour les petites animations qui donnent vie à l'aventure.
7/10
Musique et sons :
Une bonne ambiance, certes classique mais bien orchestrée
6/10
Gameplay :
Un gameplay ordinaire et direct qui sera moins évident sur PS Vita
6/10
Scénario et histoire :
Pas parfait du début à la fin mais bien ficelé
6/10
Durée de vie :
Correcte pour le prix mais on s'attendait à davantage. Dommage.
6/10
Rapport qualité / prix :
Un prix plancher pour un jeu de qualité
8/10
Coup de coeur :
Un presque coup de coeur ! Pas parfait mais vraiment pas loin d'être un bon représentant du genre point'n click + horreur. Il manque à cela une durée de vie plus conséquente.
7/10
Total : 6.6/10

 

Nous remercions Eastasiasoft qui nous a fourni une copie de review du jeu


Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...