Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] RPG Maker MV sur Switch, la création à portée de tous?

Image de couverture de [Test] RPG Maker MV sur Switch, la création à portée de tous?
Consultez directement le verdict

On ne présente plus la licence RPG Maker de ASCII puis Enterbrain, active depuis 1992. C'est cependant la première itération disponible sur Switch et PS4 qui sort ce 11 septembre. Cette mouture était déjà disponible depuis 2015 sur PC. Vous avez toujours rêvé de sortir votre propre RPG? Un scénario incroyable qui vous trotte dans la tête mais vous ne savez pas coder? Direction RPG Maker MV, c'est par ici…

 

Fiche technique :

  • Genre : RPG
  • Développeur : Kadokawa Corporation
  • Editeur : NIS America
  • Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Portugais, Russe, Chinois
  • Plateformes : Switch, Playstation 4 et PC
  • Testé sur : Switch
  • Prix : 49,99 €
  • Version : 1.0.0
  • Taille : 2,61 GB
  • Date de sortie : 11 septembre 2020
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé

 

Let's make an RPG

Vous l'aurez compris, RPG Maker MV n'est pas un jeu à proprement parler mais il permet plutôt de créer son propre RPG, mais aussi de jouer à ceux créés et partagés par les autres utilisateurs.

Le premier contact avec le soft se fait via un tutoriel plutôt sympa. Sous la forme d'une petite aventure, le roi nous donne conseils et explications à mettre immédiatement en pratique afin de bien assimiler. Seules les bases sont enseignées, il faudra ensuite fouiller pour voir les fonctions plus pointues. Une bonne méthode pour apprendre sur le tas, c'est en forgeant qu'on devient forgeron.

Le tutoriel nous enseigne les bases

 

Au menu

Une fois ce sympathique tuto passé, on a enfin accès au menu principal. Ce dernier nous propose les choix suivants :

  • Créer

  • Jouer

  • Forum créateurs

  • Nintendo eShop

  • Options

 

Nous allons détailler les sous-menus.

Le fond d'écran du menu pricipal est superbe!

 

Créer

Créer propose 3 choix :

  • Nouveau projet

  • Continuer projet

  • Conditions d'utilisation

 

Jouer

Comme son nom l'indique, ce choix permettra de charger et de jouer à un projet enregistré. Il est possible d'en sauvegarder un maximum de 10, qu'ils soient nos propres projets ou ceux partagés par d'autres joueurs, qu'il faudra préalablement télécharger.

 

Forum créateurs

Ici nous allons trouver 5 sous-menus :

  • Rechercher jeu : on pourra ici rechercher des jeux, classés selon 5 critères : nouvelles arrivées, top 5 des téléchargements du jour, de la semaine, du mois et top 5 des téléchargements totaux. On peut également sélectionner un critère de langue.

  • Poster jeu : pour uploader notre jeu fini

  • Participer : au moment où j'ai tester le jeu, il n'était pas possible de le faire.

  • Travail posté : pour retrouver les projets envoyés.

  • Liste des téléchargements

 

Nintendo eShop

Ce choix est pour le moment indisponible, mais on peut imaginer que des DLC seront proposés prochainement sous forme de packs, comme pour la version pc (379 sur Steam!).

 

Options

3 choix disponibles dans les options :

  • Préférences : réglages audio, de thème et d'aide.

  • Crédits.

  • Configuration des boutons.

 

On se lance !

On lance donc un nouveau projet en lui choisissant un nom et on se retrouve subitement devant des possibilités de création immenses!

On commence par façonner la carte du monde, sur laquelle on pourra poser des villes, des villages, des contrées verdoyantes, désertiques ou enneigées… On peut également y apposer des rivières, des routes des montagnes, des châteaux… Le choix des matériaux de base est tout de suite suffisamment étendu pour faire se dérouler notre aventure aussi bien dans un monde médiéval fantasy que dans un monde moderne. De nombreuses possibilités de configuration sont possibles tels que choisir la bande sonore, la fréquence des combats, l'image en arrière plan… Des cartes exemples sont également disponibles et peuvent servir de base, on peut ensuite les modifier ou pas.

On commence par les bases : créer différentes régions

 

On peut évidemment faire en sorte d'entrer dans les différents lieux (villes, châteaux…) que l'on aura installés et ici encore on entre dans de la configuration à la carte. On construira ses bâtiments au gré de ses envies avec une palette très large de styles et de couleurs disponibles. On pourra ensuite s'attaquer à l'intérieur des bâtiments. Il y a même ici aussi des exemples tout faits dont on peut se servir. Et là encore une fois, on a de tout! Ça va de la boutique du forgeron à l'hôpital moderne…

Si vous n'avez pas le temps ou le courage, il existe des pièces toutes faites

 

Enfin, l'étape où l'on se fait le plus plaisir (moi en tout cas ^^), c'est la customisation des personnages. Hommes, femmes, enfants, bénéficient tous d'un large panel de personnalisation allant de la pilosité à la couleur de la peau, en passant par le nez, la bouche, les yeux, signes distinctifs, vêtements...

Il a pris cher Piccolo

 

Il était une fois…

Après s'être occupé de la partie esthétique, il faudra écrire l'histoire du jeu, ainsi que les dialogues. On peut réaliser des introductions en texte défilant, programmer les réponses de tous les PNJ, etc… 

Dans ce projet de l'utilisateur Lilithrazor, un texte défilant en introduction

 

L'éditeur d'événements offre de nombreuses possibilités quant aux dialogues : on peut ainsi choisir ce que va dire le PNJ, et dans quelles conditions. Par exemple : le dialogue peut se lancer quand on passe devant lui, ou bien uniquement quand nos personnages ont atteint un certain niveau, etc…

On peut également remplir d'informations la base de données à propos des lieux, des personnages, etc…

 

16 bit era

Les graphismes du soft sont du type 16 bit, plutôt détaillés comme à la belle époque de la SNES. Les nombreuses possibilités de décors sont bien rendues, et quand on configure un personnage, on a un aperçu de lui dans différentes situations et positions. Cela dénote d'un sens du détail très poussé, et ceci, dans tous les aspects du jeu.

La customisation de personnage permet de voir ce dernier dans diverses situations du jeu : sur la map, en combat, mort, etc...

 

La bande son propose elle aussi une multitude de styles qui sauront s'adapter au genre de jeu que l'on veut créer que ce soit du fantasy, moderne, cyberpunk, etc…

 

Clic droit, clic gauche…

Abordons également un des points les plus importants pour ce type de soft : l'ergonomie. A la base faite pour PC, c'est toujours un pari sur consoles. Sur Switch, la gestion est assez ardue il faut le dire, passer d'une fenêtre à une autre est parfois un vrai casse-tête, on passe trop rapidement de l'une à l'autre, les déplacements aux sticks sont plutôt imprécis. Le point positif, c'est que le tactile est supporté, on gagne donc en temps et en plaisir avec un stylet, bien qu'on ne puisse toutefois pas se passer complètement des boutons pour sélectionner, valider, etc… Sur l'écran de la Switch, les éléments sont un poil petit, c'est donc plus agréable en mode docké, mais dans ce cas on perd le côté tactile, forcément.

Pas toujours évident de passer d'un bloc à l'autre à la manette

 

Enfin, je préciserai que le soft est intégralement traduit en français, avec parfois quelques fautes mais c'est vraiment très appréciable. Certaines fonctions sont assez pointues à configurer, on est donc forcément plus à l'aise que si c'était en anglais.

 

Conclusion Maker

En étant un minimum créatif et en s'investissant suffisamment (surtout niveau temps), RPG Maker MV permet de réaliser le jeu qu'on a dans la tête depuis toujours. Quel fan de RPG ne s'est jamais dit en jouant à un classique du genre, j'aimerai ajouter tel ou tel élément, un personnage de tel style etc? C'est possible dès aujourd'hui pour la première fois sur Switch et PS4 et il serait dommage de s'en priver. Le fait de pouvoir partager son projet permet d'avoir l'avis de la communauté sur ce qu'on a fait et de découvrir ceux des autres. Il y a des passionnés talentueux qui mériteraient réellement de bosser dans l'industrie vidéo-ludique. J'invite d'ailleurs tous ceux qui posteront leur jeu fini à le partager ici en commentaire, et tous les autres à y jouer et donner leur avis ;)

 

 

Verdict :

Les +

  • Liberté de création totale
  • Possibilités de configuration très très nombreuses
  • Utilisation de l'écran tactile

Les -

  • Ergonomie qui laisse à désirer à la manette

On aurait aimé :

Plus de fonctions tactiles

Dans le même genre :

Disons... les autres RPG Maker ^^'

Graphismes :
Graphismes de type 16 bits de belle qualité
8/10
Musique et sons :
Un grand nombre de pistes disponibles, dans des styles variés
8/10
Gameplay :
Une ergonomie qui demande du temps pour être bien prise en main, facilitée néanmoins par le support de l'écran tactile
7/10
Scénario et histoire :
Ici, c'est à vous de jouer
-/10
Durée de vie :
Potentiellement infinie! Entre la création de projets et jouer à ceux des autres utilisateurs...
9/10
Rapport qualité / prix :
Excellent vu la richesse du contenu proposé, à voir par la suite avec les DLC
8/10
Coup de coeur :
Oui! Il est désormais possible de créer son propre RPG pour ceux qui ne possèdent pas de PC!
7/10
Total : 7.8/10

 

Nous remercions Koch Media qui nous a fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture !

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Facebook Twitter Google Plus email

2 Commentaires

Metalbin
le 16 septembre 2020 à 12h32
Bonjour a toi ! Super revue.
Petite question, je suis sur pc depuis des années et je voulais s'il est possible ou s'il sera possible de upload nos créations faites sur Pc via rpg maker mv pour la Switch ?

Merci
Hitman
le 16 septembre 2020 à 14h30
Bonjour Metalbin et merci pour ta lecture. A l'origine, le crossplay était prévu entre Switch et Xbox One, mais depuis la version Xbox a été annulée. Rien n'a été mentionné pour le PC malheureusement.

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...

Image de couverture de [Unboxing] Indiecalypse Ultra Collector Edition SwitchSwitch

[Unboxing] Indiecalypse Ultra Collector Edition Switch

Indiecalypse est un jeu développé et édité par le studio indépendant espagnol Jandusoft. Mélange de point'n'click et de mini-jeux qui parodient des titres indépendants connus, le tout dans une sauce remplie d'humour vulgaire à la manière d'un Scheming through the Zombie Apocalypse ou South Park. Jandusoft se lance maintenant dans le marché concurrentiel des éditions physiques limitées sous le label "Ultra Collector".
Lire la suite...