Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Giraffe and Annika sur Switch, en quête de souvenirs

Image de couverture de [Test] Giraffe and Annika sur Switch, en quête de souvenirs
Consultez directement le verdict

Sorti sur Steam depuis le 18 février, et le 4 septembre dernier sur Switch et PS4, Giraffe and Annika est un jeu d'aventure/rythme du studio japonais indépendant Atelier Minima, édité par NIS America. Découvrons ensemble l'aventure de cette mignonne jeune fille aux oreilles de chat…

 

Fiche technique :

  • Genre : Aventure/rythme
  • Développeur : Atelier Minima
  • Editeur : NIS America
  • Langues : Anglais
  • Plateformes : PC, Switch et PS4
  • Testé sur : Switch
  • Prix : 29,99 € en digital, 36,99 € en édition physique limitée
  • Version : 1.0.0
  • Taille : 2,29 GB
  • Date de sortie : 28 août 2020
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé

 

Mais… Où suis-je?

L'histoire commence alors qu'Annika s'éveille suite à un étrange rêve sur l'île de Spica. La jeune fille, qui a des oreilles et une queue de chat, semble ne pas savoir où elle se trouve. Au contraire, Giraffe qui arrive à ce moment là, a l'air de bien la connaître, tout comme les environs. "Annika, j'ai besoin de ton aide" lui dit-il. Sauf qu'elle, elle ne sait même pas qui il est… Cependant, le garçon lui semble familier, et, pour retrouver ses souvenirs, elle acceptera donc de l'aider dans sa mystérieuse quête : retrouver 3 fragments d'étoile… En chemin, elle rencontrera de nouveaux amis qui l'assisteront dans sa mission, mais également une étrange sorcière…

Les cinématiques sont vues au travers de petites bandes dessinées

 

Dans cette aventure qui ressemble à un conte pour enfants, on ne distingue pas toujours le rêve de la réalité. Ce n'est qu'à la fin (émouvante) du jeu que ce trouble est levé, toujours avec une certaine poésie.

 

Un gameplay perfectible

Giraffe and Annika comporte 2 types de gameplay : c'est à la fois un jeu d'aventure et de rythme. Les phases d'exploration se font donc d'une part à travers l'île de Spica et d'autre part dans les différents donjons. Le soft s'avère accessible à tous, même au plus petits gamers. En effet, point de combats, les seuls ennemis que l'on rencontre dans les donjons sont des petits fantômes qui nous pourchasseront ou nous lancerons des projectiles. Dans les 2 cas, c'est facile à esquiver et quand bien même on se ferait toucher, on trouve un peu partout des cristaux qui permettent de remplir la barre de vie lorsque l'on s'en approche. Le point que j'ai trouvé gênant, c'est au niveau des séquences de plateformes. En effet, les sauts sont plutôt approximatifs et pas toujours évidents à gérer. Le maniement du personnage principal est plutôt rigide et j'ai dû parfois m'y reprendre à plusieurs fois pour franchir certains passages, notamment quand on doit sauter d'un rouage à un autre, car à ces moments là s'ajoute une inertie assez… bizarre !

Floor is lava!

 

Le gameplay du soft est évolutif, puisque c'est au fur et à mesure de l'histoire qu'Annika acquièrera de nouvelles compétences, après avoir vaincu les boss lors d'affrontements à la façon d'un jeu de rythme. Les boss seront toujours accompagnés de la fameuse sorcière, quand ce n'est pas elle qu'on affronte directement. Il faudra donc se déplacer à gauche ou à droite et appuyer sur la touche A au bon moment, quand l'orbe envoyée par l'ennemi arrive dans la zone dédiée. Il faudra en même temps prendre garde aux autres attaques qui peuvent par exemple paralyser, et donc nous faire manquer des orbes. 3 difficultés sont disponibles au début de chaque affrontement : facile, normal et difficile. Il n'y a guère que le mode difficile qui offre un réel challenge, mais c'est certainement pour laisser le jeu accessible au plus grand nombre, dont les jeunes enfants.

GOOD... Peut mieux faire!

 

Une fois un boss passé, il est possible à tout moment de relancer l'affrontement et de choisir le niveau de difficulté via le carnet d'Annika.

Comme dans tout jeu de rythme, on s'améliore en s'entraînant

 

Cuteworld

La direction artistique du soft est ouvertement orientée kawai. Tous les personnages, à commencer par Annika, sont mignons, y compris les ennemis. Même le papa lapin avec son fusil est mi-badass, mi-mignon. Et la bande son est également dans ce ton là. Elle nous accompagne dans l'aventure comme dans un dessin animé pour enfants. Entièrement interprétée avec de vrais instruments de musique, elle rappelle les vieux Disney ou Ghibli.

N'est elle pas mignonne?

 

Le soft a été développé sous Unreal Engine 4, et le développeur a reçu une subvention Unreal Dev de la part d'Epic Games en 2017.

On notera par contre que l'image est plus nette et colorée en mode docké qu'en mode portable, qui semble mal optimisé.

Ici en mode docké

Ici en mode portable

 

Entièrement en anglais, le jeu reste cependant accessible car il ne comporte pas énormément de textes. Néanmoins, le français aurait été un gros plus puisque le jeu semble être davantage orienté pour des joueurs dans une tranche d'âge où l'on a pas encore appris l'anglais.

Giraffe and Annika est disponible en version digitale et en édition physique limitée, que je vous présenterai à travers son unboxing.

 

Giraffe and Conclusion

Bien que courte (environ 5 heures), l'aventure d'Annika s'avère à la fois agréable et frustrante à suivre. Agréable par sa fraîcheur, et le côté mignon de ses personnages et de son environnement, la direction artistique du titre est vraiment jolie. Frustrante par son gameplay relativement approximatif par moments, dû à la rigidité de déplacement du personnage principal. On a également le sentiment d'un manque de finition, qui aurait pu donner un gameplay plus agréable. Il s'en dégage néanmoins une atmosphère reposante, une sorte de voyage de retour en enfance. Si je trouve la version digitale assez chère, 29,99€ par rapport à la durée de vie du jeu, je trouve au contraire l'édition physique limitée très abordable, 36,99€. Entre l'OST sur CD, l'artbook et les écussons, il s'agit d'une belle édition qui a tout pour ravir les collectionneurs.

En route vers de nouvelles aventures!

 

Verdict :

Les +

  • Direction artistique
  • Bande Originale
  • Edition physique de qualité

Les -

  • Durée de vie
  • Gameplay perfectible
  • Manque de finitions

On aurait aimé :

2 ou 3 donjons de plus

Dans le même genre :

Muse dash, Zelda...

Graphismes :
La direction artistique est superbe mais les graphismes font un peu daté
7/10
Musique et sons :
Une OST géniale
8/10
Gameplay :
Le gameplay gagnerait vraiment à être amélioré, principalement pour les séquences de plateformes
6/10
Scénario et histoire :
Un histoire sympathique et émouvante, pleine de poésie
7/10
Durée de vie :
5 heures suffisent pour en faire le tour, un peu plus si l'on cherche tous les collectibles
4/10
Rapport qualité / prix :
Trop cher pour le jeu seul en dématérialisé, tout à fait raisonnable pour l'édition physique limitée
-/10
Coup de coeur :
Je reste mitigé entre le fait que la DA et l'histoire sont sympas mais la durée de vie et le gameplays perfectibles font baisser la note
6/10
Total : 6.3/10

 

Nous remercions Koch Media qui nous a fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture !

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...

Image de couverture de [Test] Windbound sur Switch, Breath of Koh LantaSwitch

[Test] Windbound sur Switch, Breath of Koh Lanta

Le grand large nous appelle avec Windbound, un jeu de survie développé par 5 Lives Studio, un studio indépendant australien qui, comme son nom l'indique, est composé de 5 développeurs chevronnés. Le soft sort le 28 août 2020 sur consoles et PC, uniquement en version digitale. On embarque sur Switch et on vous dit ce qu'il en est!
Lire la suite...

Image de couverture de [Test] A Short Hike sur Switch, petite randonnée, grande aventureSwitch

[Test] A Short Hike sur Switch, petite randonnée, grande aventure

Sorti initialement sur PC en juillet 2019, A Short Hike est arrivé sur Switch le 18 août dernier, immédiatement après le Indie World dans lequel il venait d’être annoncé. Présenté comme “un petit jeu d’exploration sur une randonnée à la montagne”, A Short Hike est un titre d’aventure/exploration salué et récompensé par la critique et les joueurs...
Lire la suite...