Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Critique] Arrête de me chauffer, Nagatoro, qui aime bien, châtie bien!

Image de couverture de [Critique] Arrête de me chauffer, Nagatoro, qui aime bien, châtie bien!

Fiche technique

Titre original : イジらないで、長瀞さん
Scénario : Nanashi
Dessin : Nanashi
Type : Shônen
Thème : Comédie, romance, lycée
Date de sortie France : 12 mars 2021
Nombre de pages : 160
Éditeur France : Éditions Noeve Grafx
Prépublication : Magazine Pocket
Origine : Japon
Nombre de tomes VO : 9 (série en cours)
Nombre de tomes VF : 1
Prix : 7,95€
Acheter :  Amazon

 

Synopsis

Nagatoro est en seconde. Pleine d’assurance, joueuse, moqueuse, elle se découvre un jour un passe-temps favori : martyriser son “Senpai”, lycéen de première timide et mal dans sa peau. Nagatoro taquine, agace, aguiche, va parfois trop loin... Mais qu’a-t-elle vraiment derrière la tête ? Et si derrière ses moqueries elle cachait une véritable affection ? Et si finalement, ses farces permettaient à Senpai de s’affirmer ?

“Senpai”, dont on ne connaît pas encore le nom, est au contraire un garçon timide et reservé, voire même complexé. Il est élève de première et c’est plutôt le genre intello à lunettes, chétif et fan de mangas.

Un jour où il vient étudier à la bibliothèque du lycée, il est étonné d’y trouver un groupe de filles alors qu’il s’y trouve habituellement seul. Leur simple présence suffit à le mettre mal à l’aise, lui qui n’a jamais pu ne serait-ce que regarder une fille dans les yeux. Sous le coup du stress, il fait tomber le manga qu’il dessine et les jeunes filles s’empressent de le ramasser. Les voilà à pouffer de rire, trouvant le manga du pauvre Senpai ringard. Après avoir bien ri au dépens du malheureux garçon, elles quittent la bibliothèque. Sauf une : Nagatoro.

 

Pour elle, la séance de torture psychologique n’est pas finie, elle estime que Senpai n’en a pas encore eu assez. D’ailleurs, les jours suivants, elle n’aura de cesse de taquiner Senpai, cherchant toujours à le pousser dans ses derniers retranchements, ce qui est assez facile vu le caractère du garçon. Nagatoro est une jolie fille, et elle sait comment mettre un garçon timide mal à l’aise. Elle sait qu’elle va régulièrement trop loin avec Senpai et elle s’en excuse toujours.

Mais le harcèlement qu’elle lui fait subir est-il vraiment de la méchanceté? Ne dit-on pas “qui aime bien châtie bien?”

 

Arrête de me chauffer, Nagatoro est un manga qui traite d’une période compliquée de la vie : l’adolescence. Durant cette période, les relations entre garçons et filles sont compliquées, notamment à cause des complexes que chacun peut ressentir. Tout le monde ne se développe pas à la même vitesse, sans compter l’acné, etc… Ces thèmes sont abordés avec humour dans ce premier tome. En lisant entre les lignes, on comprend bien que derrière le harcèlement de Nagatoro envers son Senpai, il y a de l’attachement et certainement une volonté de faire sortir ce dernier de sa coquille…

 

Il s’agit du premier tome d’une série en cours qui en compte déjà 8 au Japon. L’auteur, Nanashi, nous livre ici un premier tome plein d’humour et de tendresse maladroite, sublimement exprimés par des planches révélant tout un panel d’expressions bien travaillées. 

Arrête de me chauffer Nagatoro a fait une entrée dans le top 20 du classement Oricon dès le 3è volume et une adapatation animée est prévue pour avril 2021. En France les mangas seront publiés à un rythme trimestriel.

 

Mon avis

Très drôle et avec son style propre, Arrête de me chauffer, Nagatoro se situe pour moi dans la même catégorie que les autres romances comiques du moment : Rent-a-Girlfriend, Kaguya-sama Love is War, We never learn, etc… Un shônen que l’on prend plaisir à lire et dont on a hâte de savourer la suite, savoir comment la relation des 2 protagonistes va évoluer, quel supplices Nagatoro va encore faire subir à Senpai… Si vous aimez ce type de manga alors celui-ci ne devrait pas vous décevoir!

 

Nous remercions Noeve Grafx pour l'envoi du service de presse

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...

Image de couverture de [Test] City Driving Simulator - SwitchSwitch

[Test] City Driving Simulator - Switch

City Driving simulator est, comme son nom ne l’indique pas assez, un jeu de type « simulateur de conduite » qui va vous mettre au volant de plusieurs classes de véhicules dans le but de vous faire passer des défis routiers...
Lire la suite...