Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Blue Reflection : Second Light sur Switch, les maux bleus

[Test] Blue Reflection : Second Light sur Switch, les maux bleus
Flèche vers le bas Consultez directement le verdict

4 ans après un premier opus à l'accueil mitigé, Gust remet le couvert avec un second volet pour la licence Blue Reflection, sobrement intitulé "Second Light". Sorti le 9 novembre 2021 sur PlayStation 4 et 5, Switch et PC, ce RPG plutôt girly pourrait en avoir plus dans le ventre qu'il n'y paraît…

 

Fiche technique :

  • Genre : JRPG
  • Développeur : Gust
  • Editeur : Koei Tecmo
  • Langues : Anglais
  • Plateformes : Playstation 4 et 5, PC, Switch
  • Testé sur : Switch
  • Prix : 59.99 €
  • Version : 1.0.1
  • Taille : 6.99 GB
  • Date de sortie : 09 novembre 2021
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé

 

Rêve ou réalité ?

Ao Hoshizaki est une lycéenne japonaise tout ce qu'il y a de plus banale. Elle est du genre très gentille, à ne pas s'attirer de problèmes. Au fond d'elle même, elle regrette cette banalité et aimerait être quelqu'un de spécial. Pour les vacances d'été, ses parents l'ont inscrite aux cours de rattrapage afin qu'elle améliore ses notes.

blue reflection second light

Ao est loin de se douter que sa vie est sur le point de basculer...

 

En route pour se rendre à ces cours justement, elle se rend compte qu'elle a fait tomber son portable. Elle refait la route en sens inverse pour le retrouver au sol, dans un parking. Lorsqu'elle le ramasse, un étrange phénomène se produit et Ao se réveille dans une salle de classe, en compagnie d'une camarade prénommée Kokoro. Cependant, il ne s'agit pas du tout de la classe dans laquelle elle devait se rendre pour les cours d'été. En effet, Ao se trouve maintenant dans un autre monde. Avec elle, se trouvent Kokoro, Rena et Yuki. Les 4 lycéennes sont seules, dans une école vide et complètement entourée d'eau.

blue reflection second light

Une situation qui est loin d'être simple dans cette école...

 

Si Ao se rappelle parfaitement de sa vie avant son arrivée dans ce monde, les 3 autres filles sont complètement amnésiques et ne se rappellent que de leur prénom. Mais depuis l'arrivée d'Ao, une terre est apparue de nulle part en face de l'école. En l'explorant, les filles découvrent des souvenirs. A qui appartiennent-ils? Est-ce qu'ils aideront nos amies à retrouver la mémoire ?

 

Spice Girls

Blue Reflection : Second Light est un JRPG développé par Gust, studio japonais à qui l'on doit notamment la série Atelier ou encore le jeu Fairy Tail. Nous serons amenés à explorer des mondes oniriques, construits avec les souvenirs des héroïnes. Bien sûr, cela ne se fera pas sans embûches, des démons nés des sentiments négatifs de ces dernières seront là pour nous barrer la route. L'exploration se fait à la 3e personne.

blue reflection second light

Lors de l'exploration, des souvenirs peuvent s'afficher

 

On peut ramasser des items, dont la position est indiquée sur la map, tout comme celle des ennemis. Les items ne sont pas utilisables à l'état brut, il faudra passer par le craft pour concevoir des items utilisables, comme des soins par exemple. On peut également se servir du mode Stealth pour afficher le champs de vision des ennemis afin de les éviter ou de les attaquer par derrière par exemple.

blue reflection second light

Attendre qu'il se retourne, puis attaquer!

 

Le soft dispose d'un système de combat au tour par tour dynamique. La timeline située en bas à droite de l'écran nous sert à savoir quand lancer nos actions, mais aussi quand l'ennemi lancera la sienne. Elle est jalonnée par des points représentant un cumul de points d'éther nécessaires au lancement d'une action, voire au cumul de plusieurs. Pour atteindre un de ces points, il faut que le personnage soit au Gear correspondant. Les Gears montent en réussissant des actions, après avoir gagné de l'expérience et débloqué des compétences.

blue reflection second light

blue reflection second light

Un système de combat qui m'a rappelé la série Atelier

 

Dès le Gear 3, les combattantes se transforment en Reflector, changeant ainsi d'apparence et bénéficiant de nouvelles compétences. Les combats sont assez stratégiques, tout en étant assez classiques : faiblesse et résistance des ennemis selon les types d'attaques, jauge de break, statuts… Ça ressemble à Atelier, ce qui est à la fois logique et positif. On notera néanmoins un point original : les 1 vs 1. Face à certains ennemis, celle qui brisera la jauge de break se retrouvera en 1 vs 1 pendant un temps limité. 4 actions seront alors disponibles : garde, esquive, attaque physique et compétence, chacune avec un système de cooldown. C'est le moment idéal pour lui en mettre plein la tronche mais gare à bien esquiver les attaques qui font mal.

blue reflection second light

Attention, ça ne blague plus!

 

En cas de défaite totale de l'équipe, pas de game over et retour à la dernière sauvegarde. En effet, on se retrouve à l'infirmerie de l'école pour réfléchir à un nouveau plan d'action. Plutôt intéressant car on ne perd pas la progression effectuée dans les donjons (du moins les checkpoints), ni les items ramassés en chemin ou l'expérience gagnée.

 

Réflexion bleue

Blue Reflection Second Light est clairement un jeu de niche. Son rythme assez lent, ses longs dialogues uniquement en anglais et le fait qu'il n'y ait que des personnages féminins pourront en décourager plus d'un. Mais c'est en même temps un JRPG avec un scénario travaillé et bien réalisé. Il explore tout un tas d'émotions à travers les souvenirs rencontrés.

blue reflection second light

Les Spice Girls du RPG

 

Les graphismes sur Switch sont de très bonne qualité, le jeu est fluide et je n'ai pas rencontré de bugs particuliers. La direction artistique est bien entendu très japanime, et j'ai trouvé le bestiaire plutôt original. J'aimerai souligner également que j'ai trouvé les menus très travaillés, très propres et avec plein de petits détails qui les embellissent et améliorent l'expérience.

Les doublages en japonais sont très bons, ayant bien sûr été confiés à des professionnelles du secteur. La bande son quant à elle, suit le rythme du jeu, avec des mélodies très lentes, principalement jouées au piano ou au violon.

On peut compter environ une quarantaine d'heures de jeu pour arriver au générique de fin, durée de vie tout à fait honorable.

On notera la présence d'un mode photo bien foutu, avec pas mal de réglages de filtres, d'exposition, etc...

blue reflection second light

blue reflection second light

Les effets de lumière sont superbes et rendent mieux in game que dans les captures

 

Blue Conclusion

Blue Reflection Second Light est un JRPG de niche bénéficiant d'une réalisation travaillée et d'un contenu riche. Son absence de localisation en français ainsi que son scénario particulier pourrait en décourager, mais il est bon parfois également d'avoir des jeux qui sortent un peu du lot. Il arrive qu'on commence un jeu et que l'on devine au bout de quelques heures quelle sera la trame et ce que l'on va rencontrer. Ici, le concept qui semble assez abstrait au départ, s'éclaircit au fur et à mesure et prend sens en même temps que les souvenirs de nos héroïnes refont surface. Une expérience peu ordinaire qui vaut le coup d'être tentée.

 

Verdict :

Les +

  • Scénario original
  • Système de combat bien construit
  • Direction artistique très agréable
  • Graphismes très bons
  • Doublages tout aussi bons
  • Interface des menus superbe

Les -

  • Traduction en anglais uniquement
  • Le rythme est assez lent, ce qui rend les premières heures assez abstraites en terme de concept

On aurait aimé :

Une localisation en français

Dans le même genre :

la série Atelier

Graphismes :
Superbs sur Switch, comme quoi, quand ils veulent chez Gust ils peuvent faire très beau!
9/10
Musique et sons :
Des doublages vraiment bon, une OST superbe
9/10
Gameplay :
Relativement classique mais ça fonctionne bien dans l'ensemble
8/10
Scénario et histoire :
Un scénario qui m'a plutôt étonné, ça change!
8/10
Durée de vie :
Une quarantaine d'heures environ, c'est plutôt pas mal
7/10
Rapport qualité / prix :
Proposé à 59€, c'est un prix raisonnable pour un jeu comme celui-ci, cependant ça sera peut-être un frein pour ceux qui voudraient le découvrir et qui hésitent car c'est quand même un jeu de niche qui ne plaira pas forcément au grand public
6/10
Coup de coeur :
Pour ma part, étonnamment, oui. Un JRPG plutôt girly, il faut le dire, mais dont le contenu mérite qu'on s'y attarde et qu'on ne s'arrête pas à des idées reçues
8/10
Total : 7.9/10

 

Nous remercions Koch Media qui nous a fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture ! Coeur bleu

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Offrez-nous un café !

Partager : Facebook Twitter email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser...