Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Bouncy Bullets PS Vita - Toujours plus haut, plus loin, plus vite

Image de couverture de [Test] Bouncy Bullets PS Vita - Toujours plus haut, plus loin, plus vite

Il y a quelques temps, lors du test de Neon Junctions, je constatais qu’il n’y avait quasi plus de FPS sur PS Vita… et là en l’espace de même pas deux mois on se retrouve avec la sortie de deux nouveaux FPS. Merci Ratalaika Games de me faire mentir ^^ !

Bouncy Bullet est un jeu de plateforme action et de speedrun 3D à la première personne, créé par Petite games (Midnight, Toy Tanks…), édité et porté sur consoles par Ratalaika Games.


Fiche technique :

  • Genre : Action, Plateforme, Speedrun, FPS
  • Développeur : Petite Games / Ratalaika Games
  • Plateformes : PS Vita / PS4 (cross-buy)
  • Prix : 4,99 €
  • Version : 1.00
  • Taile : 104 Mo
  • Date de sortie : 10 juin 2019
  • Disponibilité : Dématérialisé
  • Platine : Oui
  • PS TV : Oui




Sur place ou à emporter (on ne l’a pas déjà faite celle là ?)

Le menu principal de Bouncy Bullets est simple et très épuré. Il présente en fond un aperçu temps réel du théâtre d’opérations ainsi qu’un joli titre à bâtons… le tout aux couleurs chatoyantes et quasi primaires : rose, jaune, vert, rouge, bleu...

Commencer” vous donne l’opportunité de démarrer une séance de tir aux pige… euh de jeu.

Scores” ouvre une rubrique de type leaderboard où l’on comparera les temps des joueurs du monde entiers sur chaque chapitre du jeu.

Enfin “Options” sera le lieu de prédilection des régleurs compulsifs : volume de la musique, des effets et enfin sensibilité du joystick (par défaut elle est au max, je vous conseille 0,8 pour ne pas péter un câble).



Commençons la partie

Bouncy Bullet ne propose pas d’histoire ni de scénario, à vous de découvrir ce que vous pouvez bien faire là… Franchement je ne me suis pas posé la question longtemps.

Pour bien démarrer, choisissez parmi 2 entrées : niveaux ou niveaux spéciaux. Quelle est la différence ? Dans les deux cas vous aurez la joie d’arpenter les mêmes niveaux sur le plan structurel mais ce qui change sera essentiellement leur composition en nombre d’ennemis et de pièges... bien plus fournis. globalement donc il s’agit d’une difficulté plus corsée. Pourquoi ne pas l’avoir dit plus tôt hein ?!

niveaux etoiles
Oui bon je n'ai pas été très bon au niveau des scores... c'était mieux dans le chapitre 1, promis !

 

3 chapitres, de 14 niveaux chacun sont disponibles pour remplir le catalogue de lieux étranges et colorés, ce qui nous donne un joli total de 42 niveaux ...et donc 84 en tout si l’on compte les spéciaux.

Comme à l’accoutumée et façon jeu tablette casual, le sélecteur de niveau est disponible sous forme de grille et d'étoiles à débloquer.

Allez on se lance !

 

Premier niveau, premier tuto

On ne change pas un système qui gagne. Ratalaika propose un tutoriel flottant dans l'environnement 3D des tous premiers niveaux. Il vous présente les commandes et le gameplay au fur et à mesure de votre progression.

tutorial
Que c'est joli et coloré

 

Les commandes sont des plus classiques : joystick gauche pour le déplacement, joystick droit pour orienter la tête, Croix pour sauter, L et R pour tirer… Ah ? on peut tirer dans celui-ci ?

 

Une arme ça va, deux... une arme ça te suffira

Oui, contrairement à Neon Junction qui s'apparente à un Portal, ici vous aurez à faire à un vrai FPS avec des ennemis. Pour cela, quoi de mieux qu’une bonne vieille gatling rotative ? Enfin en apparence seulement car dans les faits elle envoie surtout des cubes de caoutchouc avec peu de célérité, façon Nerf.

Appuyez sur L pour lancer des projectiles cubiques et rebondissants de couleur jaune. Appuyez sur R pour faire la même chose avec des projectiles de couleur rose.

nerf

Rose, jaune ? quelle importance ? Eh bien ça en a, car les ennemis que vous rencontrerez seront de plusieurs couleurs : jaune, rose, noir, gris... voire même rose et jaune par alternance ou rose puis jaune une fois "affaibli"…

Il faudra donc se farcir le tir à la galinette en fonction des couleurs de vos cibles, avec des trajectoires obliques sinon c’est pas marrant, tout en évitant leurs projectiles de couleur rouge… poilant.

vilain rouge
Je me fais litteralement attaquer par un morceau de fusain en colère.

 

Votre arme vous permettra également de dégommer des cubes de couleurs qui pourraient encombrer le chemin. Attention toutefois à ce qui pourrait se cacher derrière ces cubes...

 

Un bestiaire coloré mais pauvre

Bouncy bullet comporte une petite panoplie d’ennemis et autres personnages (pas fofole en terme de diversité mais bon) :

  • En jaune et rose des sortes de mégots/stabilo géants et autres personnages cubiques qui explosent dans un nuage de fumée une fois touchés (et je vous explique pas la galère quand l’ennemi en question change de couleur toutes les secondes).

  • En gris il s’agit de non-hostiles, si vous les tuez volontairement ou par mégarde… (il y a un trophée pour ça) vous perdez et devrez recommencer le niveau.

  • En noir, les insensibles à vos projectiles en caoutchouc. Ils ne feront que reculer sous leur impact. Cela les aidera peut être à profiter d'un plongeon gratuit dans un des nombreux précipices qui jalonnent les niveaux...

pitie
Pitié ne me tuez pas, je suis très gentil :D

 

Enfin il est bon de savoir que si ils parviennent à vous toucher, vous mourrez instantanément. Dans tous les cas, pas de barre de vie, un seul faux pas et … même punition : la mooooort.

 

Ca va saigner :

Dans Bouncy Bullets on reconnait la patte de Petite Games, scies circulaires, lasers, pics… on se croirait dans un 36 Fragments of Midnight façon Duke Nukem 3D.

midnight
ça n'a pas l'air comme ça mais ça tranche bien :D

 

Vous allez découvrir que pas mal d’obstacles vont se positionner entre votre point de départ et le portail d’arrivée (qui fait penser à celui de Tetra’s Escape).

Les niveaux de Bouncy bullets sont fait pour le speed run et ne sont pas de toute simplicité : sauter de plateforme en plateforme, éviter les tirs ennemis, sauter sur des tremplins, enjamber des obstacles, sauter par dessus les pièges en tous genres dont je viens de parler, éviter les rayons lasers mobiles ou rotatifs... et j’en passe.

lasers rotatifs
Ok donc le portail est là bas au loin et je dois jouer à Mission Impossible avec des lasers mobiles... easy !

Pour ne rien vous épargner, tout cela sera à faire dans le temps le plus court possible (speedrun oblige). La note finale sous forme d’étoiles dépendra directement du nombre de secondes que vous avez mis. S’il vous manque une ou deux étoiles, à l’intérieur de celles-ci se trouveront les temps qu’il faut effectuer.

a une seconde près
A quelques dixièmes du perfect...

 

Enfin vous pourrez rencontrer des objets cachés (sous formes de visages en polygones) à l’intérieur de certaines zones du jeu. Il suffira de tirer dessus pour se l'approprier. Dans “options” un compteur permet de connaître la quantité de visages collectés.

visages
Hello you !

 

Bis repetita 

Graphiquement tout est représenté en low poly façon cell shading (aspect BD / Comics comme dans le jeu XIII pour ne citer que lui). J'aime beaucoup mais cela fait ressortir les ressemblances énormes qu'il existe d'un niveau à l'autre.

Tous ces niveaux ont plusieurs traits en commun qui font que l’on n’a pas l’impression de variété particulière. Les couleurs sont toujours les mêmes : rose, bleu, vert, rouge, jaune…

On se retrouve tout le temps en hauteur sur des plateformes au dessus d'une mer rose... attention à ne pas se noyer.

Les mêmes éléments de décors sont constamment réutilisés : cornets de glaces, des chamallows qui flottent, des éléments de jeu en bois etc.

Les ennemis sont très peu variés comme on a pu le voir précédemment.



Une maniabilité perfectible

Heureusement la structure et la complexité des niveaux évolue, surtout en terme d'altitude et de longueur. Cela implique de sauter de plus en plus souvent, de plus en plus vite, sur des corniches de plus en plus fines. 

hauteur
Le vertige des sommets nous guette !

 

Et c’est là que l’on rencontre un autre léger point négatifs. La maniabilité n’est pas très naturelle, notamment sur les sauts et leurs trajectoires. On a l’impression d’être aux commandes d’une savonnette volante. Les distances possiblement enjambables sont également compliquées à appréhender, surtout quand on utilise des tremplins.

L’inertie est telle que les tirs ennemis sont compliqués à éviter lorsque l'on saute. Changer le regard de direction en cours de saut (pour anticiper le prochain par exemple) aura une influence sur la trajectoire… alors qu’en théorie ça ne devrait pas.

Bref après une longue période de prise en main et de rage retry on s’y fait mais c’est pas ça.

toujours plus loin plus haut plus vite
Toujours plus haut, plus loin, plus vite...



Verdic en demi-teinte

Bouncy bullet est quoi qu'il arrive un bon petit jeu de speed run qui apporte son lot de références : 

  • Jumping Flash pour l’aspect esthétique, plateformes en hauteur et sauts.

  • L’univers visuel de Tetra’s Escape

  • Borderlands, XIII et autres jeux du genre pour l’aspect Cell Shading et la gatling

  • SEUM, speedrunner from hell (qui est beaucoup plus abouti, et plus cher bien évidemment) pour l'aspect speedrun à travers des pièges.

pics
Faites-moi sortir de ce monde à la foi si mignon et si dangereux !

 

Loin d‘être mauvais, Bouncy Bullets exploite très correctement le potentiel de la PS Vita. En effet, je n’ai constaté aucun ralentissements, les temps de chargement étaient très corrects et la taille du jeu est parmi les plus contenues.

Ses graphismes, bien que simples ont leur personnalité, le gameplay est un peu lourd au début mais on s’y fait et on se prend au jeu du speedrun et de l’évitage de projectiles et autre objets contondants. C’est fun et ça détend. Le leaderboard étant un très gros plus pour pouvoir comparer ses scores.

quoi
Commmmmennnt ? 236 ème seulement ? ^^'

 

Les musiques sont bien drôles mais en très faible nombre et très répétitives… attention au disque rayé dans les oreilles...

Pour terminer on ne va pas échapper aux trophées avec un easy platine qui se débloque au bout de 25 niveaux normaux, 6 niveaux spéciaux et quelques babioles faciles à faire. Autant vous dire que si vous n’allez pas plus loin la durée de vie sera d’une heure, dans le cas contraire entre 2 et 3h. La difficulté n’est pas parmi les pires et en s'accommodant du gameplay à inertie on y prend presque un certain plaisir !

 

On a aimé :

  • Un FPS avec son univers coloré façon cell shading
  • Fluide et mignon... mais dangereux !
  • Le leaderboard qui donne envie d'améliorer ses scores
  • Pas mal de pièges, certains niveaux sont challengesques !

On n’a pas aimé :

  • Peu de variété esthétique
  • Des musiques répétitives
  • Durée de vie relativement courte
  • Un gameplay un peu lourd

 

 

Notes :

Graphismes :
Les graphismes en Cell Shading sont mignons mais simplistes.
7/10
Musique et sons :
Les musiques sont sympathiques mais très répétitives et peu nombreuses.
6/10
Gameplay :
Le gameplay est sympathique après une période d'adaptation. On se surprend a être de plus en plus rapide et agile. C'est fluide !
6/10
Scénario et histoire :
Il n'y en a pas
-/10
Durée de vie :
Une durée de vie relativement courte, surtout si vous arrêtez après le platine qui tombe au quart du jeu.
5/10
Rapport qualité / prix :
Un prix plancher et une réalisation très correcte
7/10
Coup de coeur :
Bouncy Bullets n'est ni mauvais ni franchement bon, il manque juste un petit quelque chose pour en faire un titre de très grande qualité. Peut être pour un numéro 2 ?
7/10
Total : 6.3/10

 

N'hésitez pas à commenter et nous dire ce que vous avez pensé du test et du jeu !

Nous remercions Ratalaika Games qui nous a fourni une clé de review du jeu

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...

Image de couverture de [Test] Paradox Soul sur PS VitaPS Vita

[Test] Paradox Soul sur PS Vita

Paradox Soul commence sur le plancher des vaches, dans le désert de glace de l'Islande. Vous êtes le Dr. Alli Rose, une scientifique, seule, bien armée et très entraînée qui doit essayer de lever le mystère sur une base de recherche sous-terraine qui ne répond plus aux appels radio.
Lire la suite...