Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Clea sur Switch - pour vivre heureux vivons cachés

Image de couverture de [Test] Clea sur Switch - pour vivre heureux vivons cachés
Consultez directement le verdict

Clea est un jeu d’aventure fantastique créé par Invert Mouse et Sekai Games mettant en scène les déambulations plutôt sombres d’une jeune fille dont la mission sera de protéger les siens des incarnations du mal en personne.

 

Fiche technique :

  • Genre : Aventure, exploration, cache-cache, hide 'n seek
  • Développeur : Invert Mouse,
  • Editeur : Sekai Games
  • Langues : Anglais, Allemand, Portugais (Brésil), Français, Russe, Espagnol et d’autres langues asiatiques (textes et sous-titres)
  • Dialogues : Anglais (audio)
  • Plateformes : Switch
  • Testé sur : Switch (2019), Switch Lite
  • Prix : 14,99 €
  • Taille : 1,4 Go
  • Date de sortie : 30 octobre 2020
  • Disponibilité : Dématérialisé

 

Balance, balance, balance toi

Les premiers pas dans le jeu se font via un menu principal particulièrement bien mis en scène... de manière visuelle et auditive. Nous voyons l'héroïne du jeu sur sa balançoire, au beau milieu de la nuit. Un éclairage plutôt bien pensé la présente tantôt dans la lumière, tantôt dans les ténèbres, à mesure qu’elle se balance tranquillement en vous regardant. L’ambiance musicale n’est pas en reste et limite inquiétante.

clea

On appréciera (ou pas selon les goûts) un premier aperçu de la DA.

 

Avant de continuer ou commencer une nouvelle partie, nous découvrons quelques options qui nous permettront de régler contraste, luminosité, divers volumes, visualiser et réaffecter les contrôles ou encore choisir une langue (il y en a beaucoup, dont le français).

clea

Importants les écouteurs, très.

 

Un rubrique sobrement appelée “Autres” nous propose de découvrir les récompenses que l’on aura collectées / méritées, le classement de chaque niveau du jeu via un système de leaderboard, le générique et enfin les remerciements.

 

Nouvelle partie… nouvelles parties

Pour démarrer notre aventure nous pouvons choisir parmi 4 difficultés (les deux plus difficiles sont pour l’instant bloquées). Quelques options sont activables (et/ou grisées): sauvegardes infinies, invisibilité, mode arcade.

Nous passons ensuite à un choix de tenues (ou plutôt d’apparences) pour Clea, dont certaines sont là aussi verrouillées. Leur déblocage dépendra donc du finish du jeu, mais pas que, loin de là… il y a donc visiblement de quoi faire niveau rejouabilité !

clea

Des tenues et apparences, pourquoi pas. De plus, quelques unes sont disponibles dès le départ.

 

Bienvenue dans la Famille Ada...Clea

Au manoir, il s’agit d’un jour particulier pour Clea, petite fille d’une dizaine (?) d'années, accompagnée de son frère et de sa nounou. C’est son anniversaire ! Avec un beau gâteau, une belle bougie (bleue) et, euh… ses parents ont visiblement été retenus quelque part...

clea

Ambiance festive comme vous pouvez le constater… Que peuvent bien trafiquer leurs parents ?

 

Fais un vœu Clea”… mais pas tout de suite, car de drôles de bruits émanent du couloir… Florine la nounou va donc aller voir et laisser nos deux acolytes seuls. Le classique du film d’horreur : “on fait 2 groupes, un à la cave, un au grenier”.

Visiblement, d’étranges personnages, appelés serviteurs du chaos, se sont échappés de leur geôle, commencent à s’emparer du manoir et naviguent un peu partout dans les ailes de celui-ci, en quête de chair fraîche. Clea -décidément courageuse- enjoint son petit frère de la suivre comme son ombre afin de retrouver les siens, sans se faire alpaguer par les serviteurs du… vous suivez, c’est bien... du chaos !

 

Une balade de s… hantée

Clea est donc un jeu en 3D... oui oui. Alors 3D, pas forcément comme on l’entend habituellement, il s’agit de scènes en 3D (à défilement horizontal) et composées uniquement d’éléments “plats”. De quoi nous rappeler les ennemis et objets des premiers FPS. Vous connaissiez le 2,5D ? Voici le 2,1D !

Certes, les sols et murs qui ne nous font pas face montrent bien une perspective mais tout le reste est bien du dessin à la main plaqué et animé sur des ragdoll en 2D en ce qui concerne les personnages.

clea

On devine différents plans plus ou moins proches.

 

Ce mélange des genres donne un rendu étonnant de profondeur avec une gestion très réussie des lumières et ombres dynamiques qui rehaussent un style graphique dont la qualité est indéniable. Par contre certaines animations un peu vite fait font penser à un jeu tablette ou un dessin animé “budget”.

C’est bien beau de s’extasier de tout cela mais nous ne sommes pas là pour nous appesantir sur les décors !

clea

De manière usuelle, les premiers pas dans les étages du manoir sont didactiques et surtout formateurs.

 

Le gameplay de Clea commence par du relativement simple : se déplacer, marcher à pas de velours (avec X), courir (Y). Si dans un cas, vous l’avez deviné, la discrétion sera de mise, dans l’autre tout sera propice à attirer les ennemis.

Etant donné que nous avons un champ de vision assez restreint, les développeurs ont pensé à tout. En appuyant sur les gâchettes L/ZL et R/ZR vous pourrez voir au-delà de l’écran, sur la droite et la gauche, sur une distance assez limitée cependant. En contrepartie vous resterez immobile tant que la fonction est active...

clea

A la fois pratique et limité vu que vous ne pouvez pas bouger en même temps, vous serez parfois amené à utiliser cette fonction en pointillés (mode turbo ? :D).

 

Pile ou face ?

Clea n’est pas un jeu où le level design est “linéaire” comme on l'entend d'habitude. De manière régulière vous rencontrerez des portes et autres escaliers. Il faudra donc se matérialiser dans votre cerveau l’envers du décors. Un coup je suis dans le couloir, un coup je rentre, je suis à l’opposé dans une pièce… et parfois même une pièce derrière la pièce. Votre mémoire sera donc rapidement mise à contribution. A cela s’ajoutent étages, portes cachées, portes de couleurs ou avec des dessins, dont il faudra parfois trouver la clé, des labyrinthes et bien sûr, des placards… beaucoup de placards.

clea

Symboles aidant, on serait à 2 doigts de faire un plan de certains niveaux sur une feuille de papier. Encore faut-il avoir le temps, nous sommes suivis.

 

Etant donné qu’il ne faut pas se retrouver nez à nez avec un vilain méchant, une possibilité toute droit sortie de Rainbow Six vous permet de regarder sous une porte avant de l’ouvrir (B). Pratique pour savoir si quelqu’un prêt à se jeter sur vous se tient derrière ou à proximité avant d’entrer… ou de sortir.

clea

Je me disais bien que c’était calme par ici.

 

Se représenter toute cette succession de pièces en 3D et “déplier” l’envers du décors dans votre tête aura également de l’importance côté sonore…

 

Tous les sens en éveil

La bonne nouvelle dans tout ça c’est que vos ennemis sont audibles. Vous les entendrez grogner, vous entendrez leurs pas, les portes qu’ils ouvrent et referment au loin, que ce soit plutôt vers la droite ou vers la gauche ou… Aie il est juste face à vous ! Ils sont faciles à repérer y compris quand on est dans une pièce et que ceux ci se trouvent dans le couloir attenant. Pour en profiter au mieux, branchez votre casque de préférence.

clea

Et n'oubliez pas de guetter les ombres, un ennemi peut en cacher un autre...

 

Les sons ont leur importance en “écoute” mais également en “émission”. Vous pouvez déclencher des bruits de beaucoup de manières possibles… plus ou moins volontaires : tirer la chasse, courir, appuyer sur un bouton, un levier, récolter une clé et j’en passe. Faire du bruit peut s’avérer stratégique, par exemple pour attirer vers une pièce à l’écart un vilain rôdeur qui empêcherait votre progression, se cacher, le laisser passer puis partir dans la direction voulue à toute hâte et continuer de progresser.

clea

“Bon alors on prends la clé, on tire la chasse, on file dans le placard et on ressort pendant que le vilain méchant ausculte la cuvette… en espréant qu'un autre ne l'ait pas suivi”.

 

Pour vivre heureux, vivons cachés

Se cacher ? Des placards partout ?

Eh oui. Clea n’a ni armes, ni pouvoirs… Elle ne peut donc rien faire contre les différents ennemis qui viendront à sa rencontre à part fuir et se cacher. Si l’un d’entre eux vous touche avant que vous ayez pu quitter la pièce ou entrer dans un placard, c’est terminé, game over, on recommence à la dernière sauvegarde.

Il s’en faut parfois de justesse. L’animation du personnage qui rentre ou sort d’un placard ou d’une pièce est assez marrant : comme si il était posé sur un rail et qu’on le propulsait en profondeur ou au premier plan. Petit problème, le temps que l'animation soit complètement terminée, vous restez vulnérable !

clea

Hopla ! Tu me vois, tu me vois pas !

 

Les différents ennemis ont des apparences, comportements, vitesses et ruses différents. Plusieurs types de serviteurs du chaos existent mais ils se comportent à peu près tous de la même façon. Viennent ensuite des araignées qui auront peur quand vous leur ferez face avec votre lampe mais pas quand vous leur tournez le dos et encore moins si vous fuyez…

clea

En voilà qui n’ont pas écouté les règles...

 

D’autres ennemis viendront ensuite s’ajouter avec chacun leur spécificité dont.. le pouvoir d’invisibilité ou une vitesse de dingue (vous vous souvenez de l’importance des sons hein ?). D’autres encore ne seront pas forcément offensifs mais s’ils vous voient n’hésiteront pas à vous dénoncer en émettant un puissant cri qui attirera vous savez qui.

clea

Cette “balance” comme je l’appelle porte bien son nom, elle a du mal à tenir en équilibre...

 

C’est tout un apprentissage de techniques de cache-cache, de fuites, de leurres, etc. qu’il faudra mettre à profit, au prix de très nombreux retry. Si en tout, j’ai pu terminer le jeu officiellement en 2h, cela ne compte pas les nombreuses morts entre les points de sauvegarde, doublant, voire triplant allègrement ce temps.

 

S’enfuir pour quoi faire ?

Le but de ce jeu n’est pas clair. On va jouer à cache cache pendant des heures et ensuite 1,2,3 soleil ?

Non, petit chenapan impertinent. Votre but sera de vous enfuir du manoir et avant cela tenter de retrouver vos proches. Ce qui semble être une mission plutôt simple va toutefois prendre une autre tournure. On ne sort pas du manoir comme on sort de son T2… Il y aura beaucoup à faire, beaucoup de zones à visiter, à l’intérieur, en hauteur tout comme en extérieurs et en sous-sol.

clea

Chris ? où es-tu ? Ah non mais je me trompe de jeu là.

 

A la façon d’un Resident Evil premier du nom, vous allez faire un certain nombre d’allers retours et je vous conseille vraiment de manger quelques kilos de poisson histoire que votre mémoire soit prête à encaisser. Bon j’exagère un petit peu mais… ça va réellement faire travailler votre mémoire.

clea

Ou prenez des notes de ce que vous voyez...

 

Clé A (molette ?)

Lors de votre vaste partie de “cache cache dans le noir” au sein du chateau, vous ferez pas mal de découvertes dont d’autres personnages mais également divers élements à utiliser, collecter et assembler :

  • Des gâteaux qui serviront à sauvegarder (miam plein de gâteaux, partout. Les machines à écrire c’est has-been)
     
  • Des morceaux de clés qu’il faudra emboiter, mais aussi des clés complètes, de couleur ou avec un dessin.
     
  • Des lettres/notes/livres (qui lèveront le voile sur pas mal d’éléments de l’intrigue, sur vos proche, voire vous-même...)
     
  • Des potions (qui vous aideront à garder “la tête froide” quand ça commence à partir en cacahuète)
     
  • Des bougies “Arcane” bleues... senteur répulsif pour ennemis un peu trop collants.

 

En guise d'outil, nous avons là un inventaire très pratique pour ranger tout ce beau bordel (touche -), pour une contenance maximale de 6 items seulement. Petite astuce : il est parfois possible de combiner des trucs improbables pour gagner de la place, comme un morceau de clé bleu avec un autre de clé dorée.

clea

Pour ne pas se retrouver coincé, vous pourrez poser des items au sol.

 

Vous vous doutez bien que s’il y a des clés, il y aura également des puzzles. Il sera utile de pouvoir accéder à certaines clés qui sont bloquées en hauteur ou derrière une grille par exemple. Pour ce faire, le jeu vous donnera en temps voulu les explications pour effectuer les actions qui permettront d’accéder à vos précieux, notamment via des petits livres et les notes précédemment citées.

clea

On va éviter de lui confier des secrets… enfin si on la retrouve vivante.

 

 

Souvent, une clé demande la résolution d’un puzzle qui débloque une portion de manoir, qui permet de résoudre un puzzle, débloque une clé qui mène ensuite à un autre puzzle.. et ainsi de suite... parfois pour revenir à la clé que l’on voulait initialement. Les puzzles sont variés dans leur présentation mais au final il s’agit toujours d’actionner un bouton, un levier, ou autre chose, dans un ordre précis tout en évitant de se faire attraper. Le sens de l'observation sera toutefois de mise avec des jeux de perspectives visant à cacher ou rendre plus compliqué la visibilité de certaines choses dans leur ensemble.

clea

J'ai déjà vu ce symbole quelque part...

 

Les puzzles ne sont pas difficiles, ils demanderont au mieux un peu de mémorisation mais aussi un bon sens de l’orientation et l’envie de faire du cache cache dans les couloirs sur quelques aller-retours.

 

Entractes troublants

Je ne vais pas vous dévoiler ni spoiler le contenu de l’histoire mais juste vous préciser qu’il y en a bien une ! Cette histoire, si elle n’a rien de vraiment novatrice, va monter crescendo en intensité à chaque entracte qui se produira entre les niveaux. Cela impliquera la découverte de nouveaux pans de l’histoire de Clea, de sa famille, de forces obscures qui semblent se concentrer autour d’elle.

Vous serez alors plongé non loin des enfers, dans une dimension étrange, faite de souffrance et de personnages plutôt inquiétants, un peu comme dans un état second. Vos proches seront peut-être même affectés tout comme vous qui sait ? De quoi se poser pas mal de questions autour de cette jeune fille. Sous son apparence plutôt angevine, que cache-t-elle ? Qu’est ce qui gravite autour d’elle ?

clea

Vous voyez les niveaux “enfer” de Doom ? C’est quasi le même endroit, à quelques détails près

 

Ambiance sonore

L’ambiance sonore de Clea est importante et parfois pesante. Ce qui peut par contre être un défaut est qu’elle est assez sobre et -bruits de pas obligent- assez répétitive. Il y aura tout de même quelques petites variations et nouveaux sons à mesure que vous découvrirez de nouveaux lieux avec par exemple de la pluie, de nouveau gémissements, des fuites d’eau, d'horloges, du vent, de nouveaux sons d'interrupteurs… mais aussi de nouveaux sons d’ennemis et donc de game over bien flippants.

clea

You died… J’ai vu cet écran... moult fois.

 

Ombre est lumière

Techniquement parlant, je vous ai déjà parlé de la mise en scène 3D avec une belle gestion des lumières, ombres, plans etc. qui m’a vraiment plu. C'est à la fois immersif et parfois bien flippant.

clea

En effet, les jeux d’ombres sont d'une qualité rare dans leur mise en scène.

 

Ce que l’on notera c’est que la structure des niveaux est relativement simple, à base de couloirs longilignes, portes, placards, quelques ornements ici et là et textures de murs qui changent. On a vite fait le tour du gameplay et des patterns des ennemis... et même s’ils rusent un peu plus dans les niveaux les plus lointains, la surprise reste tout de même peu intense.

Si le level design est assez redondant au sein d’un même niveau et parfois d’un niveau à l’autre, les épisodes labyrinthiques à étages ou avec multiples successions de portes, aller-retours et décors changeants pourront toutefois apporter un petit plus non négligeable. Vous découvrirez cela en connaissance de cause.

Bien entendu, les modes les plus difficiles vous donneront ce que vous attendez... du challenge et de la variété ! (Accrochez-vous).

 

Concleasion

Clea est un jeu à la mise en scène, aux finitions et au gameplay assez novateurs comparés aux habitudes du genre. Une aventure qui se savoure par petites touches. Inutile de rusher. Un petit niveau de temps en temps, on avance, on meurt, on recommence, on sauvegarde, on avance encore, on passe à autre chose et on y revient. Une histoire et “balade” pas forcément très longues, pour un titre à la fois flippant et apaisant. Paradoxal hein ?

Mon premier run s’est conclu au bout de 4-5 heures mais je pense que la rejouabilité (pas forcément immédiate) est plutôt bonne avec un défi : faire un bon score de temps et décrocher un max de médailles afin de rejoindre les meilleurs du leaderboard.

Pour allonger un peu plus la durée de vie, vous débloquerez pas mal de petites choses dont des modes NG+ avec de nouveaux niveaux de difficulté : Chaos et Chaos +, auxquels on pourra ajouter les modes “invisible” et “arcade” qui permettront de découvrir Clea d’une manière différente.

Enfin il faudra préciser que plusieurs fins sont proposées… et il paraît même qu’il y en a une qui est cachée !

Clea n’est pas un jeu qui fait très peur comme certains survival horrors, il n’y a pas vraiment de gore ou de creepers. Ce qui pourra faire peur aux plus exigeants sera la répétitivité d’un peu tout : décors, gameplay, puzzles, patterns des ennemis, etc. L’ambiance sonore et lumineuse sont un net avantage qui montrent que les développeurs ont fait énormément d’efforts pour rendre l’aventure plaisante à l’oeil et aux oreilles.

 

Verdict :

Les +

  • Le concept est original.
  • La réalisation est originale.
  • L'histoire est simple mais à rebondissements.
  • Une belle patte graphique.
  • Durée de vie intéressante.
  • Plutôt accessible.
  • Terrain de jeu assez vaste.
  • Ambiance et réalisation sonore.
  • Plusieurs modes additionnels.

Les -

  • Répétitif dans les patterns.
  • Puzzles peu variés dans leur fonctionnement.
  • En mode facile, peu de surprise ou de frayeurs.
  • Animations et détails parfois légers.

On aurait aimé :

-

Dans le même genre :

Resident Evil, Outlast, Alone in the dark, Sir Eatsalot, Et un peu tous les platformer 2D d’exploration/puzzle

Graphismes :
De très bonnes idées et des dessins de qualité, toutefois les animations et détails de certains objets sont "cheap".
6/10
Musique et sons :
Une bonne ambiance sonore, et surtout une bonne gestion des bruits que font les ennemis. Difficile de faire mieux pour les localiser précisément. Les dialogues en anglais sont de plutôt bonne qualité !
8/10
Gameplay :
Le gameplay est simple à prendre en main et plutôt intuitif. Il n'innovera pas tant que ça au fil des niveaux avec au final peu de nouvelles actions possibles.
7/10
Scénario et histoire :
Une histoire qui se tient, avec pas mal de dialogues (sous-titres et bulles). C'est intéressant mais pas forcément hyper inspiré.
6/10
Durée de vie :
Initialement entre 4 et 5 heures. Beaucoup plus si vous tentez les 4 modes de difficulté, les modes invisible et arcade. Faut-il en avoir envie de suite. La rejouabilité à long terme peut être un bon argument en faveur de Clea.
7/10
Rapport qualité / prix :
La qualité et l'originalité se paient à leur juste valeur mais attention à la concurrence elle aussi plutôt bien placée côté prix avec des promos assez conséquentes et régulières sur l'eShop...
7/10
Coup de coeur :
J'ai beaucoup aimé passer du temps avec Clea. Un jeu qui sort un peu des habituels puzzle platformers et qui m'a pas mal détendu malgré les nombreuses morts. Ici pas d'armes ou de pouvoirs... à part la lumière et la ruse. Un bon moyen de faire des puzzles sans trop de difficulté tout en jouant à cache cache avec de sombres créatures.
8/10
Total : 7/10

 

Nous remercions PR Hound qui nous a fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture !

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...

Image de couverture de [Test] Yakuza Like a Dragon sur PS4, un nouveau dragon est né!PS4

[Test] Yakuza Like a Dragon sur PS4, un nouveau dragon est né!

Septième épisode canonique de la saga Yakuza, ce nouvel opus baptisé "Like a Dragon" en version occidentale est disponible depuis le 10 novembre sur PS4, Xbox One et Series, et PC. Il sera également disponible sur PS5 dès la sortie de la console le 19 novembre. Direction Yokohama pour ce titre qui accueille un nouveau héros : Ichiban Kasuga.
Lire la suite...