Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Commandos 2 HD Remaster sur Switch, gaaaaarde à vous!

Image de couverture de [Test] Commandos 2 HD Remaster sur Switch, gaaaaarde à vous!
Consultez directement le verdict

Pas loin de 20 ans après sa sortie sur PC, Commandos 2 qui avait débarqué sur PS4 en septembre dernier (accompagné de Praetorians) arrive maintenant en version HD Remastered sur Switch. Parmi les premières grosses références RTS (Real Time Strategy) de l'époque, est-ce que la mission de portage sur la console hybride de Nintendo est un succès ?

 

Fiche technique :

  • Genre : Stratégie en temps réel
  • Développeur : Pyro Studios, Yippee Entertainment
  • Editeur : Kalypso Media
  • Langues : Anglais, Allemand, Français, Espagnol, Italien, Russe
  • Plateformes : Switch
  • Prix : 29,99 €
  • Version : 1.0.0
  • Taille : 2,23 GB
  • Date de sortie : 04 décembre 2020
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé

 

A la guerre comme à la guerre

Si vous avez passé le collège, inutile de détailler le pitch de l'histoire ! En 1940, Hitler et son armée ont déjà annexé une bonne partie de l'Europe et la guerre fait rage. La résistance se met en place et les alliés cherchent par tous les moyens à mettre à bas le Führer. C'est dans ce contexte que l'on va devoir diriger des commandos d'élite, entraînés et spécialisés dans des missions d'infiltration visant à saboter les plans des nazis.

 

Chef! Oui chef!

Commandos 2 HD remastered est donc la version remasterisée de Commandos 2 Men of Courage sorti en 2001. C'est l'un des premiers jeux de son genre : la stratégie en temps réel. A l'exception d'un lifting graphique et de quelques évolutions de l'interface, il s'agit donc exactement du même jeu que l'on a connu sur PC il y a presque 20 ans.

L'histoire se compose de 10 missions qui se suivent, ainsi que de 2 missions d'entraînement. On pourra trouver dans chacune des missions principales des fragments de photos. Lorsque celle-ci est intégralement reconstituée, cela débloque une mission bonus. Il peut s'agir de petites opérations militaires ou d'exercices un peu plus funs comme un parcours en bateau entouré de mines aquatiques.

Les morceaux de photos se trouvent dans les caises et les meubles à fouiller

 

J'ai glissé chef

En début de mission, le commandement nous confie des objectifs, que l'on peut retrouver dans le carnet via le menu pause. On y trouvera également des indices sur comment mener notre mission à bien mais une fois lâché derrière les lignes ennemies, on se débrouille tout seul! Il n'y a clairement pas qu'une seule manière d'atteindre l'objectif, et on n'est pas pris par la main pour y arriver ! Il faut tâtonner, sauvegarder régulièrement si l'on est pas sûr de ce que l'on va faire.

Il faudra donc jouer des capacités de nos 9 commandos différents (pas tous dans la même mission), chacun ayant ses spécificités. On retrouve bien sûr le béret vert, spécialiste du combat, l'espion qui peut se déguiser en officier ennemi, l'artificier qui manie les explosifs, le voleur, le nageur de combat, etc…

Regarde dans cette direction, le temps que mon pote béret vert vienne s'occuper de ton cas

 

La majeure partie des missions se jouant en infiltration, un point important du gameplay est que l'on peut afficher le cône de vision des ennemis. Celui-ci se divise en 2 parties : la partie opaque proche de l'ennemi et la partie transparente plus éloignée. Si l'on passe dans la partie opaque, on est immédiatement repéré, l'ennemi appelle les renforts et le commando est quasiment toujours tué. Dans le meilleur des cas on peut venir le soigner avec un autre, dans le pire la mission est échouée. Si l'on passe dans la partie opaque, on verra d'abord s'afficher un trait bleu, nous indiquant qu'on a attiré l'attention du soldat. Si l'on sort de son champs de vision rapidement, cela n'ira pas plus loin. Si le trait passe au rouge, on est repéré, alerte, renforts, vous connaissez la suite. On peut cependant se déplacer en rampant dans la partie transparente de son champs de vision.

Un exemple de champs de vision de l'ennemi

 

Ça implique tout un tas de possibilités, comme se cacher derrière des éléments du décor, etc. On peut également courir mais cela fait du bruit. Si l'on assomme des ennemis, il faut bien penser à les ligoter et les cacher pour ne pas qu'un autre ne les trouve, etc… Enfin, vous l'aurez compris, tout ce qui fait un jeu d'infiltration.

 

Tic tac, tic tac, la tactique c'est l'attaque

Commandos 2 est un jeu de stratégie exigeant, disposant de 3 niveaux de difficulté : normal, difficile et réaliste. Le mode normal offre déjà un challenge intéressant dans lequel il faut jouer très finement. Si vous pensiez foncer dans le tas, nettoyer tout le monde et passer à la suite, passez votre chemin! On pense parfois avoir dégagé la voie pour passer tranquillement mais il restait un soldat caché dans un angle mort. Il faut sans cesse changer l'orientation de la caméra pour vérifier que tout est ok. Et comme dit plus haut, sauvegarder très régulièrement sous peine d'avoir beaucoup à recommencer. Par contre les temps de chargement sont assez longs. Cela peut vite s'avérer frustrant si l'on bute sur un passage qu'il faut recommencer plusieurs fois.

Toujours jeter un oeil à l'intérieur avant d'entrer dans un bâtiment

 

D'autant que ça nous amène à un autre point : la problématique de passer d'une interface souris/clavier à une interface manette. L'exercice est toujours un peu casse gueule dans ce genre de portages. Ici on s'en sort globalement bien, mais il faut savoir que les actions de se déplacer, courir et se coucher se font toutes avec le stick gauche. Ainsi il arrive parfois qu'on veuille ramper en appuyant sur le stick, mais si celui-ci n'est pas tout à fait droit, le commando va se déplacer et courir. Niveau infiltration, c'est à l'opposé de ce qu'on voulait faire. Donc quand on se fait repérer à cause d'une mauvaise manipulation comme celle-là et qu'il faut se taper le temps de recharger la sauvegarde précédente, ça devient agaçant.

L'interface manette est expliquée dans le premier tuto

 

La guerre en couleur

D'un point de vue graphismes, ce remaster apporte un bon coup de frais au titre. Il faut dire qu'à l'époque de sa sortie, on jouait encore sur des écrans cathodiques en 4/3. On a donc maintenant une image plus propre même si le soft accuse quand même le poids des années.

La bande son est plutôt bien travaillée et participe à l'immersion en rappelant les films de guerre et d'espionnage qui relatent cette période de l'Histoire. À cela s'ajoutent les cinématiques composées de séquences vidéos d'époque. Les doublages ainsi que les textes sont en français, comme dans la version d'origine.

Le bruit des bottes...

 

J'ai rencontré quelques bugs en cours de route, certains gênants, d'autres moins. Mais parfois cela empêche certaines actions comme sortir d'un véhicule, ou tout simplement de se déplacer. Généralement, en rechargeant sa sauvegarde cela disparaît.

Enfin, malgré le problème évoqué plus haut, l'utilisation de la manette se fait plutôt bien, la principale différence résidant dans le fait que l'on déplace le commando directement avec le stick et plus en cliquant sur son point de destination.

 

Conclusion

C'est un véritable plaisir de voir ce classique, véritable référence du genre, porté sur Switch. Pouvoir emporter partout des grands classiques du jeu PC c'est une vraie plus-value, il faut s'en rendre compte. Bien sûr, le jeu accuse son âge, et si on le compare à ses semblables plus récents, la différence est flagrante. Néanmoins, Commandos 2 reste aujourd'hui une vraie référence en terme de RTS et les fans du genre possesseurs de la console hybride de Nintendo l'accueilleront avec plaisir dans leur ludothèque !

 

 

Verdict :

Les +

  • Graphismes améliorés
  • Un classique du jeu PC sur Switch
  • Challenge dès le mode normal
  • Doublages en français

Les -

  • Temps de chargement assez longs
  • Quelques bugs
  • Manque d'ergonomie dans les déplacements

On aurait aimé :

Rien en particulier, on ne touche pas aux classiques!

Dans le même genre :

Desperados, Shadow Tactics

Graphismes :
Lifting plutôt réussi, même si forcément un peu vieillots sur certains aspects
7/10
Musique et sons :
Bande son qui participe à l'immersion et doublages vf satisfaisants
8/10
Gameplay :
Quelques soucis d'ergonomie dûs au passage souris à manette, quelques bugs aussi
5/10
Scénario et histoire :
Le scénario, c'est l'Histoire
8/10
Durée de vie :
Quand on ne connait pas le jeu, on en a facilement pour 20-25 heures en mode normal
7/10
Rapport qualité / prix :
Proposé à 29,99€, on le trouve forcément bien moins cher sur PC mais pas de surprises sur la qualité de la marchandise
7/10
Coup de coeur :
Oui! C'est un plaisir de retrouver le béret vert et ses collègues en version à emporter!
7/10
Total : 7/10

 

Nous remercions Koch Media France qui nous a fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture !

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...