Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Demon's Souls sur PS5, un remake qui tue!

[Test] Demon's Souls sur PS5, un remake qui tue!
Flèche vers le bas Consultez directement le verdict

Pour le lancement de la PlayStation 5, Sony a décidé de faire du neuf avec du vieux, en proposant un remake du plébiscité Demon's Soul, sorti en 2009 sur PS3. Le titre de From Software, pionnier d'un genre qu'on baptisera par la suite "Soulsborne", s'est donc vu offrir une refonte complète par le studio Bluepoint Games. N'ayez pas peur de mourir!

 

Fiche technique :

  • Genre : Action RPG
  • Développeur : Bluepoint Games
  • Editeur : Sony Interactive Entertainmnent
  • Langues : Allemand, Anglais, Arabe, Espagnol, Finnois, Français, Italien, Norvégien, Néerlandais, Polonais, Portugais, Russe, Turc
  • Plateformes : Playstation 5
  • Prix : 79,99 €
  • Version : 1.003.000
  • Taille : 53 GB
  • Date de sortie : 12 novembre 2020
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé

 

La boîte de Pandore

Allant, roi de Boletaria, est un souverain avide de pouvoir. Le pauvre fou pense en acquérir plus en s'appropriant les anciens arts de l'âme, mais cela aura pour effet de libérer l'Ancien, un gigantesque démon scellé depuis des siècles. Mais avant que celui-ci ne se rende compte de son erreur, un brouillard maudit a envahi ses terres, et les armées de l'Ancien chassent déjà les êtres humains pour leur voler leurs âmes. Une fois celle-ci retirée, ils deviennent fous et s'entretuent.

Les héros défilent à Boletaria pour mettre un terme à cette menace, sans succès. C'est ici qu'intervient notre protagoniste, sûr de lui et prêt à braver le danger…


Mais dans quoi je suis encore allé me fourrer moi...


La mort à chaque tournant

La première étape du jeu consistera à personnaliser son avatar de la tête au pieds (enfin surtout la tête à vrai dire), et à lui choisir une classe parmi les 10 proposées :

  • Chevalier

  • Soldat

  • Chevalier du Temple

  • Chasseur

  • Voleur

  • Rôdeur

  • Barbare

  • Magicien

  • Famille royale

  • Prêtre

 

Chaque classe disposant de ses points forts et points faibles, avec une répartition différente des points dans ses statistiques (attaque, intelligence, magie, chance,...)

Un fois prêt, nous voici face à cet immense château moyenâgeux, paré pour l'action. Ces fameux villageois devenus fous suite au vol de leur âme errent tels des zombies en quête de chair fraîche. Toute cette première visite du château fera office de tutoriel, jusqu'à un premier boss qui nous aplatit d'un coup, d'un seul.

Avec le brouillard, c'est pas rassurant comme coin...

 

Une fois mort, direction le Nexus, où l'on nous permettra d'agir en tant que spectre et l'on en apprendra plus sur l'Ancien. Le Nexus, c'est un lieu à la croisée des mondes des vivants et des morts, qui servira de hub dans le jeu. On pourra d'ici choisir les niveaux dans lesquels on va se rendre, y revenir pour échanger les âmes récoltées, etc… De cette manière, quand on rage trop pour finir un niveau (si, ça arrive ^^), on peut revenir au hub et aller voir ailleurs si on a plus de chance (mais souvent non T.T). 

Pour ressusciter, il va falloir combattre des démons majeurs (les boss) et récupérer leurs âmes. En attendant, en tant que spectre, on peut toujours combattre mais avec une barre de vie divisée par 2. C'était déjà pas simple avec la barre entière mais alors là ! D'ailleurs, une fois ressuscité grâce à une âme de démon, on peut à nouveau mourir quelques minutes plus tard, et retour à la case spectre! Ce gameplay et cette difficulté sont la marque de fabrique des jeux From Software, et même pour un remake, il ne pouvait en être autrement.

J'y vais mais j'ai peur!


Démon saoule

Demon's Soul est donc un RPG en vue à la 3e personne. Les commandes sont classiques : frappe légère, frappe lourde, bouclier, esquives… On peut également utiliser une liste d'items équipés tels que les herbes de soins (à utiliser avec parcimonie) ou encore des bombes. Il ne faut sous-estimer aucun adversaire, même le plus piteux, notamment quand il y en a plusieurs car les blessures s'enchaînent et la barre de vie se vide à vitesse grand V. Il ne faut pas oublier non plus la jauge d'endurance qui a tendance elle aussi à se vider très rapidement. Frapper, sprinter, ou même se protéger avec le bouclier consomme cette jauge, impossible donc de se cacher derrière son bouclier en attendant que l'orage passe.

Spoiler : le T-800 va avoir ma tête dans 1 seconde

 

On meurt énormément dans Demon's Soul, et chaque mort doit être une leçon pour la partie suivante. Au détour d'un couloir ou en entrant dans une pièce, un ennemi caché m'est tombé dessus et m'a eu, au retour, je sais où il est et j'avance avec le bouclier. Quand je perce un soldat et que son collègue en profite pour me frapper, la fois suivante j'essaie de les séparer pour me les faire un par un. Et ainsi de suite. Le timing et les patterns rentrent aussi, à force, je sais comment ils attaquent, quand me protéger, quand frapper, quand percer, etc… Et je ne parle ici que des sous-fifres ! Les boss, c'est une autre paire de manche. Car même en connaissant leurs patterns et en faisant de son mieux pour esquiver et contre-attaquer, le succès n'est pas toujours garantie.

J'ai vu cet écran bien trop souvent T.T

 

Comme dans le titre original, il est possible d'invoquer des joueurs pour nous donner un coup de main dans les passages difficiles, mais je n'ai pas pu tester cette fonctionnalité. Par contre, à l'instar du jeu original, les joueurs peuvent laisser des messages au sol afin de donner des indications aux autres, et on retrouvera également des tâches de sang là où d'autres sont morts. En les touchant, on fait apparaître un fantôme qui reproduit leurs dernières actions avant de mourir, ce qui peut nous aider (ou pas) à affronter ce qui suit.

Ok, donc si je fais comme lui je suis mort

 

Allonge l'âme(onnaie)

Pour s'octroyer un peu plus de chances de s'en sortir, on va collecter des âmes sur les ennemis vaincus. Ces âmes nous serviront de monnaies d'échange dans le Nexus (et avec des marchands dans certains niveaux) pour obtenir des items, acheter ou améliorer son équipement, voire tout simplement le réparer puisque l'usure est également à prendre en compte. C'est aussi ce qui permet d'augmenter ses statistiques. Le farm est donc clairement une option sur la table pour se donner plus de chances d'aller au bout. Cependant, si l'on meurt en chemin, toutes les âmes collectées sont perdues et on recommence au début du niveau. On pourra néanmoins les récupérer à l'endroit où l'on est mort… si l'on parvient à y retourner !

Pas le choix : il va falloir farmer pour level up


L'art et l'âme(anière)

Avec 2 générations d'écart, il était fort logique que Demon's Soul Remake n'aie plus rien à voir graphiquement avec l'original. Mais le moins que l'on puisse dire, c'est qu'à l'instar de Godfall, le soft est une véritable vitrine technologique des capacités de la PS5. C'est d'ailleurs pour le moment la seule réelle exclusivité de la nouvelle console de Sony, puisque Godfall par exemple n'est qu'une exclusivité temporaire et est sorti en même temps sur PC. Ce Demon's Soul est d'une beauté froide et saisissante. On explore des mondes glauques, voire carrément poisseux, énormément détaillés et avec une distance d'affichage impressionnante. Ce côté médiéval dark fantasy, cette ambiance sombre et malsaine me fait beaucoup penser à Berserk. Dommage qu'on ne puisse pas se débarrasser des démons aussi facilement que Guts !

Je ressentirai presque l'humidité de cette galerie suinter à travers mon écran...

 

2 modes d'affichage sont proposés : un mode performance en 4k dynamique et 60fps ainsi qu'un mode cinématique en 4k native et 30 fps.

Et parce qu'il faut bien se détendre dans ce monde de souffrance, Bluepoint nous a préparé un mode photo bien sympa, avec pas mal de positions et d'expressions faciales pour notre héros, franchement c'est drôle et je me suis bien marré avec!

VERS LA VICTOIRE! Ou pas...

 

Niveau sonore, en plus d'une bande son qui résonne comme une complainte angoissante, on entendra souvent des cris de souffrances, parfois loin, parfois plus proches, des grognements, des bruits de métal… Toute une ambiance! Les doublages sont convaincants et en français, ainsi que tous les textes du jeu. Que demander de plus?

 

Conclusion's Soul

Pour ce premier jeu first party PlayStation 5, Sony et Bluepoint nous en mettent plein les yeux avec ce remake d'un titre connu pour sa qualité de gameplay, et souvent réclamé par les joueurs. J'apprécie particulièrement sa direction artistique, cette ambiance malsaine et angoissante qui se dégage de tous les niveaux. On avance, on meurt, on rage (on pleure), mais au final on a toujours envie d'y retourner, persuadé que la prochaine fois ça passera… Mais ça ne repasse pas! Du coup on recommence…

Quand tu as énervée Daenerys

 

Enfin bref, c'est donc clairement ce qu'on peut appeler un chef d'œuvre, le genre d'exclusivité qui donne envie d'acheter une console. Par contre son style et sa difficulté font de Demon's Soul Remake un jeu qui forcément, ne conviendra pas à tout le monde.

 

Verdict :

Les +

  • Direction artistique exceptionnelle
  • Graphismes next gen
  • Ambiance sonore
  • Combats techniques à maîtriser
  • La difficulté

Les -

  • La difficulté

On aurait aimé :

Rien de plus, rien de moins. Ce remake est fidèle au jeu d'origine tout en étant à la pointe de ce qui peut être réalisé aujourd'hui

Dans le même genre :

Dark Souls, Sekiro, Nioh

Graphismes :
Parfaits
10/10
Musique et sons :
Bande son géniale et effets sonores participent à l'ambiance glauque du jeu
9/10
Gameplay :
Le jeu est rapide à prendre en main, la maîtrise demande de l'expérience
9/10
Scénario et histoire :
Le scénario de base est classique mais bien amené au début, ensuite on cherche à survivre
9/10
Durée de vie :
Les habitués du genre parlent d'une quinzaine d'heures pour le finir, il en faudra bien plus pour les novices (comme moi)
8/10
Rapport qualité / prix :
Seule vraie exclu PS5 pour le moment, les développeurs n'ont lésinés sur rien : vous pouvez y aller sans vous poser de questions!
9/10
Coup de coeur :
OUi! Coup de coeur pour ce jeu visuellement magnifique, même si par essence très difficile et donc sujet aux ragequits!
9/10
Total : 9/10

 

Nous remercions Playstation France qui nous a fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture ! Coeur bleu

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Offrez-nous un café !

Partager : Facebook Twitter email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser...