Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Test de Drowning sur PS Vita, le grand plongeon

Image de couverture de Test de Drowning sur PS Vita, le grand plongeon

Fiche technique :

  • Genre : Simulateur de marche, psychologie
  • Développeur : Polygonal Wolf
  • Porté/édité par : Sometimes You
  • Plateformes : PS Vita / PS4 (pas de cross-buy)
  • Prix : 2,99 €
  • Taile : 249Mo (PS Vita)
  • Version : 1.01
  • Date de sortie : 31 janvier 2019
  • Disponibilité : Dématérialisé
  • Platine : Oui
  • Test sponsorisé : non
  • Obtenu via : keymailer

 

Drowning est un jeu de balade narratif où vous êtes plongé dans un univers de verdure, agréable et calme. Votre seule possibilité dans ce monde entièrement en 3D : avancer.

 

Un simple First Person Balade ?

Démarrons ce jeu et découvrons ce qu'il a dans les tripes ! Accueil très simple : pas de menu, l’immersion est directe : New Game et c’est parti.

Vous voilà ici, là, au beau milieu d’un décor luxuriants, vous êtes entouré de plans d’eau, d’arbres, de fleurs, montagnes... Visuellement tout est simplifié au maximum pour apporter une esthétique « Low poly ». On aime ou pas selon les goûts. Personnellement j'adore ce type de rendu.

La végétation est animée, enfin les herbes au sol bougent toutes ensemble au rythme de la brise. L’ambiance sonore est très posée. Allongez vous dans un bon divan, branchez le casque et laissez vous immerger dans l’aventure.

Tout commence l’année 8, votre huitième année de vie ? Huitième année d’école ? De travail ? De quoi au juste ? Peu importe, le récit s'adaptera à vous quel que soit votre age... (du moment que vous saurez faire la part des choses, on y reviendra plus tard).

Vous vous baladez dans les bois. Un chemin est devant vous, tout tracé et tellement évident, pourquoi ne pas le suivre ? Utilisez vos deux joysticks analogiques ça commence…

 

Une aventure narrative ?

Une personne, que l'on nommera le narrateur,  entre en scène et commence à taper au clavier… (imaginez le en train de faire). Des mots, des phrases s’affichent devant vous. Est-ce vous le narrateur ? On ne sait pas mais en tout cas, c’est posé là, au dessus du sol. Rien ne vous empêche de passer au travers du texte, ou à côté, faites ce que vous voulez, vous êtes "libre".

drowning narrationJe me souviens du jour de notre première rencontre...

 

Au fur et à mesure que vous avancez, de nouveaux textes apparaissent et vous guident (aucune voix n'est présente dans le jeu, simplement du texte, en Anglais).

Cette histoire qui s'écrit à mesure de votre progression, est-ce la votre ? En tout cas, le narrateur s’adresse à quelqu’un.. quelque chose ? Tutoie et raconte. Ce qu’il s’est passé, cette rencontre, cette relation, les amitiés qu’il a vécu. Qui est cette personne ? Pourquoi se confie t-elle ?

il se confieAh...

 

Vous avancez, toujours d’un pas lent. Peut importe à quel point vous poussez sur le joystick, ça n’ira pas plus ou moins vite. Amateurs de FPS qui ressentent habituellement des malaises et nausées à cause de la vue, n’ayez crainte, tout est lent, très lent, même tourner la tête et regarder en arrière prend une éternité.

 

De la lumière au désespoir

Au fur et à mesure de votre « balade » les années passent, les chapitres de cette vie qui nous est contée s’écrivent. Les mauvaise herbes poussent, le ciel s’assombrit, les mots sont de plus en plus douloureux…

Pourquoi la vie n’est elle pas simple ? Pourquoi les relations passent elles par des périodes de blancs, d’échecs, de doutes, de fuites ? Les sujets abordés ne sont ni légers, ni drôles, c’est tout simplement une personne qui vit - ou a vécu - des moments difficiles qui vous parle.

c est ta fauteLa pression morale, la manipulation, les thèmes abordés sont "graves"

 

Les décors changent, deviennent tristes et grisâtres, le sentier plat et doux devient tourmenté, se transforme en chemin de grande randonnées. À votre droite et à votre gauche de grands murs de roches.

au pied des mursPourquoi moi ? Tout le monde se pose cette question un jour

 

Puis c’est le vide qui vient vous entourer, seul, sur un ponton de bois qui surplombe des rochers aux formes acérées. pas âme qui vive ici, la seule vie présente : les mots qui vous entourent.

au dessus du videAu fond, serait-ce le le bout du tunnel ? Pas sûr !

 

ne regarde pas en bas
Ne regarde pas en bas !

 

La descente aux enfers

Bienvenue dans la Fosse des Mariannes. A l’apogée des profondeurs de cette aventure au coeur de l'âme humaine, plus de vie, plus de lumière, juste les ténèbres. On en vient à comprendre le titre du jeu "Drowning" (Noyade en Français). Quand on est au fond du gouffre, quelles sont les issues ? Dramatique ? Facile ? Difficile ? Y a t'il une issue ?

au fond du fond du fondAu fond du fond du fond du fond fond...

 

Un pas vers la rédemption ?

Vous pensiez être au fond et ne plus en revenir, mas d'autres textes apparaissent, d'une couleur légèrement différente. Sont-ce mes démons intérieurs qui me répondent ? Est-ce mon petit ange gardien ? les deux ?

qui est laHé reprends-toi !

 

Je ne vais pas vous spoiler la suite de l’aventure mais je pense que vous comprendrez que – tout comme stay – ce « jeu » n’est pas forcément à mettre entre toutes les mains. Même en y allant en mode « rien à foutre » les mots ont toujours un impact sur nous ou du moins nous font réfléchir, avoir de l’empathie… Je vous laisse voir par vous même le ressenti que vous laissera cette aventure.

vers ou va t on

 

Happy end ?

Ahah vous le saurez vite, sachez que si le jeu n'est pas très long, il y a plusieurs fins possibles. Toutes ont un dénouement différent. Toutes ne sont pas forcément l’achèvement d’un même parcours. Il faut savoir fouiller, explorer dans les méandres de ce monde qui n’est pas si linéaire que ça… Mystère !

 

Réalisation technique

Si maintenant nous revenons sur un plan purement technique, le jeu est visuellement simple. Hélas la fiche du PS Store vend du rêve mais les captures d'écrans sont celles de la PS4.

Sur PS4 l’usage du Low poly est beau mais sur PS Vita cela ne rend pas aussi bien. On sent que des effets ont dû être sabrés au moment du portage, ce qui diminue considérablement l'impact du jeu.

Le low poly ?
low poly
Le low poly est un méthode de création et de rendu d’objets et d’environnements en utilisant très peu de polygones. De la même manière, les textures sont inexistantes et remplacées par des aplats tirés d’une palette de couleurs limitée.

 

Le jeu tourne très certainement à la limite de ce qu’Unity permet de faire aujourd’hui sur Vita sans optimisations : 25 fps, des lags peuvent être observés quand le texte se dessine en cours de frappe, bref, heureusement ce n’est pas cela le cœur du jeu et il est suffisamment lent pour que cela ne soit pas flagrant..

Les musiques et effets sonores sont parfaitement ajustés selon le passage du jeu. Cela peut aller de quelque chose de neutre à quelque chose de plus dramatique ou inquiétant. Je vous laisse là aussi découvrir l’univers sonore de Drowning.

 

Trophées

Premier pas dans le jeu, un trophée « New game » qui tombe. J’ai immédiatement pensé : « hum easy easy easy platine ? »… en fait non, c’était un appât :D.

par la suite… plus rien. Pas avant un moment.

Êtes-vous sûr que la voie est toute tracée ? Simplement suivre l’aventure de manière passive ne vous amènera pas du tout au platine et ne vous fera pas gagner beaucoup de trophées. Il va falloir s’investir et rejouer, chercher, fouiller, revenir parfois sur ses pas…. j’en ai peut être déjà trop dit !

Ah ben mince, c'est pas encore le platine...

 

Conclusion

Si vous avez aimé STAY, vous pourriez peut-être vous intéresser à ce jeu. Quoi qu'il en soit c'est une découverte à faire !

On a aimé :

  • Une aventure à l'opposée des standards habituels.
  • L'univers low poly.
  • L'ambiance sonore.
  • Un moment à part à vivre.
  • Le prix !

On n’a pas aimé :

  • Réalisation technique limite.
  • A ne pas mettre entre toutes les mains, quoi que...
  • Une durée de vie courte et artificiellement allongée
  • PAS de traduction Française :(

On aurait voulu :

  • Une réalisation à la hauteur de l'histoire
  • FRENCH LOCALIZATION PLEASE !

Dans le même genre (mais pas trop) :

  • S T A Y
 
 
 
 

Notes :

Graphismes :
Hélas beaucoup moins beau sur PS Vita, ce qui empêche l'immersion totale
4/10
Musique et sons :
Très bien, simple mais adapté à chaque situation, reposant
7/10
Gameplay :
Lourd et lent, c'est voulu donc... mais quand même merde j'ai mal au pouce gauche !
5/10
Scénario et histoire :
Drowning EST une histoire, avec ses surprises...
7/10
Durée de vie :
Relativement court, comptez une grosse heure pour terminer l'histoire principale. Pour le platine ça sera plus long... (Plusieurs fins sont possibles)
5/10
Rapport qualité / prix :
A ce prix pourquoi réfléchir !
8/10
Coup de coeur :
J'aime le genre "psychologique" et découvrir des récits comme celui-ci est rafraîchissant, malgré le thème. Tout ne fini pas forcément mal, à vous de choisir !
7/10
Total : 6.1/10

 

 

N'hésitez pas à commenter et nous dire ce que vous avez pensé du test et du jeu !

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire