Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Test de LIMBO sur PS Vita, le jeu qui a une araignée au plafond

Image de couverture de Test de LIMBO sur PS Vita, le jeu qui a une araignée au plafond

Vous êtes amateurs de jeux de plateforme ? De puzzles ? Vous aimez les ambiances « noires » ? Limbo pourrait vous plaire !

Limbo est développé et édité par Playdead ApS sur PS Vita et disponible sur le Playstation Store au prix de 8,99 €.

Tout commence dans une foret. Il y fait sombre. Le grain cinématographique et le décor en noir et blanc posent l’ambiance. Vous êtes visiblement un jeune enfant, seul, qui se réveille en plein milieu des arbres. Non ce n’est pas le livre de la jungle c’est plutôt le livre des horreurs qui commence à s’écrire.

La foret
Quel étrange personnage que vous êtes !

Qui oserait laisser un pauvre enfant seul en foret. Pourquoi a-t-il les yeux qui brillent ? Hmmm cet univers me semble bien glauque. Découvrons !

 

Premières secondes dans les limbes

Immédiatement le contrôle vous est donné. Pas de menu, pas d’options, pas de HUD…

Si le plan de jeu est en 2D, les développeurs de Limbo ont eu à cœur de donner de la profondeur à l’aventure. Des effets de flou de premier plan, des fonds réalistes, des effets de lumière et de parallaxe de qualité vous immergent immédiatement dans cet univers pour le moins spécial.

Les décors
Un univers sombre et saisissant de réalisme

 

Para..quoi ???

L’effet de parallaxe consiste à superposer plusieurs niveaux de décors 2D et les faire défiler à des vitesses différentes afin de provoquer une sensation de profondeur au joueur.

Exemple, faire défiler :

  • Un arbre ou des broussailles rapidement au premier plan.
  • Le chemin et d’autres éléments de décors sur lequel évolue le personnage, à vitesse normale.
  • Des éléments de fond, beaucoup plus lentement.

Plus il y a de plans superposés défilants à des vitesses différentes, plus le réalisme est là. Les effets de profondeur de champs, de flou à profusion, et des lumières éblouissantes ajoutent un cran de réalisme.

Le choix du minimalisme chromatique est tout aussi judicieux pour incarner cet endroit de ténèbres.
 

 

Un gameplay simple à appréhender :

Gauche et droite pour se déplacer, croix pour sauter, carré ou rond pour effectuer des actions. Voilà qui ne va pas vous perdre !

hey facile !
Hey facile !

Dans cette forêt se trouvent de nombreuses occasions de morts atroces. Des piques, précipices, pièges à loups… A vous de les éviter en sautant au moment opportun. Vous ne savez pas non plus nager... hmmm... alors attention aux « flaques » trop profondes !

Ici le but n'est pas d'aller le plus vite possible, aucune répétition, aucune impression de déjà vu, chaque centimètre de jeu est unique.

Dangers de mort
Ouille ça pique !

Chaque « niveau » est parsemé de mini checkpoints (invisibles et rapprochés). Si vous mourrez vous réapparaissez au dernier que vous avez traversé. Il n’y a pas de notion de vies ou de game over. Tant que vous mourrez vous reprenez juste un peu avant comme si rien ne s’était passé.

L’interface est épurée, ici pas de barre de vie, pas d’indicateurs particuliers. Il y a uniquement vous... et la nature sauvage.

Très rapidement votre personnage va devoir agir sur des éléments de décors. S’accrocher au lianes, tirer un wagonnet ou une caisse, pousser un levier, appuyer sur un bouton… Tout cela se fait avec la touche d’action : « Carré »

Oh mon bateauu oh oh oh
Oh mon bateauuu OhOhOhhhhh

 

Le sens du détail

Les animations du personnage et de son environnement sont vraiment bien travaillées, on a l’impression que notre héro est lourd, comme nous le serions si nous devions sauter ou courir par nous-même. C’est réaliste tout en restant maniable... ici pas dé héro qui saute à 10 mètres en une enjambée comme si il pesait 15 Kg ou se trouvait sur la lune...

Parfois le plan de la caméra se resserre sur vous ou s’élargit selon la situation qui se présente. Ce qui semble être annonciateur que quelque chose va se passer ou que des éléments de niveau jusqu’alors invisibles peuvent maintenant servir dans votre progression.

Dans la caverne
Hmmm, la caméra se rapproche et j'ai de plus en plus de mal à marcher dans ces toiles, que va-t'il se passer ?

Quand vous descendez une pente à vive allure, courrez ou sautez, des petits gravillons sont éjectés et roulent sur le sol. La poussière que vous déplacez s’envole.

Une grosse pierre ne va pas tarder à vous rouler dessus ? Des éboulis la précèdent et rebondissent sur les aspérités du sol. Les rayons de soleils, les lucioles, mouches, les brindilles au sol, les toiles d'araignées... Tout est là, posé avec minutie, pour ajouter du détail réaliste et de l’immersion.

 

Suis je seul ?

Cette question est justifiée au début, progressivement on se rend compte que non...

Araignée

Araignée géante, bestioles, autres humains vont se succéder... Bien entendu leurs intentions à votre égard ne sont pas forcément bonnes. Il faut garder à l’esprit que tout est hostile autour de vous. Tout comme cela serait le cas si vous débarquiez en plein coeur de l’amazonie sans rien avec vous pour vous défendre ou vous soigner un minimum.

Vous êtes attendu
Sachez que "vous êtes attendu".

 

Les niveaux

Même si vous démarrez en foret, votre progression vous amènera dans des lieux différents avec comme ligne conductrice : le steampunk et le délabrement (ou le déraillement ?) d’un monde autrefois le nôtre. Voici ce qui vous attend :

Foret, Urbain, Industriel, Minier, Végétation, dans une obscurité provoquée et voulue.

L'ambiance fait tout dans le jeu, les lumières et zones d'ombres font partie de la scénarisation des lieux. Tout comme la pluie ou les bruits (et absences de bruits), la musique qui commence, angoissante, alors que tout n'était que silence. Musique qui annonce un changement de phase dans le gameplay ou un danger.

univers steampunk urbain electrique
Quel bordel ici ! Et si je coupais le courant ?

 

Les notions de puzzle

Tout le long de votre périple vous devrez résoudre un certain nombre de puzzles pour progresser dans le niveau. A vous de découvrir la règle du jeu pour vous en sortir. Activer un levier au bon moment, déplacer une caisse, sauter, être rapide pour enchaîner des actions. Toute la progression de l’aventure est un immense puzzle, comme on peut déjà le connaître depuis Tomb Raider premier du nom par exemple ou encore Prince of Persia.

puzzles mettant en scène la gravité
Merci newton d'avoir "inventé" la gravité...

J’ai trouvé la difficulté croissante mais jamais insurmontables. Tout est bien pensés et vous fait réfléchir progressivement au delà des évidences. Si vous pensez être coincé revenez un peu en arrière, vous avez surement oublié de trainer un corps (oui oui !), une caisse ou activer quelque chose...

puzzles
N'oubliez jamais votre pouvoir d'interaction avec les éléments de décors et repérez les "poignées"

 

Histoire et scénario

Voici la seule et unique phrase décrivant le jeu sur la page du magasin : « Pour connaître le destin de sa sœur, un jeune garçon pénètre dans le monde de LIMBO »

Bon... niveau scénario on a vu mieux, je préfère vous dire de suite que c’est votre progression dans le jeu qui va construire l’histoire et le scénario. Creusons...

« Limbo » ça se réfère à « Limbes » . Si je cite Wikipedia : « Dans la religion catholique, la doctrine des limbes [...] désigne un état de l'au-delà situés aux marges de l'enfer. Par extension, ils désignent un état intermédiaire et flou. »

Enfer, flou, au-delà,… On n’est pas loin…

Mort accidentelle
Attention ça va trancher... Les morts sont attrocement mises en scènes et votre perso est démembré façon ragdoll

Bon je vais résumer l’histore ainsi : C’est l’histoire d’un mec qui est perdu dans un monde où la vie semble avoir fuit chaque atomes de matière. Rêve ? Cauchemard ? Il n’en sait rien mais son seul choix est d’avancer, avancer toujours, se battre (sans aucune arme) contre les éléments, les créatures, les humains, éviter la mort et enfin rejoindre sa sœur, au paradis ? En enfer ? Vous le découvrirez juste après cette page de publi… euh on s’égare là.

Le selecteur de niveaux
Le sélecteur de chapitres

L’enchainement des niveaux en chapitres incluants des checkpoints invisibles donne une impression de continuité unique. Les transitions d’un style d'univers à l'autre se fait de manière douce.

 

Difficulté et durée de vie

Limbo n’est pas un jeu difficile ou insurmontable. Il demande de l’adresse, une bonne notion de timing et surtout un bon esprit analytique pour résoudre les puzzles qui sont parfois coton. En effet quand on mêle : rotation d’un niveau, changement de gravité, magnétisme, électricité, eau, etc. on se retrouve à devoir gérer et comprendre beaucoup d’aspects de la physique, le tout dans un temps restreint. Heureusement le moteur de jeu gère tout l'aspect physique "sandbox" à merveille et avec fluidité. De plus on peut recommencer autant que l'on veut sans conséquences !

Dans les hauteurs
Hmmm j'adore faire de la balançoire.

La durée de vie sera directement liée à votre capacité à vous sortir des niveaux puzzles. L’aventure de A à Z peut être bouclée en 5h si vous vous amusez à tout faire d’une traite et que vous êtes doué, mais comme un jeu se savoure sur la durée, je vous conseille de ne pas abuser de Limbo car il est très facile de se retrouver piégé tellement l’action est prenante :p

Les trophées
Débloquer des trophées n'est pas "évident", il faut parfois les chercher haut ou profond...

Les trophées de Limbo sont présents afin de vous aider à trouver du challenge complémentaire au jeu. Loin d’être donnés, ceux-ci vont vous provoquer l'envie de rejouer, trouver ce qui a été loupé, ou simplement aller voir la soluce, car ils sont loin d'être évidents à déceler.

Des trophées pas évidents
Ah oui quand même !

 

Conclusion

Ahhh LIMBO, je l’avais adoré sur PC, je l’ai terminé et puis pouf, il est apparût comme par magie sur le store de la PS Vita. Une adaptation digne de ce nom, fluide et parfaite (Alors que mon PC portable peu puissant à l’époque avait du mal à le faire tourner !).

Les plus :

  • Une ambiance unique.
  • Des graphismes d’une qualité exemplaire.
  • Animation et fluidité d’excellente qualité également.
  • Jeux de contrastes, de flous, de lumières, d'éblouissements.
  • Parallaxe maîtrisée, profondeur de jeu.
  • Puzzles intelligents et totalement variés.
  • L’ambiance sonore minimaliste et angoissante.
  • Les effets sonores détaillés de qualité.
  • Ennemis et pièges intéressants.
  • Temps d'exploration et de contemplation entre deux casse-têtes.

 

Les moins :

  • L’histoire et le scénario sont minimalistes.
  • Un peu court.
  • Des puzzles parfois à la limite de l’infaisable et de la frustration.
  • Des trophées un peu gonflés qui vont vous pousser vers les soluces.

 

Idées pour en faire un hit :

  • Coop ? Les puzzles en coop c’est le pied
  • Faire une suite ? Ah non c’est déjà le cas, mais pas sur PS Vita :’(
  • Un platine ??

 

Place aux notes !

Graphismes :
La PS Vita est mise à contribution de manière spectaculaire
9/10
Musique et sons :
Ambiance sonore prenante et angoissante
7/10
Gameplay :
Pris en main et gameplay sans failles
8/10
Scénario et histoire :
Simpliste à l'extrême mais convainquant
7/10
Durée de vie :
De nombreuses heures pour finir tous les chapitres, encore plus pour les trophées
7/10
Rapport qualité / prix :
Un prix inférieur à 10€ pour une qualité et une aventure hors norme
8/10
Coup de coeur :
LIMBO est resté très longtemps mon jeu de plateforme puzzle préféré sur PS Vita
9/10
Total : 7.9/10

 

Fiche technique

Editeur   Playdead ApS
Date de sortie :   05/06/2013
Plateforme :   PS Vita
Format :   Dématérialisé (Fiche sur le Playstation Store)
Prix :   8,99 €
Version :   1.00
Taille :   138 Mo
Platine :   Non
Compatible PS TV   Oui !
Genre :   Plateforme Aventure Puzzle
Trailer du jeu :   Voir sur YouTube
Obtenu via   Acheté
Test sponsorisé   Non

 

A vos commentaires ! N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé !

Facebook Twitter Google Plus email

2 Commentaires

Niko
le 07 octobre 2018 à 22h56
Quoi? Il y a une suite?
Ahhh que de bons souvenirs. Revoir ces images me donne envie de faire le 100% sur ps3 et ps4 ou psvita.
Et merci pour la définition de parallaxe ^^'.
Hitman7701
le 08 octobre 2018 à 07h21
Que de souvenirs... J'ai fait ce jeux il y a plusieurs années sur pc, J'avais été séduit par son concept et son style graphique unique. Un très beaux jeux auquel il ne manque qu'une chose : un trophée platine :')

Ajouter un commentaire