Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Furwind sur PS Vita, rusé comme un renard

Image de couverture de [Test] Furwind sur PS Vita, rusé comme un renard

D'abord proposé par Play Asia en édition physique limitée, Furwind est disponible sur le PS store européen depuis le 27 juin 2019. Développé par Boomfire Games et distribué chez nous par JanduSoft, ce jeu de plateformes fleure bon la nostalgie de l'époque 16 bits… 


Fiche technique :

  • Genre : Plateformes, pixel 16 bits
  • Développeur : Boomfire Games / JanduSoft
  • Plateformes : PS Vita / PS4 (cross-buy)
  • Prix : 9,99 €
  • Version : 1.00
  • Taile : 116 Mo
  • Date de sortie : 27 juin 2019
  • Disponibilité : Dématérialisé
  • Platine : Oui 
  • PS TV : Oui 
  • Test sponsorisé : Non
  • Obtenu via : Clé de review

 

 

Une menace plane

Il y a bien longtemps, dans une lointaine galaxie… Euh dans une grande forêt pardon, les ancêtres furent contraints d'emprisonner l'un des leurs, Dharûn. Celui-ci était avide de pouvoir et cherchait à faire sombrer le monde de Moontail dans les ténèbres. 

Après une longue période de paix, l'ancêtre maléfique a réussi à se libérer et n'a pas renoncé à ses funestes projets. Voilà que la forêt se trouve emplie de monstres qui capturent les habitants et les retiennent prisonniers. 

Tous les espoirs du peuple de la forêt reposent sur les épaules de Furwind le renard, envoyé par le chef du village pour sauver leur monde… 

 

Retro gaming old school 

Comme évoqué précédemment, ce titre est un platformer style 16 bits. On y dirige donc Furwind, un petit renard dont l'air enfantin pourrait laisser penser que le jeu le serait également. Grossière erreur ! À l'instar des jeux de plateformes des années 90, celui-ci s'avère exigeant et demandera de la précision, notamment lors des sauts. J'avoue qu'il m'a occasionné quelques rage quits à certains endroits où j'ai bloqué un moment ! 

Au départ notre ami renard (chenapan !) peut effectuer des doubles sauts, frapper avec sa queue et écraser ses ennemis en leur sautant dessus. Histoire de corser davantage l'affaire, Furwind dispose d'une barre de stamina (endurance) qui se vide un peu à chaque coup donné. C'est un paramètre à prendre en compte quand il y a plusieurs ennemis ou si il faut leur donner plusieurs coups pour les envoyer ad patrès... puisqu'une fois la barre de stamina passée sous un certain seuil, notre ami poilu ne peut plus taper ! Il faudra alors attendre quelques instants que la barre se recharge.

Furwind peut également jeter des graines explosives. Il acquérera de nouvelles capacités au fil de l'histoire, confiées par les ancêtres. Ces dernières auront un nombre d'utilisations limitées mais pouvant être augmentées en achetant des améliorations au magasin, tout comme sa barre de vie et de stamina.

 

Le monde de Moontail 

La carte nous montre le village de Furwind au centre de la forêt, avec le magasin de Korvo. Autour sont disséminés les niveaux, accessibles les uns après avoir fini les autres. Il y a également les emplacements des cages représentants les prisonniers à libérer ainsi que ceux des orbes représentants les challenges à compléter. 

En haut à droite, on voit le nombre de niveaux, prisonniers et challenges effectués. En passant le curseur sur un niveau, apparaît le nombre de parchemins trouvés. Ce sont ces derniers qui permettent de débloquer les challenges et les libérations de prisonniers. 

 

Les niveaux -qu'il faudra explorer de long en large- demanderont à chaque fois de botter les fesses à 2 "demi-boss", chacun possédant une moitié d'un talisman, nécessaire pour franchir la porte de sortie du niveau. 

Les libérations de prisonniers se font dans un mini-niveau rempli du même type d'ennemis. Une fois tous éliminés, le prisonnier est libre. 

Les challenges consistent à trouver une orbe puis atteindre la sortie. Ce sont des niveaux à thème comme par exemple un type d'ennemis, de mécanique de gameplay, etc… 

Enfin, il y a les niveaux de type "run" où l'on doit avancer pour ne pas se faire rattraper par les ténèbres. Il faudra s'y reprendre à plusieurs fois et connaître le niveau par cœur pour en arriver à bout. Ces niveaux permettent de débloquer des nouvelles capacités pour Furwind, cadeau des ancêtres pour lutter contre Dahrûn. 

Le jeu comporte 3 mondes de la sorte, chacun se terminant par un boss. 

 

16 bits style

En jouant à Furwind, vous aurez certainement l'impression de voir un jeu Megadrive ou SNES. On y évolue dans un monde coloré dans le plus pur style 16 bits. Les animations des sprites sont superbes, le bestiaire s'avère varié et on peut rencontrer les ennemis en plusieurs déclinaisons. Notre ami renard bénéficie d'une réalisation soignée, on verra même son museau se fendre d'un large sourire lorsqu'il retombe après un double saut par exemple. 

La bande son colle bien à ce décor tantôt bucolique, tantôt sombre. Et lors des affrontements de boss, la musique s'emballe, intensifiant le stress. 

Le jeu vendu sur le PS Store est cross buy entre la PS Vita et la PS4, néanmoins, la clé de review qui m'a été confiée pour le test est valable uniquement pour la PS Vita. Je n'ai donc pas pu tester ce titre sur PS4. Sur PS Vita donc, j'ai pu noter à plusieurs reprises des ralentissements qui s'avèrent assez gênants, puisqu'ils peuvent faire perdre la partie. Lors de ces ralentissements il a pu m'arriver par exemple qu'une attaque ne sorte pas et donc que je me fasse toucher par l'ennemi. 

Je ne peux pas vous dire si la version PS4 est touchée par ce problème. 

 

Ça vit combien de temps un renard ? 

La durée de vie de Furwind dépendra grandement de votre skill en platformers. Personnellement j'ai rage quit plusieurs fois, notamment sur le premier boss. Mais en jouant et rejouant on s'améliore et j'ai finalement réussi à décrocher le trophée platine !

La liste de trophées est d'ailleurs simple et ne nécessite pas de guide, que du skill. Et gros point positif, il faut finir le jeu a 100% !

Je dirai donc qu'on peut compter de 6 à 12 heures de jeu selon comment on est à l'aise avec le genre. 

 

Conclusion

Furwind est un jeu que j'ai beaucoup apprécié, son seul point vraiment négatif étant les ralentissements assez réguliers qui s'avèrent parfois gênants. Autrement, c'est du très beau pixel art, bien détaillé. C'est un jeu qui demande de l'attention et de la concentration, il faut savoir s'améliorer pour avancer.

Le format des niveaux est tout à fait adapté à l'utilisation nomade de la PS Vita, en y jouant dans le train il m'est arrivé de regretter d'être (déjà) arrivé à destination. 

Bref c'est un jeu que je recommande vraiment, et ceux qui ont eu la chance de pouvoir commander l'édition collector limitée chez Play Asia ne regretteront pas leur achat ! 

 

 

On a aimé :

  • Pixel art de qualité
  • Challenge global du jeu
  • Bande son

On n’a pas aimé :

  • Ralentissements réguliers

On aurait voulu :

  • Quelques niveaux de plus

Dans le même genre :

  • Le Roi Lion
  • Quackshot
  • Aladdin

 

Notes :

Graphismes :
Du très beau pixel art, fin et détaillé
8/10
Musique et sons :
Effets sonores sympas, bande son qui renforce l'ambiance des différents types de niveaux
7/10
Gameplay :
Le gameplay est bon, c'est un jeu de plateformes exigeant mais malheureusement un peu gâché par les ralentissements.
6/10
Scénario et histoire :
Une histoire classique du bien contre le mal
6/10
Durée de vie :
Variable selon le skill dans ce type de jeu. Pas mal de challenges à compléter viennent prolonger le plaisir. On aurait bien aimé un monde de plus
6/10
Rapport qualité / prix :
Cross buy sur le PS Store, 9,99€ pour un jeu de cette qualité, on en a pour son argent
7/10
Coup de coeur :
Oui! C'est le type de jeu qui a tout à fait sa place sur Vita et auquel on joue avec grand plaisir!
8/10
Total : 6.9/10

 

N'hésitez pas à commenter et nous dire ce que vous avez pensé du test et du jeu !

Nous remercions JanduSoft qui nous a fourni une clé de review du jeu

Facebook Twitter Google Plus email

1 Commentaire

Koefoner
le 08 juillet 2019 à 02h56
Très bon test qui m'a donné envie de prendre le jeu. Merci à vous pour votre boulot et bonne continuation.

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...