Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Neon Junctions sur PS Vita, un jeu de pistes qui donne le Tron

Image de couverture de [Test] Neon Junctions sur PS Vita, un jeu de pistes qui donne le Tron

Comme vous le savez, je suis un grand fan de FPS, mais ces temps-ci, difficile de trouver son compte sur PS Vita : cela fait maintenant un sacré bout de temps que Resistance et Killzone -pour ne citer qu’eux- ont pointé le bout de leurs nez.

Depuis plus d’un an je supplie régulièrement Ratalaika et d’autres éditeurs de nous porter un FPS sur PS Vita mais l’offre ne s’est jamais concrétisée… effectivement ce genre est beaucoup plus rare et éventuellement moins facile à porter sur notre console chérie que les metroidvania, rogue-like et autres jeux de plateforme pixel en 2D qui inondent littéralement le marché.

Etant donné que nous avons eu notre compte à ce niveau, il est temps pour nous de passer à la diversification !

C’est Ratalaika qui dégaine donc le premier et nous a concocté un portage aux petits oignons d'un jeu 3D à la première personne mais... sans armes (sic).
Qu'importe, puisque ici notre arme sera notre cerveau, accompagné de petits cubes et autres pistes électrifiées… quézako ? Embarquons au paradis de Claude F., sans risque d'électrocution...


Fiche technique :

  • Genre : First Person Puzzle
  • Développeur : 9 Eyes Game Studio / Ratalaika games
  • Plateformes : PS Vita / PS4 (cross-buy)
  • Prix : 4,99 €
  • Version : 1.00
  • Taile : 121 Mo
  • Date de sortie : 5 juin 2019
  • Disponibilité : Dématérialisé
  • Platine : Oui
  • PS TV : Oui
  • Test sponsorisé : Non
  • Obtenu via : Clé de review

 

 

Le design mythique des années 80-90 refait son coming out

A peine lancé, Neon Junctions nous plonge immédiatement dans un univers de déjà vu :
Des lignes colorées sur fond sombre, des couleurs vives bleues et fuschia… à n’en pas douter le stéréotype est respecté !

Le personnage qui orne la jaquette du jeu c’est vous. Votre tenue d'avant garde, mélange d’Iron Man et de Daft Punk n’est pas sans faire son petit effet.

menu du jeu
Le menu du jeu est classique : Nouveau jeu, Continuer, Niveaux, Options.

 

Les options permettent d’ajuster de nombreux paramètres : langue, luminosité, niveaux sonores, inversion de l’axe Y, réglage de la sensibilité des joysticks analogiques.

Avant de démarrer un nouveau jeu sachez que la rubrique “niveaux” -sous forme de grille classique des jeux casuals- vous permettra de reprendre le jeu à l’endroit que vous désirez du moment que vous avez déverrouillé le niveau en question.

niveaux
Une belle grille de LOTO

 

Atterissage dans le monde de Tron

Immersion directe pour le premier niveau, qui comme à l’accoutumée sera un tutoriel entièrement en 3D.

Ce monde vide à l’extérieur vous concentre immédiatement sur l’architecture d’intérieur la plus épurée rencontrée dans un fps à ce jour. Murs et sols sombres composés d’un quadrillage de lignes claires, de jolies fenêtres qui offrent une vue… sans pareille…

tutoriel
Un niveau tutoriel très didactique de bout en bout

 

Utilisez le stick gauche pour vous déplacer, le stick droit pour orienter la tête. Classique.
Appuyez sur croix pour sauter (pas très haut, on a beau avoir l’armure d’Iron Man on en reste pas moins humain !).

Jusque là on a l’impression de se balader dans un remake -ou plutôt un spin off- de portal en mode néo futuriste des années 80… (oui l’impression d’être un cobaye est bien là… intéressant).

 

Se balader ne suffit pas

Appuyez sur R (ou triangle) pour récolter des petis cubes bleus dont les dimensions sont exactement celles d’une unité de grille du jeu. On notera au passage que ces cubes sont posés sur -ou agrippés à- des portions de murs, de sols et de plafonds de couleur gris clair… Cette distinction permettant d’identifier les murs avec lesquels on peut interagir (mécanique déjà présente à l’époque dans portal).

cube
Le petit réticule passe au rouge quand une interaction est possible

 

Enfin vous pouvez poser ces petits cubes bleus sur d’autres surfaces claires en appuyant sur L ou carré, de la même manière que Minecraft, à la différence qu’aucune limite de distance n’existe et que vous pouvez récupérer et déposer un cube de très loin… (c’est important pour la suite).

cubes
Le compteur en bas à droite vous indique le nombre de cubes que vous avez récupéré

 

Ici vous ne voyez pas si vous êtes équipé d’une arme ou d’un dispositif pour effectuer ces actions, donc, on va imaginer que c’est le cas et que vous êtes le possesseur du tout dernier Big Fusil Tricyclonique Super Badass 3000 ! (BFTSB 3000 pour les intimes, tiens toi bien Doom ! :D)

chemins
"Là où on va Marty, il n'y a pas de route !" Il faudra construire son propre chemin...


Le petit électricien en herbe

Se balader, récupérer et reposer des cubes c’est chouettes mais on va pas aller bien loin avec ça. Quel est donc le but ?

Chaque niveau commence par un portail d'arrivée posé au sol, jusque là tout va bien. Le but sera de traverser chaque niveau et accéder au portail de sortie, lui aussi posé au sol.

Problème, il est souvent inaccessible ou bien tout simplement inactif. Eh oui, le dieu qui régit ce monde s’est amusé à couper le courant par endroits en détruisant la continuité des lignes électriques présentes.

pistes
Si c'est bleu y'a pas de jus, si c'est orange et que ça clignote c'est bon signe...

 

Pour vous aider dans votre quête, vous disposerez de :

  • l’espace de jeu du niveau

  • de source(s) électriques sous forme de présentoirs contenant une boule de plasma orange

  • des pistes électriques sous formes de pavés bleus posés au sol et sur les murs

  • des cubes bleus

  • des morceaux de murs, plancher et plafonds gris qui permettront de positionner les cube dessus.

  • des interrupteurs, portes automatiques, élévateurs...

  • votre capacité à récupérer les cubes et les placer ailleurs

plateformes
Des plateformes élévatrices activables par le courant vous aideront à prendre de l'altitude

 

Vous l’aurez compris, vos cubes bleus vont servir à plusieurs choses :

  • fermer des circuits en s’en servant comme d’un “pont” pour relier une partie alimentée à une partie non alimentée (que l’on distingue par leur couleur orange ou bleue)

  • devenir une plateforme pour progresser dans le niveau (escalier ? :D)

  • d’autres choses… ^^

fenetres
Tiens tiens, la fenêtre de droite ne dispose pas de vitre pare-balles, il y a peut être moyen d'intéragir à l'extérieur...

 

Le nombre de cubes est limité (sinon c'est pas drôle), de plus en plus limité, parfois inaccessibles immédiatement, il va falloir ruser.

portes
Je n'ai plus rien en stock, comment faire pour ouvrir cette porte ?

 

Et c’est là que la partie puzzle prend tout son sens. Il ne suffit pas d’être un bon électricien. Tout le monde sait à peu près relier un point A à une point B, non il va falloir s’aider de ces apéricubes gout emmental piment pour ouvrir une porte, soulever un élévateur, monter sur une plateforme, activer ou désactiver un truc…

Dans certains niveaux, des zones sont cloisonnées du reste par des portails avec un gros cube barré en transparence. Si vous transportez un cube sur vous, n’espérez pas passer.

nope
Toi là ! Tu ne passes pas les mains pleines...

 

Mettez à profit chaque particularité du niveau. Passages en hauteur, fenêtres, pistes qui passent à travers les murs ou le plafond/sol, réutiliser à bon escient des cubes déjà posés…

J’ai trouvé le concept très inspiré mais aussi bien amélioré sur cet aspect “circuit électrique” puisque vous rencontrerez des éléments intéressants par la suite (transistors, inverseurs, afficheurs…).

relai
Fichtre ! Un relai d'alimentation symétrique monophasé à double percolation verticale... :D

 

Difficulté et trophées

Si Neon junctions propose une manière innovante d’effectuer des puzzles, ceux-ci sont pour la plupart accessibles et moyennement difficiles. Seuls 2 ou 3 des 35 niveaux m’ont réellement posé des problèmes, (car il faut bien ouvrir ses petites mirettes).

En persévérant c’est passé comme une lettre à la poste… car il ne faut pas oublier que si vous pouvez tomber dans le vide, vous pouvez aussi vous aider de certains éléments de décors. La liberté d’action est bien là.

Ne vous laissez pas impressionner, certains niveaux vastes et encombrés de pistes se sont révélés beaucoup plus simples qu’il n’y paraissait. Chance ou choix de level design ? 

toit
Bon là il va falloir monter sur le toit cabler le reste...

 

Pour les trophy hunter il ne sera même pas nécessaire d’utiliser une solution ou un guide, la durée de vie du jeu est d’environ 2 heures, ce qui est court.

On regrette que le développeur n’ait pas poussé le vice un peu plus loin en proposant encore plus d’éléments de gameplay (ou de mimiques de l’univers électronique) pour corser le tout. C'est un bon début mais pas suffisant à mon goût. Une fois fini on reste sur notre faim.

Les trophées récompensent le finish du jeu à 100% (merci !) ainsi que quelques petits défis faciles. C’est donc un easy platine, certes, mais pas une “galinette” dans le sens ou le platine n’est pas non plus offert gratuitement.

trophées

 

Mes yeux voient des lignes

Neon Junctions s’en sort très bien graphiquement sur notre PS Vita. Loin de mettre à genou la console, j’ai trouvé l’expérience très fluide et très peu de ralentissements ont eu lieu sur toute la durée de mon parcours.

Les textures et assets sont simples et font penser à ce qui se fait dans des jeux tablettes comme “Smash hit” (que je vous conseille fortement).

Le gameplay est un peu rigide au niveau de la caméra, on a l’impression de contrôler un robot plus qu’un humain. Rien de grave mais cela confirme l’aspect casual du jeu.

lignes
I see lines, lines everywhere...

 

90 dans les oreilles

Les musiques sont dans plus pur style années 80-90 et sont raccord avec la pochette du jeu : du bon vieux synthé. Le style et l’interprétation me plaisent tous les deux.

Hélas si les musique ne sont vraiment pas désagréables elles sont très répétitives car peu nombreuses.

Les effets sonores sont ce qu’il y a de plus sobre. ni mauvais ni bons, il font parfaitement leur job.

 

Alors ce néon on l’allume ou on “l’allume” ?

Neon Junctions est pour moi une bonne surprise, un mini portal à emporter avec soi, qui a su conjuguer FPS, puzzle et craft de circuits. La réalisation est propre et fluide, les musiques sympas, l’environnement a son charme… il ne manque qu’un tout petit peu de challenge supplémentaire et une bonne dose de niveaux complémentaires pour en faire un hit.

Si un jour Ratalaika a la bonne idée de le sortir en physique sur PS Vita, je ne peux que lui conseiller de faire comme Super Destronauts DX “Intruder edition” et proposer une version améliorée (en nombre de niveaux et en nombre de possibilités de puzzles) afin de contenter les gamers qui ont soif de challenges et longues durées de vies.

 

On a aimé :

  • Enfin un jeu en vue FPS sur Vita
  • Réalisation très correcte
  • De très bonnes idées

On n’a pas aimé :

  • Trop court
  • Manque de diversité graphique
  • Musiques répétitives

On aurait voulu :

  • Plus de puzzles et de variété
  • Des ennemis ou pièges ?
  • Des modes de jeux alternatifs

Dans le même genre :

  • Portal
  • Minecraft
  • Access Denied

 

Notes :

Graphismes :
L'univers graphique est propre et bien exécuté. C'est fluide et les ralentissements sont anecdotiques
8/10
Musique et sons :
Les musiques sont sympatoches mais vraiment trop répétitives d'un niveau sur l'autre.
6/10
Gameplay :
Le gameplay est "innovant" mais manque un peu de souplesse. Toutefois il ne laisse pas de place à l'erreur quand on règle la sensibilité des joysticks.
7/10
Scénario et histoire :
Il n'y a pas de scénario ou d'histoire comme beaucoup de jeux de puzzles.
-/10
Durée de vie :
Trop court, on en redemande, c'est frustrant
5/10
Rapport qualité / prix :
Pour le prix il n'y a vraiment pas de quoi se plaindre, c'est inventif et bien réalisé
7/10
Coup de coeur :
C'est un grand oui pour moi, à modérer avec une durée de vie trop courte et un manque d'évolution "flagrantes" dans les possibilités de gameplay
6/10
Total : 6.5/10

 

N'hésitez pas à commenter et nous dire ce que vous avez pensé du test et du jeu !

Nous remercions Ratalaika Games qui nous a fourni une clé de review du jeu


Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire