Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Hero Express, Zombie Madness - Switch - C’est là ma zone

[Test] Hero Express, Zombie Madness - Switch - C’est là ma zone
Flèche vers le bas Consultez directement le verdict

Être livreur de colis et super héro à la fois, est-ce possible ? Découvrez avec nous le quotidien d’un livreur de l’extrême dans Hero Express sur Nintendo Switch.

 

Fiche technique :

  • Genre : Hillclimb, course, arcade
  • Développeur / Editeur : Fantastico studio
  • Plateformes : Switch, PS4, Xbox One, PC (Steam, Itch.io)
  • Testé sur : Switch 2019
  • Prix : 4,99 €
  • Version : 2.1
  • Taille : 699 Mo
  • Nombre de joueurs : 1
  • Modes : Portable, dock, stand
  • Date de sortie : 5 juillet 2019
  • Disponibilité : Dématérialisé

 

Tu testes pas ça d’habitude ? C’est quoi ce jeu tablette !

Une fois n’est pas coutume, je vais présenter aujourd’hui un jeu de “hill climb” (petite voiture vue de profil qui doit parcourir un trajet comportant beaucoup de montées, descentes et dangers).

Mon jeu fétiche du genre sur tablettes est resté et reste encore “Blocky Roads” dont j’ai longtemps rêvé d’une sortie sur console PS Vita ou Switch. En son absence je me suis donc rabattu sur un représentant du genre dispo sur l’eShop de la switch pour une somme modique.

Hero Express originalement sorti sur steam (et non tablettes) est proposé par Fantastico Studio, spécialiste du portage de jeux sur consoles.

 

C’est l’histoire d’un héros

Notre personnage, “Hero” de son nom, est visiblement à la tête d’une société de transport de colis et va devoir mener à bien sa tâche grâce à vous. A vrai dire on n’en sait pas plus car le jeu ne s’attarde pas vraiment sur une histoire ou un scénario.

Le but ? Traverser le monde et ses nombreux périls mis en place par de vilains méchants avec de nombreux véhicules. Le tout sera d’arriver à bon port avant de mourir à cause d’un piège ou d’une panne de carburant.

menu principal
Ce monde semble si paisible... en apparence

 

Avant de prendre la route

Le menu principal est très succinct et propose 3 options :

  • Play (pour démarrer “l’aventure”)
  • Zombie (un mode de jeu spécial)
  • Options afin d’ajuster volumes, vibrations, revoir les contrôles et les crédits.

Le jeu n’est proposé qu’en anglais mais les lectures seront très limitées et le peu de mots employés très courants.

Une fois appuyé sur play nous nous retrouvons simplement face à une carte du monde où sont disposés 11 points d’intérêts. Chacun d’eux étant une “piste” à parcourir et étant associé à un des vilains composant le bestiaire énigmatique de ce titre.

map plan carte monde
Ne sont-ils pas mignons ?

 

Début de partie

Bonne nouvelle pour vous et moi qui aimons la variété, les 11 pistes proposées sont raccord avec chaque région géographique et personnage associé, ce qui implique une belle diversité de décors mais aussi de véhicules ! Chaque piste étant parcourable avec un véhicule dédié différent de votre compagnie de livraison.

Seconde bonne nouvelle, chaque piste est indépendante des autres et peut être parcourue immédiatement. Il n’y a pas de notion de progression comme ce pourrait être le cas d’un monde de Super Mario. Chaque piste proposant son propre porte monnaie (pour les améliorations) et son propre meilleur temps à afficher.

Commençons donc au pif avec l’une d’entre elle et découvrons en premier lieu le “bad guy” dans une mini présentation, précédant le choix de difficulté : “Normal” ou “Hard”.

hero vs mechant
J'aime beaucoup le style graphique volontairement Comics "gros pixel"

 

Du point A au point B

La première fois que vous lancez une partie un mini tutoriel vous rappelle les commandes de base qui sont très simples :

  • A ou ZR pour accélerer
  • B ou ZL pour freiner / Marche arrière
  • X pour utiliser le powerup “saut”
  • Y pour utiliser le powerup “nettoyage”
  • Stick gauche pour faire pivoter la voiture
  • A B X Y pour s’auto détruire

tuto
Si vous êtes coincé quelquepart dans le niveau il est possible de s'auto-petit-suicider

 

La prise en main est instantanée et on démarre bien évidement notre piste par un tracé relativement plat qui commence progressivement à contenir des dénivelés positifs et négatifs de plus en plus importants à mesure que l’on progresse.

progression
Mais qui a conçu cette route ? Ils ne connaissent pas les viaducs et tunnels ?


Notre véhicule dispose d’une jauge de carburant, ce qui implique qu’il ne va pas falloir trainer pour atteindre l’un des jerricans disposés le long du parcours et faire le plein.

jerican
Il fait chaud ici, étonnant que ce jerrican qui flotte en l'air n'ait pas encore explosé

 

Notre véhicule étant par défaut assez faiblard, les dénivelés et premières pièges auront rapidement raison de nous et la mort sera rapidement inévitable. Les pièges peuvent aller d’une (très grosse) flaque, à des sables mouvants en passant par des obstacles “humains” ou “naturels” comme de la lave, des noix de coco, ou des zombies...

cercueil
Dans le brouillard de la transylvanie vous ne verrez pas les cercueils joncher le sol


Il va donc falloir "leveler" son véhicule (le faire monter en compétences avec des améliorations). Heureusement pour cela nous pouvons collecter des pièces/billets/joyaux... par kilos et les dépenser dans un atelier d’amélioration entre chaque partie. Vous pourrez ainsi améliorer séparément : Le moteur, la stabilité, les roues, la traction. Chaque palier d’amélioration coûte plus que le précédent, on commence à 400 et ça fini à … très très cher !

A part cette partie mécanique, aucune personnalisation physique ou visuelle n’est proposée (A nous les véhicules jaunes avec le logo “HEX” snif).

pimp my van
Pas moyen de le rendre plus sHEXy ;(

 

La physique des véhicules et du jeu est relativement réaliste, ce qui combinée à des graphismes pixel assez mignons et surtout des détails et animations riches, donne un gameplay agréable, intuitif et peu lassant. On adore par exemple voir les roues arrières glisser et cirer le sol provoquant des petits panaches de fumée. La suspension est elle aussi mise en avant. On se retrouve avec des véhicules qui tanguent beaucoup pour accentuer l’aspect physique du jeu.

 

L’interface “course” du jeu est très bien faite et pour le moins évidente :

  • En haut la “barre” de progression dans le niveau, avec des items comme le départ, l’arrivée, le prochain jerrican d’essence, notre position, notre meilleure position etc.
  • En bas à gauche les powerups disponibles (à collecter) ainsi que leur nombre.
  • En bas au milieu notre tableau de bord avec jauge de régime moteur, jauge d’essence bien en gros, vitesse.
  • Enfin en bas à droite l’argent récolté.

ui ux hud
Y permet de nettoyer l'écran, la carosserie, les roues pour retrouver du grip, X permet de sauter très haut

 

Pas si simplet que ça

En voyant les screenshots du jeu ou l’aspect très “courbe de bezier” de ses tracés, on pourrait croire que Hero Express est un jeu basique.

Ce qui contrebalance complètement cette première impression c’est premièrement les choix graphiques mêlant pixel art et décors fournis en détails. Décors dont les thèmes et pièges sont variés.

graphismes
Non ce n'est pas le coronavirus que nous fuyons ici mais un dragon


Ensuite les animations physiques et petits effets visuels sont de très bonne facture et donnent vraiment vie à cet aspect 2D plat. C’est fluide, très fluide, sans bug, ralentissement ni quoi que ce soit de gênant. On peut sauvegarder des séquences vidéo ce qui est toujours appréciable et parfois “bloqué” sur certains jeux. Enfin les temps de chargements sont infimes, même quand on passe à un autre lieu.

La bande son de Hero Express est un classique hommage à l’ambiance des jeux 8 et 16 bits. Cela se retranscrit autant au niveau des effets sonores que des musiques qui sont de qualité tout à fait satisfaisantes bien que répétitives et peu variées.

 

Durée de vie et difficulté

Hero Express ne propose pas une difficulté insurmontable au contraire, c’est un jeu qui joue sur le leveling et la patience. Plus vous collectez d’argent et mourrez, plus vous améliorez votre véhicule et vos skills, plus il va loin. On passe d’une savonnette qui a du mal à grimper une mini colline à un bolide fou furieux qui peut sauter 4 montagnes sans effort.

A chaque niveau il faudra tout recommencer de zéro avec un nouveau véhicule et ainsi de suite.

Pratique pour les mini sessions mais aussi sur de longues périodes, la durée de vie sera bonne de base mais explosera avec le mode “hard” qui proposera du challenge à la hauteur. L’éventail de profils cibles du jeu est donc assez large.

Le mode zombie ajoutera une bonne pincée de durée de vie avec un mode de jeu alternatif. On regrettera simplement l’absence globale d’un leaderboard en ligne (et même local) pour comparer ses scores.

marais
Les Hummer ne flottent pas très bien...

 

Hill Climbclusion

Hero Express est un petit jeu de type hillclimb qui au premier abord semble simplet et inadapté à la switch. Pourtant la qualité de ses graphismes, physique, animations et gameplay le rendent très rapidement addictif.

Variété et richesse graphique sont au rendez vous avec 11 circuits, thèmes, boss et véhicules différents. Le mode de jeu “Zombie” apportant une manière différente de jouer pour ceux qui en ont marre de la linéarité des courses.

Un bon petit jeu qui certe ne rivalisera pas avec les AA(A) disponibles sur Switch mais permettra de passer d’agréables petites sessions dans les transports ou entre deux activités.

finish

 

Verdict :

Les +

  • Variété des courses et véhicules
  • Système d’améliorations
  • Les graphismes
  • Les animations
  • La physique
  • Le mode zombie (que je vous laisse découvrir)

Les -

  • L’histoire et les “méchants” complètement optionnels
  • Répétitif malgré tout
  • Les niveaux sont moins variés structurellement que graphiquement

On aurait aimé :

Davantage de plateformes et chemins “alternatifs”

Dans le même genre :

Earn to die, Blocky roads, Hillclimb, etc.

Graphismes :
7/10
Musique et sons :
6/10
Gameplay :
7/10
Scénario et histoire :
5/10
Durée de vie :
6/10
Rapport qualité / prix :
8/10
Coup de coeur :
8/10
Total : 6.7/10

 

Test effectué sur un jeu acheté par nos soins

Partager : Facebook Twitter email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser...