Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Intrude - PC - Digne héritier de Wolfenstein 3D ?

[Test] Intrude - PC - Digne héritier de Wolfenstein 3D ?
Flèche vers le bas Consultez directement le verdict

Grand fan de Wolfenstein 3D depuis mon adolescence, j’ai toujours rêvé de trouver LE clone ou fils spirituel de celui-ci, que ce soit sur PC ou consoles. L’ayant rincé et re-rincé dans tous les sens, et n’ayant pas pu profiter d’une suite directe avec le moteur original, je me suis lancé en quête d’un jeu utilisant la fameuse technique du “raycasting” et proposant une aventure similaire. Dans ma quête je suis très souvent tombé sur des jeux qui étaient certes dans le thème mais dont la réalisation et/ou le scénario étaient mauvais ou bâclés. D’autres étaient bien mieux réalisés mais bien plus proches d’un Quake, Doom ou Duke Nukem… Enfin, tout ça c’était jusqu’à un jour de 2017 où j’ai découvert par hasard... Intrude !

 

Fiche technique :

  • Genre : FPS, Wolfenstein 3D like
  • Développeur : Michal Kruba
  • Editeur : Michal Kruba
  • Langues :Anglais
  • Plateformes : PC (steam)
  • Testé sur : PC (Ryzen 5, Core i3, Celeron, Intel Atom)
  • Support Manette : non, clavier seulement
  • Prix : 3,99 €
  • Taille : 22 Mo
  • Version : 1.1.0
  • Bonus : Intrude soundtracks (par Mikael Kinnander)
  • Date de sortie : 1er août 2016
  • Disponibilité Steam

 

 

Urbextrude

Intrude fait simple et direct côté scénario, et on n’en demande pas plus :

Un vieux bunker souterrain abandonné semble avoir retrouvé vie. Une activité anormale a été détectée ainsi qu’un mystérieux signal parasite qui en émanerait. Les premiers rapports indiquent que des soldats humanoïdes ainsi que de dangereux drones ont envahi chaque mètre carré de ces sombres lieux normalement emplis de quiétude. Notre mission est donc de pénétrer dans celui-ci, faire table rase de tout cela, et mettre fin à ce mystérieux signal. Bien entendu, comme il est coutume, ce sera une mission pour un seul homme, agent Blazk… ah non vous n’avez pas de nom, ni de belle trombine à montrer.

c'est parti

"Let's rock"... euh non je me trompe de jeu :D

 

Ça sent moins la naphtaline

Intrude ne fait pas dans l’originalité spectaculaire, et cela se ressent dans la philosophie des niveaux, du gameplay et des graphismes. Bien qu’utilisant un moteur récent (visiblement GameMaker), les références à Wolfenstein 3D sauteront aux yeux de tous immédiatement. On écarte légèrement les clichés germaniques, châtelains et nazis, mais on se sent tout de même comme à la maison. Intrude se construit un univers plus moderne, plus “clean” (clinique ?) et surtout plus sombre. Exit les vieilles pierres colorées, draperies et autres objets dorés.. bonjour technologie, hi-tech et...

ambiance

...palette de gris.


Easy right, long easy left, no jump

Le gameplay du titre ne fait pas non plus dans l'audace, pour vous mouvoir c’est ZQSD, La souris pour tourner la tête (mais on ne peut ni regarder le plafond ni ses pieds), clic gauche pour tirer, clic droit pour ouvrir les portes ou interagir… et c’est tout ! Pas de course, pas de saut, et la seule interaction que nous aurons la chance de déclencher sera l’activation du panneau de contrôle pour sortir d’un niveau. Quand vous passez sur un item il est automatiquement ramassé, ce qui est fortement appréciable quand on voit qu’aujourd’hui on passe notre temps à spammer la touche “E”/“ramasser”/”carré”/”X”...

Comme tout bon vieux Doom, il y aura plusieurs clés de couleur - format "carte" - à ramasser pour ouvrir des portes elles-aussi de couleur : rouge, bleu, jaune. Exit les vieilles clés... en forme de clé, donc.

cle

Celle-ci est bien gardée... et vu sa taille, elle ne va pas être facile à mettre dans la poche...

 

Pour sélectionner une arme on passera par les classiques roulettes et touches 1,2,3,4,5… enfin il est à noter que les touches de déplacement ne sont pas configurables directement et sont par défaut mapées pour clavier QWERTY. Comble du comble, il faudra aller éditer un fichier texte et donner le bon numéro de touche pour modifier cela… Oui là franchement, c’est de la fainéantise ! D'autant plus que le support manette est inexistant...

options

Des options très succinctes.

 

Un homme bien armé vaut mieux qu’un homme bien rasé

Votre équipement est avant tout composé de votre santé, d’une armure… et c’est tout. Santé comme armure pourront être complétées ou augmentées en récupérant des trousses de soin (blanches avec une croix rouge) et des morceaux d’armure (sortes de capsules foncées avec du bronze ou de l’argent au centre). En ce qui concerne votre personne c’est tout… Ah si, vous aurez aussi une arme, ou 2, bon allez, va pour 5 !

arme

Oh un fusil et quelques cartouches. Manque une bonne bouteille et on peut partir chasser !

 

Les armes sont ultra classiques : couteau corps à corps (illimité puisqu’on ne le lance pas…), pistolet 9mm, fusil à canon scié, mitrailleuse lourde et lance roquette... Chacun proposant des dégâts bien différents. D'ailleurs, important… Il ne faut pas rater la découverte d’une arme car celle-ci ne sera plus re-proposée ensuite (il sera donc obligatoire de tout recommencer si vous désirez la récupérer). Je vous invite donc à bieeeeeen visiter chaque niveau et vérifier que chaque porte a été ouverte, chaque secret découvert avant de passer à la suite. A la limite je vous dirais de faire un plan sur du papier quadrillé pour vous y retrouver car… il n’y a pas de map in game :D

gatling

Ahhhh la bonne vieille Gatling


Quand le mystère se crée

Des orbes de données sont à récupérer afin de nous aider dans notre future tâche de destruction. Elles sont régulièrement cachées dans des endroits secrets, reconnaissables à une mur fendu qu’il faudra exploser à coup de lance grenades ou bien encore une porte utilisant une clé de couleur qui oblige à revenir en arrière jusqu’au début du niveau... Dans certains cas, les lieux secrets seront moins évidents à trouver dans le sens où il s’agira d’un mur sans collision, au travers duquel vous passerez peut-être par inadvertance… Je me souviens encore de cette époque où dans Wolf3D je rasais chaque mur en appuyant frénétiquement sur la touche action, espérant vainement trouver un énième passage. Que la vie a été facilitée depuis...

Bon, sinon au niveau des collectibles, à part la santé, les armures et les munitions, il n’y a rien de bien particulier, snif...

secret

On va faire le plein !

 

Human Centrifuge

Le bestiaire de Intrude est loin d’être le plus étoffé que j’ai pu rencontrer jusque là et se permet en plus de miser sur les “variations”. A la manière d’un Wolfenstein 3D, Tous les ennemis humains se font entendre par un petit cri bref dès qu’ils vous repèrent. Certains se jettent sur vous en mode bourrin avec dans l’idée de vous asséner un choc électrique au taser, d’autres sont juste équipés d’une des armes proposées et effectueront des mouvements d’attaque, de replis ou de slalom afin de canarder en gardant une certaine distance.

L’IA est relativement basique mais comme chaque ennemi varie légèrement dans son comportement elle n’est pas forcément hyper prédictive (un peu quand même :D). Certains seront plus compliqués à “faire venir” que d’autres et nous les distinguerons principalement via leurs couleurs qui donnent un indice direct sur l’arme qu’ils possèdent.

taser

Couleur sable = taser, vert = pistolet, violet = mitrailleuse, bleu = lance roquettes...


Des ennemis robotiques flottants et envoyant des boules de plasma à intervalle régulier sont également présents, eux par contre sont soit statiques, soit suivent un “rail” prédéfini sur lequel ils font une “ronde”. Les dégâts qu’ils infligent étant très mauvais pour vous, c’est quelque part un mal pour un bien…

robot

Je l'ai vu, il a vu que je l'avais vu, j'ai vu qu'il avait vu que je l'avais vu...

 

Bon et à part ça bah pas plus hein… on aurait bien aimé avoir 2 ou 3 chiens nazi à buter (non) mais on a des fou furieux taseurs à la place :p. Chaque chapitre se conclut par un niveau bien plus hard avec plus de défis et d'épreuves...

 

Tention’ ça brûle

Comme si cela ne suffisait pas, les dangers peuvent venir de la structure des niveaux eux-mêmes. Même s’il n’y a pas de plancher qui pourrait se dérober sous vos pieds, ou de lave ou d’eau... ni de notion d’altitude, car tout est toujours de plain pied (ça commence à faire beaucoup de “pas”), des rayons lasers fixes ou mobiles sont dispersés en plusieurs endroits. Des tonneaux à faire exploser peuvent également vous faire du mal (tout comme ils en font aux ennemis). Il faudra donc bien veiller à garder ses distances avant de leur tirer dessus.

bam

Eh, doucement ! J'suis pas venu ici pour souffrir OK ?


Au fait, en parlant des lasers… une seule touchette avec un rayon et c’est la mort… ce qui implique de recommencer depuis le début du niveau :(. Il y a d'ailleurs un excellent niveau où vous êtes poursuivi par une barrière laser et devez foncer dans un dédale sous forme d’un couloir géant, slalomer entre les obstacles, dézinguer les ennemis, récupérer des munitions sans vous faire rattraper… un grand moment de speedrun… et de stress ^^.

lasers

Restez bien à distance, ne sait on jamais...

 

Mon rayon d’obscurité

Les graphismes d' Intrude me plaisent beaucoup. Cela ressemble à du raycasting à l’ancienne, c’est même je l’imagine, cette technique qui a été utilisée, GameMaker étant principalement connu pour manipuler de la 2D avec plus d’aisance que la 3D. La définition est bien meilleure que l’original, forcément, tout en gardant de gros pixels au niveau des textures et police de texte utilisées. Cet aspect “néo rétro” (non, pas néo-nazi) est tout à fait à mon goût avec un clipping artificiel dont résulte une obscurité au loin dans les longs corridors. Celle-ci participe bien à cet aspect claustrophobe et sinistre qui manquait un peu à ce chez Wolfy ainsi qu’à l’apparition tardive de petites surprises qui vous attendent de pied ferme.

Intrude est bien optimisé. Pour le coup, il fonctionne vraiment très bien, même sur des machines peu puissantes avec processeur basique et carte graphique intégrée. Le hud est dépouillé... minimaliste et ne comporte pas ce qui faisait l’essence des old school FPS… elle est où ma tête ?

thug

Allez, je propose ça, c'est cadeau...

 

Hurle sans miauler

Les musiques originales de Intrude sont très sympathiques et trouvent sans le moindre doute leur inspiration dans les thèmes de Doom et Wolfenstein réunis. Hélas on arrive relativement rapidement à une certaine lassitude étant donné qu’elles ne sont pas très nombreuses. Les bruitages sont quant à eux classiques du genre, répétitifs mais pas incommodants.

Côté difficulté, si les premiers pas se font les doigts dans le nez, Intrude devient assez rapidement difficile. Les munitions sont limitées, voire plutôt propices à devenir rares si vous les gaspillez. D’où l’utilité de faire du corps à corps à la moindre occasion et conserver un max d'entre elles. D’un autre côté chaque arme sature rapidement en termes de réserve de munitions, il faut donc arriver à une gestion équilibrée des munitions, sous peine d’en laisser inutilement sur la route.

Recommencer un niveau sera régulier tellement il est compliqué d’en venir à bout d’une traite (pas de save dans les niveaux et les lasers qui one shot si on les touche par mégarde...).

La durée de vie se fait donc par la difficulté plus que la quantité. Les niveaux sont toutefois très vastes et … je le répète, il n’y a aucune map, votre mémoire va devoir carburer à plein régime, je vous l’assure !

si près du but

Si près du but...

 

IntrudeEd.exe

La personne qui a développé (seule) ce bon petit FPS a eu la bonne idée d’inclure un éditeur de niveau, qui permet de créer des… niveaux et de disposer de tout ce que le jeu peut proposer : des murs, des ennemis, powerups, armes, cachettes, portes, clés, entrées, sorties…

S’il est possible de zoomer et dézoomer sur la map, il est difficile de la faire scroller et visualiser ses éventuelles limites. L’éditeur dispose d’une présentation basique et semble proposer très peu d’options. Jouer à un niveau créé m’a fait… perdre ma sauvegarde de l’aventure… Bref, l'intérêt est ici un peu limité étant donné qu’on ne va pas forcément pouvoir échanger ou proposer des niveaux en ligne via le jeu, ni pouvoir affronter ses amis ou des inconnus en multi. De même il n’y aura aucun “lien” possible entre les niveaux et pas moyen de se construire sa propre aventure chapitrée.

editeur

Un jeu proposant un éditeur ne peut pas être foncièrement mauvais !

 

Conclustrude

Intrude est un beau petit hommage à l’ère des premiers FPS tels que Wolfenstein 3D, tout en récupérant ça et là des éléments visuels et sonores d’époques plus proches de la nôtre. Au final, ce jeu, fait par un seul homme on le rappelle, est plutôt bien réalisé mais souffre de manques incompréhensibles comme l’absence d’interface pour assigner de touches, de support manettes, de sauvegardes manuelles ou de sélection de niveau. Un jeu qui appuie sa durée de vie sur sa difficulté et l’impossibilité de revenir en arrière sur ses erreurs plus que sur la quantité. Un choix qui ne fera pas l’unanimité mais qui proposera du challenge à qui en voudra et des niveaux tout de même bien réalisés, tortueux et vastes !

 

Verdict :

Les +

  • Bonne ambiance
  • La direction artistique des lieux, ennemis et armes
  • Très fluide y compris sur config modeste
  • Fov réglable
  • Des niveaux plutôt bien construits et vastes
  • Editeur de niveau

Les -

  • La pause n'interrompt pas le jeu (sérieusement ?)
  • Pas de support Manette
  • Pas de configuration des touches (fichier texte à modifier)
  • Impossible de sélectionner un niveau (y compris antérieur)
  • Un seul slot de sauvegarde
  • Pas de sauvegarde manuelle
  • Pas de map
  • Le projet semble à l’abandon, pas de réponse du développeur
  • Pas de port console de prévu

On aurait aimé :

Avoir des nouvelles du développeur...

Dans le même genre :

Wolfenstein 3D, Gun Godz, Doom, Eradicator, Duke 3D, Blood,...

Graphismes :
Agréables et pile dans le thème, tout en étant un minimum travaillés !
7/10
Musique et sons :
Les musiques et bruitages sont de bonne qualité, là aussi parfaitement dans le thème... et l'inspiration. Un peu plus de variété n'aurait pas fait de mal par exemple dans les cris des ennemis pour reconnaitre leurs "classes".
6/10
Gameplay :
Facile à prendre en main et plutôt direct, il n'y a pas grand chose à reprocher à part qu'il est basique et ne propose rien de neuf
7/10
Scénario et histoire :
Un scénario très classique. En demande-t-on davantage ? Pas certain !
6/10
Durée de vie :
En fonction de votre dextérité on oscillera entre 5 et 10h... à condition de ne pas tout recommencer pour aller chercher un fusil à pompe oublié (oui ça m'est arrivé...)
6/10
Rapport qualité / prix :
Malgré quelques défaut, pour le prix il n'y a aucun doute, foncez.
8/10
Coup de coeur :
Eh oui, c'est un mini coup de cœur... malgré ses tares, il y a suffisamment de bonnes choses à découvrir dans Intrude pour que j'en sois tombé amoureux, tout comme je l'ai été des sagas Wolfenstein et Doom. Dommage simplement que le projet semble être à l'abandon, fut un temps je rêvais de pouvoir y jouer sur PS Vita ou Switch mais je pense que c'est "mort" à présent.
8/10
Total : 6.9/10

Merci pour votre lecture ! Coeur bleu

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Offrez-nous un café !

Partager : Facebook Twitter email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser...