Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Team Sonic Racing sur Xbox - La course en mode solidaire

Image de couverture de [Test] Team Sonic Racing sur Xbox - La course en mode solidaire

Fiche technique :

  • Genre : Course, Arcade
  • Développeur / éditeur : Sumo Digital / SEGA
  • Distributeur : Koch Media
  • Plateforme : Xbox One
  • Prix : ~30 €
  • Date de sortie : 21 mai 2019
  • Disponibilité : Dématérialisé et physique
  • Succès : 1000G
  • Testé sur : Xbox One S
  • Test sponsorisé : Non
  • Obtenu via : Clé de review

 

C’est bientôt l’été, le thermomètre commence à monter, les soirées barbecue à pointer le bout de leur nez… et les jeux de course arcade, action et autres caisses à savon rétropropulsées font aussi leur grand retour ! Team Sonic Racing est, comme son nom ne l’indique peut-être pas suffisamment, un jeu nous proposant de découvrir l’univers de Sonic et ses amis du côté asphalte de la force… Prêt à en découdre et effectuer le championnat de votre vie ? pré-chauffons notre moteur et lançons le bolide !


Un départ moteur à froid

Le test de Team Sonic Racing n’a pas été un long fleuve tranquille… et a connu une première impression très (très) fraîche. Durant les deux premières heures j’ai failli appeler le directeur de SEGA France pour lui demander des explications.

Ce fut tout d‘abord le remplissage d’un tableau avec 2 colonnes : Ce qui va, Ce qui ne va pas, avec une balance penchant gravement du côté “ça ne va pas”. Pour autant doit on se décourager et en rester sur sa première impression ? c’est ce que nous allons voir avec la suite de ce test !

 

Premier contact

Une intro vidéo précalculée nous dévoile un aperçu du jeu, des protagonistes ainsi que leurs véhicules. Nous retrouvons bien notre héro préféré avec le blanc des yeux qui se rejoint, ses gants blancs, sa “chevelure” qui bat au vent et surtout sa jolie voiture de course bleue ultra aérodynamique. Le tout sur un fond de musique rock typique des jeux SEGA.

Première déception, l’intro nous montre tout ! Tous les personnages, tous les véhicules, les circuits… une sorte de mini spoil de la suite.

intro vidéo

 

Une fois le profil choisi, le menu de Team Sonic Racing se présente à vous avec 9 sections, dont 6 sont clés :

  • Aventure en équipe (mode histoire)

  • Partie locale (jeu seul ou à plusieurs en écran partagé)

  • Multijoueur en ligne (seul contre des adversaires online)

  • Stats joueur (équivalent permis)

  • Garage (personnaliser sa caisse à savon)

  • Capsules de modifications (obtenir des pièces d’améliorations de perf et esthétiques)

Accompagnés de :

  • Options

  • Astuces

  • Crédits

 

Partons à l’aventure... en équipe

Le mode histoire scénarisé est une nouveauté qui vient remplacer la carrière de l’opus précédent (Alias Sonic & All-stars Racing Transformed).

L’histoire commence avec nos amis de la team sonic (Sonic, Tails, Knuckles, Amy, Big et les bestioles zarbies qui sont toujours en groupe... :p). Pendant un de leurs nombreux périples ils tombent sur une compétition organisée par Dodon Pa, le Tanuki. Quel hasard...

A la clé de la compétition ? Participer à des épreuves de folie avec des bolides surgonflés, "surarmés" et surtout l’espoir de les garder à la fin (avec de l’or plein les poches), rien que ça !

Sous son aspect (et sa voix) de gentil père noël, le moustachu éveille la suspicion de nos amis. Est-il à la botte de Eggman ? (Ex Robotnik). Nous veut-il du bien ou nous faire du bobo ?

L’aventure se compose de 7 chapitres qu’il va falloir débloquer de manière séquentielle.. Chaque chapitre comporte son lot de courses et d’épreuves de précision, représentées comme des étapes sur une carte vue de dessus (à l’identique d’un jeu d’aventure ou un super mario bros).

chapitres

Chaque course ou épreuve vous permet de remporter une, deux ou trois étoiles, et parfois même une clé. Plus vous décrochez d’étoiles plus vous débloquerez d’épreuves qui vous permettront de réaliser des défis qui vous permettront de récupérer des clés... Vous suivez ? Trouvez toutes les clés d’un chapitre pour progresser vers le suivant.

Si on commence par des courses à 2 équipes, la progression dans les chapitres verra son lot de nouveaux personnages apparaître et rejoindre les rangs dans la course (jusqu’à 4 équipe : 12 bolides) en même temps sur la piste.

Ah au fait, cette aventure ne serait rien sans dialogues… qui sont très nombreux et tentent tant bien que mal de créer une colonne vertébrale liant ces épreuves et courses (on va longuement y revenir plus tard...)

En attendant je vous propose de découvrir les différents aspects du jeu plus en détails.

 

Simulation… de sortie de piste

Habitué des jeux de simulation et semi-arcade, en découvrant le gameplay je me suis rendu compte que la maniabilité n’était pas de tout instinctive comparée à mes habitudes. La première prise en main a de quoi dérouter car c’est ultra, ultra, ultra... arcade. SEGA oblige :p.

Le drift est un élément clé de ce gameplay… et pourtant il n’est pas facile à appréhender ! Il faut sans cesse maintenir le frein pour continuer à drifter, sinon la voiture se remet en mode “accroche” et fait un tout droit. Au bout d’un moment ça vient tout seul et on devient le roi de la glisse ! Attention toutefois à ne pas alterner des séances de TSR avec un jeu de rallye ou de Formule 1, le choc serait rude...

Vous n'aimez pas le drift ? N’en sous-estimez pas la nécessité ! Le drift est vital pour gagner du boost et plus globalement c’est le coeur du jeu. J’ai beaucoup apprécié que la vue tilte (penche) quand on drifte dans les virage. Signature de SEGA et hommage à Power Drift.

drift
"Neige ou verglas, je drifte toujours là !"

 

Vous aimez le plancher des vaches... mais la voltige aérienne ça ne vous dérange pas non plus ? Profitez du moindre saut pour effectuer des roulades et figures grâce à votre stick droit dans les 4 directions (à droite, à gauche, frontflip, backflip)… YEAHHH do a barrel roll !!!

Là aussi essayez de faire le plus de figures possible, le plus souvent possible car cela rapporte beaucoup de boost.

L’univers de Sonic ne serait pas complet sans anneaux… et là ils ont une part belle ! Ramassez un max d’anneaux dorés et récupérez un max de c"R"édits à la fin !

Les crédits sous forme de Logo R me rappellent la belle époque de Sonic R... *larmichette*

 

La course solidaire

Comme vous l’aurez peut-être deviné, la grosse nouveauté mise en avant dans ce nouvel opus est le système d’entraide. Vous n’allez pas jouer seul mais par équipes (prédéfinies) de 3.

Nul besoin de se la jouer perso puisque il faudra coopérer pour que tout le monde se classe bien dans les courses et si possible en tête… : les moyens d’entraides sont de se passer de l’aspiration, échanger des powerups avec un coéquipier, mais aussi en se frottant frôlant afin de récupérer du boost en récompense.

entraide
Chaque victoire est le fruit d'un effort commun

 

Ce pilier du jeu ne serait pas époustouflant sans le mode super turbo qui va mettre tout le monde d’accord. Il s’active sur demande après avoir rempli une jauge qui se trouve fixée dans le vide, à l’arrière de votre kart. Elle ressemble au HUD du jeu Split Second Velocity. Pour la remplir il faut s'entraider c’est aussi simple que ça.

Ce super turbo, un peu comme le mode étoile dans Mario, déclenche en vous une super puissance d’invulnérabilité qui empêche quiconque de vous trucider, vous donne une vitesse folle, défonce les obstacles et pièges… mais ne vous épargnera pas la sortie de route. Autre avantage ? Si toute l’équipe l’active en même temps il durera plus longtemps. Si vous touchez d’autres adversaires, du temps sera également ajouté !

super turbo
Ahhhhhhhhh ça va trop viteeeee

 

Les wisps, une histoire de powerups

Les wisps sont des créatures flottantes qui sont contenues dans des sortes de capsules transparentes, disposées par lignes à des endroits clés du circuit (exactement comme tout jeu du genre). En passant dessus vous en récupérez un au hasard.

Ces bestioles qui ont toutes les caractéristiques de powerups sont assez classiques : turbo, boites “cube”, bombes, rayon laser, fusées, fantôme... (ce dernier a pour avantage de passer à travers les adversaires, pièges et bombes mais vous ne pouvez ramasser aucun anneau).

wisps
Petite infographie rapide... Ah ces wisps... du jamais vu !

 

D’autres powerups sont plutôt originaux comme le tremblement de terre qui fait apparaître devant vos adversaires de nombreuses colonnes de rochers.

Offensif, défensif, boost… Leur couleur sera plus importante que leur apparence (un peu comme pour Wipeout). Graphiquement parlant, ces Wisps sont peu lisibles, seule l’habitude vous aidera à savoir quel icône ou bestiole correspond à quoi.

On regrette presque le temps du "gant de baseball" à l'arrière de la voiture pour signifier qu'on était protégé...

Enfin veuillez noter que vous pouvez gagner des “cartes” au distributeurs de boules qui vont améliorer vos chances de faire apparaître plus souvent/facilement certains wisps.




Il n’y a que des courses ?

Les types d'épreuves sont assez variés:

  • Course classique en équipe (le plus redondant)

  • Course éliminatoire en équipe (les retardataires sont éliminés successivement)

  • Course de précision portail : Battez-vous contre le temps et passez des portails en les frôlant le plus possible en driftant (pour améliorer le multiplicateur de combos).

  • Course de précision anneaux : Récoltez-en le plus possible en driftant pour repousser un compte à rebours qui stoppera net la séance arrivé à 0.

  • Panique dans le Attaque traffic (un mode qui rappelle ...Burnout ?)

  • Je vous laisse les découvrir tous...

 

Les courses classiques disposent toutes de 3 types de difficultés : normal, difficile, expert. Cette dernière est à débloquer en obtenant la première place en difficile. Les autres types de courses sont automatiquement difficiles et votre score influera directement sur le nombre d’étoiles à décrocher.

attaque traffic
Le mode attaque traffic est vraiment fun ! faire un score élevé peut s'avérer ardu.

 

Les voitures et personnages

Un total de 15 personnages et véhicules issus exclusivement de la license Sonic sont mis à disposition.

SEUL l’univers Sonic est présent, adieu les autres personnages et voitures des licenses de SEGA que nous avions rencontrés dans All-stars Transformed.

3 classes de véhicules sont au programme :

  • Vitesse (très rapide et très... vulnérable)

  • Technique (compromis, possibilité de rouler dans les abords sans perte de vitesse),

  • Puissance (gros, offensif, incassable... mais très lent)

competences
"Yo bébé, t'as vu ma Formule 1 ?"

 

Chaque véhicule (et donc personnage) dispose de ses compétences sous forme de jauges : accélération, turbo, défense, maniabilité, vitesse qui sont en lien direct avec le type.

Les personnages ont tous une personnalité propre. Par exemple Amy est très enjouée (cruche) et Shadow Sonic est très sombre… et ne se prend pas pour une m**de : “Laissez passer l’être suprême”. Au final les gentils sont un peu “cuc*l” et les méchants pas si méchants que ça.

Chaque personnage est intimement lié à son véhicule et en est indissociable. De même il ne vous est pas proposé de choisir parmi plusieurs variantes prédéfinies du véhicule aux looks différents. Non, c'est à vous de le composer à la carte, morceau par morceau dans le garage ou à l’écran de sélection. Mario Kart 7 sur 3DS proposait cela de manière plus simple(iste ?) et plus accessible.

choix vehicules
... j'ai comme le présentiment que ce véhicule là ne sera pas souvent choisi

 

Sonic for speed underground (Améliorations)

Un système de modifications par pièces d'améliorations visuelles et de performance est mis en avant : Pour en acheter, rendez-vous devant une sorte de machine de foire (alias "distributeur de Kinder") présente dans le menu.

Vous ne décidez pas des améliorations que vous allez obtenir (comme dans NFS Payback et son système de cartes). Ces capsules de modifications qui ressemblent à se méprendre à des pokéballs sous dopamine contiennent une amélioration au hasard à débloquer pour une voiture et un personnage particulier. Pas forcément donc pour celui que vous utilisez actuellement.

Le coût d’une capsule surprise est toujours de 10 crédits quel que soit son contenu. Vous allez donc passer pas mal de temps à ce distributeur en espérant tomber sur le sésame des améliorations : les améliorations légendaires.

capsules
“On ne sait pas sur quelle surprise on va tomber, mais le chocolat est toujours bon… ;)”

 

A mon goût, les pièces de modifications visuelles ne sont pas transcendantes, et manquent de personnalité. Beaucoup mettent en avant l'effet chrome/doré… ajoutent des tuyaux ou des prises d’air et autres échappements...

need for speed underground
Ce qui annoncent un revival de NFS Underground... ^^

 

Enfin les "amélioration" ne vous livrent pas que du positif car si vous gagnez sur un ou deux aspects, vous perdez sur d'autres. Améliorer la vitesse vous fera par exemple perdre en accélaration ou en maniabilité.

personnalisation
Plus de turbo, moins de défense... j'peux pas avoir les deux ?

 

Les circuits :

Les circuits sont nombreux, variés, et surtout assez conforme à l’univers sonic. Pourquoi “Assez conformes” ? Car on a pas mal le sentiment de déjà vu d’autres franchises du genre (Mario, crash… Hello kitty... non je plaisante). Ce sentiment de déjà vu se propage à la licence des "Sonic Racing" puisque l'on retrouve pas mal de reprises de ce qui existait déjà.

La première impression sur les circuits est qu’ils sont très très fouillis et remplis d’objets en tous genres, tout semble mélangé pour meubler au max. A l'opposé d'autres peuvent sembler peu habillés.

circuits

 

Certains circuits semblent toutefois posséder une personnalité particulière qui fait qu’on les reconnaît et les différencie facilement des autres.

En découvrant le jeu et les circuits, en jouant, rejouant, découvrant les passages etc on se familiarise avec ceux ci et on commence à les apprécier.

circuits
Un cicruit a forte personnalité...

 

Si contrairement à Transformed, les voitures ne disposent pas de transformation en aéronef ou en hors bord flottantde nombreux circuits proposent des tracés aériens faisant la part belle à de nombreux sauts, rebonds, routes translucides, défis de la gravité et autres loopings.

“Défis de la gravité” ? oui ! Certaines portions de circuit donnent l’impression de jouer à GRIP, les paroies et le plafond sont arpentables sans que la peur de retomber au sol ne soit un problème. De même l'un d'eux permet, en choisissant d’aller à droite ou à gauche, de passer au dessus ou au dessous de la même route.

aerien
J'espère que personne parmi vous n'a le vertige !

 

Nous en venons donc au classique des chemins alternatifs. Ils sont disponibles (plusieurs fois) mais il reste préférable de suivre le leader (sauf si c’est vous !). D’ailleurs en parlant de leader, une traînée laissée par celui-ci permet de gagner de l’aspiration et du boost, la manette vous le fait bien comprendre en vibrant quand vous passez sur celle-ci ou que vous la quittez (comme un détecteur de changement involontaire de file sur une voiture récente :p)

Bien entendu, comme tout bon jeu de “caisse à savon” digne de ce nom, les circuits sont parsemés de pièges: roues de pierre qui peuvent vous aplatir comme une crêpe (référence à crash ?), scies circulaires géantes qui transpercent le bitume, lave, pendules tranchants, lasers, et j’en passe !

crash
Pauvre cra... euh Tails

 

Les revetements et routes ne sont pas non plus uniformes, parfois les abords sont de la terre, du sable mouvant, de la lave, des marres d’eau ou bien encore du vide… attention à les éviter soigneusement et ne pas vous y faire pousser !

Il est également très fréquents de rencontrer des êtres géants qui vous observeront ou vous nargueront le long du circuit.

 

Le mode local

Les histoires c’est cool mais l’action c’est encore mieux, non ? Le mode local est votre nouvel ami. Il propose de s’affronter seul contre la machine ou entre 2 à 4 joueurs sur écran partagé.

La partie jeu local permet de disputer des grand-prix en mode coop ou bien... “standard” : c’est à dire chacun pour sa pomme ! Dans ce mode, 12 véhicules s’affrontent. Pas d’entraide, donc pas de super turbo, juste de la dextérité et de la chance pour obtenir les bons powerups.

Le hud est adapté et contient uniquement vos infos. Exit donc les 2 angles du bas montrant vos coéquipiers. On y gagne en clarté.

Autre avantage : Il y a moyen d’accéder à de nombreux circuits (presque tous) et tous les personnages sont directement jouables.

deux joueurs selection perso
C'est pas mal mais beaucoup moins varié que dans son prédécesseur

 

Ce mode local est pour moi un complément indispensable à l'aventure, dans laquelle certains pourraient peiner ou être bloqué et frustrés de ne pas en découvrir davantage rapidement.

Étonnamment le mode grand prix “chacun pour soi” est vraiment fun… ce qui veut dire que la grande nouveauté des équipes qui s’entraident etc… c’est bien mais ça ne marche pas forcément avec tout le monde. Heureusement donc le choix est donné.

En tout il y a 5 Grand Prix de 4 courses chacun.

grand prix

 

Des courses de démonstration vous permettent de visiter tous les circuits ou presque (là aussi divisés en 7 chapitres de 3 circuits) et c’est exactement la même chose pour le dernier mode : ”Contre la montre”

Tous ces modes sont accessibles à 2, 3 ou 4 manettes (à part le contre la montre) ! C’est assez fun et promet de belles soirées entre potes et/ou en famille avec femme et enfants.

deux joueurs

Veuillez noter qu’à l’heure où j’écris ces lignes le framerate en mode écran partagé n’est pas terrible ni très stable, on sent que la machine souffre et a du mal à suivre. Et cela annonce le prochain point...

 

Une claque… dans les graphismes

S’il y a bien un reproche que l’on peut en toute sincérité adresser à Team Sonic Racing c’est que les graphismes sont peu poussés et font parfois bâclés, surtout sur les véhicules. Ceux-ci ont un aspect de jouet en plastique moulé vide pour bébé (j’exagère un poil mais vous saisissez l’idée).

On sait bien qu’un jeu de ce style c’est “le fun avant tout”, au détriment de l’aspect visuel mais là le rendu des voitures, des personnages, n’est pas “wahou” du tout.

On s’attendait  à mieux sur Xbox One… et j’ai l’impression que dans un soucis d’uniformité, les développeurs ont tout aligné sur la version switch beaucoup moins puissante… mais peut-être que je me trompe ?

Quelque chose me laisse à penser que la résolution du jeu n’est pas native (sauf menus), le ressenti est très étrange, l’antialiasing est non seulement inexistant mais horrible, les ombres et la gestion de l’éclairage sont bizarres… il manque la touche de finish je ne sais pas, y’a quelque chose qui ne va pas.

Le hud n’est pas très intuitif, il faut vraiment s’habituer longuement car il manque de clarté. De même aucune vue alternative ne semble être disponible, pas de réglage de l’éloignement de la caméra, c’est full automatique !

graphismes
Le rendu est très inégal sur Xbox One S

 

Point semi-positif, L’impression de vitesse est bien rendue... quand il y a de l’action autour de soi. A l’inverse, les longues lignes droites, les loopings, les grandes courbes en tête sont interminables.

Des petites baisses de framerate et des lags apparaîssent de manière récurrente à certains endroits des circuits ou lors de l'utilisation du super-turbo. Le choix étrange d’utiliser massivement la tesselation et le displacement mapping sur les textures des objets (pour leur donner plus de relief et un côté granuleux) grève les performances du jeu, en plus de nuire à l’aspect visuel. Sur un jeu qui se rapproche plus de l’univers cartoon que photoréaliste cela n’a absolument pas de sens.

Si vous voulez en savoir plus sur la tesselation (Apparue avec Direct X 11 sur PC, inaugurée et utilisée massivement dans les jeux comme Doom 3 BFG, Crysis 2, Left 4 Dead…) n’hésitez pas à regarder cette vidéo de Gamoniac.

 

Note complémentaire : j’ai regardé par curiosité des screenshots de la version Xbox One X (plus puissante donc) et les graphismes semblent meilleurs. Voici mon avis ultra personnel et ultra coup de gueule : On est vraiment tombé dans le travers des jeux optimisés au max pour la console la plus puissante et juste passé en mode “Low détails” sur la version moins puissante. Désolé de le dire (et de le redire) je trouve cela très fainéant de la part des développeurs. C’est quelque chose que je constate de plus en plus, on se retrouve avec des jeux plus moches sur consoles “classiques” que ceux sortis avant l'avènement de la One X ou la PS4 pro. Coup de gueule terminé.

 

Je reste sans voix...

Abordons donc (enfin) l’un des plus gros sujets qui fâchent. Mon premier accueil des voix et des dialogues a été vraiment très froid… et il l’est resté, en tout cas en ce qui concerne le mode histoire.

J’ai été assez perturbé car les voix ne semblent pas vraiment correspondent aux personnages, les dialogues sont (vraiment) surjoués autant à l'oral qu'à l'écrit. Le public visé par TSR est large, et ayant 37 ans, je n’y suis peut-être pas aussi réceptif qu’un enfant ou ado. Donc mea culpa voxum alienatum est (je ne sais pas ce que ça veut dire) ;p

C’est vraiment une surprise inconvenante... mais la bonne nouvelle c’est que les doubleurs français n’y sont pour rien (ouf !). Je me suis amusé à passer le jeu en Anglais et c’est pire. La VO est ainsi faite et les doubleurs n’ont eu d’autre choix que de se conformer. On a parfois l’impression de regarder un épisode de la Pat'patrouille (désolé pour eux). Les dialogues sont parfois très mièvres et encore une fois… surjoués.

dialogues

 

In-game, les voix des personnages et du présentateur sont omniprésentes : “turbo”, “j’ai besoin d’aspiration”, “prends ça”, “première place, la crème de la crème” : on se croirait dans Worms World Party ou le premier Unreal Tournament avec des adversaires qui vous narguent et parlent sans arrêt pour ne rien dire (votre personnage également).

Certains adversaires tentent même de vous culpabiliser oralement quand vous les déboitez : “j’te pensais pas comme ça Sonic”, “Tails, je croyais qu’on était amis”, “Avant on était amis Shadow”, etc.

L’aspect voix in-game omniprésent ne me dérange pas et apporte beaucoup au dynamisme aux parties. Si cela vous gonfle vous pouvez les désactiver dans les options.

Bonne surprise (enfin je crois), on dirait bien que la voix "de Morgan Freeman" a été utilisée pour certains personnages parmi les vilains (à vérifier mais ça ressemble à s’y méprendre)..

Parlons d’un autre aspect sonore : la zik et des sons !

 

Rythm is a dancer

Les effets sonores de Team Sonic Racing sont tout à fait conformes à l’univers Sonic (bruits d’anneaux, de turbo cyclone etc.) Seuls certains semblent issus de table top racing (pétards en fin de circuit et victoire par exemple), et d’autres semblent provenir d'une banque d’effets sonores communs à SEGA. (J’en ai reconnu quelques uns de la version PSP de Sega Rally REVO).

Les musiques rock, eurodance, techno, endiablées issues du répertoire Sonic (ou plutôt en hommage à celui-ci) sont vraiment très dynamiques et donnent une pêche d’enfer ! Même si j’ai moins aimé les musiques rock et piano à l’ancienne, l’OST apporte un sacré plus au jeu et envoi la patate !

musique
La musique est parfois visuelle...

 

Point important dans l’immersion : la musique ralentit et change de volume (ou equalizer) quand on saute au dessus du vide, comme si elle retenait son souffle. De même elle s’adapte en fonction du contexte en accélérant lors de l’annonce du dernier tour ou dans des cas particuliers comme le super boost. C’est bien trouvé… et déjà vu dans d’autres jeux… mais ça le fait bien et j’adore !

L’aspect audio est donc un bon gros point positif à mes yeux oreilles et relève agréablement le niveau.

 

Trophées et difficulté

beaucoup de (petits) succès sont déblocables en effectuant des “mini missions” dans les courses : déclencher x fois le super turbo, en utilisant un wisp d’une certaine façon, en effectuant un certain nombre de cascades par saut, etc. Sachez que le 1000G va être corsé car il va falloir se la donner (et aussi jouer à 3 sur la même console… coup de traitre ça !)

La difficulté globale des courses quant à elle ne viendra pas de votre capacité à piloter car il est très simple de faire un sans faute. C’est sans compter sur les adversaires qui ne vous lâcheront pas, soit vous aurez de la chance et des power ups adéquats qui tomberont au bon moment soit vous passerez votre temps à vous faire démonter (surtout sur le dernier tour comme par hasard !).

Si vous pensez faire un perfect et que ça vous mette à l'abri pendant la course loin du peloton ressortez délicatement votre doigt de l’oeil, vous allez être harcelés en permanence (et tout le temps être en queue de peloton selon votre véhicule et le niveau de difficulté)

adversaires
Maiiiis laacchhhezzz moooaaaaaaa

 

Un indicateur permet de visualiser les dangers provenant de l’arrière ainsi que leurs positions approximatives. Un bruit de bombe à retardement vous met la pression : plus cet objet est proche plus le bruit s’amplifie et son rythme se rapproche.

L’IA est clairement “cheatée”, comme dans tout bon jeu de caisse à savon qui se respecte (ou Horizon Chase), alors vous ne serez pas surpris ni déçu !

Enfin, les épreuves de précision sont bien corsées (surtout à cause de la jauge de temps) et vous demanderont pas mal de try-hard. Parfois décou-rageant en mode aventure, il faut absolument persévérer.

 

Multijoueur en ligne :

Je n’ai pas réussi à rejoindre de partie multi, le match making était interminable, se coupait, tournait en boucle et ne me permettait pas d’arrêter et revenir en arrière. J’ai été obligé de couper le jeu et recommencer pour m’en sortir. Peut être que ma connexion était en cause. Cet aspect du jeu ne sera hélas donc pas mis sur le tapis. (Ce test est déjà bien trop long de toute façon).

 

Les oublis :

Certains types d’épreuves semblent manquer à l’appel : pas de “capture the flag”, défis de bombes ou autres que l’on avait pu rencontrer dans Mario Kart double dash ou SASRT par exemple.

Le manuel du jeu (démat) dispose de sa rubrique dédiée… qui n’est qu’un QR code (sérieux ????) pour aller le lire en ligne. Heureusement il y a une rubrique astuce, très fournie qui rassemble les hints donnés durant l’aventure et lors de certains débuts de courses.



Jeu des 7 différences

Enfin ce doss.. euh test ne pourrait toucher à sa fin sans un tableau comparatif, en bonne et due forme, avec son prédécesseur Sonic All-stars Racing Transformed (version PS Vita). Voici donc le jeu des 7 différences, non exhaustif et non orienté...

    Sonic All Stars Racing Transformed   Team Sonic Racing
Date sortie   2012   2019
Plateformes
  PS Vita, PS3, 3DS,
X360, android, iOS, PC
  PS4, Xbox One, Switch
Véhicules, persos   23   15
Circuits   21   21
Classes de véhicules   non   oui
Permis, stats   oui   oui
Vignettes, autocollants   oui   oui
Pièces d'améliorations   non   oui
Profils d'améliorations   oui   oui
Transformations véhicules   oui   non
Transformations circuits   oui   non
Contre la montre   oui   oui
Multi en ligne   oui   oui
Multi local   -   oui
Multi ad-hoc   oui   -
Mode arène   oui   ?
Carrière   oui   oui
Histoire et scénario   non   oui
Jeu en équipe   non   oui
Echange de powerups   non   oui
Dérapages et drift   oui   oui
Acrobaties   oui   oui
Attraper des anneaux   non   oui
Gagner des étoiles   oui   oui
Indicateur de danger   oui   oui
Power ups / wisps   oui   oui
Machine à boules   non   oui
Machine à sous
  oui   non
Voix du jeu   VF   VF
Voix personnages   VO seulement   VF
Univers   Sonic, Panzer Dragoon,
Crazy Taxi, After burner,
Alex Kidd…
  Sonic only
Musiques dynamiques   oui   oui
Lags   oui   oui
Logo "SEEEEGGGAAAA"   oui   non

 

 

Conclusion

Team Sonic Racing est l’exemple parfait du jeu dont le premier contact est glacial et ne présage rien de bon. Certaines tares (techniques notamment, sur Xbox One S) ne pourront être gommées que via un patch, de même les dialogues un peu nian-nian cassent vraiment l’ambiance.

Pourtant Sonic est il mauvais ? je ne le pense pas. Il est le fruit de choix qui ne sont pas tous bons mais il est aussi source de fun et d’amusement.

Le jeu déploie tout son potentiel et son attrait au bout de 3-4 heures, en persévérant et progressant dans l’aventure, en variant les modes de jeux, en améliorant les véhicules et surtout son propre pilotage en mode “arcade++”.

On s’attache, on fait la part des chose et on se met à apprécier Sonic pour ce qu’il est : un jeu de course misant tout sur le fun, le try-hard et l’aventure en mode coop.

Les musique enivrante sont là aussi un très gros point fort et ajoutent une couche très épaisse de dynamisme.

Le prix doux et la catégorie de jeu sont à même de vous faire passer un bon moment, seul, accompagné, en famille, ou en multi online.

 

Ce jeu est recommandé au fans de :

Simulation exigeant   non
Beaux graphismes
  non
Jeux AAA   non
Dialogues profonds   non
Sega
  oui
Arcade
  oui
Drift
  oui
Fun
  oui
Coop
  oui
Soirées potes et famille
  oui

 

Récapitulatif

On a aimé

  • Modes de jeux variés

  • Variété de véhicules et améliorations

  • Circuits très variés

  • L’aspect coop/entraide novateur

  • Fun à plusieurs

  • Une aventure...

  • De très nombreux succès ajoutant du challenge

  • Une bande son dingue !

  • Le prix

 

On n'a pas apprécié

  • Une aventure... un peu "gamine"

  • choix graphiques étranges

  • Parfois très fouilli

  • Les voix et dialogues

  • Performances limites sur One S

  • Moins de personnages et véhicules qu’avant

  • On ne peut pas composer son équipe

  • Difficulté en dents de scie (hard sur les courses spéciales)

 

 

 

Notes :

Graphismes :
Inégaux et peu optimisés sur One S, ils sont toutefois dans la continuité de la série et se révèlent (trop rarement) très bons.
6/10
Musique et sons :
La bande originale de Team Sonic Racing est très dynamique. Les effets sonores vous immergent bien dans l'univers Sonic/SEGA
8/10
Gameplay :
Rebutant, full arcade et surprenant, il en devient fun et précis avec le temps
8/10
Scénario et histoire :
Ce qui aurait du être le gros point fort de TSR en est devenu son talon d’Achille en visant un public très jeune avec des dialogues peu recherchés et surjoués. L'histoire a toutefois le mérite d'exister et faire office de colonne vertébrale au jeu.
5/10
Durée de vie :
Très confortable en solo et décuplée si vous jouez à plusieurs
7/10
Rapport qualité / prix :
Pour le prix nous n'avons pas la crème de la crème mais un jeu solide qui toutefois aurait mérité une meilleure réalisation technique
8/10
Coup de coeur :
Oui ! Malgré ses tares Team Sonic Racing m'a beaucoup accroché avec sa musique endiablée et la variété de ses épreuves.
8/10
Total : 7.1/10

 

N'hésitez pas à commenter et nous dire ce que vous avez pensé du test et du jeu !

Un énorme merci à Koch Media qui nous a fourni une copie du jeu

 

Acheter Team Sonic Racing...


Xbox

PS4

Switch
Facebook Twitter Google Plus email

3 Commentaires

UnkleDark
le 30 mai 2019 à 10h47
Très beau test, très très complet ! Bravo !
CollecZone
le 30 mai 2019 à 12h38
Heureusement que j'étais assis, je crois que tu as réussi à écrire le test le plus complet du web. Bravo !
Dimitri
le 30 mai 2019 à 12h58
Merci infiniment ! Et merci d'avoir eu la patience de tout lire !

Ajouter un commentaire