Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Trails of Cold Steel IV sur Switch : End of Saga

[Test] Trails of Cold Steel IV sur Switch : End of Saga
Flèche vers le bas Consultez directement le verdict

Le voici enfin, Trails of Cold Steel IV est disponible sur Switch depuis le 9 avril dernier. Sorti sur PS4 depuis septembre 2020, il est désormais possible de boucler l'arc de Cold Steel de cette passionnante série de RPG en version nomade. Le jeu est toujours développé par Nihon Falcom et édité par NIS America.

 

Fiche technique :

  • Genre : JRPG
  • Développeur : Nihon Falcom
  • Editeur : NIS America
  • Langues : Anglais
  • Plateformes : Switch
  • Prix : 59,99 €
  • Version : 1.0.2
  • Taille : 10,9 GB
  • Date de sortie : 09 avril 2021
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé

 

Les 2 classes VII

2 semaines après les évènements terribles de la fin de Trails of Cold Steel III, après une longue introduction sur la guerre qui se prépare avec la loi de conscription, le début du jeu nous permet d'incarner brièvement les héros de Trails in the Sky, qui enquêtent sur les évènements de Heimdallr. Un petit cadeau pour les fans de la première heure, en leur permettant d'incarner une équipe ultra puissante tout en relançant l'intrigue qui prend la suite directe du 3e opus.

Des visages qui rappellent des souvenirs

 

Puis l'on se retrouve en rêve au campus, avec la classe VII nouvelle génération, à une exception près : il manque quelqu'un, un personnage central, l'instructeur. Mais qui était il déjà ? Comment s'appelait il? Les souvenirs font défaut à Juna et ses camarades. Et c'est quand enfin ils se rappellent de Rean qu'ils se réveillent. Ils ne sont plus que 3, et se retrouvent dans le village caché du clan Hexen, Eryn. Ils ont été veillés durant leur sommeil par Roselia, ainsi qu'Emma et le reste de l'ancienne classe VII. Épuisés par le combat final contre vous savez qui, ils ont passé 2 semaines dans un sommeil profond.

Lui qui a tout donné, il va falloir aller le chercher

 

C'est en se réveillant et en se remémorant les évènements tragiques survenus à ce moment là qu'ils apprennent également que Rean est détenu prisonnier. Pendant que l'ancienne classe VII se disperse à travers l'Empire erebonien pour recueillir des informations, Juna, Kurt et Altina vont devoir récupérer des forces avant de pouvoir retrouver et libérer leur instructeur. C'est Randolph qui assurera l'intérim et sera responsable des élèves de Rean, et, comme ce dernier en son temps, c'est Juna qui assumera le rôle de leader de la classe…

 

Trails of RPG

J'ai personnellement découvert la saga Trails avec le premier opus de l'arc Cold Steel sur PS Vita. C'est rapidement devenu l'une de mes séries JRPG préférées. L'une de ses principales richesses étant son scénario très élaboré. En effet, on y découvre les dessous d'un empire qui s'est étendu via le biais d'alliances quand c'était possible, ou bien par la force quand c'était nécessaire. En même temps, à l'intérieur même de cet empire, les dissensions entre les nobles et les aristocrates y sont de plus en plus fortes, provoquant une guerre civile. Les intrigues politiques sont nombreuses, chacun plaçant ses pions pour servir ses intérêts. Chaque personnage a un background, un vécu, des faits d'armes, une réputation, etc...

Et oui, il y a des mechas aussi dans Trails of Cold Steel!

 

C'est réellement captivant à suivre, d'autant que les jeux sont riches en texte. Une saga à commencer évidemment par le premier épisode, sous peine de se retrouver complètement largué, car les personnages font en plus régulièrement référence aux événements passés dans les épisodes précédents.

 

La suite de la suite de la suite

Un autre point positif de cette série, c'est que chaque épisode s'inscrit dans la continuité du précédent, en terme de scénario bien sûr, mais également en terme de gameplay ou de réalisation. Bien que le premier épisode date de 2013, on pourrait (si on avait 350 heures à disposition) enchaîner les 4 épisodes sans presque voir de différences. Bien sûr, je grossis un peu le trait, il est vrai que les graphismes ont été un peu affinés, mais le style est identique depuis le premier opus. 

Les animations en combat sont particulièrement jolies dans cet opus

 

Et c'est également vrai pour le système de combat, qui est toujours le même depuis le début, si ce n'est quelques ajouts et améliorations. Ainsi, on retrouve la timeline sur le côté gauche de l'écran, indiquant l'ordre des actions de nos personnages et des ennemis. Idéal pour élaborer une stratégie visant à détruire le prochain ennemi qui va nous attaquer. Sur les icônes représentant les combattants, il y a parfois de petites icônes indiquant que le prochain coup sera un coup critique, que le personnage va récupérer des HP, que les arts ne consommeront pas de points, etc… On retrouve également les bonus d'XP en faisant certaines actions comme ne pas subir de dégâts, tuer plusieurs cibles en 1 coup… Le système de combat est donc toujours aussi complet et stratégique, c'est un vrai plaisir à utiliser. D'ailleurs, personnellement, je nettoie littéralement et systématiquement la map de tout ennemi avant de passer à la suivante.

Un système de combat qui a fait ses preuves

 

Cette continuité amène une cohérence à l'ensemble de la série. En effet, il arrive souvent que, sur des séries de jeu qui s'étalent sur des années, avec les nouvelles consoles et les améliorations, notamment graphiques, les personnages ne ressemblent même plus à ce qu'ils étaient au départ. Ici ce n'est donc pas du tout le cas, on reconnaît immédiatement chaque protagoniste.

 

Nihon Falcom nous régale

Bien qu'il y ait comme je le disais une continuité avec les épisodes précédents, on notera quand même que quelques aspects ont été modernisés. À commencer par la modélisation des personnages, qui donne un aspect plus "anime" dans ce nouvel épisode. On sent également que le côté fan service a été un peu plus poussé… L'interface se veut également plus actuelle, avec par exemple le nom du lieu qui s'inscrit sur la porte.

Une interface modernisée qui fait son petit effet

 

Par contre, au niveau des décors, on reste sur quelque chose de similaire, avec des textures à l'ancienne et un level design assez PS3 avec ses bâtiments très carrés etc… J'ai personnellement toujours apprécié le charme graphique un peu rétro de Trails of Cold Steel et c'est toujours le cas ici.

Un JRPG ambiance old school

 

Pour la bande son également, on reste sur une majorité de morceaux utilisés dans les précédents opus, simples et efficaces. On retrouve ainsi directement les sensations des combats, des boss, des moments tristes ou intenses de l'histoire etc…

Le point que je trouve le plus regrettable, c'est le retour en arrière concernant la localisation. Alors que le 3e opus faisait bénéficier pour la première fois à la série d'une traduction complète du jeu en français, retour ici à la langue de Shakespeare! Assez difficile à comprendre, sans être spécialiste, je ne suis pas sûr que traduire se fasse à perte pour l'éditeur, la localisation ayant plutôt en général pour effet de booster les ventes. C'est vraiment dommage, d'autant que c'est un jeu qui contient pas mal de textes et que cela risque de rebuter les non-anglophones.

On part aisément sur 80 heures d'aventure pour boucler ce dernier chapitre de l'arc Cold Steel.

 

Trails of Conclusion IV

Vous l'aurez compris, je suis complètement fan de cette série, et donc de cet épisode, forcément. Il est plus que fortement recommandé d'avoir terminé les opus précédents avant de se lancer dans celui-ci, tant les évènements se suivent, le scénario serait complètement incompréhensible sans connaître les évènements passés. D'ailleurs, si vous avez bouclé les précédents épisodes, je ne suis pas sûr que vous ayez besoin de lire un test pour savoir si vous devez acheter celui-là ! Pour les autres, vous pouvez trouver les premiers opus sur PS3 et PS4 (facilement), sur PS Vita (moins facilement) et aussi sur PC.

Donc bien sûr, je vous recommande fortement Trails of Cold Steel IV, à condition d'être à jour dans l'histoire ;)

 

 

Verdict :

Les +

  • Scénario exceptionnel et fin de l'arc Cold Steel
  • Combats stratégiques
  • Direction artistique
  • Les mini-jeux

Les -

  • Uniquement en anglais

On aurait aimé :

Une localisation en français comme le précédent épisode

Dans le même genre :

Final Fantasy, Tales of...

Graphismes :
Graphismes old school qui ne manquent pas de charme et direction artistique superbe
8/10
Musique et sons :
Bande son superbe, doublages japonais également
8/10
Gameplay :
Combats très tactiques, un des meilleurs gameplay de JRPG
9/10
Scénario et histoire :
Je vais me répéter mais : un des meilleurs scénarios de JRPG
10/10
Durée de vie :
Un minimum de 80 heures, le tout sur console nomade, c'est que du bonheur!
9/10
Rapport qualité / prix :
Il vaut chaque euro de son prix!
9/10
Coup de coeur :
A votre avis? :)
10/10
Total : 9/10

 

Nous remercions Koch Media qui nous a fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture ! Coeur bleu

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Offrez-nous un café !

Partager : Facebook Twitter email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser...