Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Critique] Search and Destroy d'Atsushi Kaneko tome 2

[Critique] Search and Destroy d'Atsushi Kaneko tome 2

Fiche Technique

Titre original :  サーチアンドデストロイ
Scénario : Atsushi Kaneko
Dessin : Atsushi Kaneko
Type : Seinen
Thème : Action, science-fiction, cyberpunk
Date de sortie France : 02 juin 2021
Nombre de pages : 220
Éditeur France : Delcourt/Tonkam
Prépublication : Tezucomi
Origine : Japon
Nombre de tomes VO : 3 (série terminée)
Nombre de tomes VF : 2
Prix : 9,35€
Acheter : Amazon

Synopsis

Dans un monde où coexistent les humains et des robots appelés "creech", une enfant nommée Hyaku s'est vu dérober 48 de ses membres et organes par autant de créatures. Après avoir survécu via l'implantation de prothèses mécaniques, elle lutte aujourd'hui avec l'aide d'un jeune orphelin nommé Doro afin de récupérer son corps de chair. Mais à travers ce combat pour se retrouver, Hyaku découvre aussi la faiblesse et la laideur inhérentes à la condition humaine. Et tandis qu'elle progresse dans sa quête, chez les créatures exploitées comme des bêtes de somme, la révolte commence à gronder…

 

Doro sans le ro

Au commencement de ce second tome de Search and Destroy, nous retrouvons Hyaku, toujours à la recherche des ses membres, en compagnie de Doro à l'approche de la ville d'Hachisuka. Le maire, et père de Hyaku, y déploie sa nouvelle politique de protection des créatures, afin qu'ils ne soient plus victimes d'injustices de la part des humains. En effet, à 5000 mètres de profondeur gisent des métaux précieux que seuls les robots sont aptes à aller chercher. La température y est si élevée qu'aucun humain ne peut la supporter. C'est donc tout à fait intéressé de la part du maire que de se préoccuper du sort de ceux qui vont l'enrichir. La plupart des créatures y laissent d'ailleurs leur "vie", avant d'être balancés à la casse. Mais leur intelligence artificielle semble avoir développé une "conscience", et des meneurs commencent à appeler les autres à ne plus se laisser maltraiter par les hommes…

Pendant ce temps, Hyaku continue d'abattre les créatures qui jouissent de ses membres afin de les récupérer. Ce sont certes ses membres, mais la faiblesse de ceux-ci ne risque-t-elle pas de lui porter préjudice par rapport à la puissance de ses prothèses ?

Search and Destroy est un seinen d'Atsushi Kaneko, c'est l'adaptation de Dororo d'Osamu Tezuka qui était parue dans le magazine mensuel hommage Tezucomi. Dans l'oeuvre originale, Hyakkimaru avait été sacrifié par son père en échange de pouvoirs. 48 parties de son corps avaient été offertes à 48 démons. Abandonné, l'enfant fut élevé par un médecin qui lui concocta de puissantes prothèses, cachant des armes redoutables. Plus âgé, il prit la route pour récupérer toutes les parties de son corps et rencontra en chemin Dororo, un orphelin voyou.

Alors que l'œuvre originale se déroule durant l'ère Sengoku, Search and Destroy prend place dans un univers cyberpunk, un futur dystopique dans lequel les robots ont une place importante. Dans ce récit, les "créatures" remplacent les démons de Dororo. L'univers est très sombre, et la violence, tant lors des combats que psychologique et formidablement retranscrise par l'auteur. Un changement total de décor mais une oeuvre qui reste toujours aussi poignante.

 

Mon avis

Dororo est un chef-d'œuvre de la littérature japonaise, et Search and Destroy en est une adaptation tout à fait remarquable. Les humains y sont bien plus malfaisants que les robots qu'ils oppriment et accusent de tous les maux, ils y sont dépeints comme des êtres calculateurs, veules et hypocrites. Hyaku est aussi redoutable et meurtrière que naïve et innocente. C'est un manga à découvrir de toute urgence.

 

Nous remercions les Editions Delcourt/Tonkam pour l'envoi du livre.

Partager : Facebook Twitter email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...