Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Brotherhood United - Switch - Bienvenue dans la confrérie

Image de couverture de [Test] Brotherhood United - Switch - Bienvenue dans la confrérie
Consultez directement le verdict

Les gros pixels et la castagne façon arcade, ça vous manque ? Myoubouh Corp nous invite à découvrir leur dernière réalisation au goût de nostalgie avec un run & gun pixel qui ne fait pas dans la dentelle.

 

Fiche technique :

  • Genre : Arcade, plateforme, run & gun, die & retry
  • Développeur : Myoubouh Corp
  • Editeur : Silesia Games
  • Plateformes : Nintendo Switch, Steam (PC)
  • Testé sur : Switch 2019
  • Prix : 8,29 €
  • Version : 1.0.1
  • Taille : 85 Mo
  • Date de sortie : 12 mars 2020
  • Disponibilité : Dématérialisé

 

Bouillie de pixels et de cerveaux

Brotherhood United ne tarde pas à nous en mettre plein la vue (et le visage) dès l’écran d’accueil avec une belle explosion de cervelle digne des pires films gore. Première interaction = première giclée de sang. Cool !

booom
Un choix de langue est proposé dont le français, l’anglais et le brésilien.


Les options disponibles sont une ode à la simplicité avec gestion des volumes, activation des vibrations et possibilité de repartir de zéro en effaçant sa sauvegarde.

En plus de démarrer / continuer une partie et pouvoir reprendre une mission terminée, vous est offert le loisir d’éditer votre personnage afin de l’habiller comme bon vous semble, choisir sa coupe, ses lunettes, etc. Une mini boutique vous permettra d’élargir le choix en achetant d’autres éléments de déco grâce à vos exploits ;).

boutique
Changez de coupe, de chapeau, de lunettes, d'habits... et euh, bah c'est déjà pas mal.

 

Enfin il sera possible d’activer le mode coop pour jouer en duo sur la même console !

 

C'est un gars qui rentre dans un café...

Avant de démarrer l'aventure, une mise en scène sous forme de tuto intéractif vous prépare à mettre les pieds dans le cercle très fermé des membres d'une confrérie secrète. Pour que cela puisse se faire il faudra prouver que vous n'êtes pas rouillé et toujours en capacité d'effectuer des actions de base.

tuto
Moi, si on me demande de sauter du haut d'un étage je rends direct ma carte de membre.

 

Vous êtes enfin prêt à rejoindre les autres membres dans un bar, sorte de repaire convivial. Là encore c'est l'occasion de découvrir la salle d'entraînement qui vous permettra de prendre en main le combat pur et dur et le maniement des armes !

tuto 2
Je m'en souviendrais lors de mon prochain casse...

 

Vos potes n’ont visiblement pas peur de fouiner dans les affaires d’une mystérieuse organisation… et bon, comme les choses ne restent tranquilles bien longtemps, une armée de vilains vient mettre à sac les lieux, enlève une bonne partie de vos amis fraîchement dénichés...

S’en est trop ! Vous êtes le seul en mesure de partir à la poursuite de ces mercenaires fortement armés

mickkkk
Rendez-nous Mickkkkk sinon je vais me fâcher ! #OneHero #OneManArmy #Again.

 

A l'attaque !

C’est parti pour une escapade dans les rues façon run & gun en 2D vue de profil. Vous devrez dans un premier temps parcourir des niveaux urbains avec votre arme, vos grenade et votre couteau afin de dégommer du vilain et délivrer vos potes ligotés tout le long du chemin.

ami
Ce gars me rappelle quelqu'un, mais je...

 

N'en oubliez pas et trucidez tout le monde sans perdre de vies, afin d'engranger le plus possible d'étoiles en sortie de niveau.

L’aspect plateforme n’est pas en reste puisque vous pouvez grimper sur les corniches, aux fenêtres, sur les toits et prendre un peu d’altitude. Les ennemis sont nombreux et plutôt bien armés. Cela va du délinquant à l’arachnide cybernétique en passant par des robots volants…. pour l’instant.

Sur votre chemin vous découvrirez des “véhicules” qui vous offriront une protection et une puissance de feu supplémentaire.

vehicule
Montez dedans avant que les assaillants ne le dégomment !

 

Chaque fin de niveau se conclut par un boss plus ou moins inspiré, allant de l’abeille géante au mecha géant, en passant par le tank (pas) géant, un robot electrocutationniste (encore un mot inventé) ou un Rambo équipé d’une gatling à la puissance démesurée. Il y a la dose côté boss je vous laisse les découvrir tous.

boss
Goldorak Go ! Brother laser en action !

 

Je fais comment pour tuer du vilain ?

La prise en main est très aisée :

  • B pour sauter,
  • Y pour tirer avec votre arme principale
  • A pour effectuer une roulade et éviter des projectiles ou attaques
  • Enfin X pour tirer une grenade dans les airs.

 

On notera que vous pouvez utiliser indifféremment la “croix directionnelle” (hum) ou les joystick gauche pour vous déplacer et orienter l’arme à 360° (8 directions). L’inclinaison de l’arme à 45° impliquant hélas que nous continuions d’avancer, les développeur on prévu L et R pour cela en complément afin de pouvoir tirer en diagonales sans bouger… moyennement pratique et vite oublié à l’usage.

tir
Dans 90% des cas, en tirant à l'horizontale et en sautant ça passe crème...

 

Munitions à gogo

Votre arme principale est en mode "munitions illimitées". Elle nécessitera simplement d’être rechargée dès que sa jauge atteint le minimum. Vous pouvez choper d’autres armes qui viendront échanger l’actuelle (pas de switch d’armes). Prenez garde à ne pas prendre une arme bidon car on peut rapidement passer d’un fusil sniper ultra efficace à un petit pistolet rikiki qui demandera de s’acharner sur ses cibles.

sniper
Le sniper, parfait pour enchaîner les kills avec une seule balle

 

Le rechargement de votre arme est plutôt long et se fait automatiquement une fois la jauge de munition vide. Le processus de rechargement n’est pas instantané et est visible via une jauge. celle ci contient un curseur de progression et une zone vide, si vous tirez au moment où le curseur est dans cette zone elle se recharge plus rapidement. Soyez stratégique dans la gestion de vos balles et choisissez bien quand être à court !

recharge
Surtout face à un boss, chaque seconde compte !

 

Pour le corps à corps la touche tir déclenche automatiquement un coup de couteau ultra efficace dès que vous êtes très proche de vos ennemis, ce qui est très pratique (y compris quand vous êtes à court de munitions). Par contre quand vous êtes dans un véhicule, être trop proche d’un ennemi (ou même un ami) empêche quelconque tir de se déclencher… et comme aucun couteau n’est utilisable vous perdez de l’armure. Pensez donc dans ce cas là à rester à distance de vos ennemis. Dommage.

corps à corps
ça se voit pas mais je suis en train de lacérer un jetpack guy avec mon Opinel...

 

Evolutivité et variété

Les niveaux de Brotherhood United sont parsemés de petits powerups en tout genre. Cela ira de la classique trousse de soin, au pack de grenades. Libérez vos amis enchaînés et ils vous serviront une bière bien fraîche ou d'autres surprises de bon aloi.

biere !
Ils n'ont que ce mot à la bouche ! Une petite bière pour faire remonter la barre d'énergie... comme en vr... euh...

 

Les powerups ne sont pas ultra variés en début de partie, tout comme les armes, les ennemis et tout le reste. Au fil des niveaux et “mondes” la diversification opère sur plusieurs aspects. A vous les lance roquettes, fusils snipers qui traversent plusieurs ennemis, fusils à canon scié qui stoppent net les vilains et j’en passe...

J’ai regretté que des améliorations permanentes ne soient pas proposées pour notre héros. De fait, la difficulté est croissante et nous pousse à prendre soin de l’utilisation des powerups et armes à disposition. La concentration d’ennemis augmente mais votre jauge de vie reste la même qu’en début de partie. Leurs armes sont de plus en plus performantes mais pas votre santé ni blindage… gare à vous, ça peut rapidement devenir try hard !

oops !
Vous verrez cet écran... de nombreuses fois.

 

Techniquement perfectible

Techniquement parlant, ce titre est très propre au niveau du gameplay et des mécaniques de jeu. Celles-ci sont relativement simples et accessibles. On n’aura pas grand chose à redire sur ce plan là.

Si le level design des premiers niveaux est assez basique, on appréciera avec plaisir des niveaux légèrement plus travaillés et labyrinthiques par la suite. On est toutefois limité par la répétitivité des décors et types de plateformes. De même les nouveaux dangers ajoutés ça et là sont utilisés et réutilisés jusqu’à plus soif. ça manque de finesse et de détails.

caves
L'effet parallaxe donne un peu de profondeur mais chaque plan reste désepérément répétitif

 

Graphiquement parlant c’est une histoire de goût avec des personnages, ennemis et décors assez simplistes et moyennement variés. Gros pixels obligent, ce style fait sens mais ne plaira pas à tout le monde. Les ennemis humains sont une combinaison des divers éléments d’apparence que vous auriez pu choisir pour votre personnage et son très souvent semblables les uns aux autres.

ennemis
Mode spéléo activé. Oula il y a des bebêtes bizarres dans ces grottes...


On aurait globalement aimé une direction artistique un peu plus poussée, à l’image de la jaquette du jeu, l’écran titre et l’écran game over, bien plus colorés et détaillés.

Pour en revenir à la technique, le jeu est très fluide et ne souffre pas de ralentissements ou input lag. C’est très réactif, participant de fait au plaisir de jouer.

tank
Et on remarquera que tout n'est pas "autant" pixélisé que le reste, à l'image des fumées noires, flammes de jetpacks et giclées de sang... Pourquoi ?

 

On en prend pour combien ?

La durée de vie sera directement fonction de vos aptitudes à rester entier. Personnellement j’ai pas mal galéré sur le dernier boss de chaque “chapitre” obligeant à recommencer la dernière portion du dernier niveau de ceux-ci de nombreuses fois. J’aurais préféré un “point de sauvegarde” juste avant le boss histoire de moins rager et partir “à neuf” à chaque fois, noob oblige ;)

L’aventure en duo vous permettra de défoncer du vilain en mode coop et vous facilitera l’avancée dans le jeu… à condition d’être bons tous les deux car il faudra garder votre poto en vie sinon aie aie aie !

Dans tous les cas n'espérer par dépasser 4 à 5 h de jeu à moins de vouloir récupérer 3 étoiles à chaque niveau.

 

Verdict :

Les +

  • Une histoire qui a le mérite d'exister
  • Un hommage aux run & gun arcade
  • Bourrin et fluide à la fois
  • Personnalisation du héros
  • Une belle panoplie d'armes
  • Facile à prendre en main
  • Le mode coop

Les -

  • ... et un peu trop classique
  • Bestiaire et décors vite répétitifs
  • Level design et graphismes assez simplistes
  • Mécaniques de gameplay vues et revues

On aurait aimé :

Des décors, personnages et ennemis un peu plus détaillés, Des améliorations permanentes, Un leaderboard ?, Un peu plus de sang ?, Une version PS Vita !

Dans le même genre :

Mercenary Kings, Metal Slug, Devious Dungeon, Squareboy vs bullies (surtout lui en fait)

Graphismes :
Brotherhood united a sa propre identité graphique mais de mon point de vue cela reste assez léger et répétitif
6/10
Musique et sons :
Une bande sonore assez dynamique, les effets sonores des armes sont variés et assez réalistes
7/10
Gameplay :
Un gameplay on ne peut plus accessible, des mécaniques connues et reconnues.
8/10
Scénario et histoire :
Bon, on va pas se mentir, l'histoire est "banale" mais a le mérite d'exister et d'être mis en scène de manière correcte avec une phase tuto plutôt bien intégrée
6/10
Durée de vie :
Une durée de vie dans la moyenne des jeux du genre avec quelques environnements différents, une bonne dose de boss en tous genres et des ennemis de plus en plus coriaces
6/10
Rapport qualité / prix :
A ce prix la concurrence est nombreuse et rude, le manque de détails et de variété met Brotherhood United face à des jeux deux fois moins chers
5/10
Coup de coeur :
Même si Brotherhood United m'a fait passer un bon moment (et quelques rage quit ^^) j'ai eu du mal à accrocher de manière durable. Quoi qu'il en soit, cela reste un bon petit jeu "défouloir" pour de courtes sessions de castagne et die retry :)
6/10
Total : 6.3/10

 

Nous remercions Myoubouh Corp qui nous a fourni une copie de review du jeu

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...