Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Habroxia - PS Vita - Le shoot intuitif, sans approximations

Image de couverture de [Test] Habroxia - PS Vita - Le shoot intuitif, sans approximations

Vous êtes fans des Manic space shooters ? adorez la vitesse ? l’espace ? les tir à 200 à l’heure et les ennemis qui vous foncent dessus par vague de 500 au cm² ?

Hop hop hop ! Du calme ! Habroxia est un space shooter à scrolling (vertical et horizontal) dont le but sera de partir un peu plus bas dans le compte tour pour faire ensuite de vous un pilote émérite de vaisseaux futuristes… Et comme tout bon jeu actuel (de caisse par exemple ? :D) ce n’est pas en vous plongeant direct dans le feu nourri de l’action qu’il vous accueille mais autrement...

 

Fiche technique :

  • Genre : Arcade, Shoot'em up, Space Shooter
  • Développeur : Lillymo Games / Eastasiasoft
  • Plateformes : PS Vita / PS4 (cross-buy)
  • Prix : 6,99 €
  • Version : 1.00
  • Taile : 37 Mo
  • Date de sortie : 25 septembre 2019
  • Disponibilité : Edition physique et Dématérialisé
  • Platine : Oui

 

On commence par les bases

Le développeur de ce space shooter à double turbo et réacteur à post combustion instantanée n’est autre que Lillymo Games, un studio indépendant composé d’une seule et unique personne (et auteur au passage du très bon jeu de plateforme “Perils of Baking” également disponible sur PS Vita).

Notre ami développeur solo est fan de shoots ! mais comme beaucoup d’entre nous il trouve que certains shooters sont beaucoup trop exigeants par rapport à toute la bonne volonté qu’il peut y mettre. Il aime le concept mais a du mal à progresser car la barre est immédiatement mise très haut.

Qu’à cela ne tienne ! On n'est jamais mieux servit que par sois-même… C’est donc un shoot à la difficulté très progressive qui nous est proposé.

Vous commencez avec un vaisseau certes mignon mais pas folichon, peu d’unités de vie dans la jauge, un canon qui tire des salves espacées, de tirs pas très offensifs… on débute avec pas grand chose dans les guibolles, à faible vitesse, et peu d’ennemis.

on démarre tranquille
On démarre tranquille

 

Ce n’est que le début !

Habroxia propose de faire évoluer votre attirail à mesure des parties… tel un Devious Dungeon, un Riddled Corpses EX ou un Sky Force Anniversary, c’est en faisant et refaisant que les choses évoluent : votre dextérité mais aussi tout le reste. Préparez vous à faire et refaire pas mal de fois les premiers niveaux d’Habroxia et sans rechigner, je vous le promet !

débuts difficiles
Bon, il faut bien commencer petit hein... :D

 

Plus vous jouez, plus vous mourrez, plus vous accumulez des crédits et de l’expérience, plus petit à petit vous pourrez rendre votre vaisseau inter-sidérant… euh sidéral, et ce de manière persistante !

Chaque fin de partie se conclut par l’affichage d’une sorte de boutique, où, avec vos crédits, vous pourrez faire vos petites emplettes. Si un des “produits” est gratuit au tout début (allez c’est cadeau !), il va falloir se la donner et grinder pour remplir notre besace de ces précieux crédits, acheter les tout-aussi précieuses pièces détachées qui pourraient améliorer notre quotidien de spationaute : armure, puissance de frappe, magnétisme etc.

Comme à l’accoutumée du genre, n’espérez pas amasser les crédits en un claquement de doigt, le chemin sera long et semé d’embuches avant de pouvoir s’offrir votre première amélioration !

ship upgrades
Davantage robuste ? Davantage offensif ? Plus attractif ? Le destin est entre vos mains


L’as du manche c’est vous !

Le gameplay de Habroxia est immédiat à prendre en main :

  • La croix directionnelle, et de préférence le stick analog gauche pour se positionner à l’écran.
  • La gâchette droite pour tirer en face
  • La gâchette gauche pour tirer latéralement (par les côtés du vaisseau).
  • Les 2 en même temps pour le “spread gun” habituel du genre.
  • La touche croix vous permet d'accélérer les mouvements de votre vaisseau et donc augmenter vos chances d'esquiver ou attraper plus faclement un objet… bien entendu un jauge accrochée au vaisseau descendra très rapidement vous empêchant de rester dans ce mode trop longtemps. Le vaisseau se mettra même à fumer vous indiquant qu’il serait temps de faire un geste pour la planète… euh l’espace et ne pas trop consommer de carburant à cela ! Il faudra donc apprendre à l’utiliser à bon escient.
  • Enfin la touche triangle sera utile pour activer certains powerups.

 

image controles
Une image vaut 1000 discours...


Le vaisseau est réactif, seules ses armes sont un peu en carton, nous devons nous contenter de peu en attendant de pouvoir nous offrir une gatling de qualité… enfin un générateur de rayon lasers haute performance !

prise en main
La précision des contrôles et la maniabilité du vaisseau sont de précieux alliés


Sans pouvoirs la maitrise n’est rien...

De nombreux power ups sont disséminés dans les niveaux de Habroxia. Si certains d’entre eux peuvent être trouvés au détour d’un recoin perdu, la plupart apparaissent dès que vous détruisez des choses : morceaux de décors cassables, ennemis mobiles, tourelles, boss etc.

Chaque power up possède une couleur et un icone suffisamment caractéristique pour deviner à quoi il va servir : De la vie, de l’armure, un bouclier temporaire, des armes additionnelles, des missiles à tête chercheuse, des bombes, des crédits…

Le nombre d’entre eux est vaste. Seule inconnue : qu’est ce qui va bien pouvoir apparaître ? quand et où ? c’est complètement aléatoire. N’hésitez donc pas à tout fracturer sans relâche sur votre passage ! C'est pas le but initial de toute façon ???

power ups
Ils sont petits mais représentatifs. Assurez-vous de maximiser votre magnétisme.

 

Le sens du détail

Ce qui est très appréciable pour moi dans un jeu, vous le savez, c’est le sens du détail. J’y attache beaucoup d’importance. Cela représente en effet le temps additionnel qu’a consacré le développeur à peaufiner certains aspects de son titre, ajouter des petits détails “qui tuent”, donner l’impression qu’il a laissé quelques unes de ses gouttes de sueur se transformer en petit “plus” ou clins d’oeils intéressants.

Un exemple ? Quand votre partie est en cours de sauvegarde, un petit vaisseau traverse l’écran avec écrit "saving" à ses trousses, telle une barre de progression virtuelle. Dès que la sauvegarde est sur le point de terminer, il allume ses réacteurs plein gaz et disparaît de l’écran. Si vous êtes observateurs vous verrez d’autres petites choses comme cela… ayez l’oeil !

saving
Saaaaaaaaaaaving. Joli score non ? Non ? Ah... :'(

 

Les soucis du détail ne se trouvent pas que dans la présentation ou les petits goodies. Habroxia ne vous propose pas uniquement de voir votre progression défiler horizontalement. Au cours d’un même niveau, votre vaisseau est amené à pivoter pour prendre une nouvelle trajectoire au détour d’un “coude”.

Certains niveaux démarreront à l’horizontale, d’autres à la verticale. Moi qui suis plutôt fan du shoot vertical j’ai apprécié que tous les goûts puissent être satisfaits, tout en proposant au joueur de le sortir de sa zone de confort de temps à autres.

vertical
Il y en a pour tous les goûts... et les couleurs

 

La force du jeu est de proposer au fil des niveaux différentes missions : “nettoyer” les méchants, tuer des mini-boss de niveaux, défoncer un super-boss inter niveaux, partir en mission sauvetage pour récupérer des astronautes, et j’en passe…

Habroxia ne s’arrête pas là et propose également d’autres modes de jeu déblocables en progressant et finissant les 15 niveaux présents :

  • Le “Story mode” qui est le seul dispo par défaut propose simplement de parcourir les 15 niveaux de manière linéaire en les débloquant un par un.
  • Le “Invasion mode” (débloqué en finissant le 5ème niveau) propose de survivre au plus grand nombre de vagues ennemies possible en mode vertical avec un vaisseau qui n’est plus libre de parcourir l’écran mais qui est collé en bas et se déplace uniquement à l’horizontale (comme un space shooter old school). Ce mode permettra d’accumuler de précieux crédit utilisables dans le mode story.
  • Le "Rescue mode" (débloqué au 10 ème) propose de partir en mission sauvetage et récupérer le plus possible d'astronautes perdus.
  • Le dernier mode (débloqué au 15 ème) sera certainement le plus intéressants pour les fans de compétition puisqu'il proposera une sorte de mode survie très difficile, sans fin ni limites... enfin si les votres !

 

Invasion
Le mode invasion est une bonne occasion de comparer ses scores...

 

La hargne face à vous

Le nombre et la variété d’ennemis est assez faible quand on démarre le jeu, de quoi se demander si on ne s’est tout simplement pas fait entourlouper à l’achat ! Patience ! Votre progression ne sera pas sans récompenses puisque, plus vous évoluerez dans les niveaux, plus les ennemis se feront présents, variés et agressifs.

Vaisseaux sous de nombreuses formes, tourelles à tir fixe, à tir diagonal ou spread, Astéroides, tirs lasers, têtes chercheuses, paroies, mini boss et autres murs… tout devient un danger qu’il faut absolument éviter !

un des boss
L'esthétique des boss est propre et travaillée, avec un petit air Megaman Style


Les boss du jeu sont relativement compétents mais prévisibles. Ils disposent de patterns très faciles à identifier. Il faudra tout de même être endurant sur certains qui auront une jauge de vie à rallonge et seront accompagnés de petits ennemis qui poperont pour détourner votre attention et vous faire perdre quelques précieux points de vie.

boss 3
Je me fais attaquer par un casque Beats :'(

 

Que ce soient les boss ou les ennemis, les designs de ceux ci sont propres. Les animations sont relativement simplistes mais distinguent bien chacun d’eux. Comme dirait mon ami Pierrot “ça fait plutôt bien le job !”.

boss 2
Ne vous laissez pas trop distraire par les petits ennemis annexes

 

Graphismes arcade, mais pas que

Les graphismes sont une ode à l’époque de l’arcade, un palette peu conséquente de couleurs est utilisée, suffisante pour dégager des graphismes retro 8/16 bits pixel réussis. Les polices de caractères et interface sont très cliché de cette époque bénie (pas pour nos porte-monnaies hélas !).

Enfin on appréciera le fait que le programmeur ait décidé de créer un jeu en mode “vita first” (c.a.d, pensé en premier pour la vita, ensuite adapté sur PS4 et autres plateformes) : l’écran est totalement utilisé, et aucun aliasing ou adaptation à l’arrache n’est à dénombrer. Tout est clair et bien proportionné, la fluidité étant totalement au rendez-vous ! Très bon point !

Enfin petite remarque : les "fonds" des niveaux sont certes très simples (le vide intersidéral, quelques étoiles et autres galaxies). Pas de décors particulierement exubérants ou ultra colorés mais pour moi c'est tant mieux car de mon point de vue cela permet une bien meilleure lisibilité et réduit le risque d'erreurs.

graphismes
On distingue parfaitement fond et premier plan.

 

Faites chanter les turbo-réacteurs

Les musiques d'accompagnement sont stylées 8bit façon RPG ou aventure… elles ne collent pas tellement aux jeux de shoot dont j’ai l’habitude. Je ne les trouve pas suffisamment dynamiques. Habitué aux musiques absolument sublimes, entrainantes et délirantes de Fast Striker, pour ne citer que lui, j’ai été légèrement déçu sur cet aspect.

De la même manière, les effets sonores font énormément penser à mon vieil asteroid sur Atari 7800 et à l’époque NES. Certes conforme à l'époque mais on sent que ce poste n'a pas eu droit à suffisament de crédits...

Alors, oui je sais Fast Striker c’était déjà de la Neo Geo AES/MVS, mais flûte il avait mis la barre bien haut sur ce point ! :D

 

Difficile ? Long ? les deux ?

Habroxia n’est pas un jeu difficile et décourageant. La première heure le sera peut-être mais elle vous permettra de peaufiner votre prise en main et vous familiariser avec le gameplay, les powerups, les ennemis etc..

Ensuite tout ira comme sur des roulettes et le grinding sera moins omniprésent. Plus vous évoluez plus vous allez loin, plus vous gagnez des crédits, plus vous améliorez votre arsenal, plus… un cercle vertueux en sorte !

Les 15 niveaux et leurs boss associés vous laisseront de quoi voir et les modes de jeux additionnels sont une (bonne) raison de plus de prolonger efficacement la durée de vie déjà bien sympathique.

Nous ne parlons bien entendu pas du leaderboard (local hélas) qui permettra de faire les plus beaux scores possible et pourquoi pas les comparer avec les autres via twitter ;) hein @LastRealGamer !

Des trophées bien trouvés sont aussi de la partie, en effet ils récompensent le finish complet du jeu mais pas que. De nombreux petits objectifs amusants sont au rendez-vous. Je vous laisse découvrir la liste dans votre appli trophées PS Vita. Le platine d'Habroxia est méritoire et ne donnera pas un arrière goût de jeu inachevé :)

ennemis
Chaque fin de niveau / boss terminé est récompensé par un trophée.

 

Conclusion retro laser en action

Habroxia est clairement un jeu que j’attendais… sans le savoir. Ce shoot est un des plus plaisants que ma Vita a pu héberger sur sa carte mémoire. Pourquoi ? Parce qu'il laisse au joueur débutant l'opportunité de découvrir le genre sans forcément le décourager dès le premier niveau. Ensuite parce que malgré tout il propose une expérience qui montera en difficulté tout en laissant le joueur faire monter en compétence son vaisseau.

Si vous êtes un grand fan de shoot'em up alias "shmup" ou tout simplement un débutant qui a l’habitude de “passer son chemin” je vous recommande fortement ce titre qui pour moi pourrait satisfaire un grand nombre de profils.

Mon seul véritable regret est à voir du côté de la bande son et des effets sonores, certes rendant hommage aux vieux jeux arcades mais au final assez pauvres, quelconques, et peu dynamiques.

 

On a aimé :

  • Un gameplay intuitif
  • Les nombreux niveaux
  • Des modes de jeux variés
  • Accessible aux débutants
  • Shoot horizontal ET vertical !
  • Système d'améliorations persistantes / achats
  • Des trophées méritoires

On n’a pas aimé :

  • Des décors rapidement répétitifs
  • Les musiques et effets
  • Peut laisser certains "manic shooter fans" sur leur faim

On aurait voulu :

  • Une mode tate ? (Vita en position verticale)
  • Plus de variété de décors

Dans le même genre :

  • Super Aleste
  • R-Type
  • Darius
  • Thunderforce
  • Fast Striker

 

Notes :

Graphismes :
Des palettes de couleurs simples et bien choisies, des décors détaillés mais répétitifs, des projectiles, ennemis et boss au design propre
8/10
Musique et sons :
Des musiques qui auraient gagné à être plus dynamiques. Certes l'hommage à l'arcade d'antan et l'époque Atari est là mais le gameplay et les graphismes du jeu sont un bon cran au dessus, pourquoi pas la musique ?
6/10
Gameplay :
Des commandes très précises, 100% analogiques et à 360°. Un gameplay très facile à prendre à main et maitriser. Du challenge accessible à tous les profils.
9/10
Technique :
Un jeu qui est techniquement ultra efficace, plein écran, optimisé à 100% Ps Vita, fluide et ne souffrant d'aucun ralentissement.
9/10
Durée de vie :
Une durée de vie originale bien au delà de la moyenne des shmup arcade, décuplée par la diversité des missions, modes de jeux et la présence de leaderboards (locales)
7/10
Rapport qualité / prix :
Un jeu à la finition et à la philosophie exemplaire qui vous donnera de quoi faire mumuse un bon moment à un très bon prix.
9/10
Coup de coeur :
Totalement ! Je n'ai cessé d'apprécier encore et encore plus Habroxia.
8/10
Total : 8/10

 

Trailer du jeu

 

 

N'hésitez pas à commenter et nous dire ce que vous avez pensé du test et du jeu !

Nous remercions Eastasiasoft qui nous a fourni une clé de review du jeu

Facebook Twitter Google Plus email

2 Commentaires

Oli
le 29 septembre 2019 à 11h05
Lu et approuvé :-)

Je reviendrai lorsque j'y aurai joué.
@1Jour1JeuRetro
le 12 octobre 2019 à 10h13
Un superbe jeu !
Juste le fait d’avoir vu quelques photos et lu cet article me donne envie de le posséder et d’y jouer.
Merci pour ce test.

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...

Image de couverture de [Test] Himno - Ps Vita - Un hymne au parkourPS Vita

[Test] Himno - Ps Vita - Un hymne au parkour

Himno est un jeu de plateforme rogue-like 2D pixelisé, développé par David Moralejo, édité par Grab The Games et porté sur notre chère PS Vita par Ratalaika Games (oui encore eux !). Prêt à escalader les abysses des anciens districts de Himno ?
Lire la suite...