Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Hot Wheels Unleashed - PS4 - Lâcher de minis pour maxi sensations

[Test] Hot Wheels Unleashed - PS4 - Lâcher de minis pour maxi sensations
Flèche vers le bas Consultez directement le verdict

Milestone ça ne vous dit rien ? Ce sont les petits génies italiens qui avaient effectué le portage quasi parfait de WRC 4 sur PS Vita (voir notre test) au milieu de la décennie passée, ceux encore qui ont créé un de mes coups de cœur (tardif) également dans le domaine du jeu de rallye (plus varié cette fois) : Gravel. Enfin c’est un studio qui a de tout temps été impliqué dans le monde de la moto (notamment sur PS Vita) avec MXGP, Moto GP et des licences plus récentes comme Ride et (le un tout petit peu moins réussi) Sebastien Loeb Rally Evo.

Avec toute cette expérience cumulée, aujourd’hui, ils s’attaquent à un style de jeu qui ne leur est pas du tout commun … les voitures (encore ?) mais cette fois-ci dans un monde à la fois minuscule et gigantesque, avec Hot Wheels Unleashed (texto en français : "Les Hot Wheels déchaînées").

Milestone va-t-il réussir à sortir des sillons tracés par d'autres studios et nous proposer une expérience rafraîchissante ? Paris réussi ? C’est ce que nous allons découvrir immédiatement !

 

Fiche technique :

  • Genre : Course
  • Développeur : Milestone
  • Editeur : Milestone
  • Distributeur physique : Koch Media
  • Langues : Français, indonésien, italien, japonais, coréen, polonais, portugais, russe, thailandais, chinois simplifié et traditionnel, allemand, anglais, espagnol
  • Plateformes : PS4, PS5, Nintendo Switch, Xbox One, Xbox Series X|S, PC
  • Testé sur : PS4 Slim
  • Prix : 49,99 € en édition day one, 59,99 € en édition Challenge Accepted
  • Version : 1.0.2
  • Taille : 28 Go
  • Date de sortie : 27 septembre 2021
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé
  • Prise en charge volant : non

 

On marche sur des oeufs

Hot Wheels Unleashed démarre sur une première séance satisfaisante où nous allons ouvrir trois oeufs... euh boîtes mystère qui visiblement proposent des petites voitures Hot Wheels au hasard. Contrairement à Pokémon où il ne faudra en retenir qu'un, ce trio de bolides sera notre starter pack pour démarrer. Tous sont utilisables immédiatement, disposent de caractéristiques et designs bien différents, forcément… Plutôt rapide et casse-cou ? équilibré ? ou à jouer la sûreté avec de la maniabilité et une vitesse de pointe moindre ?

Camaro

Donne moi ton coeur bébé, ton... ah non je me trompe de Camaro...

 

Pour les mettre immédiatement en oeuvre, la toute première course n’est autre qu’un tuto nous expliquant les rudiments de Hot Wheels Unleashed en nous mettant directement en situation. Ce tutoriel effectue quelques ralentis et pauses à des moments clés pour expliquer quelles touches servent à quoi et quelles situations peuvent intervenir. Le tuto n’est pourtant pas exhaustif et nous laissera découvrir d’autres astuces par nous même plus tard. J’aime bien quand tout n’est pas dévoilé d’entrée, ça laisse une part de mystère et ne spoil pas trop tous les rouages du jeu (ça c’est moi qui vais m’en charger :D).

tutoriel

On va pouvoir faire quelques légères acrobaties dans les airs mais ce ne sera pas en mode Trials Fusion je vous rassure.

 

Le gameplay, l'arme ultime

Qui dit prise en main dit découverte du gameplay. Celui-ci se veut très arcade et fun, avec des notions communes à tous les jeux du genre comme le brake to drift, consistant à amorcer un drift en appuyant légèrement sur les freins en entrée de courbe. Un drift qui sera la plupart du temps facile à maintenir pour peu que l’on ait suffisamment ralenti avant et que notre trajectoire soit proche de l'idéal !

drift

C'est tout de suite grisant de prendre les virages et on n'attend plus que ça, f*ck les lignes droites...

 

Chaque voiture dispose d’un gameplay qui lui est propre, et des boosts particuliers qui peuvent soit se vider à la demande via une jauge classique, soit par plusieurs salves continues équivalentes (entre une et six selon la rapidité du véhicule). Pour le recharger rapidement il faudra simplement… drifter et donc faire de beaux virages ! En ligne droite il se recharge certes, mais beaucoup plus lentement !

boost

Notre champs de vision s'élargit, tout devient flou autour de nous.
Nul doute que nous sommes passés en vitesse supersonique !

 

Le drift s'appréhende différemment d’une voiture à l’autre et d’une course à l’autre. Ne vous découragez pas si celui-ci vous semble compliqué de prime abord, il deviendra très rapidement naturel et “facile”. La physique des véhicules est quant à elle très réaliste avec un comportement extrêmement bien rendu qui ne surprend pas malgré la facilité de prise en main.

La (seule) caméra disponible est plutôt bien faite. Elle suit la route un peu à la manière de la caméra dynamique que l’on avait rencontré dans NFS 2015. Dommage de ne pas proposer d’autres caméras, sachant que l’on peut regarder derrière soi avec  L1  ou  Bas  et que l’on peut simplement regarder sur les côtés avec  Droite  et  Gauche  de la croix directionnelle, le joystick droit étant pris par les commandes acrobatiques (roulis). La fonction replay propose ironiquement une vue interne capot et interne complète… vraiment étrange.

camera

En parlant de caméra, HWU adore vous montrer vos bolides de très près et sous toutes leurs coutures en début de course. Plutôt flatteur. On notera le petit scotch devant chaque bolide pour marquer sa position sur la grille de départ.
(Non ce n'est pas le mode photo, on est bien in-game).

 

Des circuits à la pelle

Plusieurs univers riches en détails sont disponibles : Un sous-sol avec billard, home cinéma, bornes d’arcades, un skatepark, un campus avec bibliothèque, amphithéatrre et labo, un garage, un sommet d’un building en construction... Chacun d’eux propose de nombreux circuits construits au milieu du décor ou tirant partie de ses éléments et recoins cachés comme des gaines de ventilation par exemple ou encore des poutres, tables, canapés, bureaux et j’en passe !

Fini les rampes de petites voitures réelles qui sont aussi larges qu’un paquet de chewing gum, les pistes de Hot Wheels Unleashed sont très larges afin qu’un max de concurrents puissent se frotter et jouer des coudes ensemble ! Cela permet également de mettre à profit nos talents de drifteurs en utilisant toute la largeur disponible… quand aucun adversaire n’est là pour nous barrer le chemin :D.

environnements

Ah au fait... par moments il n'y aura pas de bordures sur les côtés... Essayez de ne pas vous faire pousser... :D

 

Les circuits alternent rampes encadrant le joueur et zones plus libres délimitées par des cônes que l’on peut envoyer valdinguer. Ils comportent toutes sortes de petits obstacles, sauts dans le vide et "ornières" qui n’auront qu’un but : vous ralentir ! La plupart d’un temps, la taille des tracés est raisonnable et un tour se boucle dans la minute. Pour peu que l’on ai pas abusé de triangle pour réinitialiser sa voiture suite à une sortie de route.

sortie de route

Profitons de cette malencontreuse sortie de route pour aller nous balader librement... Remarquez que le dessous des voiture a bénéficié du même soin que le reste...

 

Les circuits “boss” sont eux extrêmements longs, vastes et denses avec des tours à ~4min, c’est également l’occasion de se confronter à davantage de pièges que l’on rencontrera de manière plus régulière par la suite dans les tracés de courses classiques :  

  • Rampes boost qui peuvent changer de sens à tout moment (et vous ralentir).
  • Portails qui vont bloquer une partie d’une intersection afin de vous forcer à prendre un chemin ou vous stopper net.
  • Du slime fumant
  • Des toiles d'araignées éjectées sur vous par de “vraies” araignées géantes.
  • De puissants ventilateurs qui vont tantôt vous aider à rester à l’intérieur d’un virage, tantôt vous faire sortir de route.
  • Des dragons lanceurs de flammes prêts à vous faire fondre.
  • Des serpents dévoreurs de voitures.
  • Des routes sans dessus-dessous coupées net vous propulsent dans le vide à l’envers : il faudra donc utiliser le stick droit pour se retourner et atterrir correctement sur la piste en contrebas.
  • Plaques verglacées, tornades... Bref, vous l’aurez compris il y a de quoi faire !

 

dragon

Un conseil, même si ce "bus" est très allongé, il supporte beaucoup moins d'être grillé qu'une merguez...

 

Plus on avance, plus les circuits de Hot Wheels Unleashed relèvent vraiment le niveau de défi et démontrent une certaine variété dans les dangers. Ils se rapprochent énormément de ce que l’on a pu parcourir dans Sonic Team Racing ou Mario Kart (les power ups en moins).

Si les premiers tracés sont assez terre à terre et “vides”, la suite promet de belles hauteurs, têtes à l'envers, sauts vertigineux et un tas de boosts et dangers !

dessus dessous

Oh bor... où est le sol ???

 

Sors ton tapis de jeu !

La campagne propose de parcourir la ville via une carte rappelant nos anciens tapis de jeu où l'on s'amusait à reproduire la circulation, les intersections et autres batiments représentatifs d'une ville. Cette carte accessible partiellement sera bientôt débloquée à mesure que l'on progresse avec toujours plus de nouvelles courses.

carte

Une partie (seulement) de la map globale... de quoi faire !

 

A vous de choisir quel chemin emprunter. Chaque épreuve rapportera un certain nombre de bonus : argent du jeu (pièces HW), mais également des engrenages (pour améliorer les véhicules), décorations pour notre antre, éléments de personnalisation, boite mystères, éléments à utiliser dans le Track Builder, et surtout plein de nouvelles voitures !

bonus

Ça tombe bien, j'avais un peu faim...

 

Les épreuves peuvent être de plusieurs types :

  • Course classique de plusieurs tours
  • Course de tracé (point A à un point B)
  • Contre la montre
  • Circuits boss
  • Cases bonus vous offrant des cadeaux
  • Cases secrètes à débloquer, ouvrant des pans entiers de la map ou bien encore plus de bonus.

 

Chaque épreuve comporte 2 "coches" à remplir d’or. La plupart du temps, la première consiste à être sur le podium (dans les trois premiers), la seconde à finir 1er ! Enfin sur les courses boss il n'y en a qu'un, premier ou rien !

Débloquer au moins une case vous ouvre l’intersection vous dirigeant vers une ou plusieurs épreuves suivantes. Plus vous serez bon, plus vous gagnerez de pièces HW, d’engrenages d’améliorations et de boîtes surprises, classique.

améliorations

Si une voiture gagnée ne vous plait pas vous pouvez la démonter afin d'obtenir des engrenages ou la revendre pour aller faire vos emplettes. Que je l'aime cette Audi Quattro. Je la garde !


Les cases secrètes proposent chacune une petite description qui est censée vous faire comprendre comment la débloquer. Dans les faits, il est parfois très compliqué de savoir quoi faire, avec quel véhicule et dans quelle course. Le recours à une guide vous aidera sûrement à trouver quoi faire sans ôter le challenge (pas toujours simple) afin de pouvoir enfin débloquer de nouvelles portions de la map. Des instructions un peu moins subtiles et un peu plus obvious auraient été appréciables ^^.

Dans les épreuves de contre la montre, le temps à battre est plutôt facile à réaliser… par contre, le temps "objectif unleashed” (similaire à un temps Nadeo de Trackmania) vous demandera pas mal de patience et de dextérité… et surtout de vous approprier une voiture rapide, maniable et améliorée !

 

Est-ce accessible ?

L’IA de Hot Wheels peut s’avérer très combative et… cheaté (course arcade oblige…). On démarre toujours bon dernier (à moins de réussir un démarrage parfait) et ce sera à nous de remonter le peloton ! Heureusement celui-ci est assez compact et ne demandera pas trois tours pour atteindre les places du podium... Hélas il est bien dense alors il faudra le traverser sans trop perdre de vitesse !

Quand je dis que l'IA est cheaté, on reste dans le domaine du raisonnable hein, il ne s'agit pas là pour les voitures adverses de vous rejoindre à 500 Km/h Cm/h une fois le dos tourné ^^.

Vous ne serez pas le seul à utiliser du boost alors veillez à toujours garder de la réserve car vos adversaires n’hésitent jamais à utiliser le leur !

bouge

Maiiis bouge du milieuuuuu !


Dès le niveau normal/moyen ça commence à vraiment taquiner et donner du fil à retordre ! Sachez qu’il y a un certain nombre de difficultés, je vous laisse imaginer la plus ardue… S’il est assez compliqué d’être premier sans un minimum de concentration et d’évitement d’obstacles, Il est par contre très facile d’être relégué à la dernière place après une sortie de route, l’IA ne lâchant quasiment pas prise à moins d’être vraiment larguée.

Pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête, les novices ou simplement les jeunes enfants qui découvrent le jeu, le mode facile sera plus propice à s’amuser et profiter sans se prendre la tête. Ce mode autorisera bien des sorties de route sans trop de conséquences. Ensuite rien ne vous empêche de modifier le niveau de difficulté à tout moment de la carrière.

Chaque véhicule peut être amélioré dans la rubrique collection, sur chacune des capacités suivantes : vitesse, freinage, accélération, maniabilité... ce qui veut dire qu’une épreuve qui vous aura donné du fil à retordre sera peut être plus simple la prochaine fois !

surf

C'est quoi ce turbo-compresseur de dingue ?

 

Techniquement au top

Milestone a fait du bon boulot avec un jeu qui est à la fois “enfantin” et réaliste. Pourquoi ? Parce qu'au-delà de ce qu’auraient pu proposer les titres du genre, on a l’impression que Milestone a absolument tenu à ce que l’on ait l’impression de jouer avec de vrais modèles réduits.

C'est bluffant. Les formes sont bien entendu plus grossières et moins détaillées que de vrais véhicules à taille humaine mais simplement identiques à ce que l’on peut voir chez Hot Wheels. Les peintures et voitures sont tout simplement saisissantes de réalisme et on n’a pas du tout l’impression de jouer à des jeux vidéo comme MicroMachines, Toybox Turbos ou tout simplement un ancien Hot Wheels.

usure

Jusqu'à simuler l'usure des "pneus" après de trop longs boosts et drifts...


Les effets de lumières, les reflets, textures, sont très bien rendus, y compris sur une simple PS4 Slim. Hot Wheels Unleashed tourne particulièrement bien et de manière très fluide et constante, y compris quand de très nombreux véhicules, objets et effets sont à l’écran !

On notera que si les collisions sont de bonne facture, elles sont totalement à l’avantage du joueur et on aura tendance à pousser, voire soulever (!) les voitures adverses très facilement. Bien entendu, aucune déformation des carrosseries n’est permise mais il est possible d'égratigner la peinture de nos bolides de manière tout à fait réaliste et laisser apparaître le métal sous-jacent ! Il faudra un certain nombre de gros crashs ou frottements pour cela… un peu comme en vrai car il faut reconnaître que ces petites voitures ont une peinture à toute épreuve… tant qu’on ne simule pas des sessions de Burnout 3 Takedown en boucle… (oui ma fille aime les crashs) :p.

égratignure

L'égratignage de peinture sera plus ou moins prononcé à la fin de chaque session

 

Les véhicules c'est une chose, très bien, mais les décors sont également très détaillés, même au loin, et donnent une belle impression d'immensité. Il arrive parfois que des textures d’objets plus proches soient d’une résolution plus faible que la moyenne et pixelisent ou bavent légèrement. Heureusement c’est plutôt rare. Encore plus rarement et en faisant vraiment attention, on voit parfois des objets très lointains charger leurs textures de manière brutale. Question d'optimisation j'imagine, mais le résultat est là, y compris sur nos plus anciennes consoles.

 

Plein les oreilles

La partie sonore de Hot Wheels Unleashed est soignée. Beaucoup de sons sortent de la manette, ce qui peut expliquer le manque du support des volants (à mon avis moins adapté sur ce genre de jeux, mais ça aurait pu se tenter !).

Les musiques ne sont pas forcément aussi mémorables que celles de grands classiques du genre, quelque peu oubliables, et à la longue un peu répétitives. N’est pas “EA Traxx” qui veut… Elles sont toutefois bien rythmées et correspondent bien à l’ambiance visée avec du bon son électro rock dynamique. Elles changent de pitch et de tonalité quand on utilise le boost, quand on est en l’air ou en plein looping, ce qui participe pas mal à l’immersion.

loopings

Les bruitages sont nombreux, par exemple les pistes magnétiques émettent un son particulier quand on les emprunte, il en est de même pour de nombreux autres détails.

 

Ici, ce ne sont pas les bruits de moteurs qui sont le plus mis en avant - le jeu n’étant pas une simulation cela peut se comprendre - même s’ils sont plutôt agréables à entendre et surtout variés (il y en a même qui chantent de manière très mélodieuse et rappellent les sonorités si caractéristiques de certaines marques de luxe/sport) ! Globalement, on entend beaucoup plus ce qui nous entoure : véhicules adverses, chocs, powerups de boosts, dangers et surtout la musique... mais c'est réglable !

Certains véhicules proposent des petits bruitages amusants lors des boosts (comme le Motosaurus ou le véhicule de surfer par exemple).

 

Toujours plus !

La rubrique boutique permet d’acheter de nouvelles boîtes mystère avec l’argent que l’on a récolté in game, d’ouvrir les boîtes que l’on a gagnées (avec des véhicules choisis aléatoirement à la clé !) mais aussi de visiter une boutique qui, comme en vrai, propose des Hot Wheels à ajouter dans sa collection in-game. Chaque véhicule étant présenté dans son packaging réel et un aperçu étant possible.

kitt

Han K.I.T.T ! Il me la faut ! Le stock de petites voitures de la boutique se renouvelle à intervalle régulier.

 

Un mode photo très pratique et configurable est également de la partie, il permettra de faire de très beaux clichés en cours de course ou de replay et de mettre au jour les nombreux détails composants les véhicules… jusqu’au marques de moulage des éléments plastiques ou en acier. Nombreux sont les réglages, filtres et possibilités de positionnement, de sorte qu'il est quasi impossible de ne pas faire le cliché espéré !

photo

Le niveau de détails du rendu est strictement identique à ce que l'on voit in-game, il n'y a donc pas de temps de calcul ou de perte de FPS.


exemple

De quoi faire de jolis fonds d'écrans.

 

Un mode multi en écran partagé est proposé (heureux que cette mode soit de retour depuis une paire d'années !) ainsi qu’un mode multi en ligne afin de pouvoir profiter du jeu à plusieurs. Si il n'est pas difficile de trouver d'autres joueurs et faire quelques parties endiablées, hélas, nombreux sont les joueurs qui "ne jouent pas le jeu" et restent immobiles, attendant simplement que la course se termine et que les pièces tombent... Il aurait été judicieux de la part de Milestone de mettre une protection "anti-parking" ejectant automatiquement les joueurs inactifs. Une prochaine mise à jour permettra certainement de corriger le tir.

Le module TrackBuilder, permettant de créer et partager ses propres tracés, est vraiment très bien conçu. Après avoir choisi un environnement, il est très facile de “tirer” les tracés, les courber et les déformer pour effectuer de beaux virages à l’angle désiré, proposer une courbure avec du roulis, etc. De nombreux éléments sont utilisables pour la piste, les boosts, dangers, décors animés, tunnels, loopings, embranchements etc… de quoi faire, surtout une fois que certains éléments seront débloqués car tout n’est pas disponible immédiatement.

C’est bien simple, tout ce qu’il est possible de réaliser dans le jeu est faisable dans l’éditeur de circuits puisque les développeurs de chez Milestone l’ont eux-même utilisé pour réaliser leurs tracés ! Il est possible et même recommandé de partager ses œuvres en ligne.

track builder

Pour l'occasion, un environnement un peu plus épuré est disponible en supplément des habituels.

 

L’éditeur de livrées est très complet et permet de composer immédiatement quelque chose de très beau et chiadé, excusez le terme. Là aussi très accessible, il propose de modifier les styles de peintures, couleurs de principaux éléments; inclut le support de calques avec images, chiffres, lettres, logos, icônes, éléments prédéfinis... tout ou presque est accessible directement ! Tout comme les circuits les livrées seront partageables, ce sera même un prérequis pour pouvoir les revêtir !

livrée

Complet, pratique, précis, aperçu temps réel du rendu final... Cet éditeur de livrée est à des années lumières de celui de DIRT 5 qui était extrêmement déçevant.

 

Mon avis sur Hot Wheels Unleashed :

Avec Hot Wheels Unleashed, Milestone signe une de ses plus belles réalisations et montre qu'il est capable de revenir sur le devant de la scène des jeux de course en proposant un titre à licence clairement développé avec beaucoup de passion, d'attention et de sens du détail.

Réussi autant sur le plan technique, graphique, qu'au niveau du gameplay, c'est un pur concentré de fun qui s'offre à nous, petits et grands fans de ces petites voitures miniatures qui doivent faire face à mille dangers.

Un jeu que je recommande vivement, qui offrira de nombreuses heures de jeu, seul ou à plusieurs et restera accessible à une large palette de joueurs, qu'ils soient occasionnels, jeunes, ou bien plus expérimentés, voire hardcore gamers en manque d'adrénaline. Il y aura forcément un mode de difficulté qui vous conviendra !

Un bon gros coup de coeur pour ma part.

 

Verdict :

Les +

  • Gameplay arcade très fun et accessible
  • C’est vraiment très beau
  • Fluidité sans faille
  • Les environnements sont soignés et immenses
  • Des circuits nombreux et de plus en plus dingues
  • Beaucoup de véhicules à gagner et améliorer (60)
  • Difficulté abordable et réglable
  • Multi écran scindé et en ligne
  • Éditeur de livrées et de circuits !

Les -

  • Ça manque de powerups !
  • Des chronos contre la montre parfois difficilement réalisables pour les débutants
  • Certaines voitures adorent se mettre sur la tranche après un choc…
  • Beaucoup de contre la montre quand même… le syndrome Gear Club ça…
  • Répétitif par moments

On aurait aimé :

-

Dans le même genre :

Trackmania, Wipeout Omega Collection, Toybox Turbos, Concept Destruction, Micromachines, Gravel, Riptide GP Renegade, Sonic Team Racing, Mario Kart

Graphismes :
9/10
Musique et sons :
7/10
Gameplay :
8/10
Scénario et histoire :
6/10
Durée de vie :
8/10
Rapport qualité / prix :
8/10
Coup de coeur :
10/10
Total : 8/10

 

Nous remercions Koch Media et Milestone qui nous ont fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture ! Coeur bleu

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Offrez-nous un café !

Partager : Facebook Twitter email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

Ces articles pourraient vous intéresser...