Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Loopindex - Switch

[Test] Loopindex - Switch
Flèche vers le bas Consultez directement le verdict

Loopindex est un jeu de type puzzle mettant en scène deux petits personnages robotiques tout mignons prisonniers d'un monde souterrain fait de gros pixels, dans lequel ils doivent s'enfoncer chaque fois un peu plus. Pour arriver à bout de celui-ci et se libérer, ils devront traverser pas moins de 70 niveaux vu de haut dans lesquels vous devrez les faire interagir avec leur environnement et ce qui le compose... tout en évitant la mort que pourrait produire le déclenchement de certains pièges.

 

Fiche technique :

  • Genre : Puzzle action
  • Développeur : Somepx
  • Editeur : Ratalaika
  • Langues : Français, espagnol, allemand, italien, anglais, russe, Japonais
  • Plateformes : Nintendo Switch, Xbox One, Xbox Series, PS4, PS5, Steam.
  • Testé sur : Switch Lite
  • Prix : 4,99 €
  • Version : 1.0.0
  • Taille : 185 Mo
  • Date de sortie : 25 juin 2021
  • Disponibilité : Nintendo, PlayStation, Xbox, Steam

 

Un tuto vaut mieux deux tués

Loopindex tient la bonne idée de nous accueillir avec un tutoriel textuel en français qui va nous apprendre le (rapide) contexte du jeu et les bases de son gameplay. Celui-ci reviendra d'ailleurs à chaque fois qu'un nouvel élément de gameplay s'ajoutera.

tutoriel loopindex

"Monsieur, je ne vous entends pas, appuyez sur le bouton"

 

D'après les premiers décors, nous nous situons dans un monde industriel et technologique et plus précisément une sorte de centre de recherche à la Portal, dans lequel une IA nommée Loopindex va nous mettre à l'épreuve.

Pour ce faire, elle place deux personnages, appelés "bots", chacun dans un coin d'une sorte de salle occupant la totalité de l'écran. Le but sera que les deux bots se rejoignent (en vie) sur une plateforme qui les emmènera un étage plus bas... jusqu'à la prochaine salle de test.

se rejoindre

"Unis pour la vie"

 

A deux c'est mieux

Dans Loopindex vous êtes deux... même si vous jouez seul ! En effet, il est possible de jouer seul ou accompagné sans que quoi que ce soit ne change. Dans le premier cas vous pourrez prendre le contrôle tour à tour des deux personnages (celui qui est actif sera surligné), dans le second se sera la même chose mais de manière simultanée.

Les contrôles sont extrêmement simples à retenir. Basculer entre les deux personnages avec A, interagir/agripper avec B, utiliser une fonction "automatisme"(nous y reviendrons) avec X et enfin réessayer avec Y enfoncé de manière prolongée. La croix directionnelle ou le joystick gauche permettant de vous mouvoir à 360°.

Dans tous les cas, les niveaux sont taillés de sorte qu'il ne soit pas handicapant d'être seul joueur manipulant les robots de manière asynchrone.

 

Dit comme ça, ça a l'air simple

On se doute instantanément que ce ne sera pas si simple et que des embûches et obstacles risquent de semer la zizanie dans cet espoir de réunion.

Le premier inconfort viendra des "zones blanches" où le signal ne passe pas. Impossible donc de contrôler votre robot lorsqu'il atteint ces surfaces hachurées de rouge à l'instar des zones sans propulsion de Trackmania. Pour contourner cela il faudra programmer un loop, un action qui se répète indéfiniment. Facile puisqu'il s'agira d'une direction, la dernière employée qui sera empruntée en boucle. Quand vous êtes en zone "sous couverture", appuyez sur Y pour enclencher le loop, puis de nouveau Y pour le stopper.

plaques rouge

Il ne faudra pas oublier d'arrêter le loop avant d'aller trop loin et s'en mordre les doigts...

 

D'autres obstacles plus ou moins dangereux vous sépareront de votre objectif : Écoulements d'eau, vides, rochers, lames tranchantes… pour les passer il faudra trouver le moyen de déclencher quelque chose qui pourrait nous ouvrir la voie. Des boutons ne disposant d'aucune indication sont ainsi disposés à quelques endroits de l'écran. Certains sont à effet permanent, d'autres doivent être maintenus appuyés (il faut donc que quelque chose reste dessus).

dangers

Il faudra deviner quel bouton déclenche quoi et faire travailler nos amis de concert.

 

Pilote (pas si) automatique

A mesure que l'on progresse, chaque élément de gameplay est complété ou amélioré. Par exemple, les zones rouges se voient dotées de plaques surmontées de flèches rouge. Celle-ci modifieront la direction de votre bot quand il passera dessus… Il sera donc possible selon votre point d'entrée et le sens des flèches de vous rendre à un endroit où un autre et ne plus suivre une progression rectiligne.

loopindex automatisme

"Suivez le guide"


Votre second bot pourra assister cette progression "sans les mains" en activant un ou plusieurs boutons afin de modifier le sens de certaines flèches et vous "diriger" à distance. Là aussi il faudra expérimenter jusqu'à trouver les bonnes "combinaisons". D'autres flèches, de couleur bleu cette fois, offriront une intéractivité et une méthode de contrôle différentes.

flèches

Attention ! Changez le sens des flèches à temps ou votre bot restera bloqué contre une des limites de la surface (on ne peut tomber dans le vide).

 

T'en fais des caisses

A la manière de nombreux jeux impliquant une progression "puzzle", des caisses déplaçables sont de la partie. Plusieurs utilités : vous protéger, servir de "pont" si vous les plongez dans un canal, mais surtout servir de poids sur les boutons... pratique.

caisses

Et elles ne dérivent pas avec le courant, ouf !

 

De nombreux autres éléments viendront compléter un peu plus le panel d'obstacles et d'aides disponibles : des canons dont il faudra éviter les projectiles et éventuellement désactiver le fonctionnement, des portes commandées à distance, des plateformes et pontons mobiles, des socles de téléportation (ah tiens), des dalles qui s'effondrent sous vos pieds… et même des grues que l'on pourra manœuvrer à distance !

grue

Appuyez sur B pour arrimer ou lâcher une caisse (pouet).

 

D'autres objets déplaçables sont encore proposés pour enrichir toujours un peu plus le gameplay : bombes à retardement, caisses métalliques que vous ne pourrez mouvoir qu'à deux, petites bestioles "robofrogs" que vous pourrez lancer dans une direction et qui seront autonomes, des sortes de petites souris qui vous fuiront, et j'en passe...

souris

Ça en fait du monde !

 

Si ce n'est toi c'est donc ton frère

Loopindex est de plus en plus riche et dense. Les possibilités d'interactions et d'utilisations de l'environnement sont toujours plus nombreuses. Le concept même d'entraide entre les deux bots et la nécessité de basculer régulièrement entre eux pour fractionner la progression amène à aborder la notion de puzzle d'une autre manière.

Cette fois-ci, à l'inverse d'un Sokoban ou tout autre puzzle classique, vous ne serez plus seul face à l'adversité et c'est un sacré atout que j'ai fortement apprécié. C'est également une contrainte car il sera nécessaire de "sauver" deux bots au lieu d'un et arriver à parfois jongler rapidement entre les deux sans s'emmêler les pinceaux.

attention à la chute

Il sera compliqué pour nos deux amis d'emprunter le même chemin.

 

Pas le temps de s'ennuyer

A chaque niveau c'est un nouveau challenge avec une structure et un défi intelligemment composés. La difficulté de résolution des puzzles n'est pas des plus ardues et donnera à la fois une impression de challenge et de satisfaction. La complexité amenée par les nouveaux éléments de gameplay est très progressive et peu frustrante. Seuls quelques niveaux m'ont donné du fil à retordre, essentiellement car je n'avais pas bien observé et envisagé certaines actions possibles. Ce ne sont pas forcément les niveaux les plus denses qui seront les plus compliqués à résoudre, il faudra prendre le temps et ne pas se laisser impressionner. Attention, je n'ai pas non plus dit que vous avanceriez les doigts dans le nez car le jeu vous réservera tout de même quelques surprises de taille !

boss

Je vous attends mes chéris !

 

Mon avis sur Loopindex

Loopindex est un jeu agréable, que ce soit sur le plan graphique, son ambiance musicale "zen", ses effets sonores bien choisis, le gameplay extrêmement accessible ou bien encore la composition et la variété de ses puzzles. Si visuellement il peut s'avérer vraiment répétitif avec très peu de changements de décors, je ne me suis que rarement senti lassé. Un jeu qui se savourera tout de même plutôt par petites sessions que d'une seule traite. Il conviendra aux amateurs du genre (qui le trouveront peut-être un peu facile) tout comme à ceux qui sont moins habitués. Comptez une bonne paire d'heures pour le terminer (selon votre niveau). Les adeptes du platine facile ou du easy 1000G seront heureux d'apprendre qu'il seront déblocables en une demi-heure avec un guide par exemple (mais il serait dommage de ne pas profiter des puzzles !).

boutons

Ça en fait des boutons !

 

Verdict :

Les +

  • Gameplay accessible et millimétré
  • Graphismes retro sympatiques
  • Ambiance musicale et sonore
  • Platine ou 1000G en une demi-heure (sur PS et Xbox)
  • Difficulté très abordable

Les -

  • Répétitif visuellement
  • A faire par petites sessions
  • Manque de GROS challenges

On aurait aimé :

Une contrainte de temps pour finir les niveaux... non, je plaisante, certainement pas !

Dans le même genre :

Twin robots, Super box land demake, Xump (Lynx), Sokoban, Debtor, Warlock Tower, ...

Graphismes :
7/10
Musique et sons :
7/10
Gameplay :
8/10
Scénario et histoire :
6/10
Durée de vie :
6/10
Rapport qualité / prix :
8/10
Coup de coeur :
7/10
Total : 7/10

 

Nous remercions Ratalaika Games et Somepx qui nous ont fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture ! Coeur bleu

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Offrez-nous un café !

Partager : Facebook Twitter email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...