Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Story of Seasons : Friends of Mineral Town sur Switch, ici aussi on fait pousser du navet!

Image de couverture de [Test] Story of Seasons : Friends of Mineral Town sur Switch, ici aussi on fait pousser du navet!
Consultez directement le verdict

Story of Seasons : Friends of Mineral Town est le remake de Harvest Moon : Friends of Mineral Town sorti en 2003 sur Game Boy Advance. Il s'agit de l'un des épisodes les plus populaires et c'est pourquoi Marvelous! a décidé de le remettre au goût du jour. Mettez une paire de bottes et suivez-moi pour ce test champêtre !

(Vous pouvez également retrouver l'unboxing du press kit ici)

 

Fiche technique :

  • Genre : Simulation
  • Développeur : Marvelous!
  • Editeur : Marvelous!
  • Langues : Français
  • Plateformes : Switch
  • Prix : 49,99 €
  • Version : 1.0.0
  • Taille : 1,02 GB
  • Date de sortie : 10 juillet 2020
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé

 

Vis ma vie d'agriculteur

Avant de commencer cette belle histoire, le jeu nous demande de choisir un personnage parmi les 4 proposés : 2 hommes, Pete et Yuto, et 2 femmes, Claire et Naomi.

Le jeu commence ensuite par une lettre reçue, de la part du maire Thomas de Mineral Town. Elle nous apprends que la ferme de notre grand-père, où l'on passait nos vacances enfant, nous a été léguée. Selon le maire, nous serions tout à fait capable, au prix de quelques efforts, de rendre son éclat d'antan à cette grande ferme. Cependant, elle est abandonnée depuis un moment et il va y avoir du boulot!

S'ensuit une petite séquence nostalgie où l'on voit d'anciennes photos de notre personnage lors de ses vacances à la ferme. On le voit en compagnie de son grand-père ainsi qu'avec des amis et des animaux avec lesquels il semble bien s'amuser.

C'était super les vacances à la ferme de Papy!

 

La décision est prise, nous allons redonner vie à cette ferme ! Mais vu le nombre de mauvaises herbes, de bois mort et de pierres, il va falloir déblayer tout ça avant de faire pousser quoi que ce soit…

 

Mangez des pommes

Allez au boulot! Ça tombe bien, Papy nous a laissé des outils dans la caisse : une houe, une hache, un marteau, une faucille et un arrosoir. On va donc pouvoir nettoyer un peu le terrain avant de labourer la terre. Il faudra ensuite se rendre en ville pour acheter des graines à l'épicerie. Il y en a différents types : celles qui ne poussent qu'une fois comme les navets et celles qui permettent plusieurs récoltes comme les concombres.

Avec le maïs, c'est le jackpot!

 

Comme son nom l'indique, dans Story of Seasons, on respecte les saisons. Ainsi, on ne trouvera pas les mêmes graines à l'épicerie selon les saisons, et les arbres ne donneront de fruits que pendant la saison adéquate. En hiver d'ailleurs, la neige recouvrant le champ, il sera impossible de cultiver. Les saisons durent 30 jours chacune.

Enfin on peut aussi élever des animaux dans notre exploitation. Des petits comme des poules et des lapins et des plus gros comme des vaches ou des alpagas. Si ils sont bien nourris et qu'on s'occupe bien d'eux, ils produiront des ressources que l'on pourra vendre ou utiliser en cuisine. Il est fortement recommandé de leur parler et de les brosser quotidiennement. Ainsi, les poules ponderont de plus gros oeufs, et les vaches donneront du lait de meilleure qualité, etc..

Chaque couleur de vache produit un lait différent

 

Tout est question de timing

Debout tous les jours à 6 heures (une fois il s'est réveillé à 8 h il a dit "j'ai fait une grasse matinée" ^^), notre apprenti fermier a son lot de tâches quotidiennes à effectuer. Le mieux est donc de se faire une routine quotidienne pour ne rien oublier. Personnellement, je commençais par ramasser mes fruits de saison avec le miel, puis les œufs, avant d'aller arroser mes cultures, puis traire les vaches. Quand en sortant de la maison je voyais qu'il pleuvait, quel bonheur ! Et oui, pas besoin d'arroser !

Yes, il pleut! Je vais gagner 4 heures aujourd'hui!

 

L'organisation du temps est très importante car selon nos besoins, il faut prendre en compte plusieurs paramètres. Exemple : la forge. Elle a des horaires et des jours d'ouverture. Admettons que je dépose mon arrosoir pour l'améliorer (nous y reviendrons). Il faut à l'artisan une journée pour faire le boulot. Avant de déposer l'arrosoir, il faut que je m'assure que le lendemain, la boutique ne soit pas fermée, où qu'il n'y ait pas un festival auquel se rendra le forgeron, auquel cas je me retrouverais à ne pas pouvoir arroser mon maïs demain.

 

Y a pas de mauvais outils, y a que de mauvais ouvriers

Mais quand même si on peut améliorer ses outils ce sera pas mal. Chaque action coûte de l'énergie à notre fermier. Et chaque outil permet au départ d'agir sur une case du champ (labourer une case, arroser une case…). D'autres outils comme la hache et le marteau permettent au début de ne détruire que les petites pierres ou de débiter les petites souches.

On pourra améliorer ses outils à la forge en échange de matériaux (cuivre, argent, or…) que l'on devra récolter soi même à la mine, dans la montagne.

C'est quand même plus rapide avec mon arrosoir en or!

 

Les outils ainsi améliorés permettront donc d'agir sur de plus grandes superficies, ce qui nous fera économiser du temps et de l'énergie.

Le marteau amélioré permettra de détruire des rochers jusque là incassables et d'ouvrir des passages inaccessibles, etc…

 

Mo money, mo problems

Dans Story of Seasons comme ailleurs, l'argent est le nerf de la guerre. La caisse d'expédition située devant la maison sera relevée tous les jours à 17 heures, et le montant des ventes crédité sur notre compte. On peut vendre nos récoltes, les produits des animaux, le bois ou la pierre récoltés ainsi que les minerais, etc…

Avec l'argent récolté, on peut agrandir les bâtiments de son exploitation pour y mettre plus d'animaux mais également sa maison, ainsi que d'améliorer la d&co (Valérie, si tu nous lis). Le but étant d'avoir une maison suffisamment grande et bien meublée pour se marier, avoir un enfant…

Au fur et à mesure...

... On s'embourgeoise!

 

C'est la fête au village

La ville de Mineral Town, bien que petite, n'en est pas moins festive. Notre jeune fermier sera régulièrement invité à participer à des festivals ou autres activités, soit par un mot dans sa boîte aux lettres, soit directement par les habitants. 

Mon Poussin (ouais au bout d'un moment j'ai séché pour les noms) l'a écrasé!

 

Courses de chevaux, compétitions de chant du coq, concours de beauté de lapins angoras et d'alpagas… Ces événements sont nombreux et variés et sont toujours l'occasion de discuter avec les villageois. Et pour tisser des liens, quoi de mieux qu'un petit cadeau ? Ils auront d'ailleurs la franchise de vous dire si le présent leur fait plaisir ou non, ce qui vous permettra de connaître leurs goûts pour ne pas commettre d'impairs ! 

Je crois que j'ai visé juste!

 

Mignon Town

La direction artistique du soft est très orientée vers le mignon. Tous les personnages et les animaux sont en SD et leurs avatars qui s'affichent lors des dialogues sont dessinés avec un trait doux. Les décors sont gais et colorés, et la bande originale, qui change selon le lieu où l'on se trouve, renforce ce côté apaisant. On a l'impression de se trouver dans un monde où les problèmes n'existent pas.

La montagne, ça vous gagne!

 

Techniquement, on est sur une version logiquement complètement différente de la version Game Boy Advance dont le titre est issu. Alors ce n'est pas le jeu qui poussera la Switch dans ses derniers retranchements bien sûr, mais il fait le job et est même très agréable à jouer.

L'intégralité des textes est en français, un effort plus qu'appréciable!

 

Story of Conclusion

Story of Seasons : Friends of Mineral Town est un jeu à la fois apaisant et captivant. On se prend vite au jeu à vouloir faire de belles récoltes pour agrandir sa maison, améliorer ses outils pour gagner du temps, etc… C'est le genre de jeu comme Animal Crossing ou Stardew Valley qui apporte de la fraîcheur aux joueurs habitués à combattre des monstres et des démons pour sauver le monde, ou piloter des voitures de courses sur circuit, etc… Ça pose et ça repose. N'hésitez donc pas à vous mettre au vert un peu à Mineral Town, ça fait du bien!

 

 

Verdict :

Les +

  • Jeu aussi relaxant qu'addictif
  • Beaucoup d'activités et de cultures différentes
  • Direction artistique kawai

Les -

  • Un côté redondant qui pourrait décourager ceux qui n'accrochent pas au concept

On aurait aimé :

Un mode coop aurait pu être sympa

Dans le même genre :

Animal Crossing, Stardew Valley...

Graphismes :
Jolis et colorés, la DA kawai colle bien au thème
8/10
Musique et sons :
Une OST guillerette qui accompagne le jeu à travers les différentes zones
8/10
Gameplay :
Bien pensé et instinctif, on apprend vite à devenir un vrai fermier
8/10
Scénario et histoire :
Scénario un peu en retrait, même si quelques évènements assez sympas
7/10
Durée de vie :
La seule limite, c'est le plaisir de jouer!
8/10
Rapport qualité / prix :
Etant donné sa durée de vie potentielle et son côté très addictif, le jeu vaut son prix en maîs et en anvets!
7/10
Coup de coeur :
C'est un coup de coeur pour un jeu reposant, qui change de ce à quoi j'ai l'habitude de jouer
9/10
Total : 7.9/10

 

Nous remercions Marvelous! qui nous a fourni une copie de review du jeu


Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...

Image de couverture de [Test] CrossCode sur Switch, le CrossWorld vous attend!Switch

[Test] CrossCode sur Switch, le CrossWorld vous attend!

CrossCode est un RPG Action developpé par le studio indépendant allemand Radical Fish Games et publié par Deck13. Le développement du jeu a commencé en 2012 et a été financé sur Indiegogo en 2015. S'en est suivi une bêta en early access jusque sa sortie sur PC et Mac en septembre 2018. Presque 2 ans plus tard, c'est sur Switch, PS4 et Xbox One que sortira le 9 juillet prochain ce jeu plébiscité tant par les joueurs que par la critique.
Lire la suite...