Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Sword and Fairy 6 : le Final Fantasy chinois?

Image de couverture de [Test] Sword and Fairy 6 : le Final Fantasy chinois?

Fiche technique :

  • Genre : RPG
  • Développeur : Softstar / East Asia Soft
  • Plateformes : PS4
  • Prix : 26,99 €
  • Version : 1.00
  • Taile : 20.26 Go
  • Date de sortie : 3 avril 2019
  • Disponibilité : Dématérialisé
  • Platine : Oui 
  • Test sponsorisé : Non
  • Obtenu via : Clé de review

 

 

Tout le monde connaît les RPG japonais, mais qui connaît les RPG chinois ? Très peu de monde car bien souvent ils ne franchissent pas les frontières asiatiques voire même chinoises. East Asia Soft localise pour la première fois chez nous un épisode de la saga Sword and Fairy, très populaire en Chine. Embarquons nous dans cette aventure et voyons ce qu'elle a à offrir…

 

Jeu de dupes

Le jeu nous met directement dans le bain avec une cinématique animée suivie d'un combat qui fera office de tutoriel. Il opposera Luo Zhaoyan, jeune seigneur local à Yue Jinzhao et Yue Qi, 2 jeunes voyageurs, orphelins à la recherche de leur passé. Le motif : Luo Zhaoyan traque un membre d’une secte, et les 2 autres prennent sa défense. Enfin en apparence seulement ! Car le moine aurait soutiré de l'argent à la jeune fille, et son protecteur, suspectant la secte d’escroquer les plus naïfs, cherche à gagner sa confiance pour récupérer la somme perdue. A ce moment, ils sont tous loin d'imaginer dans quelle aventure ils ont mis les pieds…

 

Voyage à travers la Chine médiévale

Lors de mon test de Hong Kong Massacre, je vous parlais de ma passion pour le cinéma d'action hongkongais. En réalité, j'ai toujours été fan de cinéma asiatique de manière générale. Notamment les films de Kung-fu se déroulant à l'époque médiévale de la Chine. Vous vous souvenez de la grande époque de Jet li, avant qu'il ne se lance dans le cinéma américain ? Des DVD Wild Side Video (le sabreur manchot, la 36e chambre Shaolin…)?

Dans Sword and fairy 6, j'ai retrouvé avec joie ce style et cette ambiance particulière. Tout m'y a ramené, pour mon plus grand plaisir. A commencer par la grande variété des décors et des costumes. Mais aussi les dialogues, avec ce fameux sens du respect chinois. Tout est hiérarchisé dans les rapports entre les personnes. Le jeune ne s'adresse pas à son aîné de la même manière qu'à une personne de son âge. Les nobles et les maîtres en arts martiaux sont également traités avec honneur, etc…

Il n'y a pas 2 personnages avec des costumes identiques


Le scénario également est digne d'un grand film chinois. Il me tient tellement en haleine que j'ai vraiment du mal à lâcher la manette ! On y voit des personnages qui ont des secrets, d'autres qui sont fourbes et en quête de vengeance… On pourra croire certains du côté du mal alors qu'en fait non etc… Je n'en dis volontairement pas plus sur l'histoire pour ne pas spoiler, mais sincèrement, je la trouve magnifique!

 

Une réalisation médiévale elle aussi

Le tout premier opus de la série est sorti en 1995 et fut édité sur PC et Saturn. Les suivants virent le jour sur PC jusqu'au sixième épisode, celui qui nous intéresse, en 2015. C’est donc un portage que nous avons ici.

Je dois avouer qu'en ayant vu les trailers, je n'étais pas vraiment emballé… Pour donner un point de comparaison, je dirais que les décors et les mouvements pour la partie exploration font penser aux Shenmue remasterisés. Les personnages ont des textures plus fines mais leurs visages manquent un peu d'expression. Par contre, les mouvements sont aussi rigides.

Les combats quant à eux sont plutôt dynamiques et les attaques sont assez spectaculaires.

 

Un des gros points forts du soft, c'est sa magnifique OST. Elle est digne elle aussi des plus beaux films d'époque chinois et contribue à l'ambiance si particulière de ce titre.

Le doublage est en Chinois et les sous titres en Anglais (avec pas mal de fautes). Il arrive que ceux ci passent assez rapidement et qu'on n'ait pas le temps de tout lire.

Enfin, on remarquera que quand on passe par exemple d'une scène de dialogues ou d'un combat au mode exploration, le jeu “lag” pendant quelques secondes.

Le titre est plutôt linéaire, on verra toujours où aller avec l’objectif représenté sur la map. Il y a quelques cinématiques animées de belles qualité, mais la plupart des dialogues ont lieu in game. Les dialogues optionnels ne sont pas doublés et on voit seulement la discussion entre les personnages, dessinés dans un style manhua (manga chinois).

 

 

Chinese paladin

Attardons nous un peu sur le système de combat.

On peut choisir dans les options de combattre en temps réel ou au tour par tour. Ensuite on dirige, un seul personnage, celui avec lequel on marche en mode exploration (changement en pressant la touche carré). Pour les autres personnages, on choisit via la touche R2 une stratégie globale parmi :

  • Default attack (attaque par défaut)
  • Diverse attack (les équipiers attaquent tous les adversaires)
  • Focused attack (les équipiers attaquent le même adversaire que le leader)
  • Prioritize regeneration (les équipiers priorisent les soins et attaquent quand il n'y en a pas besoin)
  • Prioritize defense (les équipiers adoptent une position défensive)
  • Priotize buff (les équipiers prioriseront les sorts visant à augmenter les capacités de l'équipe)

Une fois la jauge remplie pour le perso dirigé, on choisit parmi les actions disponibles, chacune coûtant un nombre de skill points, selon le maximum dudit perso.

 

Les ennemis ont une barre de vie, en rouge. Pas de surprises, les attaques vident cette barre jusqu'à la mort de l'adversaire. Il y a une seconde barre qui représente la jauge de break. Elle est bleue et se remplit de blanc. Une fois le break atteint, l'ennemi se retrouve sans défenses et les coups infligés feront plus de dégâts.

Parmi les skills disponibles, certains font peu de dégâts mais augmentent le break tandis que d'autres font plus de dégâts mais n'atteignent pas trop la barre de break. C'est une question de stratégie donc.

Il existe également des attaques chargées (ou spéciales). Certaines donneront lieu à des QTE et, vous vous en doutez, si ils sont réussis causeront plus de dégâts à l'adversaire.

 

De la personnalisation et du craft

Le soft offrira la possibilité de personnaliser sa tenue, mais aussi ses armes, ses skills, ses aptitudes…

 

On pourra également crafter des items et des runes que l’on équipera ensuite.

Les trophées que l’on débloque correspondent dans le jeu à des titres, que l’on pourra ensuite attribuer aux personnages, leur conférant différents effets tels qu’une augmentation de l’attaque, la défense, l’agilité…

Enfin les combats rapportent des “âmes” qui servent à débloquer des méridiens, là encore, pour améliorer les statistiques de nos guerriers.

 

Alors finalement, il est bien ou pas?

Quand je teste un jeu, je fais toujours de mon mieux pour exposer ses qualités et ses défauts, détailler les aspects techniques etc… afin d’être le plus clair possible, que le jeu m’ait plu à titre personnel ou non. Après comme on dit, les goûts et les couleurs…

Voilà pourquoi j’ai tenu à bien détailler les défauts du soft car en ce qui me concerne, c’est un véritable coup de coeur! Après j’aime les RPG et suis particulièrement amateur de ce qui touche à la Chine médiévale et concernant ces 2 points, c’est une vraie réussite. La relation entre Jinzhao et Qi est vraiment belle et émouvante... 

 

Le scénario est captivant, vraiment. Il m’est arrivé lors de sessions de jeu de 2 heures de ne pas avoir un seul combat, quasiment que du dialogue! Et malgré la traduction en Anglais pas toujours terrible, je ne me suis pas ennuyé un instant! Pourtant je ne suis pas hyper fan de visual novels ou autres jeux où il y a trop de parlotte… J’en profite au passage pour ajouter qu’il faudra environ une cinquantaine d’heure pour arriver à la fin. Une durée de vie tout à fait honorable pour un jeu de ce prix.

Maintenant, si vous ne supportez pas les bugs et que vous préférez les jeux avec une réalisation au top, passez votre chemin et orientez vous vers un AAA ;) Il en faut pour tous les goûts, mais personnellement, vous l'aurez compris, c'est un gros gros kif!

 

On a aimé :

  • L'ambiance
  • Le scénario
  • La variété des costumes et des décors
  • L'OST
  • la durée de vie

On n’a pas aimé :

  • Graphismes et gameplay d'une autre époque
  • Quelques bugs parfois gênants

On aurait voulu :

  • Un gameplay plus fluide

Dans le même genre :

  • Final Fantasy
  • Tales of
  • Shenmue

 

Notes :

Graphismes :
Des graphismes d'une autre époque (assez lointaine d'ailleurs)
6/10
Musique et sons :
Une OST MAGNIFIQUE, entraînante tout du long. Les effets sonores sont bons, notamment dans les combats
9/10
Gameplay :
Comme les graphismes, d'une autre époque, cela dit, les combats sont mieux réalisés que la partie exploration à ce niveau
6/10
Scénario et histoire :
Au top! Des intrigues qui se tissent, une aventure qui monte en puissance au fur et à mesure... Le scénario tient en haleine et on ne voit pas les heures passer
9/10
Durée de vie :
Très honorable : une cinquantaine d'heures
8/10
Rapport qualité / prix :
Un scénario au top, une belle durée de vie et un jeu à moins de 30 euros!
9/10
Coup de coeur :
Pour ma part, totalement!
9/10
Total : 8/10

 

Nous tenons à remercier Eastasiasoft pour la fourniture du code de review ayant permis le test de ce jeu.

N'hésitez pas à commenter et nous dire ce que vous avez pensé du test et du jeu !

Facebook Twitter Google Plus email

4 Commentaires

Azzedine
le 12 avril 2019 à 07h24
Ah des saynètes comme dans Tales Of!
wengweng
le 30 mai 2019 à 20h54
Bonjour,

J'ai cherché partout sur le net mais je n'ai rien trouvé... Je suis bloqué (sur PS4) lors de l'entrainement de Jinzhao avec le sifu Gu il n'y a pas de tutoriel que doit-on faire, quelles sont les commandes?

Merci d'avance.

Cordialement.

Wengweng
Hitman
le 30 mai 2019 à 23h15
Bonjour Wengweng

Il s'agit en fait d'un QTE. Il faut utiliser le stick gauche quand s'affiche une ligne à l'écran. C'est un passage assez délicat ca il faut être très rapide, la ligne ne s'affichant que très peu de temps.

Bon courage et bon jeu ;)
wengweng
le 31 mai 2019 à 08h12
Ok, merci Hitman, bonne journée :)

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...

[Test] Daggerhood sur PS Vita, une aventure de téléportation poignante

Image de couverture de [Test] Daggerhood sur PS Vita, une aventure de téléportation poignantePS Vita

Daggerhood est un jeu axé plateforme avec un design en 2D très 16 bits. Si vous cherchez un jeu d’aventure passez votre chemin car il s’agit avant tout d’un jeu de plateforme mettant en avant la collecte de trésors, la récupération de fées (je vous explique après) et la terminaison d’un niveau en un temps donné pour obtenir un maximum d’étoiles.
Lire la suite...

[Test] Metagal sur PS Vita, Mets ta Gal(inette) sur la liste!

Image de couverture de [Test] Metagal sur PS Vita, Mets ta Gal(inette) sur la liste!PS Vita

Voici que débarque sur PS Vita un Megaman-like développé par le studio thaïlandais Retro Revolution et porté pour notre plus grand plaisir par le prolifique Ratalaika. De quoi me rendre nostalgique sachant le nombre d’heures passées sur Megaman X (SNES) étant gamin. La question qui se pose avec ce genre de clones : sera-t-il à la hauteur de son modèle ? Bonus : retrouvez en fin de ce test un guide des trophées ;)
Lire la suite...