Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Test] Prinny 1 & 2 exploded and reloaded sur Switch, la souffrance des prinnies mec!

Image de couverture de [Test] Prinny 1 & 2 exploded and reloaded sur Switch, la souffrance des prinnies mec!
Consultez directement le verdict

Prinny 1 & 2 Exploded and Reloaded est une compilation regroupant Prinny : Can I Really Be The Hero? et Prinny 2: Dawn of Operation Panties, Dood ! Les 2 épisodes spin off de la saga Disgaea étaient à l'origine sortis sur PSP respectivement en novembre 2008 et mars 2010. En route pour le test mec!

Fiche technique :

  • Genre : Plateformes, Hack'n'slash
  • Développeur : Nippon Ichi Software
  • Editeur : NIS America
  • Langues : Français, anglais
  • Plateformes : Switch
  • Prix : 59,99 € en édition physique limitée et 19,99€ par jeu vendus séparément sur le Nintendo eShop
  • Version : 1.0.0
  • Taille : 826 MB et 1,21 GB
  • Date de sortie : 16 octobre 2020
  • Disponibilité : Physique et Dématérialisé

 

La quête de l'ultra dessert!

Voilà qui met l'eau à la bouche mec! Dans le premier épisode de Prinny intitulé Can I Really Be The Hero ?, la volcanique Etna (tu l'as ?), bras droit de l'Overlord et grande épicurienne, a entendu parler de l'ultra dessert. C'est décidé, elle le veut! Ça prendra le nombre de prinnies que ça prendra, elle l'aura. Elle ordonne donc à ses serviteurs pingouins d'aller trouver les ingrédients, disséminés à travers l'Overworld. Les prinnies ont 10 heures devant eux pour les retrouver ou Etna promet de tous les faire exploser mec…

Les fameux ingrédients seront bien gardés

 

Opération petite culotte

Là c'est du sérieux mec! Le second opus, baptisé Prinny 2 : Dawn of Operation Panties, Dood! nous permet de retrouver une Etna en pleine éruption (tu l'as aussi?)! Un certain Fantôme Cambrioleur a dérobé la petite culotte de la colérique démone et c'est encore les prinnies qui vont prendre mec ! Elle leur donne à nouveau 10 heures pour la retrouver ou ils seront tous exécutés mec! Ce Fantôme Cambrioleur serait attiré par les objets rares, les pingouins damnés décident donc de parcourir l'Overworld pour en trouver et attirer le malandrin pour le capturer et sauver leurs miches mec!

Là, ça va barder...

 

Dood Souls

N'ayant jamais eu de PSP, je dois dire que j'étais complètement passé à côté de ces 2 opus spin off de la série Disgaea, que j'affectionne particulièrement. Les trailers m'ont tout de suite donné envie d'y jouer, mais dans les commentaires, certains les décrivaient comme des "Dark Souls du jeu de plateforme"! Ah? (comme dirait Denis Brogniart), bon ben on va voir ça.

Les 2 jeux reposent sur le même concept et quasiment le même gameplay, il n'y a eu que quelques ajouts dans le 2eme épisode, on y reviendra. Au départ, 6 niveaux au choix, avec une difficulté évaluée via un nombre d'étoiles. Une fois ceux ci terminés, on en débloque 4 nouveaux. A la fin de chaque niveau, un boss qui, une fois vaincu, nous remettra un ingrédient ou objet recherché. Le hic c'est que chaque niveau terminé fait également avancer le temps d'une heure jusqu'à l'ultimatum fixé par Etna. Et plus les heures passent, plus on avance également dans la nuit, et la nuit, dans l'Overworld, les démons sont plus puissants. Donc plus l'on avance, plus les niveaux et les boss sont difficiles ! Et ces derniers marchent souvent par paire! Voilà pourquoi certains parlaient de "Dark Souls du jeu de plateforme"! En effet, si c'est accessible et gérable en début de partie, ça devient quasiment du die'n'retry par la suite! Heureusement, il y a de nombreux checkpoints disséminés dans les différents niveaux.

Double ration de boss

 

On peut choisir parmi 2 modes de difficulté dans Prinny : Standard qui nous permet d'être touché 3 fois avant que notre Prinny explose et Meilleurs de l'Enfer où ce dernier explose au moindre contact. Dans Prinny 2, les développeurs ont  ajouté un mode intermédiaire où celui-ci qui permet d'être touché 2 fois avant l'explosion du Prinny! Pour mener à bien ces quêtes, Etna nous confiera à chaque fois 1000 prinnies, ce qui nous octroie donc 1000 vies dans chaque jeu pour aller au bout des 10 niveaux. Cela vous semble beaucoup ? Croyez moi, ça défile vite!

 

Qu'est ce qu'on a fait pour mériter ça mec?

Pour se frayer un chemin dans cet Overworld hostile, nos prinnies dispose de 2 épées avec lesquelles ils peuvent attaquer au sol, mais également dans les airs, ce qui leur permet de le faire à distance. Dans ces jeux de plateforme exigeants, les sauts devront être bien calculés. En effet, même si il est possible d'effectuer un double saut, une fois qu'un saut est en cours, il n'est plus possible de changer de direction. Si par exemple on saute tout droit, on ne pourra pas aller sur les côtés pendant le saut. Mais les 2 sauts du double saut sont indépendants, on peut donc aller dans une direction différente pour chaque saut. Ça fait beaucoup de fois le mot "saut" mec!

Prinny x Metal Slug

 

Dans Prinny 2, on dispose en plus de coups spéciaux de type break. Une fois la jauge de combo remplie, on pourra donc effectuer de puissantes attaques, mais si on se fait toucher ou que la jauge de combo retombe à 0, c'est terminé.

Attaque super Prinny!

 

Il est à noter également qu'on dispose d'un temps limité pour chaque niveau : 8 minutes pour en atteindre la fin et la porte menant au boss, puis 3 minutes pour le combattre. Il faut donc à chaque fois (ou presque) mourir pour comprendre comment avancer dans le niveau, ou quelle est la pattern du boss puis recommencer pour (peut être) réussir.

 

J'suis explosé mec!

Dans Prinny 1 & 2, on souffre donc, mais pas que. On se marre bien aussi. Pour rappel, dans le monde de Disgaea, les prinnies sont des humains pêcheurs, qui ont été condamnés à servir des démons dans l'Overworld, sous forme de pingouins (?) pour expier leurs fautes. Ils sont donc maltraités en permanence, mais le tout dans un humour décalé propre à la série. Les dialogues sont désopilants, les répliques de nos amis pingouins étant aussi perchées que leur regard vide reflète l'intelligence.

Cool mec!

 

Les 2 jeux ont été entièrement remasterisés, et bénéficient donc de textures plus fines que sur PSP. Les décors, tout comme les différents ennemis sont travaillés et très colorés. La bande son est géniale et tous les dialogues sont doublés au choix en japonais ou en anglais. Les textes quant à eux, sont intégralement disponibles en français, pour les 2 épisodes.

Sous les sunlights des Tropiques

 

Ceux-ci peuvent être achetés séparément sur le Nintendo eShop ou ensemble en édition physique limitée, comme c'était le cas pour la compilation La-Mulana par exemple.

 

Conclusion Dood!

Quel plaisir (et quelle douleur!) de retrouver l'univers décalé de Disgaea à travers ses créatures les plus basses dans l'échelle sociale de l'Overworld. Véritable chair à canon, on épuise du Prinny sans vergogne pour arriver difficilement à la fin de niveaux aux décors aussi variés que mortels! Cette compil teste nos nerfs et notre résistance à chaque instant, ainsi que notre skill. Même si l'envie t'en prend, ne jette pas ta Switch contre le mur mec! Fais une pause, détends toi et réessaye plus tard mec! (Conseil à moi-même T.T)

 

Verdict :

Les +

  • Bon remaster
  • Ultra fun

Les -

  • Les sauts
  • Certains passages vraiment très difficiles

On aurait aimé :

J'aurai bien dit que les jeux soient un peu moins difficile mais ça perdrait de son sens en fait

Dans le même genre :

Ghouls 'n ghosts

Graphismes :
Graphismes 2D remasterisés superbes, charadesign génial comme dans Disgaea
8/10
Musique et sons :
OST vraiment sympa, doublages énormes!
8/10
Gameplay :
Jeu difficile par essence, mais un meilleur système de saut améliorerait grandement l'expérience de jeu
7/10
Scénario et histoire :
Scénario volontairement absurde, dialogues désopilants, on est bien chez Disgaea!
8/10
Durée de vie :
Grandement dépendante du skill, voire parfois de la chance, on peut compter de 5 à 15 heures par jeu
7/10
Rapport qualité / prix :
Intéressant, l'édition physique limitée est bien garnie
7/10
Coup de coeur :
Oui mec!
8/10
Total : 7.6/10

 

Nous remercions Koch Media qui nous a fourni une copie de review du jeu

 

Merci pour votre lecture !

Vous appréciez notre travail et désirez nous soutenir ?

Facebook Twitter Google Plus email

0 Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant

Ajouter un commentaire

 

Ces articles pourraient vous intéresser...